Auteur Sujet: Pourquoi?  (Lu 3694 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Pourquoi?
« le: 12 Janvier 2013 à 09:33:49 »
Pourquoi j'ai l'impression que la perte d'un frère ou d'une soeur semble secondaire dans notre société?

Les gens "entendent" la souffrance des parents ayant perdu leur enfant, ou celle des maris et femmes ayant perdu leur conjoint (e), mais la notre pourquoi semble-t-elle moins grave?

Il est vrai qu'une fois adulte, on ne vit plus physiquement avec notre frère ou notre soeur, mais cela ne veut pas dire que l'on souffre moins de leur absence!

J'ai beau essayé d'expliquer l'ampleur de ma perte, j'ai l'impression que personne ne m'entend...

(J'ai même la terrible impression que la perte d'un neveu ou d'une nièce semble encore plus "secondaire"!?)

Faut-il que notre souffrance dépende en fait d'un étiquetage (père, enfant, époux...) plutôt que d'un lien d'Amour?

Un vrai lien charnel, viscéral...car oui nous aimons nos frères et soeurs disparus, et non notre souffrance n'est pas secondaire!! Ils sont une partie de nous...

Bon w.e
Asia

adèle

  • Invité
Re : Pourquoi?
« Réponse #1 le: 12 Janvier 2013 à 12:32:17 »
Bonjour Asia

Tu sais, il est rare qu'à l'age adulte, les relations soient au beau fixe entre frères et soeurs. Toi, comme tous ceux qui postent ici, avez eu l'immense  privilège de vivre une belle histoire avec votre fratrie, et vous avez su faire perdurer les liens à l'age adulte, les nourrir de joie et d'amour.

Beaucoup de frères et soeurs, même s'ils ont partagé des choses dans l'enfance s'éloignent les uns des autres en grandissant, puis en vieillissant. Parfois même ils se déchirent. On ne les choisit pas comme on choisit des amis. Alors lorsque tu essaies d'expliquer ta perte, bien sur certains ne comprennent pas, et d'autres se disent aussi qu'ils auraient bien aimer savoir cette relation là aussi avec leur fratrie, et là il y a du regret et de la nostalgie. Les histoires de famille peuvent être si compliquées.

Alors non, ce lien c'est pas secondaire et c'est pour cela que nous avons crée cette rubrique, mais il touche parfois des affects douloureux et pas très clairs.

Ton lien avec ton frère, ta belle soeur, les petits est un lien très précieux et très rare. C'est un trésor qu'il t'appartient de préserver et de transmettre à tes enfants.

je t'embrasse fort

Adèle

Hors ligne petite fleur bleue

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 150
Re : Pourquoi?
« Réponse #2 le: 12 Janvier 2013 à 12:52:09 »
On peut vraiment se poser la question en effet!

J'ai moi aussi ressenti quelque chose d'approchant après le décès de mon papa, notre entourage qu'il soit procho ou plus lointain m'a semblé avoir beaucoup plus de compassion pour notre maman qui a perdu son mari, que pour nous les enfants qui avons perdu notre père. Pourtant ma maman n'a connu mon papa que quelques années de plus que moi qui suit l'aînée et qui n'a jamais quitté mes parents.

Et depuis ces deux mois et demi depuis le décès, j'ai souvent peur pour les autres membres de ma famille...ma maman a un cancer incurable alors bien sur j'essaie de m'y préparer en sachant que cela va arriver mais en espérant que ce soit le plus tard possible et dans les meilleurs conditions. Mais s'il arrivait quelque chose à l'un de mes jumeaux (ils ont 5 ans)! ou à ma soeur ou à mon frère!!!
Actuellement je suis très très proche de ma petite soeur et ce serait vraiment trerrible, mais pour mon frère aussi finalement même si nos rapports sont énormément plus distants! Mon petit frère n'a que 3 ans d'écart avec moi et le vécu de notre enfance est très fort, s'il lui arrivait quelque chose c'est toute une mémoire partagée qui disparaîtrait avec lui!

Tu dis "
J'ai même la terrible impression que la perte d'un neveu ou d'une nièce semble encore plus "secondaire"!?"

Il me semble pourtant que la disparition d'un enfant est extrèmement redoutable, que cet enfant soit le sien bien sur mais que ce soit aussi un neveu, une nièce , l'enfant du voisin ou celui d'un parfait inconnu dont on nous ferait part au journal télévisé!!!

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Pourquoi?
« Réponse #3 le: 12 Janvier 2013 à 14:27:35 »
Bonjour Asia (again!),

Une fois de plus je réagis immédiatement à ta question! Moi aussi je souffre de cette "hiérarchisation", et je l'ai déjà dit sur ce forum plusieurs fois. Je pense que les gens ne nous comprennent pas, simplement parce que les relations que nous entretenions avec nos frère et soeur étaient uniques dans notre vie. Une endeuillée de ce site m'a dit qu'elle admirait la relation que j'avais avec ma soeur, parce qu'elle est en froid avec ses frères et soeurs. Combien de conflits y a-t-il lors des successions? L'argent prime souvent sur les liens fraternels. Les gens se focalisent sur les liens "parent enfant" ou "compagnon compagne". Ceux qui minimisent notre deuil ne nous comprendront jamais, parce qu'ils ne vivent pas le même lien avec leurs frères et soeurs. C'est tout.
Quand on était plus jeunes avec ma soeur, on disait que dans notre vie antérieure, on était mère et fille…
Merci Petitefleurbleue pour ta compréhension de notre chagrin, et je viens de te lire Adèle, merci pour ta clairvoyance.
Je voudrais moi aussi que les gens comprennent qu'il est pire pour moi d'avoir perdu ma soeur que mes parents.
Heureusement que ce lien Frères et soeurs existe. Nous au moins, nous comprenons, et ne cherchons pas à hiérarchiser, et encore moins à dire que nous souffrons plus que les autres.
J'ai d'ailleurs décidé pour ne plus être contrariée d'intervenir sur ce fil ou sur celui de personnes qui me comprennent, bien que vivant le deuil d'un enfant ou d'un compagnon.

Avec toute ma reconnaissance pour ton cri du coeur Asia, et bon courage à tous ceux qui nous liront,

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Pourquoi?
« Réponse #4 le: 12 Janvier 2013 à 19:45:28 »
Merci les filles,

Je vais vous rapporter une anecdote. Le jour de l'enterrement, une de mes cousines (la marraine de mon frère) est restée avec moi, mon frère lui avait dit à quel point on était proche, que j'étais plus que sa soeur... Je n'ai pas eu la force d'aller à la mise en terre de leur 4 cercueils (on a fait faire un caveau pour qu'ils restent ensemble), j'étais seule dans mon coin et à un moment ma cousine m'a dit "vas voir ta maman, toi qui est mère tu sais ce qu'elle peut ressentir...". Comme si ma perte était moins douloureuse que celle de ma maman.
Mon frère m'a souvent dit que lui et ses copains me considéraient comme une deuxième maman... Tout comme toi Madâme, je me suis souvent dit qu'il avait dû être mon fils dans une autre vie  :)

Je suis heureuse de ne pas être seule sur ce forum et d'être entendue au moins ici
Merci à toutes
Douce soirée
Asia

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Pourquoi?
« Réponse #5 le: 13 Janvier 2013 à 12:13:19 »
Je repasse, car je suis génée  :-[, je me doute que pour ma mère c'est très dure (ce n'est pas ce que je voulais dire), je ne veux pas dire que je souffre plus ou que je suis en compétition. C'est juste, que je voudrais que l'on comprenne à quel point je suis mal...
Bref, j'espère que vous comprenez...

Hors ligne petite fleur bleue

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 150
Re : Pourquoi?
« Réponse #6 le: 13 Janvier 2013 à 12:56:03 »
Oui Asia je comprends tout à fait ce que tu veux dire. On ne devrais pas avoir à justifier l'ampleur de notre douleur. On a besoin qu'elle soit reconnue un point c'est tout!

Bisous... ;)
Anne-Laure.

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Pourquoi?
« Réponse #7 le: 13 Janvier 2013 à 13:02:34 »
Bonjour Asia,

Je vous ai lue et j'ai compris  votre douleur. Vous avez raison de dire qu'elle mérite d'être reconnue quel que soit notre lien de parenté
à nos Etres tant aimés disparus.

Sur la rubrique "après suicide d'un proche" ce n'est pas évident du tout, car là nous nous exprimons tous :  mère, père, enfants,  frères, soeurs, autres membres de la famille, ou amis.... alors que nous l'appréhendons diversement selon ce que nous avons vécu avec ce proche ;  ce qui rend la communication pas toujours aisée, en particulier lorsqu' une mère -comme moi-  prend position pour son enfant suicidée, sans pour autant minimiser le ressenti de ceux qui restent... S''ils ne m'en  parlent pas,  ils en parlent sans aucun doute avec d'autres !
Il nous arrive donc de naviguer dans d'autres rubriques pour revenir quand bien même, à celle prévue à ce type de deuil du fait que sur le forum  comme ailleurs, j'ai la forte impression que nous sommes des endeuillés "à part" à cause des a-priori qui perdurent !
Comment éviter ces cloisonnements, plus qu'une hiérarchisation -je dirais- de l'intensité de nos émotions et de notre souffrance ?
 
Une autre rubrique ayant  été créée -pour tous- sur la reconstruction... je me dis que peu à peu il y aura d'autres rubriques, classées autrement que par degré de parenté, ou que "par suicide" d'un proche,  qui sait ? Car si je souffre de l'acte de mon unique enfant sur elle-même, je pense davantage à sa lourde dépression méconnue de nous tous, une maladie quoi qu'il en soit "dont la gravité n'a pas été évaluée" (sic), qui n'a donc pas été soignée,  alors qu'elle n'a cessé de demander de l'aide.

Un grand merci à vous Toutes et Tous...
Un grand merci à C. Fauré, Adèle et Blandine sans lesquels nous n'aurions pas cette possibilité de nous exprimer, de partager, d'avancer, chacun comme il le peut !


Chaleureusement.
Mammj
« Modifié: 13 Janvier 2013 à 15:20:02 par Mammj »

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Pourquoi?
« Réponse #8 le: 13 Janvier 2013 à 16:49:09 »

Bonjour,

Tout ça n'est vraiment pas évident.

Il faut dire que c'est tellement atroce, c'est pas comme si j'avais perdu un être cher dont je puisse faire le deuil, c'est à dire en ne pensant qu'à ce défunt là.
Je dois faire ces quatre deuils séparement; d'abord mon frère, "poids lourd", gouffre émotionnel à lui seul... Florence qui était mon amie et que je voyais même sans mon frère... Lou, ma princesse, petite fille de 4 ans qui rêvait d'avoir une barbie et de mettre du vernis à ongles... William, tout juste 2 ans, commençant à bien parler et qui aimait tant le fromage et les bisous...

Parfois, lorsque je regarde leur photo, que je les vois si jeunes, si beaux, je me dis que ce doit être une erreur, qu'ils ne peuvent pas être morts tous les quatre ce samedi là, dans cette voiture, seuls sur la route. Je souhaite dans ces moments là, de toute mon âme, qu'ils n'aient pas soufferts et qu'ils étaient déjà "partis" lorsque la voiture a commencé à brûler...

C'est terrible de se dire que l'on est condamné à souffrir pour le restant de nos jours, que les moments de plénitude totale sont derrière nous, que l'on doit quand même essayer de profiter du temps qu'il nous reste à vivre...
Oui, parfois, c'est vraiment très, très lourd.

En plus, je pense souvent à la soeur et aux parents de Florence pour qui la souffrance est encore pire puisqu'ils ont perdu leurs uniques petits enfants (neveu et nièce)...

J'espère que l'on survivra à ça...

Asia

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Pourquoi?
« Réponse #9 le: 13 Janvier 2013 à 22:14:40 »
Bien sur Asia, nous comprenons ta douleur comme celle de tous ici sur ce forum. ça ne fait aucun doute. Il n'y aucune compétition n'y hiérarchisation à chercher et encore moins avoir à justifier de sa souffrance. Si j'ai répondu à plusieurs d'entre vous, c'est justement parce que je pense qu'il ne faut pas ignorer la douleur des autres et quand il n'y avait aucune réponse, cela m'était juste insupportable.

Je pense aussi que le chagrin est le même pour tout le monde. Après c'est le fait d'accepter un décès qui est plus ou moins difficile suivant le llien que l'on avait avec la personne, la façon dont la mort est arrivée et l'âge du proche disparu. Je ne peux comparer un deuil avec un autre puisque la mort de mon fils était pour moi la première fois que je perdais un proche. Mais d'après tout ce que j'ai lu ou appris depuis sur le deuil, notamment avec les livres de Christophe Fauré, j'ai compris qu'une mort brutale et violente complique le deuil car il y a traumatisme. Lors d'une longue maladie, il peut y avoir un deuil anticipé à l'insu de l'endeuillé, qui aura des répercutions sur le deuil futur. Si la relation était conflictuelle, le deuil sera entâché de tous ces conflits, etc... Tout ça pour dire que chaque cas est unique et que le rythme ne peut être le même pour tout le monde.

En ce qui concerne le deuil des mamans, je ne vais pas vous apprendre que la plus grande peur qui soit au monde, c'est celle de perdre son enfant. Dès l'instant où il nait, il devient notre raison de vivre et notre but de le protéger et de l'aimer envers et contre tout. L'amour que l'on éprouve pour son enfant est, je le suppose pour vous aussi, un amour inconditionnel, éternel et semblable à aucun autre. Alors quand cette peur, auquelle on n'oser même pas penser, devient la réalité, on ne peut y croire et on a d'énormes difficultés à l'accepter et à continuer.

Le chagrin et la souffrance ne sont pas quantifiables mais le deuil peut être plus compliqué et plus long...

Alors je crois qu'il est important que chacun puisse exprimer sa souffrance, certains l'expriment plus que d'autres ou bien d'une autre façon qui peut parfois "faire peur" ou "déranger" mais c'est le seul endroit justement où l'on puisse déposer son fardeau quand il devient trop lourd sans avoir à prendre rendez-vous et anticiper. Et c'est vital parce qu'il y a des jours où, qui que nous soyons, mère ou père, frère ou soeur, mari ou femme, sans cette "soupape", on ne tiendrait pas...

En espérant ne froisser personne, j'ai essayé de peser chaque mot car je sais que nous sommes à fleur de peau et que les mots peuvent blesser,
Chaleureusement à tous
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Pourquoi?
« Réponse #10 le: 14 Janvier 2013 à 19:09:56 »
Bonsoir Angelik, Asia, et ceux qui s'aventureront sur ce fil,

Non Angelik, tu n'as froissé personne, et certainement pas moi, alors que tu as été la première à intervenir sur mon fil quand je me sentais tellement perdue. Tu as des enfants, donc tu peux comprendre notre peine d'avoir perdu notre frère ou soeur. Nous en avons aussi, nous pouvons donc comprendre la tienne. Je crois que c'est ce dont Asia a besoin, qu'on comprenne son immense et intense souffrance. Tous les endeuillés ont besoin qu'on reconnaisse leur souffrance.

Merci d'être intervenue, j'espère que tu ne vas pas trop mal , mais je me doute que si tu interviens peu, c'est que le début d'année (comme la fin de la précédente) ne doit pas être facile…

Je t'embrasse

Madâme

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Pourquoi?
« Réponse #11 le: 14 Janvier 2013 à 22:29:19 »
bonsoir à tous
C'est vrai que le mois de décembre et le passage à une nouvelle année ont été durs pour nous tous ici. On se dit que l'on s'éloigne encore davantage de celui ou celle que l'on a perdu avec l'angoisse de ne plus se rappeler de son sourire, où de cette petite étincelle dans ces yeux quand il (elle) riait...

Je vous comprends car j'ai des enfants et que je vois leur peine et leur chagrin. Mais parce que j'ai aussi une soeur... qui a la sclérose en plaques depuis 10 ans et que nous ne savons pas comment cela évoluera...

Mon énergie remonte un peu depuis quelques jours et ça fait du bien. J'en profite pour faire quelques petits projets, concerts, vacances et venir partager un peu avec vous.
Aujourd'hui, j'ai beaucoup discuté avec mon grand. Il va mieux et tout doucement construit sa vie future avec sa chérie. En ce moment, il soutient son meilleur ami qui vient de perdre ses deux grand-parents en 15 jours (ils l'ont élevé) et m'a dit que si nous n'étions pas passés par là, il n'en serait surement pas capable. Nous avons aussi parlé de son frère et de notre culpabilité. Je suis fière de lui et contente d'avoir pu parler avec lui.

Bien sûr, nous avons tous besoin que notre souffrance soit reconnue. Ce qui n'est pas toujours le cas dans notre société. Ici, nous avons trouvé un espace où c'est le cas. Et Asia a besoin que l'on comprenne que pour elle, tout est multiplié par 4...  que tout ça a été très violent et brutal, ce qui rajoute au traumatisme. Mais aussi, que cet accident reste inexpliqué et que les questions qui restent sans réponse ajoutent encore à la complexité du deuil (et je sais bien que c'est insupportable de ne pas comprendre pourquoi). Bien sûr nous l'entendons.  

Asia, viens vider ton sac à chagrin pour repartir plus légère sur ce chemin difficile.
Courage à toutes
Corinne
« Modifié: 14 Janvier 2013 à 22:40:55 par Angelik »
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Pourquoi?
« Réponse #12 le: 16 Janvier 2013 à 09:39:35 »
Merci Angelik, tout simplement merci
Tu as tellement bien résumé ce que je ressens.
Nous accumulons tellement de choses:
-4 proches tués en même temps, tous de - de 34 ans (dont 4 et 2 ans)
-morts violentes (accident + feu) = cerceuils fermés et images mentales très dures, notamment en ce qui concerne les petits bouts...
-raisons inexpliquées
-mort par accident donc pas de "préparation psychologique"
-tout ça survenu sur la route de nos vacances communes que l'on attendait depuis des mois ; joies anticipées, souvenirs de l'année précédente donc impression d'avoir été abattues en plein vol. Je finissais mon sac car mon frère devait me récupérer le lendemain à Lorient...Ma mère a sonné à la porte alors qu'elle devait être avec eux dans la maison de location en Bretagne... Annonce de leur mort.
-enterrement avec les 4 cerceuils (horrible, pas d'autres mots!!!)
-médiatisation avec tout ce que cela implique (on m'a parlé de France 2, des articles de journaux et des photos de leur voiture brulée parues dans ouest France!!!) comme "inventions" et autres hypothèses. Nous n'avons pas regardé les infos de tout l'été de peur de tomber sur "nous", sur notre cauchemar.

Je sais qu'il y a dans le monde des gens qui vivent des choses encore pires, mais j'avoue quand même que tout ça c'est déjà beaucoup...
Merci encore d'"entendre" ma souffrance.
Asia

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Pourquoi?
« Réponse #13 le: 17 Janvier 2013 à 17:27:35 »
Asia
Ne me remercie pas. On a tous besoin ici d'être reconnus dans notre douleur et ça fait du bien d'appeler un chat "un chat"...

Je me souviens que peu de temps après le décès de Geoffrey, le médecin du travail qui m'a reçu pour ma reprise m'a affirmé qu'il serait difficile pour moi de m'en remettre (enfant + suicide) et qu'il était étonné de mon calme apparent. Cela m'a fichu un sacré coup car j'étais encore tellement sous le choc et dans un stress aïgu que je n'avais pas encore vraiment réalisé l'ampleur de ce qui m'arrivait. Mais cela m'a aussi fait du bien de l'entendre aussi clairement car on me répétait tellement sans arrêt qu'il fallait que je sois forte pour mes 2 autres fils...
Je fuyais inconsciemment la réalité et ma douleur, essayant de croire que tout irait bien. ça m'a permis de baisser les armes et de m'écouter un peu plus.

Bien sûr, on peut se dire qu'il y a pire... mais rien n'est pire que ce qui nous atteint personnellement au plus profond de nous-mêmes... il faut aussi l'accepter et s'autoriser à penser un peu à soi. C'est ce que m'a appris le deuil : en s'occupant de soi, on aide les autres ! et inversement !
Je vous embrasse
Corinne
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...