Auteur Sujet: plus de 30 ans et tout ressurgit....  (Lu 2185 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne soka

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
plus de 30 ans et tout ressurgit....
« le: 09 Mai 2012 à 11:26:11 »
Bonjour

30 ans  plus tard et je comprend que mon" mal-etre " vient du décés de ma petite soeur... elle avait environ 3 ans et moi 2 de plus....
Nous etions une famille nombreuse (5enfants) elle etait la petite derniere....

De ce que j'en sais, elle frequentait plus l'hopital à Paris (nous en normandie), que la maison...
Lorsqu'elle revenait, on partagait la meme chambre et ses jouets sont restés avec les miens...

Le souvenir que j'ai d'elle, c'est un matin en me reveillant, je la regardais dormir ...
Et puis, ces images tres claire, d'elle, ses jambes platrées au grand ecart !!!
Et cette image me hante....

Je ne sais pas exactement ce qu'elle avait, ni de quoi elle est decedée mais aujourd hui je me dit que sa courte vie n'a été que souffrance et solitude....

Est ce que ma mere restait prés d'elle la bas ou etait elle seule??? aucune idée...

Mes parents ont voulu nous preserver et ils devaient tellement souffrir à cette époque, ils ont fait ce qu ils pouvaient...

Mais je pense que ce deuil n'a jamais été fait pour moi...

Elle est decedée chez nous, je crois dans notre chambre...
Mais je ne me souviens pas de cette période, j'ai dû l'effacer....
Tout ce que je me rappelle c'est que durant tout mon enfance, je ne pouvais dormir sans ma lampe de chevet allumée...

Depuis que j'ai consulter pour les problemes de pipi au lit de mon fils, et que cette dame m'a demandé si j'avais un deuil qui n'avait jamais été fait... ca a fait ressurgir plein d'emotions et de culpabilité aussi...

Culpabilité d'etre là et pas elle
Culpabilité de ne pas profiter de la vie d'etre toujours dans la déprime
Culpabilité d'avoir transmis mon mal-être à mon fils, se traduisant par le pipi au lit qui lui gache son quotidien....

Cette dame pratique la methode Brain gym... elle utilise les points d'acupuncture...
est ce que ce sera suffisant pour moi ???

Est ce que j'ai debuter mon deuil ?
Que dois je faire ???

Avant je me demandais de temps à autre ce qu'aurait été notre vie, notre complicité si elle avait été là, et je ressentais ce manque, malgré mes autres freres et soeurs...

Maintenant c'est autre chose.... mais je ne sais pas encore quoi, ce que je sais c'est que  je dors mal et que je ne peux penser à elle sans pleurer ....
D'ailleurs là je pleure en écivant tout cela...

Je ne veux pas parler de cela à mes parents qui en soufriraient terriblement et je n'ai personne à qui me confier....

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Re : plus de 30 ans et tout ressurgit....
« Réponse #1 le: 09 Mai 2012 à 15:27:45 »
Bonjour Soka,

Je viens de lire votre message et je suis très touchée par votre souffrance.
Je suis une maman en deuil de son fils et en vous lisant je me dis que ce serait bien d'en parler avec vos parents, ils n'attendent peut-être que ça!!! C'est tellement difficile pour chaque membre d'une famille la perte d'un enfant, au début c'est difficile de se soutenir les uns les autres puisque chacun est dans ''sa souffrance'' différente de celle de l'autre, la souffrance du papa, différente de la soufrance de la maman, différente de la souffrance de la soeur, difffrérente de la souffrance du frère....

Chacun souffre de son côté mais il est bon de pouvoir en parler ensemble. Pour vous comme pour vos parents cela peut être bénéfique, ils répondront à toutes les questions que vous vous posez, ils ont fait ce qu'ils ont pu au moment de la maladie de votre petite soeur, soyez en convaincue et ça leur fera peut être du bien d'en parler avec vous, devenue adulte maintenant.

De toutes façons Soka, ne restez pas seule avec votre chagrin de petite fille qui n'a pas été consolé, aller voir un professionnel si vous le souhaiter et venez parler ici, vous serez entendue.

De tout coeur avec vous
" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."

Hors ligne chouan

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
Re : plus de 30 ans et tout ressurgit....
« Réponse #2 le: 17 Octobre 2012 à 15:46:06 »
bonjour,

je viens de poster à l'instant, je pensai être la seule dans ce cas mon frére est parti il y 30 ans hier j'ai assité à la réduction de corps car mes parents ayant déménager ont souahité l'avoir prés d'eux et depuis hier je ne cesse de pleuré c'est dur ...


Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : plus de 30 ans et tout ressurgit....
« Réponse #3 le: 17 Octobre 2012 à 16:46:58 »
Bonjour Chouan,

Ta réaction montre bien que la blessure du deuil est toujours prête à saigner à nouveau, surtout lorsqu'on ne s'est pas autorisé à montrer son chagrin aux autres ou à parler du défunt avec sa famille ou ses amis. Tu as peut-être voulu épargner tes parents, et tu n' as donc pas pu évacuer tout ton chagrin par les mots ou les larmes. Ou tu as voulu être fort(e) et tu as enfoui ta détresse tout au fond de toi. Mais le vent du souvenir finit toujours par laisser paraître le chagrin, si l'on n'a pas travaillé sur son deuil. Mon mari a perdu son père à l'âge de 23 ans. Il a 50 ans et nous sommes ensemble depuis plus de 23 ans. En tout et pour tout il en a parlé peut-être une heure, par bribes, parce que parfois je le pousse dans ses retranchements.  Il ne pleure pas quand il en parle, mais je suis sûre que le deuil n'est pas fait. Il est là, tapi, attendant un événement qui le ramènera à son chagrin d'origine. Je suis persuadée qu'il faut parler. Moi, je parle de ma soeur adorée, 14 mois après aujourd'hui. Et quand je raconte une anecdote triste, je sens la gêne de certaines personnes (collègues, amis ou mari…). Mais je continue à parler d'elle, même si ça me rend triste, parce que je veux avancer, je veux parvenir à vivre sereinement malgré sa mort.
Peut-être que cet événement va déclencher en toi le désir de travailler sur la mort de ton frère pour trouver l'apaisement. Je te souhaite bon courage.

Madâme