Auteur Sujet: perte d'une famille  (Lu 117242 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : perte d'une famille
« Réponse #15 le: 11 Septembre 2012 à 21:54:15 »
Bonsoir,

La journée n'avait pas trop mal commencé mais elle a dérapée. Dans la matinée, la tristesse, le désespoir, les larmes sont arrivés sans que je les sentent venir. J'ai craqué au travail (je suis professeur des écoles), heureusement pas devant les enfants.
J'ai beaucoup pleuré, sur mon frère cette fois.
Dimanche, j'avais eu un coup de mou par rapport à ma nièce mais cela avait été contrôlable, alors que là c'etait juste  impossible de contenir mes larmes.
Ce soir, je me sens épuisée, j'ai mal partout.
On verra demain...

Merci pour vos gentils messages d'encouragement
Asia

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : perte d'une famille
« Réponse #16 le: 11 Septembre 2012 à 22:13:06 »
Bonsoir Asia,

Il est normal q on craque de tps a autre,surtout au debut. On se laisse entrainer par nos activites diverses et puis tout a coup on prend conscience. Personnellement le travail m a aidee, meme si j y ai depense beaucoup d energie (je suis professeur en lycee profes
sionnel). Notre travail tourne vers les autres nous permet de nous echapper, meme si parfois nous succombons...demain c est mercredi. Repose toi
je pense a toi

madame


Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : perte d'une famille
« Réponse #17 le: 13 Septembre 2012 à 20:34:12 »
Bonsoir,

Les 3 derniers jours ont été difficiles. J'ai le moral qui est tellement bas que j'en ai mal au corps; j'ai l'impression de souffrir jusqu'à la moelle.
Mon frère commence à me manquer sérieusement et de savoir que je ne vais plus le voir renforce l'angoisse.
Je dors très mal, je rêve que je parle avec eux, ou qu'ils ne sont pas morts...

Avez-vous déjà assisté à un groupe de paroles? J'aimerai avoir votre avis.

En vous remerciant par avance pour votre aide.
Sandra

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : perte d'une famille
« Réponse #18 le: 13 Septembre 2012 à 21:00:47 »
Bonsoir Sandra,

Pour éviter cette trop grande souffrance, évite de te projeter sans la présence de ton frère. Il nous faut vivre au jour le jour, sous peine de souffrir trop. Personnellement, je n'ai jamais assisté à un groupe de parole. J' y songeais, et c'est en cherchant sur internet que je suis tombée sur ce site. Pour l'instant, il m'aide à partager, mais il est vrai que parfois, je me sens un peu frustrée parce que j'aimerais rencontrer des personnes qui souffrent autant que moi de la perte de leur soeur. J'avais trouvé les coordonnées d'un groupe près de chez moi, et puis, j'ai laissé tomber, je ne sais pas vraiment pourquoi. peut-être par peur. Je me suis dit que ça allait peut-être ressembler aux Alcooliques anonymes… Je me suis imaginée dire "Bonjour je m'appelle Pascale, j'ai perdu ma soeur"…éclater en sanglots, entendre le silence de ceux qui comprennent, et je me suis dit que ce n'était pas pour moi pour l'instant du moins… Cherche dans google "association jonathan pierres vivantes", tu devrais trouver une permanence pas loin de chez toi.
Je suis heureuse d'être là à tes côtés pour t'aider, parce que tes posts m'aident aussi.

Je t'accompagne par la pensée

Pascale

adèle

  • Invité
Re : perte d'une famille
« Réponse #19 le: 13 Septembre 2012 à 22:33:40 »
Bonjour Asia,

J’ai accompagné, et perdu, en l’espace de 22 mois, 4 personnes très chères et très proches dont mon mari et ma mère. Et par moments, je ne savais plus où j’en étais, tout se télescopait. J’ai essayé de suivre les conseils Elisabeth Kübler-Ross, m’organiser mentalement pour penser à l’un puis à l’autre, c’était trop difficile. C’est la méditation qui m’a aidée, d’abord à faire le vide en moi, puis a accueillir les émotions, une par une, dans l’ordre choisi par elles. Je me suis également faite accompagnée par un psy.
Je suis aussi allée dans une association, puis dans un groupe de parole, une fois. J’ai trouvé cela très bien, très « soutenant » et réconfortant, meme s’il est très difficile de prendre la parole pour raconter son histoire. Mais quel soulagement que d’avoir pu la dire à voix haute, d’être entendue !  Il serait bien que tu testes tous ces « outils » afin de trouver celui ou ceux qui te correspondent le mieux,  qui sont le moins violent émotionnellement pour toi. Il y en a forcément un qui te conviendra et t’aidera à cheminer le mieux possible.

De tout cœur avec toi

Madâme, Mamita, je vous salue aussi de tout mon coeur

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : perte d'une famille
« Réponse #20 le: 14 Septembre 2012 à 07:38:24 »
Bonjour,

J'avais en effet pensé à la méditation, j'ai d'ailleurs acheté un livre du docteur Christophe André afin de m'y mettre. Je continue aussi le Qi gong qui pour moi est une sorte de méditation "active". Pour l'aide psy, ce n'est pas évident car j'ai peur de tomber sur quelqu'un de "bof" ou qui veuille à tout prix me donner des médicaments. Je peux comprendre que l'on puisse en avoir besoin mais pour le moment je n'en veux pas.
Je pense que je vais peut-être me tourner vers un groupe de paroles même si c'est juste pour essayer et écouter les autres, je sais qu'il y en a sur Paris (vivre le deuil?).

Mercie encore pour votre soutien
Asia

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : perte d'une famille
« Réponse #21 le: 14 Septembre 2012 à 14:05:25 »
Bonjour Asia,

Je vois que tu parles de méditation et de Qi gong. Personnellement, je n'arrive pas à méditer, je m'endors! Si tu es satisfaite du livre de C. André, laisse moi ses références, s'il te plaît. Et le Qi gong, prends tu des cours, ou t'es tu aidée d'un livre? J'ai une amie qui a perdu son père récemment et qui a décidé de se faire aider par des anxiolytiques, mais ça me fait peur. J'ai peur de perdre ma lucidité, et avec mon boulot, je ne peux pas me le permettre. Mais tout comme toi, je cherche des moyens de vivre mieux mon deuil, d'autant que la reprise du travail me demande une énergie déjà fort entamée par mes efforts pour garder le cap pour mon mari et mes enfants. Je me sens fatiguée alors que je viens juste de reprendre…

Bon week-end à toi et à tous ceux qui me lisent, et merci à Adèle pour son coucou :)

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : perte d'une famille
« Réponse #22 le: 14 Septembre 2012 à 18:53:51 »
Bonsoir Madâme

Oui cela concerne ce qu'on appelle la méditation de pleine conscience (où comment se centrer dans le moment présent), le livre s'appelle "Méditer, jour après jour" (donc de Christophe André) et il y a un cd avec des séances guidées.
Pour le qi gong, je pratique avec un livre-dvd, celui écrit par Ke Wen, la fondatrice du centre "Les temps du corps" situé à Paris.
Cela fonctionne un peu de la même façon, en se concentrant sur les mouvements on se "recentre".
J'ai également un autre dvd que j'aime beaucoup car il est très apaisant c'est "Qi Gong pour tous" par Béatrice Reynier.
Les dvd sont pratiques car on pratique lorsqu'on veut et on n'est pas obligé d'être au milieu des autres.

Je pense que je vais également essayer de m'offrir tous les 3-4 mois un message relaxant. Ma belle-soeur m'avait fait découvrir ça et c'est vrai que ça fait du bien au corps et au mental. C'est cher mais je vais essayer de me faire une petite cagnotte.

Même si cela n'a rien à voir je suis en train de lire le recueil de chroniques de David Servan- Schreiber  (j'ai beaucoup de respect pour cet homme) et j'ai acheté "Mes petites machines à vivre" de Maryse Vaillant (l 'auteur explique toutes ses méthodes pour apprendre à vivre malgré les mauvais moments).
Je vais également souvent sur le site de l'INREES (on trouve d'ailleurs des articles sur le docteur Fauré) qui contient plein de documents concernant la mort, la survie de la conscience...

Pour la fatigue je comprends tout à fait, l'énergie que nous demande les enfants est énorme!
J'aimerai éviter les anxiolytiques et les somnifères car je dois être "présente" pour ma petite fille et j'ai peur de ne pas être capable de me concentrer la journée.
Pour m'aider à dormir, le pharmacien m'a conseillé de doubler les doses d'euphytose et de prendre en plus de l'escholtzia qui est une plante. Je prends aussi des fleurs de bach (aspen, star of bethlehem, sweet chestnut et white chestnut) pour lutter contre le désespoir, l'angoisse et les idées obsessionnelles.
Avant de dormir, je diffuse dans ma chambre des huiles essentielles: petit grain bigaradier, orange douce, mandarine et camomille noble. Et je me masse le plexus solaire avec la même chose.
Et la journée, je prends du magnésium qui aide aussi au niveau du sommeil.
C'est pas miraculeux mais cela m'aide. Voilà, j'imagine que l'on fait tous comme on peut pour "survivre" face au chaos.

Je te souhaite également un bon W.E (ainsi qu'à tous les autres).
Asia

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : perte d'une famille
« Réponse #23 le: 14 Septembre 2012 à 21:21:36 »
Bonsoir Asia,

Merci pour toutes les références. Je vais me procurer le livre de C. André. J'ai essayé de méditer en fin d'après midi, et je ne me suis pas endormie! Auparavant j'étais allée à la piscine nager 1,5km en le moins de temps possible. J'adore nager, j'entends mon souffle, je regarde les bulles et j'avance… Tout ce que tu prends, je l'ai pris aussi. Les fleurs de Bach particulièrement quand j'ai perdu mon père, parce que son décès intervenait après plus de 3 ans d'accompagnement, et les huiles essentielles aussi. Moi je mettais de la lavande sur le plexus, mon oreiller et un mouchoir! J'étais tellement angoissée par le vide laissé par son absence! Je reste persuadée que la solution est en nous, et qu'à force de chercher ce qui est bon pour nous, le calme reviendra un jour en nous. Je dis toujours à mes élèves que tout effort est toujours récompensé, un jour ou l'autre…
J'aimais beaucoup Servan Schreiber aussi, et je suis allée aussi sur le site de L'INREES. Je suis persuadée du fond du coeur -et de mon âme- que nous serons récompensées de notre quête de la sérénité. Aucune épreuve n'est stérile dans notre évolution spirituelle. Et si nous devons vivre ça, ce n'est pas en vain. Soyons fières de notre combat pour la Vie en mémoire de ceux qui sont à jamais dans notre coeur.

Je te prends dans mes bras,

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : perte d'une famille
« Réponse #24 le: 15 Septembre 2012 à 08:06:05 »
Bonjour Madâme,

Juste un petit mot pour te dire que je vais tous les jours sur la page officielle de Patricia Darré (dame dont on a beaucoup parlé cet hiver) afin de lire ses messages qui sont souvent très apaisants et plein de "lumière".

Une petite question, fais-tu quelque chose de spécial pour l'anniversaire de tes défunts?
Le 7 octobre c'est l'anniversaire de ma nièce, elle aurait du avoir 4 ans. Sans faire de gâteau, on pensait se retrouver tous ensemble pour lui envoyer plein de pensées d'amour. Mais on hésite, c'est pas évident.

Je t'embrasse
Asia

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : perte d'une famille
« Réponse #25 le: 15 Septembre 2012 à 10:10:55 »
Bonjour Asia,

C'est très délicat, la période des anniversaires. Certains, comme moi, se contentent de penser encore davantage à leur Aimé, en leur envoyant un message d'amour à travers une sorte de méditation…(mais je vais m'y mettre!). D'autres préfèrent organiser une fête et se réunir pour évoquer le défunt. Parles-en avec tes proches et vois un peu comment vous pouvez organiser ce moment. Mais il s'agit apparemment d'une volonté commune, donc pourquoi pas. Le but étant toujours que le moment soit plus un moment positif que négatif. Moi, je ne me sentais pas de le faire, et puis je n'ai plus mes parents, et je n'appréciais pas le compagnon de ma soeur et certaines de ses amies. Avec les autres, je n'attends pas l'anniversaire pour évoquer le souvenir de Carole. Donc…
Je vais aller déjeuner et filer sur le site de Patricia Darré!

Merci pour ces échanges. Nous avons de la chance que des personnes comme Christophe Fauré et Adèle existent. Et si notre souffrance est allégée grâce à ce site, c'est parce qu'ils sont passés par l'expérience de la perte. Ils transforment la mort de leurs aimés en force nouvelle pour des inconnus. C'est fabuleux, et c'est dans ces moments là que j'ai envie de remercier la vie, même si c'est les larmes aux yeux…

Je t'embrasse et souhaite une journée dans l' apaisement à tous

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : perte d'une famille
« Réponse #26 le: 16 Septembre 2012 à 20:09:07 »
Bonsoir Madâme

Oui, tu as raison heureusement qu'il y a toutes ces personnes qui sont là pour nous aider.

Aujourd'hui, j'ai rencontré une dame qui m'a dit qu'elle avait perdu sa soeur il y a 10 ans dans un accident de voiture. Elle n'est toujours pas apaisée malgrè tout ce temps; elle m'a dit qu'elle n'acceptait pas et que depuis ce drame, elle n'avait plus jamais été vraiment heureuse malgrè la naissance de ses 3 enfants. Elle m'a dit qu'elle en voulait aux membres de sa famille parce qu'ils ne sont pas dans la tourmente comme elle (elle pense même qu'ils ont oublié la défunte ce qui m'étonnerait). Ca m'a fait peur. Je me suis dit que je ne voulais pas vivre ça. Mais a-t-on vraiment le choix? Pour quelle raison accepte-t-on ou pas ce qui nous arrive? Je ne sais pas si je suis très claire.
Pourquoi certaines personnes arrivent à faire leur travail de deuil, à trouver une forme d'apaisement, et pas d'autres?
Tout ça m'angoisse un peu...

Bonne soirée
Asia

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : perte d'une famille
« Réponse #27 le: 16 Septembre 2012 à 22:14:15 »
Re-coucou Asia,

Je crois que dans la vidéo de ce site sur le déroulement du deuil, il y a un passage sur le deuil pathologique. Je pense que la réponse à l'absence d'apaisement de cette dame tient dans la phrase "elle m'a dit qu'elle n'acceptait pas". Certaines personnes pensent qu'accepter la mort de leur Aimé revient à trouver cette disparition normale. Bien sûr que c'est injuste, mais tant que nous nous révoltons, nous ne pouvons trouver la paix. Et si nous ne sommes pas en paix, nous ne pouvons plus connaître des moments de bonheur. Et vivre dans le malheur ne fera pas revivre ceux qui sont partis ailleurs. Cet après-midi, un ami de 86 ans m'a appelée. Il a perdu son fils unique il y a bientôt 41 ans, et il m'a dit qu'il pouvait en parler depuis la mort de sa femme il y a 6 ans. Et ce dont il a le plus souffert, c'est que son entourage ne l'a pas aidé à en parler, parce qu'ils avaient peur de "remuer" les souvenirs. Il est content de parler avec moi, parce que nous pouvons évoquer la mort de nos Aimés sans tabou. Et je me dis que si je n'avais pas cette expérience de la mort, je ne pourrais pas l'aider. Donc…Ne t'angoisse pas Asia. Toutes tes interrogations sont fondées. Je sens que tu es sur le bon chemin, celui de la quête de l'apaisement et de la lucidité. On n' a pas non plus dit qu'on finirait par vivre comme si rien ne s'était passé. Nous serons à jamais différentes, mais cette différence peut aussi être synonyme d'évolution.

Je t'embrasse

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : perte d'une famille
« Réponse #28 le: 17 Septembre 2012 à 07:22:58 »
Re-bonjour Madâme,

Merci pour tes paroles d'encouragement  :)
Je crois qu'en fait, il faut déjà accepter de lacher-prise face à une situation contre laquelle on ne peut absolument rien faire.
Le lacher-prise...grand thème de méditation!!

Bonne journée Madâme
Asia

ps: le fait de regarder le mouvement de la mer est une méditation de "pleine conscience", idem avec les flammes de la cheminée  :)

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : perte d'une famille
« Réponse #29 le: 17 Septembre 2012 à 18:49:21 »
Re bonjour Asia,

En te lisant, je comprends maintenant mieux pourquoi regarder les vagues me fait un tel bien! C'est une façon de me ressourcer. J'aime aussi les rivières et le courant limpide et éternel. D'ailleurs nous avions répandu les cendres de mon père dans une rivière. Là aussi, j'avais eu l'impression qu'il retournait au Tout.
Par contre, je n'ai pas de cheminée… ;)

Porte toi bien Asia

Madâme