Auteur Sujet: Par maux et par rimes  (Lu 9174 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #15 le: 12 Décembre 2011 à 12:16:00 »
Bonjour Sista ,
Je te (?) vous souhaite un bon rétablissement .Je suis contente que vous arriviez à positiver  ce pépin de santé .Votre expérience vous a permis ,une nouvelle fois ,de voir que les médecins sont des humains ,avant tout ,et que parfois ,ils se trompent ou ne trouvent pas ...comme pour la mesure de la détresse de votre frère .Parfois ;souvent ils soignent aussi et sont véritablement humains .Je vous souhaite par cette expérience de retrouver un peu de vitalité et d'apétance pour la vie .La vie n'est pas un long fleuve tranquille et vous goûtererez à de bons moments encore .Le premier Noël sera difficile à certains moments mais comme vous le dites vous verrez briller les étoiles dans les yeux de vos enfants ;la vie continue pour ceux qui restent .Ne pensez pas déjà à la détresse des autres ;lorsqu'elle sera là à Noêl dans le coeur de votre maman ,accueillez cette détresse avec vos moyens .Votre coeur sera parler ,j'en suis sûre .Chaque chose en son temps ,chaque problème à la fois ,préservez-vous ,vous garderez peut-être ainsi plus d'énergie (c'est une simple idée).Je viendrai ,de temps à autre converser avec vous ,si vous le désirez ;pour ma part ,je suis moins accrochée à mon ordinateur et cette "non-dépendance",je vais l'appeler ainsi ,me fait du bien ;mais je continue à penser parfois au cours de mes journées à tous ces messages de ce site de profonde tristesse  .Je vous adresse à tous toute ma compassion .Bon cheminement .Courage à tous .
Armelle

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #16 le: 14 Décembre 2011 à 12:07:16 »
Bonjour Sista,
Moi aussi je vous souhaite de tout coeur de vous rétablir au plus vite afin d'appréhender
une autre étape moins difficile ? I y a tant de choses à résoudre en plus de la douleur qui est la nôtre.
Comme TETE DE BOIS, il me faudra bientôt me "descotcher" de cet ordinateur pour marcher
toute seule, me bouger surtout , mais le moment n'est pas encore venu.... Je ne peux me faire
à l'idée d'avoir perdu que mon unique enfant, toujours dans le regret de ne pas avoir mieux
compris sa détresse pour mieux l'aider et  pas encore réussi à mettre en place quelques
rencontres avec mes petits-enfants toutefois je veux croire que c'est dans l'ordre du possible...
Ce ne sera pas sans efforts !
Vos enfants attendent que vous retrouviez vos forces et votre maman aussi. A sa place, j'aurais aimé
pouvoir compter une une fille comme vous et votre petite famille ! Vous avez de la tendresse à partager
ce qui ne peut déboucher que sur  un  soutien mutuel... Tous mes encouragements, je vous embrasse.
Chaleureuses pensées à Toutes et tous.   Mammj

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #17 le: 23 Décembre 2011 à 15:33:42 »
Sista ,Aurélie ,
Il y a bien longtemps que vous avez écrit .J'espère que cette absence de message n'est que le reflet d'un mieux-être ,d'une autre étape de la dépression que vous annonciez dans vos messages du début Décembre .J'espère que ce Noël s'annonce magique pour vos enfants et pour vous aussi ,dans leurs joies ,malgré l'absence difficile de votre fréro.Bon Noël ,Aurélie .Prenez soin de vous et de la part de souffrance qui est en vous .J'espère de tout coeur que vous allez bien .
Armelle

Hors ligne Sista

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Mon frérot... Je t'aime
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #18 le: 07 Janvier 2012 à 22:40:05 »
merci Armelle et Mammj ,

j'ai parcouru rarement le forum et n'ai pas trouvé la force de répondre avant. Les fêtes furent aussi magique pour les enfants, que douloureuses pour ma mère, mon ptit frere et moi... Nous avons traversé une étape difficle, et malgré le courage que nous avons tous eu, j'ai "craqué" à de nombreuses reprises.. J'ai été dure avec ma mère, qui a failli partir à cause de mon comportement. J'ai aussi bloqué toutes mes envies de pleurer et du coup j'étais aggressive avec tous ceux qui m'aiment! Jusqu'a ce que 'arrive à accepter l'absence, ey à vraiment penser, associer, Yannick à ces fêtes. Nous avons pourtant mis en place plusieurs moments à sa mémoire, sans tomber dans la mélancolie, et en partageant des moments de rire et de magie de Noël, si importante à nos yeux, emplis de souvenirs avec lui. Il y a eu des bons moments, mais ce fut étrange, je n'ai pas les mots mais vous me comprenez j'en suis sûre.
Mais même si j'ai eu du mieux avant les fêtes, le temps s'est suspendu pendant, et je retombe après....La dépression est difficile à combattre...
Je vous remercie de l’intérêt que vous me portez, ca me fait chaud au coeur, mais je fais avec vous tout comme avec mes amies proches, je suis absente de toute relation, je risque de perdre tous ceux qui m'entourent. Je ne sais pas pourquoi je fais ca, ca fait trois sms que je réponds pas à ma meilleure amie, j'ai pas eu l'envie de formuler mes voeux à tout le monde et me suis "forcée" pour la famille, j'ai envie de voir personne, et je suis assez dure avec mon conjoint et mes enfants. je crois que je voudrais rester seule, et avec eux, et mes responsabilités je ne peux pas.
je suis dans une impasse quant à mon avenir professionnelle, mes "envies", les choix à faire, j'arrive pas non plus. Je me dis "mais qu'est ce que je peux faire de ma vie maintenant? " Et je me sens impuissante, j'attends que le temps passe, j'essaie de jouer le rôle de la mère au foyer.. ca me déprime encore plus!!!
Voilà j'ai vidé mon sac, égoïstement, et je me sens épuisée d'avoir écrit tout ca... J'espère que vous tenez le coup vous aussi pour ces fêtes qui rappelle l'absence de manière si vive et douloureuse.

Mammj cela a du être une épreuve terrible pour vous, j'espère que vous avez pu profiter un peu de votre petite fille. Ma nièce nous a fortement manquée ( la fille de mon frère décédé, qui a été éloignée de nous par sa mère, nous ne l'avons jamais revu)
Armelle je vous envoie aussi mes pensées, et j'ai pensée à vous bien avant de réussir à répondre a votre message! 

Je vous adresse à tous une année la plus douce, apaisante et agréable année 2012 qu'il soit possible d'espérer, empreintes de moments de chaleur, de réconfort, et de souvenirs tendres. Je ne vois pas quoi souhaiter de plus qui ne serait des pensées  plus  sincères.
a bientot
affectueusement
Sista

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #19 le: 08 Janvier 2012 à 11:33:29 »
Bonjour Sista,
La question que je me pose souvent est : "pourquoi tant de souffrance ?". Pour ma part, je ne sais plus où puiser
la force de tenir debout, la force de venir à bout de ma culpabilité.... J'ai mené beaucoup de combats avec mon unique fille,
après mon divorce, son père lui a beaucoup manqué et peut-être que notre situation l'avait fragilisée, nos enfants vivent
nos choix et décisions, même si ce n'est pas ce qu'ils auraient voulu ! Puis elle a aimé a été aimée et  après 22 ans de vie
de couple et de famille avec deux beaux enfants, elle et son conjoint ont parlé séparation ! Elle m'avait dit :"maman ne t'inquiète
pas tout se passera bien", c'était en septembre 2009 ! Puis, elle est allée de perte en perte... ce qui ne figurait pas au
programme qu'elle avait mis en place pour elle et ses deux enfants ! Trop de pertes, famille, emploi, ses biens, puis peur de
perdre ses enfants.... Sentiments de rejet de dévalorisation, se sentant diminuée par rapport à la situation de son ex-conjoint....
Elle a présumé de ses forces,  n'a pas envisagé la dépression, puis l'hospitalisation, puis la coupure avec ses
deux enfants pendant presque quatre mois, elle n'a pas réalisé que son poussin chéri devenait un grand ado. Dans une crise de
panique, un soir où je l'avais accompagnée pour passer la soirée avec lui, elle a mis un terme à sa torture, à sa souffrance ! Il partait en vacances le lendemain avec ses grands-parents paternels, elle devait  aller retirer  son passeport avec lui. Que s'est-il passé ? Nous ne saurons pas, il est sorti et quand il est rentré sa maman était morte.... C'est lui qui a fait le reste......
Elle était  venue vers moi pour aide soutien et affection, et ce dernier combat avec elle n'a pas abouti... Je dois finir ma vie avec
mes regrets de ne pas être restée avec elle -comme elle me l'avait demandé- avec  sa souffrance, son absence et l'éloignement de mes petits-enfants... J'ai tout perdu à mon tour !
Car  aujourd'hui, c'est l'éclatement...  Je voudrais ne plus rien savoir de mon ex-gendre mais c'est par lui qu'il me faut passer pour
tenter de garder le lien avec mes petits... Et ces derniers, conscients de la non-relation avec leur père, envers qui ils ont un
devoir de loyauté, feront un choix et je ne me fais gère d'illusion !
L'espoir toutefois de maintenir un lien -quel qu'il soit- me permettra de tenir  encore un peu, car  ma vie s'est arrêtée avec celle
de ma Cath. Ma famille n'est pas bien grande...  si elle  m'a aidée pour les obsèques et  pour finir d'installer la petite maison
de ma fille pour la rendre à ses enfants, non seulement elle n'a pas été près de nous deux dans la difficulté mais elle a été
de mauvais conseil ; personne n'acceptait l'idée qu' était "malade" qu'elle ne pouvait rentrer dans le moule...
Alors, vu que personne ne m'attend, n'a plus besoin de moi, je m'autorise à rester seule pour vivre mon chagrin depuis bientôt
six mois (le 10)... avec l'excuse de le leur épargner ! Combien de temps tiendrai-je ? Le temps de régler tout ce qui reste en
suspens ? Quel bout de vie !
Vous connaissez déjà une bonne partie de  mon drame et si j'y reviens c'est pour vous souhaiter  Sista, au seuil de cette nouvelle
année, de réussir à  percer l'abcès, à extérioriser votre douleur auprès de personnes "neutres" afin de vous rapprocher  de ceux
qui vous aiment, tellement bon d'être aimé(e), d'en faire une force, de parvenir à partager avec eux ce qu'il y a de positif pour
vous tous..... La personne si chère qui vous manque n'aurait-elle pas souhaité de vous voir tous réunis dans une atmosphère
aimante ?
C'est par le biais d'une assistante sociale que j'ai connu "Vivre son deuil", les groupes de paroles et le forum...
Auprès de l'entraide sociale de la ville, j'ai pu aussi avoir accès à une psychologue... Et j'ai vu que sur le forum de Phare Parents
Enfant qu' on peut  chatter  maintenant !
Je voudrais tant que l'amour que je porte à ma fille m'aide à tenir pour ses enfants, je sais qu'elle m'aimait, m'aime là où elle est.
Vous êtes jeune Sista, entourez-vous de ce qui est bon pour vous, privilégiez ceux qui peuvent être un soutien pour vous
même si vous êtes seule à vivre cet énorme chagrin,  vous trouverez à  l'atténuer ailleurs.
Affectueusement.  Mammj

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #20 le: 19 Janvier 2012 à 14:24:17 »
Bonjour Sista ,
Nous n'avons plus de nouvelles de vous .Comment allez-vous ?Où en en êtes-vous ?Si vous le souhaitez ,donnez nous de vos nouvelles .
Armelle

Hors ligne Sista

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Mon frérot... Je t'aime
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #21 le: 19 Janvier 2012 à 14:53:45 »
merci mammj pour votre temoignane, et merci armelle de penser a moi. c'est pas la joie en ce moment, je tourne en rond dans ma tete, même si j'avance, en ce moment tout se brouille, je suis fatiguée. j'ai des choses à régler, je viens d'obtenir que la sécu me suive au moins jusqu'a mai on va pas m'obliger à retourner au boulot. Mon compagnon n'est pas aidant, je susi assez dure a vivre, et les enfants, les pauvres, des fois j'ai envie de me faire hospitaliser pour pouvoir dormir... mais vu que je dois tout gérer, comment faire si je suis plus la. j'arrive pas écrire, mais je voulais que vous sachiez que je suis tjrs là et que je pense à vous; Courage mammj, je suis en train de sombrer car je suis impuissante pour ma niece, mais vous, vous avez la loi avec vous pour garder votre lien à votre petite fille, alors je vous envoie du courage et a vous deux toute mon affection. a bientot

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #22 le: 20 Janvier 2012 à 15:21:16 »
Bonjour Sista ,
Dur ,dur !Accrochez-vous .Pour ce qui est du quotidien :"de tout gérer",ne pouvez-vous pas lâcher un peu prise sur certaines choses ?Si personne ne prend soin de vous ,alors qui le fera ?et combien de temps tiendrez-vous pour votre famille ?Ne pouvez-vous pas demander de l'aide ,avec un nouveau certificat médical?Existe-t-il un centre aéré ,une garderie communale ou des copines sympas pour prendre soin de vos enfants quelques heures par semaine pour que vous vous arrêtiez pour panser votre blessure ?
En ce qui concerne "votre impuissance ",comme vous la nommez ,face à vos retrouvailles avec votre nièce ,peut-être existe-t-il des chemins détournés pour reprendre un lien : votre mère a des droits en tant que grand-mère ;aidez-la à les saisir pour reprendre un lien par ce biais .Pensez-vous que ce soit possible ?
Si vous le pouvez ,reprenez confiance en vous ,des solutions existent ,même si elles ne sont pas nécessairement évidentes au premier abord .Courage !
Armelle

Hors ligne Hermine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #23 le: 07 Février 2012 à 15:28:37 »
Bonjour,

Je vois que je ne suis pas seule à avoir l'impression de devenir complétement folle. Mon frère est mort en mi novembre 2011. Je me suis divertie avec des vidéos, musiques, tout... J'ai essayé que mon esprit ou mes pensées soient fixées sur autre chose, au point de fatiguer. Les moments les plus pénibles, sont au moment du coucher, là les pensées reviennent et vous tuent. Ne jamais dormir...

C'est horrible comme douleur, je n'aurais jamais cru, que je puisse m'effondrée, moi qui suis la force de la famille. J'ai envie d'hurler et même hurler ne m'apportera pas le réconfort.
Et mon psy qui me dit qu'on ne meurt pas de douleur, c'est faux !

Hors ligne Sista

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Mon frérot... Je t'aime
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #24 le: 09 Février 2012 à 00:42:34 »
non tu n'es ni seule, ni folle!! Autorise toi à hurler, à pleurer, à être stoppé net pour prendre le temps du chagrin, le temps de vivre cette perte, le temps.... il n'ya que ca, je n'y voait pas l'issu, plus de sens à ma vie, et pourtant... un jour, le chemin s'éclaire, puis un autre on y fait quelque pas, on se retourne, on pleure, on regarde vers le ciel, on ne veut pas lui dire aurevoir, ... et puis un jour, on le laisse s'envoler, car il le demande, et on le sent encore plus fort en soi, qui brûle comme une flamme de la vie qui parfois, souvent même, fait mal, qui fait avancer, et apercevoir une issue. Je n'y suis pas, mais je la vois.

Merci à tous ceux qui m'ont accompagner ici sur un bout de chemin,

Courage Hermine, trouve en toi seule et en l'amour que tu portes à ton frère la force de continuer, pour le faire vivre en toi, de la plus belle facon que tu puisses. Cela viendra je t'assure, même si mes mots là ne sont qu'illusoires pour toi pour l'instant.
Je t'envoie toutes mes pensées chaleureuses, de réconfort et de soutien.

Amitiés à tous et encore merci. a bientôt.

Hors ligne floriane

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
Re : Par maux et par rimes
« Réponse #25 le: 13 Février 2012 à 10:38:26 »
merci sista pour ton soutien je tenais à tapporter toute ma sympathie ainsi que ma compassion

mon frère, lui n'avait pas vraiment de signes qui aurai pu nous faire penser a un geste aussi fou, donc la culpabilité n'est très présent dans mes émotions. malgrès tout mes sentiments sont encore très confus. quand à toi même si le comportement de frère pouvais laisser penser a un tel geste, il est, je pense, impossible de croire au passage à l'acte. c'est pourquoi, dans ce cas la, il faut dépasser ce sentiment de culpabilité qui finirait par te ronger et j'espère que tu y est arrivée.
je te comprend également sur le fait de tout avoir à gérer après la mort de nos frère. j'ai du trier les affaire de sa chambre dans notre maison familiale, à l'aide de ma soeur cadette, refaire la tapisserie puisque je suis peintre en bâtiment et m'occuper de tout le côté administratif et avec un minimum de recule, je ne sais pas comment j'ai pu faire tout ça.
certainement par amour pour mes parents, ma soeur (qui en plus est enceinte pour avril) et pour mon autre petit frère (qui est deficient mental).

FLORIANE