Auteur Sujet: Nos petites victoires  (Lu 2494 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Morpheus

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
Nos petites victoires
« le: 25 Février 2013 à 20:15:19 »
Bonjour à tous et à toutes,

Certains d'entre vous passent par ici pour essayer de comprendre le deuil. Les psys expliquent qu'un deuil est long, qu'il est fait de trois, quatre, cinq étapes. Et le deuil au quotidien, qui en parle? Je vous propose d'aborder dans ce message vos petites victoires du quotidien. Vous venez de franchir une étape qui n'est pas dans les livres qui parlent du deuil, ce n'est pas un standard? Et alors, partagez-le avec nous. Ce post a deux objectifs (principaux) :
- aider les endeuillés nouveaux à prendre conscience du chemin à parcourir mais aussi à voir que leur ressenti n'est pas anormal
- aider chacun à mesurer le chemin parcouru au fil des mois

Pour ce faire, je vous propose que chacun poste son message à la suite puis l'édite à chaque fois qu'il lui semble avoir franchi une étape.
« Modifié: 04 Décembre 2014 à 20:47:33 par Webmaster »

Hors ligne Morpheus

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
Re : Nos petites victoires
« Réponse #1 le: 25 Février 2013 à 20:20:27 »
Je vais donc commencer puisque je suis l'instigatrice de ce sujet.

18/10/2012 : Théo, mon petit frère, décédait à l'âge de 20 ans
3 mois : la colère contre mon frère, la vie et tout ce qui m'entoure a disparu
4 mois : la peur qui m'habitait que Théo soit encore vivant lorsqu'on l'a incinéré s'apaise, je prends conscience que ce ne pouvait être le cas

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Nos petites victoires
« Réponse #2 le: 25 Février 2013 à 20:55:00 »
Bonsoir Morphéus,

Je viens te féliciter pour ton initiative. C'est important d'éditer des messages positifs par rapport à nos deuils, surtout lorsqu'ils sont récents. Tu évoques les 4 mois. Carole est morte il y a 18 mois. Je vais donc faire un flash back (comme je le fais souvent à chaque fois que vous toutes nouvellement endeuillées témoignez…).
4 mois : J'ai passé le réveillon de Noël avec mon cousin Olivier que je n'avais pas vu depuis des années. Un moment fort en émotions avec des rires et des sourires, et une pensée pour ma soeur sans la mort de qui ce moment n'aurait jamais été vécu… Merci Carole.
Depuis, j'ai remercié ma soeur des dizaines de fois pour ce qu'elle m'avait apporté dans ma vie avant son décès et après. Car, lorsqu'on fait le bilan, et à mesure que le temps passe, on se rend compte que le décès de nos Aimés, qui qu'ils soient, nous a permis d'évoluer, pour peu qu'on soit déterminés à transformer ce désastre en quelque chose de positif.

Bonne route à toi, Morpheus, nul doute que tu seras récompensée un jour de ton désir de progresser dans ton deuil

Madâme

Hors ligne Lila

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 59
Re : Nos petites victoires
« Réponse #3 le: 01 Mars 2013 à 21:36:08 »
Bonsoir tout le  monde,

7 mois que le drame est arrivé,  7 mois que le monde est différent, 7 mois où chaque jour, chaque moment est unique.
A ce stade, je peux dire que je vais mieux. Plus de douleur au ventre et je ne pleure plus au boulot.
Plus de haine contre les gens heureux notamment les femmes enceintes et les bébés.

Après le travail, dès que j'entre dans  la voiture, une immense vague de tristesse m envahit, j' ai pris l'habitude de conduire en pleurant !
Quand je rentre à la maison, j'ai du coup les yeux éclatés. C'est le quotidien de mes enfants, ils ne réagissent plus à mes larmes, ni mon mari d' ailleurs.
Les soirées et les we sont très tristes, je reste donc le plus tard possible au boulot.

Je suis dans une phase où j'identifie ce qui me fait du bien. J'appréhende ma semaine de congés la semaine prochaine, j'ai peur de sombrer à nouveau. Le we dernier a été horrible, c'était comme si elle venait de nous quitter.  Après la visite au cimetière,  j'avais tellement pleuré que soudainement je me suis sentie mieux et j' avais envie de renouer avec la vie. Je me suis dit que j'étais vivante et que j'allais en profiter. Quelques instants après,  le désespoir me dévastait.

Le processus de deuil est complexe. Rien n' est linéaire... le changement d'humeur est surprenant.

Je peux éclater de rire et plaisanter le matin comme je peux hurler de douleur comme un animal le soir.

C'est la 1ère fois que je poste un message sans pleurer en écrivant. C' est ma ptite victoire du jour !!

Je t aime ma ptite soeur chérie,  tu m'accompagnes à chaque instant...

Bonne soirée,
Lila

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Nos petites victoires
« Réponse #4 le: 05 Avril 2013 à 17:34:58 »
Bonjour Morpheus,

Une pensée pour toi qui doit passer par une période plus difficile. Je t'envoie du courage en attendant la prochaine accalmie. Ca ne fait même pas  6 mois que tu as perdu ton frère. C'est normal que tu aies franchi une étape qui n'est pas forcément agréable, mais qui fait partie du processus de deuil.
N'hésite pas à nous écrire si tu te sens trop seule dans ta douleur

Madâme

Hors ligne Chispa

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
Re : Nos petites victoires
« Réponse #5 le: 21 Mai 2013 à 23:58:50 »
Aujourd'hui, ce soir, c'est une petite victoire. Cela fait 7 mois que mon beau frère est mort et j'arrive ici à en parler plus ou moins directement. J'ai toujours un peu l'impression de voler la peine de sa famille, de mon ami qui doit vivre cela de façon bien plus douloureuse.
Je ne sais pas trop ce que j'attend de ce post ici, du soutient sûrement.

Il y a des jours où la peine est moins présente. Et des jours où la joie se mêle de façon mélancolique à la tristesse, tout simplement parce que la vie demeure un "cadeau" dont il faut profiter, même sans lui.
Je ne sais pas si je suis claire, si ce message fera sens.

La petite victoire d'aujourd'hui c'est une journée sereine, d'avoir réussi à penser à lui de façon assez apaisée et résignée. Ca ne durera peut-être pas mais j'aimerais en arriver là un jour.

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Nos petites victoires
« Réponse #6 le: 22 Mai 2013 à 09:44:11 »
Bonjour Chispa,

Bien sûr que ton message a toute sa place ici. Ce que tu attends, c'est de te dire que tu peux faire part de tes émotions sans enendre les "allez, il faut aller de l'avant", les "tu es sûre que tu ne devrais pas prendre des anti-dépresseurs?" les "ce n'est pas normal de souffrir encore plusieurs mois après, tu devrais peut-être consulter…"Ici, tu entends les "Nous ne te comprenons que trop, et sommes donc avec toi, nous respectons ton chagrin, et nous espérons te donner quand même l'envie de vivre en pleine conscience de ce qui t'entoure"

Je te souhaite une nouvelle journée de sérénité,

Madâme