FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => La perte d'un frère ou d'une soeur => Discussion démarrée par: MonAnge4 le 23 Janvier 2013 à 10:42:26

Titre: Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: MonAnge4 le 23 Janvier 2013 à 10:42:26
Bonjour ;
Je navigue depuis plusieurs jours sur ce site, je commence à lire les sujets, les conseils...

Ce matin, je me lance.

Quelle souffrance...J ai mal...

Mon petit frère de 31 ans est décédé il y a quelques jours, le simple fait de taper ses mots me fait mal.

Notre amour était grand, je réalise sa mort mais l accepte difficilement, je ne comprends pas qu il soit parti

Mon dieu...que cela fait mal...C est insupportable !
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: madâme le 23 Janvier 2013 à 10:51:35
Bonjour MonAnge4,

Tu as bien fait de te lancer aussi tôt dans ton deuil car sur ce site tu trouveras des gens qui comprendront vraiment ce que tu ressens et ne se permettront pas de t'assener des phrases pseudo rassurantes comme "la vie continue", "ce serait pire si c'était ton enfant", "allez, il faut tourner la page", etc. etc. Tu peux exprimer ta douleur sans craindre de nous faire mal, puisque nous savons ce qu'est le deuil.
J'ai du recul maintenant par rapport à ma soeur. Ca fait 17 mois. Mais je n'oublie pas dans quel état de souffrance et de désespoir j'étais avant sa mort, pendant les obsèques et juste après. Je vais donc t'envoyer beaucoup de courage et te donner le conseil de t'écouter, toi, avant tout. Autorise toi à pleurer, à mettre des mots sur ta souffrance. C'est essentiel. Un jour à la fois, m'a écrit Méduse, une maman qui a perdu son enfant. Je n'ai toujours pas oublié. Pas de projections qui font naître l'angoisse. Juste un jour à la fois…

A bientôt (je passe tous les jours sur le site et écris souvent, même si je vais mieux)

Madâme
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: MonAnge4 le 23 Janvier 2013 à 11:20:40
Merci cela fait chaud au coeur.
Oui en effet, je vis au jour le jour.
Mon grand bonheur est de l avoir accompagné jusqu au bout, de la mort clinique à la mort réelle (4 jours) puis de sa mort à son enterrement (5 jours)
D avoir senti sa chaleur, de lui avoir parlé avant qu il parte définitivement.
Assez étrangement, toutes mes angoisses se sont envolées à partir du moment ou il est parti pour effectuer le don d organes...
Le choc a pris le relais...
Et maintenant le vide et le chagrin.
Je n ai envie de parler que de lui, rien d autre ne m intérèsse...
Je me débat pour récupérer le maximum de photos, il me semble que c est tout ce qu il me reste, et qui reflète l amour que nous nous portons.
Ma petite fille me dit chaque jour que je ne suis pas en forme...Je lui ai expliqué que j avais mal au coeur que Tonton soit parti...
J ai envie de hurler !!!
Je pleure...Je pleure beaucoup...
Merci Madâme, merci du fond du coeur.
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: madâme le 23 Janvier 2013 à 14:15:00
Re-MonAnge4,

Ne me remercie pas. Je trouve que c'est normal de pouvoir réconforter les autres grâce à notre expérience. Au moins, notre épreuve n'est pas vaine. Elle nous fait évoluer, et nous permet d'aider d'autres endeuillés.
Je pense que le don d'organes est très symbolique. Quelque part, il permet à ton frère de continuer à vivre en permettant à un autre être humain de vivre. C'est peut-être pour ça que tu es moins angoissée.
Pleure, pleure et pleure encore. Ca dénoue. Ne pas pleurer augmente la sensation d'oppression. Pleurer libère et permet de goûter à un rayon de bonheur quand on est en phase d'accalmie. ma fille cadette avait 9 ans à la mort de ma soeur. Elle a mis en place un rituel. Elle me convoque dans ma chambre. Nous nous mettons l'une contre l'autre, et là elle me dit "j'ai envie de pleurer pour Tatie". Alors je la prends dans mes bras et on pleure. Les "convocations" s'espacent, mais elles sont bénéfiques. Elles nous permettent de nous débarrasser de la tristesse soudaine. Après, on peut reprendre notre vie et rire et sourire à nouveau (l'un n'empêche pas l'autre…)
Je te souhaite à nouveau bon courage
Madâme
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: asia le 23 Janvier 2013 à 19:28:46
Bonjour MonAnge4,

Je ne peux pas beaucoup t'aider car je suis moi même en grande détresse suite à la mort de mon petit frère de 30 ans il y a bientôt 6 mois. Il s'est tué dans un accident de voiture avec sa femme et ses deux enfants...
Je comprends ta souffrance car je vis la même chose... J'ai passé la phase de choc, je suis maintenant dans une grande détresse psychologique (et physique du coup)... J'avance au jour le jour, en portant ma peine comme on porte un poids.
Mon frère était l'Homme de ma vie, mon âme soeur, je l'aime au delà de notre séparation...

Je ne suis pas d'un grand réconfort, désolée.
En tout cas, tu n'es pas seule ici...
Je te souhaite beaucoup de courage
Douce soirée
Asia

ps: Nos enfants sont là pour nous soutenir à leur manière.
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: MonAnge4 le 23 Janvier 2013 à 20:56:57
Merci Asia ;

Je te connaissais avant de lire ta réponse, pour avoir lu l histoire de la terrible perte lors de l accident de ton frère, son épouse et leurs enfants...il y a quelques jours...
IL n y a pas de mots pour représenter ce que tu dois vivre et ressentir...
Je t embrasse tendrement

Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: MonAnge4 le 23 Janvier 2013 à 21:00:25
Madâme ;

Le rituel établi avec ta puce est une trés bonne chose, trés jolie et trés tendre...

Je viens de coucher la mienne qui me pose des questions sur la mort...je réponds sereinement...

Elle voudrait que son Tonton revienne... :'(

Moi aussi à vrai dire... :'(

Bises
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: madâme le 23 Janvier 2013 à 21:07:43
Bonsoir MOnAnge4,

Oui, le rituel est très important. Heureusement que je n'agis pas comme mon mari qui ne parle jamais de ma soeur. C'est comme si rien ne s'était passé. Il a perdu son père à 23 ans, et il est incapable de parler de lui spontanément. C'est toujours moi qui lui pose des questions…
Je suis persuadée que le deuil se fait mieux quand on en parle librement. Ma fille a beaucoup souffert de la mort de ma soeur, et elle lui manque encore beaucoup. Alors on parle d'elle, comme ça on a l'impression qu'elle est encore un peu là. Bientôt je vais donner le micro de ma soeur à ma fille (pour son anniversaire -rien que d'y penser j'ai les larmes aux yeux-). Ma soeur n'avait pas d'enfant, elle adorait mes filles, et je suis sûre que ça lui ferait (fera?…) plaisir cette passation de flambeau.
Douce nuit à toi, je pense fort à toi, ton deuil est tellement récent…

Madâme
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: MonAnge4 le 25 Janvier 2013 à 11:46:28
Hier la colère fut immense...(bêtise humaine)

Aujourd hui je suis exténuée...

Je suis censée reprendre la semaine prochaine le travail, je n en ai aucune envie...Mais je crains de rester chez moi et m enfermer dans ma douleur. J ai envie de rien, même m occuper de ma fille m est difficile. tout est une épreuve...

Le docteur me conseille de ne prendre des anxiolitiques que au coup par coup, je ne suis pas sous anti dépresseurs...Alors je dois gérer chaque jour mon corps qui souffre...J en ai marre ! et du magnésium et du calcium et un anti dépresseur naturel (mouais) et un anxiolitique quand ça bloque...Quel bazard.

Le plus dur est le matin....

Le soir je pleure beaucoup, mais je le préfère au matin ou là je n ai envie de rien !

Merci de me lire, de me conseiller, je me sent à la fois trés entourée (sauf par certains amis qui semblent en fait ne pas en être) et à le fois bien seule dans cette souffrance.

Depuis hier quelques signes de culpabilité pointent leur nez...ET SI....et si....je me résonne, mais tout ce mélange.

Bises
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: asia le 25 Janvier 2013 à 18:19:43
Bonsoir Mon ange4,

Je me suis également tournée vers les compléments naturels pour tenir le coup (magnésium pour dormir, escholtzia, millepertuis...) car je n'ai pas confiance dans les anti-dépresseurs et autre somnifères chimiques.

Les matins ne sont pas forcément difficiles (je me réveille à 6h pour faire mon heure de reiki) par contre le soir, j'ai souvent des crises de larmes avc l'impression parfois de toucher le fond!!
C'est bizarre d'essayer de vivre comme avant, avec les mêmes repères alors que rien n'est comme avant...
Cette souffrance morale est épuisante et en ce moment j'ai dû mal à tenir après 9h30... Je tombe de sommeil, par contre je me réveille la nuit et là attention quand les pensées commencent à chuter  :-[

Je sens que la "phase dépressive" pointe son nez car j'ai de plus en plus de mal à trouver des choses "motivantes"; rien ne me fait envie (je commence à oublier de manger), avant l'idée d'avoir un amoureux et de faire un 2e enfant étaient le centre de mes préoccupations, maintenant cela ne me fait même plus envie... J'ai juste envie de dormir jusqu'à ce que cela passe...
C'est pas très joyeux tout ça  ???

Quant aux amis, vrais et faux... Je me rends compte que lorsqu'on perd quelqu'un qu'on aime, on doit aussi faire d'autres petits "deuils" (celui d'amis qui n'en sont pas...), pour moi c'est de faire le deuil d'une relation avec ma soeur... Je pensais que le dr^me nous rapprocherait, ce n'est pas le cas...

Je te souhaite plein de courage
Douce soirée
Asia
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: Morpheus le 29 Janvier 2013 à 11:58:47
Bonjour Monange4,

J'ai moi aussi perdu mon petit frère il y a 3 mois et demi. Comme toutes les personnes ici, je comprends ta souffrance, ton envie de hurler, les difficultés à avancer malgré tout... C'est un peu comme ces jours de grand vent où on continue à avancer, courber. Parfois, il nous fait reculer. C'est toujours épuisant. Cette perte m'épuise au quotidien, je dors plus de dix heures chaque nuit et me lève chaque matin exténuée.

La reprise du travail après un tel drame est très difficile car supporter le regard des gens, les comparaisons du style "j'ai perdu ma grand-mère l'an dernier, elle avait 90 ans, je comprend ce que tu ressens...". Mais crois-moi, rien n'est pire que l'isolement et le fait de rester chez soi, seule. Le 17 octobre dernier, j'ai démissionné, je devais partir vivre en province, j'avais 6 entretiens d'embauche de programmés pour la semaine suivante. Le 18 octobre, Théo se tuait dans un accident de voiture, me coupant toute volonté. Je suis restée près d'un mois au chômage, seule à l'appartement toute la journée. J'ai traversé une phase extrêmement difficile.

Concernant les anti-dépresseurs et les anxiolitiques, je ne crois pas en leur efficacité. Les laboratoires pharmaceutiques font juste en sorte que tu sois dépendant à leur produit. Et malheureusement, ça ne va jamais mieux, ça ne fait que masquer la réalité. Tout cela n'est bien entendu que mon opinion.

Bon courage à toi, accroches toi dans ces moments difficiles. N'hésites pas à venir ici nous parler de ton frère, de sa vie, des liens qui vous unissait. Tu peux aussi regarder les vidéos du docteur Fauré, elles sont très bien faites pour expliquer le processus du deuil.

Morpheus
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: madâme le 29 Janvier 2013 à 21:59:57
Bonsoir Morpheus,

j'ai la même opinion sur les anti dépresseurs. Ca ne fait que masquer la réalité. On croit qu'on va mieux, mais c'est artificiel. Je préfère prendre des compléments qui aident sans rendre dépendant. J'espère que tu tiens le choc. Heureusement que tu dors. Ca permet de recharger les batteries, car le deuil est tellement consommateur d'énergie…

Douce nuit à toi

Madâme
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: liefie le 01 Février 2013 à 14:48:24
Bonjour a tous,

J'ai perdu mon grand frère il y a 1 mois et demi, aujourdhui je me sens tres mal...

grooooooooossse crise d'angoisse, attaque de panique, tristesse profonde, envie de rien etc...
deplus, je reprend le boulot, avec un employeur qui tente de me licencier, donc je me bats contre lui, je suis epuiseeee

aujourd'hui jai envie de lui dire " tas gagné ! je demissionne !!!"

sensation de devenir folle, je me pose pleins de questions : que va til m'arriver ???????, vais je m'en sortir ???????,,
comment faire ???????????,, qui va maider ???????????,

je vis seule suis celibataire

mon frere avait 43 ans, arret cardiaque dans des conditions encore inconnues, enquete en cours...

ca faisait un an que je l'avais pas vu , et nous avions coupé les ponts....

car i letait ancien toxycomane, et je n'en pouvai plus, je me sens tres coupable

et mes freres et soeurs  ,nous ne sommes pas soudés du tout !!!!!!!!!!!

au contraire!!! chacun se rejtte la faute car on l'avais tous abondonné...

AIDEZ MOI
JE NE VEUX PAS PRENDRE DANTI DEPRESSEURS.....
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: MonAnge4 le 01 Février 2013 à 16:29:44
courage !!!

Pour commencer, ne te prends pas la tête avec tes frères et soeurs, ton combat est personnel, et pour t en sortir il va falloir que tu sois trés égoïste !

Vous aviez coupé les ponts, certes, mais cela ne change en rien l amour que vous vous portiez, dis le lui, parle lui.

Moi, ma première réaction fut de ne rien remettre en question, de ne rien regretter, sinon, je savais que la folie allait m emporter...

Pense aux bons moments que tu as eu avec lui, et surtout pense à toi !!!

Je t embrasse trés fort ! courage !!!
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: asia le 01 Février 2013 à 20:48:37
Bonsoir Liefie,

Cela fait 6 mois que j'ai perdu mon frère et sa jolie famille, et j'ai également encore des crises d'angoisse (décompensation??), de désespoir...face à l'ampleur de mon drâme. Je dois dire que dans ces cas là, je ne trouve rien d'autres à faire que pleurer et pleurer encore; parfois plusieurs fois dans la journée... Ensuite, il m'arrive de ne plus pleurer pdt plusieurs jours.
J'ai dû mal à regarder derrière moi car j'ai l'impression que le temps s'est arrêté; il se déroule mais je ne l'enregistre plus.

En ce qui concerne l'impression de devenir folle, je connais aussi mais je crois que temps que l'on "réalise" la mort de nos aimés, on ne devient pas folle; je crois que la vraie "folie" c'est lorsqu'on se fait croire que rien n'est arrivé (j'avoue que j'ai envisagé cette solution mais la raison ne m'a pas abandonné).

En ce qui concerne les aides qui peuvent éviter les médicaments, il y a les plantes que l'on trouve en pharmacie: millepertuis+ aubépine pour l'état dépressif; escholtzia et valériane pour le sommeil. Tu as également le magnésium pour l'état émotionnel.
J'utilise également des fleurs de bach: "star of bethlehem" pour le deuil, "aspen" pour les angoisses.
Je me suis également mise à la méditation de pleine conscience pour essayer de me recentrer ainsi qu'au reiki (médecine manuelle).

Pour le reste je ne peux pas t'aider car je ne sais pas moi-même comment je vais bien pouvoir survivre à la mort de l'Homme de ma vie, mon petit frère (et je ne parle même pas de la perte de Flo et des enfants...)...

Je te souhaite ainsi qu'à tout ceux qui nous lisent beaucoup de courage et une douce soirée...
Asia
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: liefie le 01 Février 2013 à 23:39:06
Salut asia
Merci infiniment pour ta reponse.
Je te souhaite egalement beaucoup de courage.

Je suis fatiguee. Je me suis vite endormie, mais pleins de cauchemars !!!
Tt se melge dans ma tete !! Des cauchemars horribles !!!

Ce soir jai limpression vraiment de toucher le fond !!
Que mon esprit me lache !!!
Jai peur...
Aidez moi...


Svp
Je vais vraiment tenter de penser qua moi !! Oui tu as raison !!!
Ul faut que je pense a moi !!!!
Mais dis moi ?? Tout ce que je ressens, tu le ressentais ???fati
Titre: Re : Mon petit frère vient de partir, la souffrance est immense...
Posté par: Morpheus le 03 Février 2013 à 21:32:29
Bonsoir Liefie,

Ne culpabilises pas de ne pas avoir été présente pour ton frère. Poses-toi la question : si tu avais été là chaque jour pour lui, qu'il avait été ton plus proche confident, son coeur aurait-il continué à battre? Je peux t'assurer que non. Car si son coeur s'est arrêté, c'est qu'il était probablement fatigué ou malade. Aucun médecin ne peut prévoir un infarctus (il peut te dire de faire attention si ton coeur est fragile, de ne pas faire d'efforts trop importants mais à AUCUN moment il ne pourra te dire "venez à l'hôpital dans deux heures, votre coeur va cesser de battre"). Quand bien même sa toxicomanie serait à l'origine de la faiblesse de son coeur, à aucun moment vous ne l'avez forcer à prendre ces drogues et même si vous l'aviez mis en cure de désintoxication à cette époque contre sa volonté, la probabilité qu'il arrête était très faible car la volonté est un moteur important contre les addictions.

Pour tes frères et soeurs, Asia a raison, ne luttes pas contre eux et concentres toi sur toi. Le fait de se rejeter la faute est une tentative d'échapper à la réalité. Aucun d'entre vous n'aurait pu éviter le drame que vous vivez. Laisse le temps à la douleur de s'apaiser et aux esprits d'assimiler cette triste vérité...