Auteur Sujet: Mon petit frère parti trop tôt  (Lu 7123 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Grid

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
Mon petit frère parti trop tôt
« le: 21 Mai 2013 à 10:13:38 »
Bonjour à tous les frères et soeurs de ce forum,

je viens de découvrir ce site, et les quelques topics que j'y ai lu m'ont donné envie envie de partager ma douleur avec vous. Il y a 1ç mois j'ai perdu mon petit frère de 15 ans. Il était atteint d'un lymphome hodgkinien depuis 4 ans. Il avait subi plusieurs chimiothérapie, et avait l'air d'aller mieux. En octobre 2011, d'autres ymptomes sont apparus, et après une semaine à l'hopital, un oedeme au cerveau s'est dclaré. Les médecins n'ont rien pu faire.
Moi je n'étais même pas présente pour lui, j'étais en weekend loin de chez moi, pensant que tout irai bien. Je me souviendrai toujours de cette journée ou tout a basculé. J'attendais chaque appel de mon père avec la boule au ventre pour avoir des nouvelles. Jusqu'aux derniers appels au milieu de la nuit. Le premier ou il m'a dit "Les médecins ne peuvent plus rien faire pour lui, ce n'est qu'une questions de minutes". Puis quelques minutes après, "c'est fini". J'entend encore ces mots parfois.

Depuis, je ne suis plus la même. J'ai 20 ans et suis encore étudiante. Au début, j'ai énormément travaillé pour la fac, pour na pas penser à mon chagrin, même si de temps en temps j'avais des angoisses le soir.
Mais depuis quelques mois, j'ai du mal à garder la tête hors de l'eau. Je me lève le matin avec des pensées noires et je pleure plusieurs fois par jours. Je me dis que plus rien ne sera jamais pareil sans lui, que nous avions encore tant d'autres choses à partager, que la vie est tellement injuste. Il était si jeune !

J'ai de plus en plus de mal à gérer cela, et à continuer mes études en même temps, je n'arrive plus à me concentrer.
Mais le fait d'en parler sur ce forum, de lire vos témoignages me rassure. Je vois que je ne suis pas seule dans cette situation, et surtout que l'on fini par aller mieux.

Bonne journée
Grid

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #1 le: 21 Mai 2013 à 16:23:49 »
Bonjour Grid,

1 mois, c'est tellement récent. Il faut du temps pour apprivoiser l'absence physique et réapprendre à vivre autrement. Oui, on finit par aller mieux, parce que la vie reprend le dessus, même lorsque la douleur est insoutenable. Si tu sens que tu as besoin d'être épaulée, n'hésite pas à faire appel à des groupes de soutien, à un psychothérapeute, à ce forum...

Ici, tu pourras dévoiler tes émotions sans jugement, ni peur. Et c'est extrêmement bénéfique.

Amicalement.

Hors ligne Grid

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #2 le: 21 Mai 2013 à 19:33:21 »
Bonjour,
J'ai fait une faute de frappe, cela fait 19 mois. Mais c'est encore réçent pour moi, j'ai du mal à m'y faire.
Cela me fait tout de même du bien de pouvoir en parler librement

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #3 le: 23 Mai 2013 à 18:10:21 »
Bonjour Grid,

C'est le but de ce forum, pouvoir s'épancher librement. J'espère que tes proches te soutiennent et que tes parents tiennent le coup.

J'accompagne aujourd'hui ma soeur dans la maladie. Certes, elle est plus âgée que ton petit frère, puisqu'elle a 31 ans. Mais c'est aussi bien trop jeune pour partir, et elle est condamnée. Comme toi, j'appréhende que le téléphone sonne, tout comme il a sonné pour m'annoncer la mort de mon frère (il avait 25 ans).

Tu as du avoir et tu as encore beaucoup de courage.

En ce qui me concerne, je suis suivi par une psychothérapeute qui m'aide énormément à me sortir des idées noires qui m'envahissent au quotidien. Peut-être qu'il faut tu te trouves un autre exutoire que le travail ! Pas forcément un puy ou un groupe de parole, mais un endroit ou une activité qui t'aide à être sereine, ne serait-ce qu'un moment dans la journée !

Amicalement,

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #4 le: 23 Mai 2013 à 21:15:19 »
Bonsoir Grid,

Tu es tellement jeune, tu as l'âge de ma fille aînée, étudiante comme toi. Je peux imaginer dans quel désarroi elle serait si elle perdait sa petite soeur. C'est dur quand on est jeune, parce qu'on n'a pas l'expérience de la vie pour avoir le recul nécessaire, parce qu'on trouve la vie encore plus injuste que lorsqu'on est plus âgé, tout simplement parce que la vie nous envoie une terrible épreuve alors qu'on est si jeune…
Je te comprends tellement et je salue ton courage de continuer tes études. Continue, Grid, continue à avancer. Moi, ça fait 21 mois que j'ai perdu ma soeur, et je peux t'assurer qu'elle ne me quitte pas…Mais j'avance, pas à pas. J'ai compris que son souvenir ne me quitterait jamais, et qu'elle m'accompagnerait partout, à tout moment important de ma vie. C'est notre destin. Nos frère et soeur nous ont accompagné pour une période limitée, plus ou moins longue, mais ils ont existé, et existent encore d'une autre façon. Sourions à leur souvenir et remercions les d'avoir été nos compagnons de vie.

Courage à toi,

Madâme

Hors ligne Grid

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #5 le: 31 Mai 2013 à 11:52:05 »
Bonjour Marieso,
tu as raison, que ce soit 15 ou 31 ans, c'est dans tous les cas trop jeunes. je te souhaite beaucoup de courage, et surtout de profiter de chaque instant avec ta soeur, moi je ne l'ai pas fait avec mon frère et je le regrette tellement... Il y a tant de choses que j'aurai voulu lui dire. Moi aussi je vais voir une psy depuis quelques temps, car on évite beaucoup le sujet avec mes parents et je n'en pouvais plus de tout garder pour moi.

Madame, merci de ton message. Tu as raison, c'est une épreuve tellement difficile à mon age, car je n'ai pas de recul et ne cesse de me dire que la vie est tout simplement injuste. J'ai du mal à me dire que mon frère est partout avec moi, je ne fais que penser à toutes ces choses que l'on ne pourra plus faire ensemble... Il me manque tellement.

Hors ligne N@t

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 164
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #6 le: 31 Mai 2013 à 15:09:39 »
Bonjour Grid

Ce n'est pas en tant que sœur que j'interviens mais l'histoire de ton frère m'a tellement rappelé celle de mon fils. En effet il aurait du avoir 13 ans cet été mais la vie en a voulu autrement. On lui a diagnostiqué un lymphome non hodgkinien en mars et il est parti fin avril après 7 semaines de terrible combat. La 1ere chimio avait plutôt bien fonctionné mais les effets secondaires ont été très important et alors qu'il commençait a récupérer physiquement et biologiquement un peu, que les médecins pensaient à commencer la cure suivant il s'est subitement dégradé, en 24heures seulement la vie l'a quitté, son cœur était trop fatigué par la maladie, le traitement, les transfusions et tout le reste.

J'ai juste eu le temps d'appeler son père au petit matin qui a laissé nos autres enfants à ses parents pour venir de toute urgence, ses parents devant venir avec les enfants l'après-midi. Tout a été très vite, à peine le temps de digérer la nouvelle, même pas de l'accepter, lorsqu'il était en train de partir j'ai juste envoyé un SMS à ma mère pour lui dire de venir, 10 minutes plus tard je lui annonçais qu'il était parti, mes parents étaient sur le parking de l’hôpital :(

Depuis ce jour je ne cesse de penser à mes autres petits qui n'avaient pas pu faire un câlin a leur frère depuis 7 semaines, j'aurais tant aimé pour lui et pour eux qu'ils puissent se voir une dernière fois ... Ils étaient si proches, il leur manquait tellement quand il était à l’hôpital ...

Ma fille est beaucoup plus jeune que toi, elle a 9 ans, elle semble plutôt bien gérer la disparition de son frère mais elle est suivie tout de même par la psychologue de l'hôpital, la même qui s'occupait de Tristan. Je ne sais pas si cela se fait aussi dans l'hôpital où était ton frère, cela se fait dans de plus en plus de services de cancérologie pédiatrique, les psychologues du service sont disponibles pour parler de tout cela. Ils s'occupent bien sur des enfants mais aussi des parents et des frères et sœurs, même majeurs. L'avantage c'est que comme ils s'occupent de toutes les familles de cancérologie pédiatrique ils ont l’habitude de ces situations, aussi bien durant la maladie que après.

Puisses-tu, à 20 ans, avoir gardé encore un peu de cette force extra-ordinaire qu'ont les enfants. Comme je les envie, comme ils sont courageux. Je le vois chaque jour avec les frère et la sœur de Tristan. Je t'envoie toutes mes pensées et mes encouragements.  Tu as raison c'est injuste, surtout quand on pense qu'ils allaient mieux et que aujourd'hui chez l'enfant et l'adolescent ces maladies se soignent plutôt bien. Alors oui on se le demande tous, "pourquoi eux?", que l'on soit mère/père, sœur/frère, grand-mère/père.
« Modifié: 31 Mai 2013 à 15:13:33 par N@t »
Natacha, maman de Tristan, emporté par un lymphome foudroyant le 28 Avril 2013 peu avant ses 13 ans, après 7 semaines de combat acharné contre la maladie.

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #7 le: 31 Mai 2013 à 18:56:23 »
Bonjour N@t,

De tout coeur avec toi et avec ta famille pour la perte soudaine de ton fils. Le chemin sera long, mais je te souhaite tout le courage possible pour supporter l'absence de ton enfant. Puisse la vie t'avoir dotée de la force nécessaire pour surmonter cette brusque et injuste disparition.

Madâme

Hors ligne Grid

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #8 le: 01 Juin 2013 à 10:04:06 »
Bonjour N@t,
 
En effet nos histoires se ressemblent. C’est dur de faire face quand tout se fini si vite alors que l’on croyait que ça allait mieux.
Tu as beaucoup de chance d’avoir des enfants si courageux, je suis certaine qu’ils sont source d’admiration et de réconfort pour toi. J’ai un autre petit frère de 13 ans qui ne le vit pas aussi bien malheureusement. Il ne parle pas beaucoup, depuis le drame il s’enferme dans ses jeux vidéos et ne cesse de sécher les cours, parfois des journées entières alors qu’il a toujours été bon élève. Il est suivi par un psy spécialisé également, mais il a beaucoup de mal à parler.
Dans ma famille il ya toujours eu une grande pudeur vis-à-vis de nos sentiments et peu de communication. Aujourd’hui je me rends compte des conséquences que cela peu avoir, j’essaye de plus parler de mon ressenti mais ce n’est pas évident quand on a l’habitude de tout garder pour soi. Ca l’est encore moins quand les gens à qui je me confie me disent d’aller de l’avant, de me concentrer sur autre chose.

Hier j’ai craqué, j’ai pleuré toute la journée, je ne pouvais plus m’arrêter. Je me sentais tellement mal.  J’envoyais des messages à mon copain pour chercher du soutien et ilme disait « Tu sais, te mettre dans des états pareils ne le fera pas revenir, il faut que tu te calmes ». Je me suis sentie encore plus seule.
Aujourd’hui je me suis levée avec les yeux gonflés et une boule au ventre, mais je n’ai pas envie de repasser une journée comme hier. J’ai bientôt des examens et il faut que j’arrive à réviser un peu, même si c’est vraiment dur de se concentrer.

Bonne journée et courage à vous,

Grid

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #9 le: 02 Juin 2013 à 14:43:30 »
Bonjour Grid,

Parfois il est bon pour nous de pleurer, de laisser sortir toute cette souffrance qui nous étouffe pour ensuite pouvoir à nouveau avancer. J'ai compris en effet qu'il vaut mieux prendre sa douleur de front car sinon elle se renforce et devient encore plus lourde.
Tu as le droit "de te mettre dans des états pareils" car même si cela ne "le fera pas revenir" cela te permets à toi de guérir petit à petit, dévacuer ce qui pourrait sinon nous détruire.

En ce qui concerne l'écoute et le partage, tu n'es pas seule, nous sommes avec toi, nous qui comprenons ta souffrance car nous la vivons également. N'hésite pas à venir parler de ta peine, de tes émotions ici, car même si nous ne répondons pas tjs nous t'entendons. Tu n'es pas seule...

Je te souhaite plein de courage
Asia

Hors ligne Grid

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #10 le: 23 Juin 2013 à 10:28:24 »
Merci pour vos messages de soutien,

cela fait du bien de savoir que l'on est pas seul.
 ça fait longtemps que je n'ai pas écrit ici, mais aujourd'hui j'ai le moral à zéro; J'ai rêvé que des gens cherchaient mon frère pour lui parler et que je devais leur dire qu'ils ne le trouveraient plus. Je me suis réveillée ne pleurs, en me disant que moi non plus je ne le verrai plus et que la vie ne serai jamais plus pareille sans lui.

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #11 le: 24 Juin 2013 à 08:07:39 »
Bonjour Grid,

Il y a quelques mois j'avais souvent ce type de rêves déprimants: je perdais mon frère dans la foule, le cimetière était fermé et je ne pouvais pas aller les voir, mon frère ne savait pas que sa femme et ses enfants étaient morts, je devais annoncer qu'ils étaient morts, j'oubliais qu'ils étaient tous morts (très souvent  :'( celui là) et j'en passe!
Je crois que ce type de rêve retranscrit en fait ce qu'il se passe à l'intérieur de nous (peine, angoisse, déni, acceptation, désespoir...).
Dans ton rêve, le fait de devoir l'annoncer aux autres me semble vouloir dire que tu as passé le déni  ???.

En tout cas, maintenant je fais des rêves moins durs, souvent je les croise mais c'est toujours positifs bien que je ne me souvienne pas tjs des propos que nous échangeons...

Je te souhaite plein de courage
Asia

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #12 le: 18 Juillet 2013 à 14:51:47 »
Effectivement, comme le dit Asia, les rêves doivent être le reflets de notre monde intérieur.

C'est quand je suis tombée enceinte il y a 3 ans, que j'ai beaucoup rêvé de mon frère. Il parait que la grossesse déclenche les cauchemars (question d'hormones). Je rêvais que nous étions à Londres (une de mes villes préférées) et qu'il se perdait. Je le cherchais encore et encore, en vain...
J'aurais adoré aller à Londres avec lui. Et je pense que tout cela a ressurgit à ce moment là, dans mes rêves...

En tout cas, juste après sa mort, je faisais des cauchemars toutes les nuits. Aujourd'hui, c'est beaucoup plus rare. Je pense que c'est parce que j'ai accepté sa mort. Mais quand cela m'arrive, je me réveille moins bouleversée. Je suis plutôt contente qu'il soit venu me voir dans mes rêves.

Hors ligne Grid

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #13 le: 08 Août 2014 à 10:48:58 »
Bonjour à toutes,

C’est avec une certaine joie que je viens de découvrir que ce forum avait réouvert.
Comment allez vous ? N@t comment vont tes filles ? Est-ce qu’elles continuent à être tout aussi fortes ?
En octobre, ça fera 3 ans pour mon frère. 3 ans que j’essaye d’avancer sans lui, 3 ans ponctués de larmes et de moments de répit.

Ces derniers mois n’étaient d’ailleurs pas vraiment une période de répit puisque ma mère a appris que sa chimiothérapie sensée soigner son cancer du col de l’utérus était inefficace. Elle devra donc se faire opérer dans une semaine. D’après les témoignages que j’ai lus cette opération est assez courante et souvent réussie. Mais je ne peux pas m’empecher d’avoir peur et de revivre les dernières heures de mon frère à l’hopital. Lui aussi était sensé soigner et est pourtant parti si vite…

Depuis son départ, rien n’est plus pareil à la maison. Ma mère s’est muré dans le silence. Elle ne mange presque plus et se couche dès qu’elle n’est pas au travail. Je pensais que les choses évolueraient avec le temps mais pourtant cela fait plus de deux ans que cela dure.

Mon petit frère, le petit dernier, qui est de 4 ans le cadet de Brendan a aujourd’hui 14 ans, pourtant sa vie n’est pas celle d’un adolescent. Il passe ses journées et ses nuits sur l’ordinateur à jouer à des jeux en lignes. Parfois il joue jusqu’à 7h du matin, puis dort toute la journée. Il se dirige vers son ordinateur dès qu’il se lève et ne le quitte que lorsqu’il s’endort dessus. Il sèche beaucoup les cours, ce qui lui a valu de redoubler sa 5e alors qu’il était auparavant bon élève. Il n’a aucun ami. Il est devenu blanc et maigre.

J’essaye de le faire sortir, de l’emmener voir des cousins du même âge, mais il a peu d’enthousiasme. Il a passé ses vacances sur l’ordinateur. La semaine dernière, mon père voulait l’emmener une semaine chez son meilleur ami, qui a un fils du même âge. Ma mère a refusé catégoriquement prétextant une excuse improbable : « ton meilleur ami a divorcé pour la deuxième fois, c’est un coureur de jupons ». Ce weekend, j’ai voulu emmener mon frère chez mon ami à Bordeaux. Ma mère a également refusé prétextant qu’il fallait mieux qu’il reste ici. Elle a fini par m’avouer qu’elle se sentait mal quand il n’était pas avec elle.

Je ne sais pas quoi faire, cette situation ne peut plus durer. Mon frère s’isole de plus en plus, il est si blanc. Pourtant chaque fois que j’essaye de faire quelque chose, ma mère fait barrage. Que faire ?
Peut être y a-t-il sur ce forum des mamans qui pourraient me conseiller, car je ne sais plus quelle conduite adopter, je ne veux pas laisser mon frère dépérir dans cette situation. N@t, qu’en penses tu ?

Merci pour votre soutien


Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Mon petit frère parti trop tôt
« Réponse #14 le: 08 Août 2014 à 18:19:02 »
Grid,

Je viens de te lire et je veux te dire que je partage ta peine. Bien sûr il faut faire quelque chose pour ton petit frère,  pourquoi pas essayer d'en parler tous ensemble avec un psy, cela pourrait peut être faire évoluer les choses.?
Je comprends ton inquiétude pour lui et les autres membres de ta famille,  mais en évitant de parler du décès de ton autre frère,  vous vous refermer sur votre douleur et il faut essayer de libérer cette parole pour que vous puissiez vivre ce deuil.

Le chemin est long, douloureux mais je crois qu'il faut laisser éclater cette peur, ce chagrin car rien n'est plus injuste que la mort d'un enfant.
Je te souhaite de trouver de l'aide pour que vous puissiez retrouver un certain apaisement,  en ne cachant pas les choses on avance si non on reste bloqué quelque part dans le deuil et la dépression peut guetter. Il faut absolument veiller sur ce petit frère,  prendre soin de lui, de toi et de vous tous, ensemble.
Perdre un frère,  une soeur c'est perdre une partie de son histoire, de ses  liens qui nous unissent.
J'ai perdu mon frère l'an dernier et mes fils ont perdu leur frère il y a deux ans....je partage ta peine.
Avec toute mon affection.