Auteur Sujet: Mon petit frère, mon ange  (Lu 13435 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Morpheus

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
Mon petit frère, mon ange
« le: 05 Décembre 2012 à 18:28:12 »
Bonjour à tous,

Cela va bientôt faire deux mois que mon petit frère de 20 ans s'est tué dans un accident de voiture. Avancer chaque jour est de plus en plus difficile...

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #1 le: 05 Décembre 2012 à 18:45:10 »
Bonsoir morpheus, et bienvenue sur ce site. Je comprends ta douleur. Perdre son frere ou sa soeur c est perdre une partie de soi. Es tu entouree pour vivre ton deuil? Peux tu en parler avec d autres personnes? Quel age as tu? Dis nous en plus sur toi et ta relation avec ton frere. C est le debut du long travail de deuil.le chemin est long, douloureux, mais il ay a des accalmies fort hrureusement. Visionne les videos de ce site. Elles sont excellentes et nous aident a y voir plus clair. Je te souhaite bcp de courage,
madame

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #2 le: 05 Décembre 2012 à 19:55:34 »
Bonsoir Morphéus,

Tout comme Madâme, je comprends ta douleur car moi aussi j'ai perdu mon petit frère il y a un peu plus de 4 mois. Il s'est tué lui aussi cet été avec sa femme et ses deux enfants dans un accident de voiture. Je les ai perdu tous les 4.
Mon frère Romain était aussi mon ange, mon âme soeur, l'Homme de ma vie...
Je n'ai pas de mots pour t'exprimer ma compassion par rapport à la souffrance que tu peux ressentir; je suis là pour toi si tu veux parler, partager ta souffrance... Nous sommes au début du chemin et notre route va être très longue, on pourra p.e faire une partie du voyage ensemble...
 
Asia

Hors ligne Morpheus

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #3 le: 06 Décembre 2012 à 10:37:15 »
Bonjour,

J'ai visionné les vidéos recommandées, elles sont très intéressantes. J'ai mon compagnon, des amis et des collègues pour me soutenir mais j'ai souvent l'impression qu'ils ne peuvent pas comprendre (deux personnes ont laissé sous entendre qu'heureusement que ce n'était pas mon grand frère, papa d'une petite fille d'un an alors comment leur expliquer que pour moi ça aurait été pareil...).
L'accident tourne en boucle dans ma tête, comme un mauvais film dont la bande se serait bloquée... Ce soir là, il pleuvait légèrement. En sortant d'un virage sa voiture a quitté la route sans explication pour le moment. Les gendarmes nous ont expliqué qu'une fois entré dans le champ, il n'avait aucune chance de pouvoir en ressortir. C'était en descente, l'herbe était mouillée, il a pris de la vitesse et n'a pas pu éviter le mur. Ce sont leurs amis qui les suivaient quelques minutes derrière qui les ont découverts. Ils étaient quatre passagers à bord, trois n'ont pas survécu, le dernier a été héliporté et s'en est sorti. De tous ses amis, il était réputé comme le plus prudent de tous, il n'avait jamais eu d'accrochages... Je me dis que si l'un des passagers étaient monté dans la voiture qui les suivaient, il y aurait eu un survivant de plus peut-être...
Madâme, ce que tu dis est tellement vrai, perdre son frère ou sa soeur, c'est perdre une partie de soi. Une partie de moi est morte avec lui ce soir là...
Asia, j'ai lu ton histoire, elle est si triste... Perdre un être cher est déjà tellement dur, alors en perdre quatre en une seule fois, c'est inimaginable. Je te trouve courageuse de venir en parler ici. La route promet d'être longue, douloureuse. Je passerai régulièrement par ici, seules les personnes qui l'ont vécu peuvent comprendre notre ressenti... Je suis aussi là si tu as besoin de parler.

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #4 le: 06 Décembre 2012 à 18:11:03 »
Bonsoir Morphéus,

L'histoire de l'accident qui a coûté la vie à ton frère et à ses amis fait douloureusement écho à celle de mon frère. Un accident mystère (mon frère comme le tien était très prudent surtout en ayant ses enfants à bord), sans vraiment d'explication (sur une ligne droite, seul, en plein jour) un lieu dont il est impossible de s'en sortir (même genre de pente qui finit pour nous dans un fossé après avoir pris de plein fouet une buse d'eau pluviale). Pour mon frère, un hélico venu chercher des corps calcinés...
Je confirme qu'une partie de nous est morte en même temps qu'eux...
Courageuse, je ne sais pas si je le suis, mais j'essaie avant tout de ne pas sombrer car la folie n'est pas loin je le sens. Je pense que sans ma fille j'aurais déjà craqué depuis longtemps.
Je suis d'accord avec toi, peu de personnes peuvent comprendre ou imaginer la douleur que l'on peut ressentir.
J'ai depuis 4 mois une douleur dans la cage thoracique et quand je dis que j'ai failli avoir un infarctus je ne déconne pas; quand on m'a annoncé leur mort j'ai eu mal au coeur, au muscle, au point de le sentir tirer pour la 1e fois de ma vie!

Au fur et à mesure, l'accident devient moins "important", dans le sens que c'est l'absence et la douleur qui prennent la 1e place, avec tous les souvenirs qui reviennent (dans mon cas il ya également ceux avec Flo et les enfants).
Parfois, j'ai l'impression de vivre un vrai cauchemar...

Je ne serai pas d'un grand réconfort ce soir, je suis désolée  :-\
Asia

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #5 le: 06 Décembre 2012 à 18:40:41 »
Bonsoir Morphéus, bonsoir Asia,

Je partage deux points communs avec vous. J'ai perdu ma soeur (de maladie), et mon père des suites d'un accident de voiture (il est mort au bout de trois ans et demie, balloté d'hôpital en hôpital, pour "finir" dans un centre spécialisé pour les cérébro-lésés). Je constate que les propos sont les mêmes en ce qui concerne les circonstances des accidents. On ne sait jamais vraiment ce qui s'est passé, et cela nous obsède longtemps, avant de faire place à l'absence qui finit par occulter le reste. Ce que nous avons à apprendre, c'est vivre sans eux, et nous reconstruire petit à petit. J'ai bien sûr de l'avance sur vous, et je peux déjà vous dire qu'il est possible de vivre encore des moments de pur bonheur plusieurs mois après, mais que ces moments sont malheureusement entrecoupés de "retours de boomerang". Il faut aussi veiller dans notre malheur à ne pas oublier ceux qui restent et qui ont besoin de nous. Par exemple hier, c'était l'anniversaire de ma soeur, et avant d'aller se coucher ma fille de 10 ans et demie s'est mise à pleurer, et m'a dit "je crois que je suis comme toi, je n'arriverai jamais à faire le deuil de Tatie". Je l'ai prise dans mes bras, sans pouvoir parler, et en me disant qu'il fallait que je fasse attention à mes propos…La vie continue, pour nous, et ceux que nous aimons. Veillons à en prendre pleinement conscience. Souvent, je regarde autour de moi (j'aime beaucoup la nature, le ciel, la mer, les arbres, etc.) et je me répète ces mots "tu es vivante" plusieurs fois, en étant consciente de ce que ça implique. La vie coule encore en nous. Elle s'est arrêtée pour nos défunts, mais nous sommes encore là, et ne pouvons être des morts-vivants en attendant notre propre mort.

Bonne soirée à vous, malgré tout…

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #6 le: 06 Décembre 2012 à 19:40:18 »
Bonsoir Madâme,

Il est vrai que nous devons aussi faire attention aux gens qui ont besoin de nous. Tout comme les tiennes ma fille sonne parfois "la sonnette d'alarme" me rappelant que nous devons faire attention à nos propos. J'ai pour exemple, des réponses de ma fille suite à des réflexions que j'ai faite; une fois j'ai dit que j'avais tout perdu et ma louloutte m'a dit "mais tu m'as moi maman!" (pardon ma Poupette  :-\), et une fois j'ai dit que je me sentais vraiment seule et elle m'a dit "tu peux me parler à moi maman si tu veux" (elle est vraiment mignone). Et puis, je sais qu'elle a aussi été traumatisée puisqu'elle m'a demandé une fois quand elle allait elle aussi mourir, et puis elle m'a dit qu'elle voulait être enterrée avec ses jouets!  ??? J'essaie donc d'adoucir au maximum ce drame, de lui dire que la nature est belle, que la vie réserve de jolies surprises, qu'ils nous accompagnent depuis le ciel (pays des licornes d'après elle  :)) et que même si parfois je pleure, elle ne doit pas s'inquiéter.
Tout comme Madâme, je pense que nous avons un chemin de vie à parcourir et que même si le notre est particulièrement douloureux nous n'avons pas le droit de le gaspiller, j'essaie donc de continuer à avancer avec ce poids douloureux dans la poitrine. Je me dis que mon temps sera p.e trop court alors j'essaie...

Je vous souhaite une douce nuit
Asia

Hors ligne Morpheus

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #7 le: 07 Décembre 2012 à 19:56:19 »
Bonsoir,

Les enfants sont de véritables réconforts dans ces temps difficiles. Ma nièce vient de souffler sa première bougie, elle est toujours là pour nous faire rire. Une vraie bouffée d'air frais pour nous.
Chaque jour est un véritable combat pour lui, parce-qu'il n'a pas eu la chance de vivre sa vie. Lors des obsèques, ma mère n'arrêtait pas de poser la question "Comment allons-nous vivre sans lui?", une amie de la famille lui a répondu "Tu ne vivras pas sans lui, tu vivras avec lui, pour lui". J'ai trouvé ça très beau.
Aujourd'hui, les cendres de mon frère ont été mises au colombarium. Mes parents souhaitaient les disperser au départ puis ils ont choisi de les mettre à proximité de ses amis, pour qu'ils puissent le voir quand ils en sentiront le besoin. C'était douloureux, un peu comme si je le perdais une seconde fois. Mais bizarrement, je suis aussi soulagée, j'ai la sensation qu'il repose désormais en paix.

En tout cas, ce forum est un véritable réconfort. Merci à tous d'être là.

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #8 le: 07 Décembre 2012 à 20:22:25 »
Bonsoir Morphéus,

Je ne sais pas comment nous allons vivre sans eux (je me pose régulièrement cette question). Je ne vais pas vivre pour eux (je ne serai jamais eux), mais je vais faire en sorte qu'ils puissent être fiers de moi, et vivre avec eux car ils font partie de moi.
On m'a dit de "tourner la page", il est hors de question que je tourne la page! Mon but c'est de réussir à vivre, continuer à avancer mais avec eux, en apprivoisant leur absence et ma souffrance...

Les obsèques sont une 2e épreuve que nous avons à vivre après l'annonce de la mort. Je t'avouerai que je suis allée jusqu'au cimetière mais que je n'ai pas assister à la mise en terre, j'ai attendu sur un banc. Je ne pouvais tout simplement pas voir les 4 cercueils être mis dans le caveau; la cérémonie à l'église a déjà été éprouvante, plus que supportable...
Meme maintenant, lorsque je vais au cimetière je le vis très mal. Je suis même encore plus mal. J'ai des croyances qui m'aident beaucoup et pour moi, ils ne sont pas là-bas au cimetière; ils évoluent sur d'autres plans, ils ne "roupillent pas sous la dalle du cimetière" (image du père Brune). Par contre, c'est un lieu symbolique où les gens qui les aiment peuvent se recueillir.

Bonne soirée Morphéus (y a-t-il un rapport avec Matrix? On avait été voir ce film au cinéma avec mon frère...)
Asia

Hors ligne Morpheus

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #9 le: 08 Décembre 2012 à 13:51:55 »
Bonjour,

Mon pseudo vient du livre Morpheus Road que mon frère m'a offert pour mon anniversaire l'an dernier. J'ai eu un coup de coeur pour l'écriture de cet auteur.

Tourner la page, ce n'est même pas pensable. Je ne souhaite pas l'oublier et passer à autre chose. Je souhaite seulement avancer avec lui car il sera toujours en moi.

Asia, as-tu été voir le lieu de l'accident? C'est la famille de l'une des personnes décédée dans l'accident qui nous a recommandé d'y aller avant les obsèques afin que nous puissions repasser par cette route sans que ça retourne le couteau dans la plaie. Nous y avons été deux jours après l'accident, il y avait encore toutes les pierres (le mur s'est effondré sur la voiture) et les marquages de la trajectoire faits par les gendarmes. Cela m'a permis de me rendre compte que mon frère a tout tenté pour les sortir de ce fichu champ. Deux jours après, c'était encore une véritable pataugeoire, il y avait beaucoup de boue. En revanche, lorsque je vois l'angle de sortie de la route, je me pose des questions. Ce n'est pas comme si il avait simplement fait un petit écart, l'entrée est beaucoup plus franche et la sortie du virage bien plus haut.
Tu dis que la presse a parlé de l'accident de ton frère et sa famille, comment l'as-tu vécu? Pour mon frère, ils ont dit tout et n'importe quoi, notamment qu'ils se rendaient à une soirée. Ce n'était pas le cas, ils allaient simplement mangé au restaurant tous ensemble. C'est un peu comme s'ils salissaient sa mémoire. Quant aux gendarmes, le lieutenant en charge de l'enquête ne s'est vraiment pas montré sympathique voir même cruel par moment. Un manque total de délicatesse... Il soutenait que mon frère n'était pas attaché dans la voiture et que le seul qui portait une ceinture était le jeune homme héliporté et que c'était pour ça qu'il s'en était sorti. Plus tard, nous avons appris qu'il était effectivement bien attaché...

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #10 le: 08 Décembre 2012 à 15:47:06 »
Bonjour Morphéus,

Je ne suis pas venu sur ce site pour la mort de mon père, mais tes questions me rappellent son accident il y a maintenant près de 12 ans! Je me revois exactement à l'endroit où j'étais quand mon mari m'a annoncé qu'il était en réa à Marseille suite à un accident. Ma soeur et moi avons été accueillie par un gendarme qui nous a relaté les circonstances de l'accident telles qu'imaginées par les traces de pneu laissées sur l'autoroute. Peu de temps après l'accident, je suis allée à l'endroit de l'accident, et là j'ai tout imaginé d'après ce qu'on m'avait dit. Mon père était passager transporté à l'arrière, sans ceinture. Ejecté, coma immédiat pendant plusieurs mois, sortie du coma avec séquelles irréversibles. Soins de réa sur place. J'ai cherché les traces de sa présence…Je crois que c'est humain, ce que nous faisons. On est tellement abasourdis, on n'arrive tellement pas à y croire qu'on va chercher des preuves, des explications. Mais on ne sait jamais vraiment complètement. Et puis, avec le temps qui passe, on se rend compte que, à bien y réfléchir, ça n'est pas vraiment utile. Ils sont partis. C'est tout. Peu importe les circonstances de leur mort. Elle est toujours injuste pour ceux qui restent, accident, maladie auto-immune, cancer. J'ai dû vivre ça avec mon père, ma soeur, ma mère. Chaque décès est horrible. C'est tout. Mais nous, restons là, bien vivants. Et nous devons honorer la vie pour honorer la mémoire de nos défunts. C'est mon combat, quotidien. Ne pas sombrer, pour eux, et surtout pour ma soeur, tellement proche de moi.

Je pense bien à toi,

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #11 le: 09 Décembre 2012 à 21:03:16 »
Bonsoir Morphéus,

Je passe juste en coup de vent pour répondre à tes questions.
-je n'ai pas été sur les lieux de l'accident car c'est en Bretagne et que je vis en région parisienne
-nous avons très mal vécu l'aspect médiatique, en fait je n'ai pas lu les articles de journaux, ni les photos de leur voiture carbonisée car je ne veux pas savoir. J e sais juste qu'ils en ont rajouté...
-les gendarmes ont été trés gentils, tellement traumatisés que certains ont pleuré
-il y a un témoin (un gendarme en vacances) qui a essayé de les aider mais il n'a pas réussi; il n'a rien pu faire, la voiture s'est enflammée et comme ils étaient inanimés... Lui est très choqué. Nous l'avons rencontré.

Je dois te laisser, j'ai ma fille qui dort pas...
Bonne soirée
Asia

Hors ligne Morpheus

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #12 le: 10 Décembre 2012 à 12:35:53 »
Bonjour,

Comme toi Madâme, j'ai tenté de reconstituer avec les éléments dont nous ont fait part les gendarmes. En revanche, je n'ai pas cherché de trace de sa présence, je venais de le voir au funérarium. Nous ne saurons jamais ce qu'il s'est réellement passé dans cette voiture ce soir là, c'est peut-être mieux ainsi. Nous avons rencontré son meilleur ami, qui a survécu à ce drame. Heureusement pour lui, il ne se souvient pas des évènements de ce soir là, il se rappelle juste être monté dans sa voiture.

Pour l'accident de mon frère, il n'y a pas eu de témoin. Mais c'est grâce aux amis qui les suivaient que l'un des amis de mon frère a pu s'en sortir. Mon frère a lutté, son coeur est reparti à deux reprises avant de s'arrêter une dernière fois. Quand je le voyais au funérarium, je me disais bien souvent qu'il n'était peut être pas mort, il était peut être simplement inconscient. L'incinération a été très dure pour moi parce que je me suis dis qu'on brûlait ses dernières chances de se réveiller. Après tout, son coeur était reparti deux fois, pourquoi pas une troisième? Aujourd'hui, je me dis que s'il s'est était sorti, il ne s'en serait jamais remis d'avoir tué deux personnes. Parce que même si c'est un accident, c'est la triste vérité...

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #13 le: 10 Décembre 2012 à 17:44:10 »
Bonsoir Morpheus,

Tu as raison, il doit être très difficile de vivre pleinement en ayant causé la mort d'autres personnes, même accidentellement. C'est pour ça que je n'en veux pas à celui qui est responsable du calvaire de mon père. Je me dis qu'il doit vivre avec sa croix, la mort de deux amis qu'il transportait dans son véhicule. Je ne l'ai jamais revu après l'accident. Je ne sais pas ce qu'il devient. Mais j'avais eu des nouvelles par sa mère un an après l'accident, et il était en dépression…Longtemps avec ma soeur, on s'est demandé s'il ne fallait pas le rencontrer pour lui demander ce qui s'était passé. Mais à quoi bon tout ça. Je te l'ai déjà dit. Ils ne sont plus, et quelles que soient les circonstances, notre énergie doit être utilisée pour nous reconstruire.

Bon courage à toi, Morpheus

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Mon petit frère, mon ange
« Réponse #14 le: 10 Décembre 2012 à 18:34:37 »
Bonsoir Morphéus, bonsoir Madâme,

J'ai appris qu'à l'endroit où mon frère est sorti de la route, ils ont maintenant mis une rampe de sécurité. C'était le seul endroit sur toute la nationale où il n'y en avait pas!! C'est étrange de se dire qu'ils se sont tués sur la seule zone (quelques mètres) non sécurisée... Leur mort servira peut-être au moins à sauver d'autres vies.
Je ne les ai pas vu morts puisque leur cercueil était fermés. C'est dur de savoir que c'est parce qu'ils étaient totalement brûlés. Mais en même temps, je garde d'eux un souvenir de "vie", je n'ai pas eu à subir ça en plus...
Cela fait deux fois, que je tombe sur des séries policières qui montrent des corps calcinés...à chaque fois, j'ai fait des crises d'angoisse. Du coup, je n'ose plus regarder la tv. Je regarde presque que la 5!

Bonne soirée
Asia