Auteur Sujet: Le temps passe vite et lentement à la fois...  (Lu 7286 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne CindyJoy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Le temps passe vite et lentement à la fois...
« le: 14 Décembre 2013 à 19:10:46 »
Bonjour à tous!

Les fêtes de fin d'années sont souvent dures et on pense beaucoup à toutes nos pertes si tragiques. Depuis la mort de mon frère, j'ai vraiment la sensation de voir le monde différement, ce n'est pas juste une phrase, mais parfois juste la sensation quand on regarde autour de nous d'être un peu déconnecté... c'est vraiment une sensation bizarre. J'ignore si vous ressentez cela. Je trouve ces sensations tellement bizarres. Cela va faire 2 ans le 4 mars que mon grand frère nous a quitté, j'ai vraiment fais un gros travail sur moi sur mes angoisses, mais c'est vraiment dure de replacer dans ce monde après un tel traumautisme.
Je n'essaie plus de donner un sens à ce qui est arriver, j'accepte qu'on ne peut pas tout comprendre. Mais parfois j'ai toujours cette sensation quand je me promène et que je vois tout ces gens d'être un peu déconnecté, c'est étrange non? ou peut être pas tant que ca... je ne sais pas


Hors ligne Fredo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : Le temps passe vite et lentement à la fois...
« Réponse #1 le: 15 Décembre 2013 à 12:46:19 »
Bonjour !

Je pense que tous ici, pourront dire que leur vision de la vie a changé. En revanche, on le perçoit aussi de façon différente.
 De mon côté j'ai réussi à voir les côtés positifs que la vie offre. Bien sur je me sens déconnecté par rapport à certaines choses, ou à certaines attitudes de l'humain, mais en positif, c'est à dire que je vis ma vie avec plus de sérénité et sans me préoccuper des personnes malveillantes, ou des choses superficielles.
 Bien sur le manque de mon petit frère est toujours présent, la tristesse est la, mais la vie continue, différemment,, alors autant la prendre du bon côté.

Hors ligne annele

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 133
Re : Le temps passe vite et lentement à la fois...
« Réponse #2 le: 15 Décembre 2013 à 22:47:14 »
" Le temps passe vite et lentement à la fois..."
Cela fait 6 mois seulement, 6 mois déjà... mon rapport au temps est devenu n'importe quoi, je ne sais pas l'expliquer mais autant je peux me concentrer maintenant sur l'essentiel et laisser passer tout ce qui me semble superflu, comme si je voulais profiter à fond, autant je ne laisse plus certaines chose importantes trainer, au cas où ...il m'arriverait quelque chose ? je pense que c'est lié au fait d'avoir intégré que la vie peut s'arrêter à n'importe quel moment.
"J'ai des moments aussi de déconnexion" si il y a un peu de foule, j'ai du mal, j'ai tendance à devenir témoin plutôt que d'intégrer le monde.
Comme pour toi Cindy Joy, j'ai du mal à expliquer. On verra bien si ça continue ou non.
Annele.

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Re : Le temps passe vite et lentement à la fois...
« Réponse #3 le: 16 Décembre 2013 à 05:38:02 »
Bonjour CindyJoy,

Un peu comme tout le monde ici, je vois aussi le monde différemment. La mort nous a tous chamboulés et a gravement bousculé l'ordre des choses. Depuis, on a cette prise de conscience, à quel point la vie est tellement fragile ! C'est ironique... Beaucoup de gens meurent autour de nous, mais on continue à vivre comme d'habitude. Il a fallu que cette personne si chère à qui on y tient fortement parte pour qu'on se rende réellement compte de l'importance d'une telle vie...

Moi, depuis que mon frère est parti, j'observe beaucoup les gens, je les écoute aussi longtemps que je peux me le permettre. Et je vois que là-bas, c'est animé. Y a les rires, des sourires, des éclats de voix... bref, y a la vie. Et moi ? C'était comme si le monde tournait autour de ces gens-là, mais autour de moi, autour de mon être, le monde ne semblait pas tourner. C'était comme si j'avais les pieds cloués à cette date où mon frère s'en est allé. J'étais comme seule spectatrice d'une pièce de thêatre, mais alors une gigantesque pièce ! Je ne pouvais rien faire d'autre que regarder, écouter, et rester sur place.

Alors oui, je comprends ce que tu veux dire. Tu sais, ce qu'il faut, c'est une montagne d'effort, une montagne qui serait née de tous ces petits moments de bonheur pour, ne serait-ce que, arracher ce clou qui nous retient en arrière. & encore une autre montagne pour retirer l'autre clou, petit à petit, doucement mais sûrement !

Je te souhaite aussi de t'approprier cette montagne que tu mérites tant !

Des bisous.

Riata.

"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne psycat62

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Le temps passe vite et lentement à la fois...
« Réponse #4 le: 17 Décembre 2013 à 08:58:39 »
Chère CindyJoy,

Combien je te comprend, lorsque tu te dis déconnectée...Le rapport au temps est compliqué...
Il te faut, il nous faut nous replacer dans ce monde, à notre juste place...

Mais amputés comme nous le sommes tous désormais, pas facile...et cette déconnexion aux autres est tangible, et parfois lourde de conséquences, devant l'incompréhension de certains...

Et les "fêtes" qui approchent ne sont pas là pour arranger les choses, moi pour qui elles représentaient un tel moment de bonheur, avant...

Tout comme Annele, j'ai intégré le fait que la vie peut s'arrêter à n'importe quel moment...ce n'est pas pour ça que je "profite" plus, bien au contraire, mais j'ai compris ça, c'est tout...

Courage à tous..
Catherine


Le temps s'est arrêté, dissolu, fractionné en 2 parties à jamais distinctes :
l'avant, et l'après toi, mon si cher petit Frère...

Hors ligne annele

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 133
Re : Le temps passe vite et lentement à la fois...
« Réponse #5 le: 13 Janvier 2014 à 22:45:36 »
 Bonsoir,
Je reviens sur ce fil car mon rapport au temps me semble de plus en plus "différent" d'avant. Pour calmer mes angoisses, j'essaie de vivre l'instant présent à fond, c'est vrai que j'arrive à mieux me concentrer pour certaines choses, par exemple je profite mieux des gens que j'aime, je suis plus présente avec eux, à leur écoute à 100 %. Mais voilà, que comme dirait Madâme, comme un  retour de boomerang, un de mes fils a réussi la 1ère partie du concours de médecine, je n'avais pas fermé l’œil de la nuit en l'attente des résultats, il m'a téléphoné tellement heureux, j'étais contente pour lui et les larmes sont arrivées sans crier gare, me disant qu'il en prenait pour 8 ans , qu'il venait de sacrifier 2 ans de sa jeunesse pour ce fichu concours et que de toute façon pour Fred c'était tellement trop tard. Bien sûr que je suis contente pour lui, mais à nouveau comme au début, ce vertige de l'avenir, cette sensation que la mort rôde, qu'elle nous tombera à nouveau dessus sans crier gare alors qu'il faut profiter à 200 %... enfin bref, tout se bouscule , je me sens déséquilibrée peut être comme à dit Victor Hugo  " et nous sommes encore tout liés l'un à l'autre, elle à demie  vivante et moi mort à moitié", je me pose beaucoup de questions sur l'après, n'ayant guère de références religieuses solides, le fait qu'elle soit "vivante" ailleurs s'impose à moi, mais très terre à terre , je me demande si ils ont une notion du temps justement devant eux, ayant l'éternité devant eux, des lieux si ils peuvent aller partout ....
Voilà, je veux juste rajouter que je ne pense pas qu'à ma Fredele, mais à toutes ces personnes lourdement malades qui mettent tant d'espoir dans la médecine, mais chaque maladie guérie laisse la place à une nouvelle, c'est  un travail sans fin, alors faut-il s'y atteler ou accepter ...
J'espère ne pas vous empêcher de dormir, il faut que je retrouve une citation de Christian Bobin, qui disait ranger ses angoisses dans une valise sous son lit, l'ouvrir de temps en temps et trouver un petit arbre en fleurs.
Annele.(j'espère que vous avez compris quelque chose à mon charabia mais fallait que j'écrive)

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Le temps passe vite et lentement à la fois...
« Réponse #6 le: 14 Janvier 2014 à 22:26:34 »
Bonsoir Annelle,

Ton témoignage est tellement la preuve qu'il ne faut pas se projeter trop loin dans le futur, que tout paraît alors angoissant, et qu'on se dit qu'on n'y arrivera jamais...
Moi aussi, je me dis que Carole est "vivante" sous une autre forme. C'est rassurant et inutile à la fois, car même sous une autre forme, elle reste inaccessible. Une chose dont je suis sûre, c'est qu'elle ne quitte pas mon coeur. Bientôt deux ans et demi qu'elle est partie vers un ailleurs. C'est hier. C'est il y a une éternité. Je pleure moins, beaucoup moins. Mais le manque est là, gravé en moi."Quoi que je fasse. Où que je sois. Rien ne t'efface. Je pense à toi." En ce moment, j'écoute régulièrement des chansons qu'elle chantait tellement bien... Je suis fière d'elle, de cette voix où j'entends l'émotion, la fragilité et la force mêlées. J'ai cette immense chance qu'elle chantait et que je peux réentendre cette voix. Parfois, je chante "avec elle". Comme lors de mon mariage. Avec elle, je chantais juste et nos voix se mariaient bien. Je me rends mieux compte maintenant qu'elle n'est plus là, combien elle était importante pour moi, même si nous nous disputions souvent. Je n'ai pas rêvé d'elle depuis des mois. Elle me manque. Beaucoup. Enormément. Et nul ne peut la remplacer.
J'aime l'image de l'arbre en fleur sous le lit, et j'aimerais jeter la valise loin, loin...
Bonne soirée Annelle :)

Madâme

Hors ligne annele

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 133
Re : Le temps passe vite et lentement à la fois...
« Réponse #7 le: 14 Janvier 2014 à 23:04:11 »
Je suis contente Madâme, que tu aies compris quelque chose à mon message d'hier,
C'est un peu dur en ce moment, tout se bouscule, il faut que je retrouve la citation exacte, mais en plus c'est dans un livre de la bibliothèque et impossible de remettre la main dessus ; je me retrouve dans cette citation, car en ce moment, entre mon dos coincé et mes nuits blanches, je me suis fait peur dans le miroir, j'ai à nouveau cette sale tête de cet été et pourtant j'ai une impression d'être plus proche d'autrui, j'ai besoin de voir des gens chaleureux et moi qui suis timide , je parle beaucoup plus avec les gens, même quelques mots sympathiques échangés avec des personnes que je ne faisais que saluer, mais quand j'ai vu ma tête, je me suis finalement demandé si c'est pas plutôt parce que je fais pitié qu'on me parle gentiment ! Enfin ces petites conservations, je les savoure, je me les remémore, c'est ça pour moi profiter de l'instant présent . Je ne veux plus parler au futur , il y aura des naissances certainement dans la famille mais aussi des départs et j'ai trop peur.
Elles sont inaccessibles, mais tu as la chance d'écouter la voix de Carole, de chanter avec elle, cela soulève peut-être beaucoup d'émotions. Fred était violoncelliste, j'écoute un peu de musique classique mais pas ce qu'elle a joué pour l'instant, ça viendra.  Je n'ai fait qu'un seul rêve d'elle, merveilleux apaisement, mais ça ne s'est pas reproduit, j'attends.
Je te souhaite une bonne nuit.
Annele.

Hors ligne annele

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 133
Re : Le temps passe vite et lentement à la fois...
« Réponse #8 le: 19 Janvier 2014 à 22:08:37 »
 :)Rendons à César ce qui est à César, voici la citation exacte de Christian Bobin de son livre  "Un assassin blanc comme neige": "Chaque fois que de l'angoisse arrive, je la mets dans une valise que je glisse sous mon lit. De temps en temps je tire la valise, je la mets sur le lit, je l'ouvre : elle ne contient rien , ou bien un lumineux petit arbre fruitier."
Je vous laisse méditer...
Annele.