Auteur Sujet: La perte de ma soeur  (Lu 860 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne florence_yvonne

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
La perte de ma soeur
« le: 25 Décembre 2017 à 15:51:26 »
Bonjour, j'ai perdu ma sœur aînée (10 mois et demi d'écart), cela fait huit ans que l'on me dit que je doit faire mon deuil.

Michèle est partie en 2009 à 49 ans d'un cancer du pancréas cela été très pénible et c'est toujours aussi douloureux. Je vais me faire tatouer son visage sur le bras, il me semble que cela me soulagera un peu.

Mais peut-être qu'il y a des deuils impossibles.

Cordialement

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2552
Re : La perte de ma soeur
« Réponse #1 le: 25 Décembre 2017 à 20:11:04 »

   Chère Florence,

   Ton mot est touchant ...
   Je pense qu'il n'y a aucune obligation à "faire son deuil",
   quelle maladroite expression, d'ailleurs !
   Huit années ont passé mais quand on Aime on ne compte pas, certains liens souffrent de la séparation, mais n'en sont pas limités.
   Alors le deuil s'étend, oui, tentaculaire, à la recherche de l'être irremplaçable qui nous manquera toujours.
   Ce que "certaines personnes" ne peuvent comprendre, soit parce que trop peu investis dans leurs liens affectifs, soit parce qu'ils ne sont pas DANS le ressenti, qu'on ne comprend vraiment qu'en situation ...
   Pour les "bons vivants", le deuil est une notion glauque, or nous apprenons, endeuillés de longue date, que la vie n'y a pas perdu ses sources ...
   Les gens qui te disent que tu "dois faire ton deuil" veulent se débarrasser de la difficulté d'accueillir ta souffrance ...
   Ici, nous sommes capables de l'accueillir, de la comprendre, tu peux épanouir ici ton besoin de parler de tes sentiments pour ta sœur, de tes regrets et de tes espoirs ...
  Bien amicalement et solidairement, Martine.
   
"Un ami fidèle est un puissant soutien:
qui l'a trouvé a trouvé un trésor"

Hors ligne SELINA

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La perte de ma soeur
« Réponse #2 le: 01 Janvier 2018 à 18:38:06 »
Florence,
La perte d un être cher : quoi de pire peut nous arriver.
Tout notre univers est bouleversé.
Je viens de perdre mon 3ème frere des suites d’un cancer et je te comprends.
Il n y a pas de temps limite prends le temps nécessaire. De toutes façons on ne maîtrise ces étapes du deuil....
Penses à ta grande sœur,  tu ne l’oublieras jamais. Mais essaie d imaginer qu elle n aimerait pas te voir malheureuse.
Courage et fais ton chemin...
Pensées pour nos etres disparus trop tôt

Hors ligne Francine51

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La perte de ma soeur
« Réponse #3 le: 01 Janvier 2018 à 21:06:57 »
Bonjour,
Je suis d'une fratrie de 4 enfants, 3 filles et le dernier un garçon. Je suis la 3ème. Ma soeur juste avant moi, nous avions 4 ans d'écart,  Michèle,  est décédée le 11 Juillet 2017 à la suite d'un cancer ; elle s'est battue avec courage et détermination pendant 13 années. Son cancer a été détecté en 2004 à l'âge de 54 ans, elle est morte à 67 ans. Son oncologue m'a dit qu'elle avait eu une survie extraordinairement longue, les médecins étaient étonnés.  Nous étions très proches, très complices, deux amies, j'étais avec elle à l'annonce du cancer, et ensuite tout le long de son parcours. Elle m'appelait "sa soeur couveuse".
Je me suis reconnue totalement dans le texte sur le décès d'une soeur ou d'un frère adulte ! Les personnes qui me comprennent, qui reconnaissent ma souffrance sont 2 ou 3 collègues. Avec ma soeur aînée je ne suis pas très proche, c'est une personne rigide, dans sa bulle, alors qu'avec ma soeur Michèle on délirait bien toutes les deux. Des personnes autour de moi qui ont perdu un père ou une mère me disent "je sais ce que c'est", et moi dans ces moments là j'ai envie de hurler "NON, ce n'est pas pareil" ! Moi aussi j'ai perdu mes parents, je sais à quel point c'est douloureux, mais avoir perdu ma soeur c'est pire ! Depuis 2 jours, avec la nouvelle année je pleure beaucoup, par moments j'ai l'impression que je vais étouffer ! J'ai essayé de parler de ma douleur avec ma soeur aînée mais c'est difficile, elle n'est pas dans le même état d'esprit, elles ne se voyaient plus avec Michèle, juste des coups de tél par çi par là. J'ai cherché des groupes de paroles dans ma région, mais il n'y a que des groupes pour le deuil d'un enfant ou d'un parent ! J'ai besoin d'exprimer ma souffrance, besoin qu'on la reconnaisse ; j'ai commencé à lire les messages des personnes qui souffrent comme moi du décès d'une soeur ou d'un frère, et depuis quelques minutes je me sens déjà moins seule.