FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => La perte d'un frère ou d'une soeur => Discussion démarrée par: Kairys le 15 Juin 2015 à 14:18:07

Titre: Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 15 Juin 2015 à 14:18:07
Bonjour à toutes et tous,
Ma sœur est morte le 20 mai 2015, suite à une forte crise d'asthme. C'est arrivé dehors et les secours arrivés très vite
n'ont rien pu faire.  Elle est restée 3 jours dans le coma puis est partie. J'étais là près d'elle.
Malgré cela, j'ai encore  l'impression qu'elle va peut-être revenir, que je vais la revoir, entendre sa voix, que je vais la chercher et la trouver.
Nous vivions très proches l'une de l'autre et faisions plein de choses ensemble. Je n'arrive plus à aller dans les endroits où nous allions ensemble.
Je suis sous antidépresseurs et tranquillisants, car j'ai de fortes angoisses et des insomnies. La nuit, je me réveillais et aussitôt, l'angoisse me saisissait la poitrine.
Suis-je normale ? J'étais dépendante de ma sœur, nous avons eu une enfance difficile.
Que puis-je faire ? Je sais qu'il faut continuer de vivre pour les autres.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Stefy le 15 Juin 2015 à 18:59:59
Bonjour Kairys
C' est bien que tu sois arrivée jusque ici.
Ton deuil est récent, très recent...Cette impression qu' elle va revenir, je crois que bon nombre d' entre nous a ressenti cela. En tout cas, moi oui, pendant longtemps. On n' y croit pas, comment croire l' inconcevable?  On pense que ce n' est tout simplement pas vrai....meme si on sait.....
Ici, tu pourras exprimer ces sentiments, cette douleur. Raconter ton histoire.
Ecris, lis aussi, il y a toujours des personnes bienveillantes ici pour tendre la main
Le chemin est long, n' hésite pas.....
Stefy



Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: fleurdecoton le 15 Juin 2015 à 19:01:01
Bonsoir Kairys

c est Si récent ton deuil ....   Si dur de perdre un être cher , si difficile ...tu  vas vivre des émotions  lies au deuil .... Un chemin à faire .....

Je ne mesure pas l'intensité de tes crises d'angoisse donc je ne peux rien dire! Cependant si tu peux te faire soutenir par ton psy  durant ce chemin, n'hésite surtout pas .....

Ici tu pourras venir déposer ton chagrin, ta tristesse, ta douleur et ta souffrance qq soit l'heure , lire les histoires des autres peut aussi t'aider .....
 Peut être commencer par nous parler qui était ta sœur.... Exprimer ses émotions sans tabous, sa colère, sa tristesse .......

A bientôt
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 15 Juin 2015 à 20:09:43
Merci fleurdecoton et merci Stefy. Vos paroles me font chaud au cœur.
Ma sœur avait 66 ans et à part son asthme, elle était en bonne santé. J'en ai 60 ans. Je pensais que nous avions encore
quelques belles années devant nous.
Je passe beaucoup de temps à regarder des photos encore et encore,  je n'ai goût à rien, envie de rien. J'attends le
soir pour aller dormir et ne plus penser. La journée me semble tellement longue.

Merci d'être là, je reviendrai vous lire.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: stellarose le 17 Juin 2015 à 00:03:31
Bonsoir Kairys,

Perdre un frère  ou une soeur, c'est  comme perdre une partie de son histoire, d'autant que vous paraissiez très  liées  et que vous aviez connu ensemble des années  difficiles.
Donc ce doit être  difficile pour toi de te retrouver seule, sans ce point d'ancrage dans la vie qu'était  ta soeur. Et puis c'est  si brutal.
Peut-être  pourrais-tu nous parler d'elle, de toi et cela te permettra de mettre des mots sur le mal être  qu'on perçoit  et qui t 'envahit. Être  suivie médicalement, c'est  bien, mais cela n'effacera pas le départ  de ta soeur et il te faudra bien vivre avec l'absence de ta soeur.
Je sais ce que signifie la perte d'un frère  ou d'une soeur, je sais que c'est aussi un deuil important.

Je te souhaite de pouvoir faire un bout de chemin avec nous, cela t'aidera, sois en certaine.

A très  bientôt.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 17 Juin 2015 à 14:54:59
Bonjour,
Merci pour ton message Stellarose.
En lisant les témoignages, j'éprouve de la compassion pour tous ceux qui souffrent et je me sens un peu moins seule.
Elle vivait près de chez moi, je pouvais l'appeler quand je voulais. En cas de coups durs, c'est vers elle que je me
tournais.  Je n'avais qu'une sœur, c'était ma grande sœur. J'ai encore 2 frères plus âgés et qui vivent plus loin. Ils ne ressentent pas les mêmes choses que moi.
Moi aussi, j'aidais ma sœur comme je pouvais. Depuis qu'elle était seule, nous passions toutes nos vacances ensemble, avec  mon mari, et nos enfants quand ils étaient encore à la maison . Et j'imaginais quand on serait très vieilles, toujours ensemble à se soutenir.
Elle était pleine de vie et de projets, aimait la vie, aimait danser.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 18 Juin 2015 à 06:20:32
bonjour,
Ce matin, l'angoisse m'a réveillée. Je me suis levée sans réveiller mon mari et j'ai pris un tranquillisant.  Et là, je pleure devant l'ordinateur. Une nouvelle journée à affronter. Mon chat ronronne près de moi. On me dit que je dois accepter son départ, que c'était son heure. Quelque part au fond de moi, j'espère encore qu'elle va revenir.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: delphinita le 18 Juin 2015 à 07:11:59
Bonjour Kairis,
Seul le temps permet d'atténuer un peu la douleur et les angoisses même si le vide et le manque sont toujours là...
C'est seulement à partir de 6/7 mois que j'ai réussi à remonter la pente. Ma soeur est partie en octobre, j'ai encore du mal à en parler et à écrire ces mots car cela devient alors réel.
Et non ce n'est pas normal et on n'est pas tenues d'accepter cela. Comme toi, j'ai des frères (trois) mais je n'avais qu'une soeur, et malgré ses problèmes de santé, je nous imaginais toujours ensemble et proches  dans l'avenir. C'est aussi cela qui est difficile : construire son chemin sans elle, refaire des projets sans elle.
Mon frère aîné dit que c'était son heure, que c'est comme cela, que c'était son heure. Si j'arrive aujourd'hui à me dire que je ne pourrai rien changer à la situation, malheureusement... Je ne peux pas accepter qu'elle soit partie. Et d'ailleurs j'ai beau le savoir, je pense en même temps que cela ne peut pas être possible, c'est trop difficile...
Je te souhaite beaucoup de courage pour ces premiers mois en espérant plus de douceur pour les suivants. Le repos est essentiel pour cela, pour y voir plus clair et prendre un peu de recul notamment par rapport à sa culpabilité et l'envie de la rejoindre... Courage...
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 18 Juin 2015 à 12:42:28
Bonjour Delphinita,
Merci pour ton message.  Je vais mieux que ce matin, j'ai préparé le repas pour mon mari qui va rentrer.
Les médicaments m'aident. Je commence à arrêter de refaire le film de sa mort : si je lui avais dit de ne pas partir ce week-end car elle rentrait de cure et était fatiguée, si on lui avait fait tout de suite un massage cardiaque en attendant les secours, si, si, si ...
 Cela va faire bientôt un mois et j'ai l'impression que tout est figé dans ma tête, comme un jour sans fin. Je dois tenir car elle a 2 fils et 3 petits enfants.  L'un de mes neveux compte sur moi : son fils est en train de passer
le bac, il m'appelle pour me dire comment ça se passe, il se confiait beaucoup à sa mère, ma sœur. 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 19 Juin 2015 à 12:08:25
Bonjour Delphinita,
Ta sœur était bien trop jeune pour partir. Moi aussi, on me dit que c'était son heure. Est-ce qu'on a tous une heure pour
partir ? On me dit de sortir, de ne pas rester à la maison, mais j'allais presque partout avec elle, j'ai peur de retourner
dans ces endroits sans elle.
Quand je vais dans sa maison pour arroser ses plantes, avec une amie ou mon mari, tout est imprégné de sa présence,
mais où est-elle ? Dans mon cœur, me dit-on. Mais je voudrais encore pouvoir la toucher, la voir sourire, l'embrasser, la serrer dans mes bras. 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 21 Juin 2015 à 18:33:39
Hier, il y a eu un mois, un mois qu'elle est partie. Alors c'est vrai ? elle ne reviendra pas ? On ne peut pas revenir en
arrière ?  J'aurais préféré partir à sa place, c'est trop dur. Parfois, j'y pense, partir, la rejoindre.
Autour de moi, on ne réagit pas comme moi, mon mari, mes enfants, mes frères. Ce sont ses amies que je sens plus
proches de moi, celles qui la connaissaient bien. Avec elles, je peux parler plus facilement.

Je n'ai envie de rien, de goût à rien, tout ce que je faisais avant, je ne le fais plus. J'attends le soir pour prendre mon
somnifère et dormir.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: delphinita le 22 Juin 2015 à 07:58:41
Dormir est la seule façon d'échapper un peu à cette réalité qui est trop difficile à ingurgiter. Donc il faut beaucoup dormir au début, c'est ce que j'ai fait, puis les matins sont moins difficiles.
Pareil pour les autres qui ne comprennent pas, au début ça nous agace ou nous désole du genre humain puis ça va mieux, on finit par s'habituer à l'ignorance des uns et aux phrases toutes faites des autres...
Et on fait le tri dans nos connaissances et amis et les siens aussi, j'ai trouvé que beaucoup n'arrivaient pas à sa cheville...
L'envie, le goût à la vie, ça reviendra tout doucement mais moins vif c'est sûr...
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 23 Juin 2015 à 10:09:00
Je viens régulièrement sur le forum pour lire d'autres témoignages, je suis triste devant tant de douleur mais en même temps, je me sens moins seule.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: psycat62 le 24 Juin 2015 à 06:34:54
Oh non tu n'es pas seule...
Je connais la douleur...
Courage Kairys...

Cat
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 24 Juin 2015 à 20:23:34
Je me sens si mal ce soir, envie de m'endormir et ne plus me réveiller. Si seule aussi. Et pas de goût pour rien.

Alors j'ai pris 2 somnifères, au lieu d'un et je vais me coucher.  Mon mari rentrera tard.

Je n'ai eu aucun coup de fil aujourd'hui et je n'ai pas eu le courage d'appeler quelqu'un, pour leur dire ce qu'ils
savent déjà, qu'elle me manque tellement, que je voudrais l'appeler, lui parler, la voir, revenir en arrière et que
tout ça n'ait  jamais eu lieu. 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: psycat62 le 24 Juin 2015 à 21:02:00
Courage Kairys...

C'est tellement récent.....oui, le sommeil est un allié sans fin...mais peut-être aussi bien sans somnifère...?
Seigneur, je me revois il y a 2 ans maintenant, 2 années déjà...

Je t'envoie de douces pensées, pour de doux rêves cette nuit...
Courage,
Cat
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: delphinita le 24 Juin 2015 à 22:49:20
Courage Kairys,
Tu n'es pas seule et nous savons, nous, là, ici, que cela fait mal et que c'est inadmissible, impensable, impossible.
Malheureusement les "autres" qui n'ont pas vécu cela, ignorent que c'est vital pour nous de recevoir un peu de compassion, un bout d'empathie, un peu de solidarité, surtout durant les premiers temps où tout s'écroule et nous avec.
J'espère que tu vas réussir à dormir et que ta soeur passera te voir dans tes songes... Et que la mienne aussi, cela fait longtemps maintenant que je n'ai pas rêvé d'elle et cela me manque...
De tout coeur avec toi...
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 25 Juin 2015 à 07:08:36
Merci à vous. Hélas, sans somnifère, je ne dors pas ou très peu et c'est pire.

Oui, pour certains, c'est fini, l'hommage a été rendu à ma sœur, ils disent qu'ils ne l'oublieront pas et voilà. Bien sûr,
ils sont tristes. Mais moi j'ai besoin de parler d'elle  encore et encore.
Hier, j'ai vu la vidéo du Dr Christophe Fauré et ça m'a fait du bien,  je vais sans doute acheter son livre sur le deuil.

Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Stefy le 25 Juin 2015 à 07:17:11
Je comprends ce besoin....
Ici, tu peux parler d' elle encore et encore......
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 25 Juin 2015 à 11:51:15
Merci pour vos messages, je les lis et les relis.
La dernière fois que j'ai vu ma sœur, c'était pour mes 60 ans,  j'étais seule, mon mari avait dû s'absenter et
mon fils était en plein déménagement. Ma fille vit à l'étranger. Je pensais qu'on fêterait ça ensemble, plus tard, avec
son fils qui est aussi du mois de mai. Il faisait beau, nous nous sommes assises dans le jardin. Elle allait bien.

Le samedi, elle partait à Lyon avec une amie, elle devait rentrer dimanche soir. Elle n'est jamais rentrée.
Lundi matin, nous partions à Lyon avec mon mari, nous sommes restés près d'elle pendant son coma.
 Au début, j'avais de l'espoir, plein de gens sortent du coma, avec des séquelles et bien, elle fera de la rééducation et je l'aiderai, comme je l'ai toujours fait et même si elle garde des séquelles, je m'occuperai d'elle de mon mieux.

Le médecin réanimateur a mis fin à tous mes espoirs, il n'y avait rien d'autre à faire que d'attendre .
Alors, nous avons attendu, je lui caressais le front,les cheveux, le bras, la main, je ne sais pas si elle sentait quelque chose
mais j'en avais besoin.

Le 20 mai, j'ai entendu le médecin prononçait cette phrase devant nous : Mme .... est décédée le 20 mai à 16 h 35.

Excusez moi si j'écris tout ça.
 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 26 Juin 2015 à 06:39:29
J'ai longtemps cru qu'elle allait revenir, que j'allais la revoir et au début, j'étais très entourée, mais je me sentais comme
dans un état second.
Tous les matins, je me réveille avec cette angoisse et ces tremblements. On m'a dit que je faisais un stress post-traumatique. Je n'en sais rien. 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 26 Juin 2015 à 09:52:00
J'en fais de moins en moins, parfois je reste toute la journée en peignoir, non lavée.  Je me sens si fatiguée.  Et comme
plus rien ne m'intéresse, la journée me parait interminable. Avant, j'aimais le soleil, le ciel bleu.
J'ai l'impression que je commence à énerver mon mari. Il va quand même m'acheter le livre de Christophe Fauré ce matin.  Parfois, je pleure juste devant son prénom dans le répertoire du téléphone. Je voudrais appeler et qu'elle me
réponde, comme on le faisait presque tous les jours.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 27 Juin 2015 à 06:48:26
J'ai commencé le livre du Dr Fauré et j'en suis déjà la 126ème page.  Je me reconnais dans plein de choses : le déni,
les maux physiques, les idées dépressives,  les angoisses, ... le cerveau en ébullition, la colère, la culpabilité... le ralentissement pour faire la moindre chose...
Il ne dit pas que ça ira mieux dans quelques mois, non, au contraire, mais il dit qu'il y a une sortie au bout du tunnel, même si on ne sera jamais plus la même après.

 
 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Mamoure le 27 Juin 2015 à 07:06:13
oui , ce livre aide à comprendre  , comprendre toutes ces émotions que l'on traverse
et surtout comprendre qu'on ne peut pas aller mieux au bout de quelques mois
c'est un long , très long cheminement...
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Lana le 29 Juin 2015 à 19:15:28
Bonsoir Kayris
Oh oui qu'il est long et bien difficile ce chemin du deuil. Je suis comme toi, j'attends encore un appel téléphonique et je ne me resouds pas à vouloir comprendre que plus jamais....
Tout est dur en ce moment ou les autres (les épargnés du deuil) font leurs projets de vacances et sont heureux. Cela n'est plus pour nous et c'est injuste. Pourquoi nous ?
Prends soin de toi au mieux, lis Fauré, viens sur le forum
Je t'embrasse
Lana
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 02 Juillet 2015 à 14:32:21
Merci Lana, merci à toutes, je suis partie quelques jours dans la famille à 500 kms de chez moi et de chez ma sœur et ça m'a fait du bien, mais sur la route du retour, je me suis sentie de plus en plus mal.
La douleur est revenue comme avant. Elle était juste endormie un moment.

Je ne comprends toujours pas ces mots : "plus jamais"
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 03 Juillet 2015 à 13:48:34
Dans le bulletin municipal , à la rubrique Décès, j'ai lu le nom de ma sœur et la date de sa mort...  20 mai 2015...
c'était comme un choc, ce nom et cette date, noir sur blanc, moi qui espérais  encore je ne sais quoi....
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 06 Juillet 2015 à 07:07:58
Je ne sors pas, c'est mon mari qui fait les courses quand il peut.
Demain, je dois aller chez le dentiste, c'était le dentiste de ma sœur aussi.
Nous avions aussi le même coiffeur, le même ophtalmo...
Sans médicaments, je ne tiendrai pas. Mais il faut continuer à vivre pour les autres.
Parfois, je lui parle tout haut, Est-ce qu'elle m'entend ?
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: psycat62 le 06 Juillet 2015 à 08:04:24
Il parait que oui chère Kairys, ils entendent...

Moi je lui parle à mon Frère, souvent.....en espérant....mais je "n'entends" pas ses réponses.....alors maintenant je m'efforce par moments de deviner ce qu'il me répondrait.....et parfois je trouve, au plus profond de mon cœur....

Courage, comme dit Mamoure, c'est un long, très long cheminement...
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 07 Juillet 2015 à 17:22:52
Aujourd'hui, c'est pire que les autres jours, l'angoisse me serre, j'ai la tête vide, je me sens épuisée et pourtant je ne
fais quasiment rien.
Demain, j'ai rendez-vous avec un psychiatre qui pratique l'hypnose.
Je relis le livre du Dr Fauré pour la 2ème fois.
C'est vrai que j'ai eu envie de la rejoindre, mais ce qu'il écrit sur le suicide et les conséquences terribles sur ceux qui restent m'a dissuadée.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Méduse le 07 Juillet 2015 à 18:08:49
Le deuil est long et épuisant, même physiquement. Le stress que tu vis est permanent.
Tu fais bien de t'accrocher et ne pas céder à tes pulsions de suicide. Le Dr Fauré dit vrai, c'est terrible pour ceux qui restent.
Sois patiente. Ton deuil est encore si récent. Alors accroche-toi, un jour à la fois.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 10 Juillet 2015 à 15:40:52
Merci Méduse, merci à ce forum qui m'aide.
Oui il faut s'accrocher jour après jour. Je prépare le repas du midi pour mon mari qui travaille.
Je me dis que je devrais répondre aux condoléances, je n'ai pas le courage.
Parfois, tout cela me parait irréel, comme un long cauchemar.
Je ne sais jamais quel jour on est, comme si c'était le même jour tous les jours.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Lila le 13 Juillet 2015 à 20:47:47
Très chère Kairis,

J'ai lu avec beaucoup de tristesse ton fil. Je comprends tous tes maux car je les ai vécus.

J'ai perdu ma ptite sœur chérie il y a 3 ans.
Elle est restée 19 jours dans le coma avant de s'éteindre.
Ca a été les pires moments de ma vie, de nos vies.
Le choc, la sidération, être en dehors de son corps, absente, la douleur au ventre, la haine, la culpabilité, le film que l'on refait sans cesse, le cerveau qui tourne et qui souffre - tellement.

Elle avait 33 ans et je l'ADORAIS !

Aujourd'hui, je vais beaucoup mieux mais je ne peux toujours pas parler d'elle sans pleurer.

Elle me manque terriblement mais ça va mieux. Le temps est notre meilleur allié.
Il faut vivre jour après jour, étape par étape, doucement... Il faut user la culpabilité...

Je te souhaite beaucoup de courage dans cette terrible épreuve,
Lila
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 15 Juillet 2015 à 08:14:31
Merci Lila,  je lis et je relis les messages, ici je me sens comprise et soutenue. Ce n'est pas le cas dans la vie de tous les jours. En venant sur le forum, je me sens moins seule à souffrir.
J'avais déjà perdu mon petit frère qui avait 33 ans, j'en avais 35 à l'époque. Je ne pensais pas que j'aurais à revivre ça.
Ma grande sœur me manque tellement. J'étais très attachée à elle.
 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 15 Juillet 2015 à 09:36:19
Pour ne pas pleurer toute la journée, je me gave de tranquillisant.
Cet après-midi, je vais voir une autre psy. Celui que j'ai vu la semaine dernière était froid, aucune compassion, que des questions auxquelles je devais répondre. Il m'a juste tendu une boîte de mouchoirs.


 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Stefy le 16 Juillet 2015 à 08:00:47
" Je ne sais jamais quel jour on est, comme si c'était le même jour tous les jours."

Moi aussi j ai eu cette sensation...pendant des mois......

Accroche toi.....
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Eva Luna le 16 Juillet 2015 à 15:48:46
même sensation...
pendant des années...
et  ça fait long...
mais ça passe,
le temps se redéploie un peu plus  normalement, un jour..
mais pas comme avant non plus...
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: comment_faire le 18 Juillet 2015 à 09:15:28
Bonjour Kairis,
Je ne sais quels mots trouver mais je me lance, je souhaitais te dire que je t'ai lu et que ça m'a beaucoup touché, mon histoire est différente puisque j'ai perdu ma maman mais ma soeur (et mon frère) sont toujours là, par contre je redoute terriblement le jour où ils partiront, ça me prend des fois comme ça. Ma soeur quand j'étais petit était vraiment comme une seconde maman, c'est incroyable le nombre de petits et grands souvenirs que nous pouvons avoir. Rien ne remplacera jamais un membre de notre fratrie.
Vouloir remonter le temps, j'ai connu aussi, ça. C'est terrible ce sentiment d'un temps impitoyable lorsque l'on constate, JOUR APRES JOUR, que le temps nous sépare chaque fois un peu plus de nos aimés disparus, c'est effroyable, comme un bateau qui quitte une côte et que l'on sait que c'est pour toujours, la côte s'éloigne encore et encore, inexorablement. Nous sommes beaucoup ici à avoir vécu ça. C'est insupportable.
Je confirme toutefois ce que tes correspondantes précédentes t'ont écrit : le temps peut aussi être notre allié, mais alors quelle patience il faut !
Je te laisse maintenant mais je continue à penser à toi,
Be (homme)
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 18 Juillet 2015 à 12:30:36
Bonjour Be, Merci pour ton message, ma sœur s'est aussi occupée de mon frère et moi, quand nous étions petits.

J'avais déjà perdu ma mère, mon petit frère, je me croyais "à l'abri" d'une autre perte. C'est bête n'est-ce-pas ?
Je vis le deuil de ma sœur chérie et parfois, je pense avec angoisse à mon mari et mes 2 grands frères en me disant :
pourvu qu'il ne leur arrive rien. 
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 20 Juillet 2015 à 10:03:40
2 mois aujourd'hui.
Tu sais, ma grande  soeur chérie, j'essaie de m'accrocher, c'est ce que tu aurais voulu, tu aimais trop la vie.

J'embrasse ta photo et je m'occupe bien de ta plante, tu sais celle que tu m'as laissée en soin quand tu es partie
en cure. Elle a besoin d'eau tous les jours, j'y veille soigneusement, elle donne de nouvelles pousses.

Nous avons fêté les 18 ans de l'un de tes petits-fils, tu étais une mamie géniale, si jeune, si dynamique.
Je l'ai senti triste, tu étais proche de lui. Aide moi pour trouver les mots pour lui parler.

Pourquoi suis-je si triste, si mal, puisqu'on me dit que là où tu es, tu es bien, dans le monde lumineux.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: comment_faire le 20 Juillet 2015 à 10:48:21
Oui, elle est là, nous en sommes persuadés.
Il se trouve juste que nos aimé(e)s disparu(e)s ont la SAGESSE de ne pas interférer avec notre dimension, celle de ceux qui sont encore à la surface de la Terre. Je pense qu'ils ont raison, même si c'est très dur pour nous. Nous espérons "seulement" qu'eux, au moins, sont bien là où ils se trouvent ... dans un autre espace-temps.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 27 Juillet 2015 à 10:33:10
Quand je vais mal, je viens ici pour relire et relire encore  vos messages : Stefy, fleurdecoton, Stellarose, delphinita, psycat, Lana, Mamoure, Lila, Méduse, Evaluna, comment-faire.

MERCI A VOUS TOUTES ET TOUS. 

Je sais qu'il faut voir des gens, ne pas rester seule, mais ça me fatigue tellement, je ne me sens pas sur la même longueur d'ondes qu'eux, ils me parlent d'autre chose, alors que moi, je ne pense qu'à ma sœur.
Je dois faire des efforts pour faire semblant d'être avec eux , ça m'épuise, je préfère souvent être seule.
 
Je voudrais pouvoir revenir en arrière pour changer le cours des choses,  ou partir à sa place.
La culpabilité me ronge : j'aurais dû .... je n'ai pas.... 

J'ai vu une psy le 15 Juillet avec laquelle le contact est bien passé. Je la revois le 6 août, car elle est partie en vacances.
Elle m'a dit qu'elle m'aiderait aussi.

Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Stefy le 27 Juillet 2015 à 12:20:33
Bonjour Kairys
Je suis dans les memes constats que toi, je crois que nous sommes plusieurs dans ce cas......
Ca m' épuise également de voir les autres, car au fond de moi, ca ne m' intéresse plus tout simplement. Pourtant quelques bons moments, je le constate, je ne devrais donc les voir qu' a toutes  petites doses, ca me suffirait
Mais je sais que je ne dois pas m' isoler, au risque de me perdre complètement......
Alors je me force, j' essaie de rester a minima dans vie, la vie avec les autres, en attendant.......
Je crois qu' il faut s' accrocher.....

Je ne sais pas comment on va y arriver, je crois qu' il faut tenir, avancer.
Ceux qui sont plus avancés dans ce satané chemin disent que la clé est en nous, une personne a dit a Qiguan que la clé c' est le chemin........
Je suis prête a les croire......., viendra surement un temps ou nous nous apaiserons un peu, puis durablement. Enfin je l' espère.....

Au début je ne croyais qu' a moitié ce qui était noté ici, non pas parce que je mettais en doute ce qui était dit, mais je pensais surement qu' ils n' avaient pas aimé autant que moi j' ai aimé.......je sais c' est simpliste mais je croyais......
J' ai pu me rendre compte malgré moi que j' empruntais ces memes chemins décrits, donc je crois ceux qui sont passés par la.
Evidemment ca n' enlève en rien ce que je vis actuellement, je n' en suis juste pas la, et c' est comme ca.......
Chacun prend différents chemins, le temps est aussi propre a chacun, mais la direction est je crois la meme.....

Moi aussi je me taperais  bien encore un sprint contre le temps..........pour revenir a avant.........
Je sais que c' est impossible, mais j' y pense souvent encore, très souvent........depuis le début......

La culpabilité, je te dirais surement que tu n' as pas a en avoir, pourtant je la ressens encore, donc juste je comprends......

Je t' embrasse fort.....
Stefy
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Monangesaveriu le 27 Juillet 2015 à 14:04:11
Bonjour Kairys
Je pense que la psy pourra t'aider â dénouer tous ces nœuds.
Si cela peut te rassurer quelle que doit la cause du dècès de nos aimés  il reste toujours un sentiment de culpabilitè : je n'ai pas assez dit que je l'aimais, je n'ai pas fait ceci ou cela....
La raison nous dit  NON, tu as fait tout ton possible, tu n'aurais  pas  pu faire plus, mais notre coeur  répond OUI, si tu avais dit ou fait ceci ou cela....
Nous sommes des êtres humains, rien  que des êtres humains avec leurs forces et leurs faiblesses.  Nous ne sommes pas des robots nous éprouvons des sentiments. C'est ce qui fait la beauté de la vie mais aussi notre désespoir lorsqu'un deuil vient nous frapper.
Je pense vraiment que la clé pour surmonter ces èpreuves est en chacun de nous.. Chacun avance â son rythme, un petit pas en avant plusieurs grands pas en arrière.  Et finalement on avance tout  doucettement mais on avance.
Personne ne peut revenir en arrière, nous sommes obligés d'avancer.
Ne te coupe pas des autres  bien sûr leurs discussions sont futiles, inintéressantes, Mais crois tu que ta sœur aimerait te voir sombrer ? Elle n'a pas eu le choix, mais toi tu l'as.
Moi j'essaie de voir pour mon fils, je lui dédie les jolies choses que je vois que je vis tout comme je lui dédie mes larmes lorsque le désespoir revient. Car il revient, je ne peux le nier. Mais plus on avance et plus on arrive à "vivre avec". Tes proches ont déjà perdu ta sœur et ils sont en train de te perdre alors qu'ils  auraient besoin de toi.
Chaque jour je parle avec mes aimés envolés, le plus souvent mon fils et son père, décédé il y a 29 ans. Je leur demande de m'aider, de protèger mon second fils, leur frère et fils, je les remercie. Je prie pour eux tous, leur allume des bougies. Chez moi en ville et à la campagne, une veilleuse éclaire en permanence la photo de mon fils. Ils vivent en moi et je sais qu'ils m'attendront au bord du chemin lorsque mon heure de les rejoindre arrivera.
Je pense très fort à toi Kairys et t'embrasse
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 28 Juillet 2015 à 08:42:50
Merci beaucoup Stefy et Monangesaveriu pour vos messages. Vous lire et vous relire me fait du bien.
Comme vous, je vais essayer de tenir, ne pas trop m'isoler, m'accrocher jour après jour.
Et lorsque ça fait trop mal, je reviens ici lire les témoignages, le parcours si courageux de mes amies en souffrance.
Moi aussi, j'allume une bougie devant la photo de ma sœur chérie, elle aimait beaucoup les bougies.
Je vous embrasse aussi très fort.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 31 Juillet 2015 à 11:00:32
Hier, ça allait un peu... Je me suis même remise au repassage, sinon,  mon mari n'aura bientôt plus rien à se mettre.
Ce matin, j'ai reçu des condoléances et au lieu de me réconforter, ça m'a replongée dans une réalité que je refuse
de toutes mes forces.
Je veux juste que ma sœur revienne, je sais c'est impossible, mais c'est impossible pour moi d'accepter que je ne la
reverrai plus, ne l'entendrai plus, ne l'embrasserai plus, ne rirai plus avec elle, n'irai plus marcher avec elle, ne me confierai plus à elle, ne partagerai plus un repas, plus un anniversaire, plus un Noël et tant et tant de choses...
C'est impossible,  n'est ce pas ? Ca ne peut pas être vrai.
Pourquoi la vie est si cruelle ?
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 10 Août 2015 à 19:09:01
Je me réveille toujours avec la poitrine serrée et je me lève aussitôt quelle que soit l'heure.
Je voudrais que tout ça ne soit qu'un mauvais rêve, que tout redevienne comme avant : notre complicité, notre affection,
nos projets.... Ma sœur était mon point d'ancrage. Elle était tellement vivante, enthousiaste, chaleureuse, souriante.
Je ne m'occupe plus de ma maison. Elle est sale et je m'en fiche. Je me sens tellement fatiguée.
Je ne m'occupe plus de moi non plus. Juste le minimum. Je ne sors presque pas.
J'envie celles qui ont encore une sœur, et parfois plusieurs sœurs, moi j'en avais qu'une et on me l'a enlevée.
Le meilleur moment de la journée, c'est lorsque je vais dormir.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: stellarose le 12 Août 2015 à 07:50:21

Kairys, je veux juste de te dire que je pense souvent à  toi et à  celles et ceux qui ont aussi perdu un frère,  une soeur. Nous sommes nombreux sur ce forum a avoir perdu ( c'est  un mot que je n'aime pas, mais il faut bien l'employer! ) un membre de notre fratrie.
On sait tous que c'est  un deuil dont on ne parle souvent dans les médias  ou autres magazines comme si ce xeuil là  était  moindre. Or aucun deuil n'est moindre. Pas d'échelle,  pas de comparaison, chacun ressent les choses à  sa façon. La seule chose que j'ai  pu constaté  c'est  que lorsque les deuils s'enchaînent,  ceux qui restent ne savent plus comment "gérer " leur souffrance, leur manque, tout s'emmêle  et  il est difficile d'y voir clair.
Parfois on ne pense qu'à  l'un, on se dit que ça  va mieux, on a pris un de distance, ça  se calme, et puis un petit rien nous refait penser à l'autre et on se sent dérouté  par ce va et vient incessant entre un deuil et un autre. C'est  ainsi, il faut essayer de l'accepter.
Ta grande soeur sera toujours auprès  de toi, mais d'une autre manière, mais il faut aussi que tu penses à  toi, aux tiens, il faut esayer de t'accrocher fermement, ta soeur sera fière  de ton combat. Accroches toi à  la vie, pour elle, pour eux, pour toi.
Ce n'est pas pour cela que tu l'oublieras. On oublie pas, jamais.
Penses à  toute la richesse de votre relation et au bonheur que tu as eu d'avoir une telle soeur. Ça  ne te consolera pas, mais pense à  ceux qui n'ont jamais connu ce bonheur ou qui ne le connaîtront  plus.
Je sais que tu passes par une période  difficile, cette grande lassitude qui enhavit lorsque l'on s'est posé  toutes les questions et que l'évidence  de la mort nous rattrape, mais c'est  une étape "normale"cette grande lassitude, cet épuisement.
Essayes de prendre soin de toi pour pouvoir retrouver l'énergie  de prendre soin des autres.

Voilà,  j'espère que mon message te donnera envie aujourd'hui  d'accomplir quelque choses.....pour toi, pour elle, pour les tiens.
Je t'envoie le plein de mon amitié  de soeur et de maman.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 12 Août 2015 à 09:18:39
Chère Stellarose,
Je te remercie beaucoup de m'avoir écrit ce message réconfortant, alors que tu viens de passer par un moment si
éprouvant avec cet anniversaire. 
J'espère de tout cœur que cette journée à la montagne te fera du bien,  que la nature t'enveloppera de douceur et de beauté.
Oui, ma sœur aurait voulu que je continue à vivre, à m'occuper des autres et de moi.
Ma sœur croyait en l'âme éternelle et je me dis qu'on se retrouvera un jour.
D'ici là, j'essaierai de faire de mon mieux avec des hauts et des bas mais j'avancerai.
Je t'embrasse tendrement,
Kairys

Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 13 Septembre 2015 à 13:54:38
Bonjour à toutes et tous,
Je suis rentrée de 2 semaines de vacances où ma sœur aurait dû être là avec mes 2  frères et leurs familles Ils ne ressentent pas du tout les mêmes choses que moi, ils vivaient loin de nous, n'avaient pas du tout la même relation avec ma sœur.  J'ai fait beaucoup d'efforts pour faire bonne figure,  pour ne pas faire "rabat-joie".  La plupart n'ont pas prononcé son prénom une seule fois... Moi, je le faisais, en évoquant un souvenir ou autre.
C'est bien seule qu'on chemine avec sa souffrance, avec le manque terrible de la personne qu'on aimait tant.
Bon courage à toutes celles et ceux qui sont sur ce chemin.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: stellarose le 21 Septembre 2015 à 09:57:29

Bonjour Kairys,

Vois-tu, j'ai  hésité  à  écrire  bon...jour, mais il faut bien commencer par quelques mots.

En lisant ton post,  je me revois, je "nous " revois tous. Oui, lorsque quelqu'un  décède se pose la question de la relation. Quels liens, quelles relations avions-nous avec lui ou elle ?  Entre les membres d'une même fratrie  aussi les relations sont différentes.  Chacun à  sa petite histoire, ses petits secrets avec  le frère  ou la soeur partis trop tôt.
Je comprends ta déception qu'ils ne l'aient pas évoquée.

Tu dis que tes frères  vivent loin de vous, c'est  déjà  un début d'explications. Peut-être  aussi ne voulaient-ils pas raviver ta peine, te faire souffrir ?   Ils avaient surement envie de passer du bon temps ensemble, en famille. Pourquoi  pas essayer de leur expliquer ton ressenti, tout simplement ?
En tous cas, c'est bien d'avoir parlé d'elle, que tu aies évoqué des souvenirs et tout un tas de petites choses qui continuent à la faire vivre.
Mais c'est formidable que vous vous soyez tous retrouvés pendant ces vacances.....cela permettra d'engranger aussi des souvenirs. Ça, c'est un point positif, non ?

C'est difficile de parler de celle ou celui qui n'est plus là, certains y arrivent mieux que d'autres. On a peur parfois de plomber l'ambiance, et on se replie sur soi. Je crois qu'il faut essayer de trouver un juste milieu.
Ne crois pas qu'ils l'aient oubliée, surtout ne crois pas cette idée. Ils ont été un peu maladroits, il te faut parler avec eux, leur dire que tu as besoin de parler d'elle, qu'ils te racontent leurs souvenirs avec elle. Tu peux être surprise, ils n'auront pas tout à fait les mêmes.

Les souvenirs reviendront à la pelle, tu verras, et te feront sourire. Oui, je te rassure, on garde les bons, les autres, on les met au placard.

Je ne sais pas si tu trouveras un peu de réconfort  dans mon message, j'espère qu'il te donnera l'envie de parler avec tes frères. Pour moi, c'est fini, je n'avais qu'un frère et il n'est plus là, mais il est venu me faire un coucou en rêve ces jours ci, alors que vivent les plus beaux souvenirs.

Une caresse toute douce sur ta joue petite soeur d'infortune.
 


Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 28 Octobre 2015 à 19:57:11
bonsoir Stellarose,
Avec beaucoup de retard, je te remercie pour ton message réconfortant et plein de sagesse. 
Je vais suivre tes conseils quand je reverrai mes frères.
Le retour, après les vacances en famille, a été difficile. Je me retrouve dans ma maison où ma sœur venait si souvent, dans cette petite ville où vivait ma sœur, mais elle n'est plus là. Sa maison est là, mais elle est vide. Parfois je n'arrive pas à sortir de chez moi. Ou alors, j'imagine que je vais la voir au détour d'une rue. Parfois, je crois la voir dans une silhouette.
Comme je faisais presque tout avec elle, je dois réapprendre à faire sans elle. Je ne vais plus dans sa rue, je ne vais plus dans nos endroits préférés. Parfois, je me dis que je devrais quitter cette ville, aller vivre ailleurs.
Tout me parait vide sans elle.
Merci encore pour tes paroles tendres et chaleureuses.

Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 29 Octobre 2015 à 12:37:14
Maintenant que sa maison va être mise en vente, le chagrin et la douleur reviennent plus fort.
Je pensais quoi ? que tant que sa maison était là, elle allait revenir ?
Espoir absurde, insensé, fou.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: delphinita le 02 Novembre 2015 à 06:13:00
Ce n'est pas fou ou absurde, c'est juste impossible de se dire qu'on ne reverra plus notre soeur.
Encore hier je me disais que ce n'était pas possible, je la vois encore si pleine de vie, dynamique, souriante.
Pourquoi nous l'a-t-on enlevée si tôt ?
S'il n'y avait pas ma maman, je partirais sans doute aussi pas pour oublier mais pour ne plus croiser de personnes qui semblent l'oublier...
Courage...
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 09 Novembre 2015 à 10:41:53
"Le vécu dépressif est la marque d'un processus de deuil en bonne voie de résolution."
"Plus on va mal, plus cela signifie qu'on avance sainement dans son travail de deuil : cela parait absurde et paradoxal mais
c'est pourtant ce qui se passe".
Je m'accroche à ces phrases du Dr Fauré dans son livre sur le deuil, car au creux de la vague...
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 18 Novembre 2015 à 18:48:19
Bientôt 6 mois que tu es partie, ma grande sœur chérie.  J'espère que tu es bien là où tu es ?
J'ai retrouvé une ancienne photo de nous deux,  moi 5 ans à peine et toi 12 ans, tu me donnes la main.
Continue de me tenir par la main, s'il te plait, je me sens tellement seule parfois.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: delphinita le 22 Novembre 2015 à 09:10:38
Elle est juste là ta soeur chérie, bientôt tu sentiras sa présence et sa force en toi.
C'est tout ce que je te souhaite en tout cas.
Je suis de tout coeur avec toi d'autant que je me souviens des 6 mois, c'était proche de son anniversaire. Dur-dur pour tout le monde.
Et ensuite une petite remontée, impression de sortir un peu du brouillard, avec quelques nappes toutefois surtout dans les yeux...
Courage Kairis, prends bien soin de toi.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 04 Décembre 2015 à 15:06:38
Je ne sens que le vide de son absence, le manque de sa présence, de son sourire, de son enthousiasme, un grand vide
irremplaçable.
Je voudrais être déjà en janvier après les "fêtes". Chez nous, il n'y a pas de petits enfants, alors fêter quoi ?
Je ne pense pas à décorer la maison, à trouver des idées menus, comme l'année dernière. Envie de rien.
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Kairys le 22 Mars 2016 à 18:20:09
Les 10 mois sont passés, et maintenant qu'on se rapproche de la date de son départ, je me rappelle de l'année
dernière à la même époque, de ce que l'on faisait, de ce que j'aurais pu faire de plus, de mieux pour elle.
On avait des projets, mais je pensais qu'on avait encore le temps.
La douleur est toujours présente, le manque de sa présence toujours aussi cruel,  même s'il y a des moments de
répit où j'arrive à penser à autre chose.
J'ai caché ses photos, maintenant je ne supporte plus de les voir.
Parfois, je me dis, il suffit juste d'attendre, mon tour viendra de passer de l'autre côté et de la retrouver.
En attendant, ma famille a besoin de moi, même si je me force bien souvent à sortir, cuisiner...   
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: kompong speu le 23 Mars 2016 à 08:28:36
l'amour entre un frère et une soeur ou deux soeurs etc... a celui ci de particulier qu'il est le seul qui nous suit toute notre vie de l'enfance a la mort
meme si la vie nous fait quitter le nid des parents elle ou il est le temoin de notre enfance de notre adolescence
 je crois que c'est tellement dur de perdre une soeur ...
pensées amicales
Titre: Re : Déni et angoisses après la mort de ma soeur
Posté par: Cévie le 23 Juin 2018 à 21:37:12
Bonsoir Lila,

Je ne sais pas pourquoi. Je pense à toi et à ta soeur.

Je pense à nos conversations avec Asia , Victor...

Tu ne verras peut-être jamais ce mot. J'espère que tu vas bien, que ta nièce te comble de bonheur..

J'ai transformé ma vie : je voyage, je ne fais pas de projets à long terme. Parfois, je me dis encore que c'était un rêve ou un cauchemar, surtout quand tous mes absents me manquent. Cette semaine, c'est ma petite tata qui est partie rejoindre tous les autres.

Alors, ça remue encore plein de choses et j'ai pensé au forum qui m'a tant aidée.

Je t'embrasse,    Sylvie (Cévie)