Auteur Sujet: Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...  (Lu 23712 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne victor

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #15 le: 04 Mai 2013 à 19:25:57 »
Bonjour Marieso,

Ne te décourage jamais, sois présente autant que possible auprès de ta soeur, elle a besoin de toi même si je sais bien que par moment tu ne dois plus trop savoir que dire, que faire, comment agir. Tu dois juste être et être là, rien d'autre.

La chimio est une sacrée épreuve, j'ai accompagné ma mère dans ces moments difficiles mais tu peux être certaine que rien que ta présence lui fait du bien. Cette peur de mourir est plus que normal et ta soeur l'exprime avec des mots, elle aura des jours avec des jours sans, des jours tristes et des jours heureux (car oui il y en a aussi dans la maladie)...

Ah la belle famille, on la subit souvent plus qu'autre chose, n'y laissez pas votre énergie ta mère et toi, mettez là ailleurs et si ta soeur ne vous appelle pas et bien appelez là, allez toujours vers elle, ne vous posez pas trop de questions. J'imagine la difficulté pour ta mère, j'espère qu'elle a des amis de confiance avec qui elle peut en parler ou du moins être juste entourée de chaleur humaine et d'un soutien primordial dans ces moments là.

Je comprends aussi ta peur d'imaginer ta mère partir rapidement, mais essaie de ne pas y penser, vis au jour le jour, ta soeur est encore là à vos côtés, ta mère est là aussi, il ne faut pas gâcher une seule minute de ta vie dans la mesure du possible. Donne leur et montre leur toute la tendresse et l'amour que tu as pour elles, il n'y a rien de plus fort et de plus beau dans cette vie (terrienne).

J'ai arrêté de fumer moi aussi il y a 2 ans, sans problème en plus ;D... Ce n'est pas le moment? J'ai entendu cela aussi...C'est à toi de choisir le moment, à personne d'autre... J'ai également arrêté dans une période très difficile et cela a fonctionné à merveille!!

Tu sais les hauts et les bas, cela va avec ce que tu traverses, comment pourrait-il en être autrement? De temps en temps, quand je dis à certaines personnes que je suis épuisé, vidé, sans énergie, on a le culot de me dire "mais qu'est-ce qu'il t'arrive?"... J'en suis scotché quand j'entends ce type de réactions et je boue intérieurement!! Une fois encore ce sont des personnes qui n'ont pas vécu ce que nous vivons, et tant mieux pour elles, ils ont bien de la chance (ils ne s'en rendent hélas pas compte, c'est dans la nature de l'être humain)....

Je n'arrêterai pas de te dire de t'accrocher, viens nous voir et nous parler, nous te lirons, nous te comprendrons et nous te répondrons en te donnant un peu de l'énergie que nous avons et que nous offrons sans condition!!

Prends bien soin de toi, de ta soeur, de ta mère, de ta fille et à ton frère (qui est aussi là tu sais).

Victor

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #16 le: 22 Mai 2013 à 09:23:51 »
Aujourd'hui est un bien triste anniversaire. Cela fait 8 ans que mon frère a décidé de quitter ce monde. Chaque 22 mai, vers 16h, je coupe mon téléphone, comme s'il pouvait à nouveau sonner pour m'annoncer cette terrible nouvelle.


Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #17 le: 22 Mai 2013 à 09:38:24 »
Bonjour Marieso,

Courage pour cette journée teintée de tristesse. C'est vrai que les dates anniversaires du décès de nos Aimés, on traverse la journée dans un état étrange, comme à nouveau dédoublé, se répétant sans arrêt que la vie continue, reprenant à nouveau conscience de leur disparition, même des années après. En ce jour spécial, leur présence absence se fait encore davantage sentir…

Madâme

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #18 le: 04 Juin 2013 à 17:42:11 »
Et bien voilà...

Dans mon tout premier message, j'écrivais : "Nous pensions nous en être "plutôt bien tirés" compte tenu de notre enfance...".

Finalement, pas tant que cela. Mercredi, lors d'une séance de Gestalt-Thérapie (c'est celle que j'ai choisi de suivre pour affronter la vie), ma psychothérapeute a enfin posé son diagnostic après des mois d'analyse : je souffre d'un trouble de la personnalité limite, encore appelé de ce terme très à la mode "borderline".

Je savais bien que quelque chose ne tournait pas rond. Mais à ce point !!!

Dans mon malheur, il semble que je suis sur la phase descendante de la maladie. J'ai déjà passé le pic de danger maximal, celui qui conduit au suicide. Cependant, l'annonce de la maladie de ma soeur a créé une décompensation psychique ou psychotique, liée au stress post-traumatique.

Bref, toute une série de mots pour m'annoncer que je suis "malade mentale en peine crise".

Bizarrement, l'annonce du diagnostic m'a fait rebondir de manière positive. Je comprends mieux les états extrêmes dans lesquels je me mets parfois. Par contre, évidemment conditionnée par cette maladie, je m'inquiète des conséquences pour ma fille, puisqu'un terrain biologique héréditaire est retrouvé. Et qu'elle a vu sa maman pleurer, s'énerver, claquer les portes...

J'attends impatiemment ma nouvelle séance de Gestalt mercredi prochain, pour pouvoir poser les questions nécessaires à ma psy...

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #19 le: 04 Juin 2013 à 18:35:03 »
Bonjour Marieso,

Comme tu le dis, ce diagnostic est à la fois stressant et rassurant, car il te permet de comprendre certaines de tes réactions exacerbées. Et puis tu t'es prise en main, tu fais ce qu'il faut pour aller mieux, et surtout tu n'es pas dans le déni. Tu es prête à affronter cette maladie et je suis sûre que tu vas y arriver, parce que la démarche vient de toi et que tu as le désir d'aller mieux.

Je te souhaite beaucoup de courage dans ta quête de l'amélioration, pour toi, pour ta fille et tous ceux qui t'aiment

Madâme

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #20 le: 17 Juin 2013 à 12:02:25 »
Bonjour,

Ce weekend, nous avons fêté les 32 ans de ma petite soeur. Même si j'ai tout fait pour que ce jour soit merveilleux, je me suis parfois dit que c'était peut-être le dernier.

Quelle ambivalence de sentiment. Joie/Douleur...

Pour la première fois depuis de nombreuses années, nous avons regardé les photos de notre enfance, celles où mon frère est là parmi nous...

Etrange weekend...

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #21 le: 17 Juin 2013 à 20:10:23 »
Cher amie du forum,
Que te dire de plus que je te trouve bien de l'énergie et que c'est bien d'avoir fait la "fête" avec ta petite soeur.
Tu as pu l'entourer de toute ta tendresse et je suis certaine qu'elle et toi étiez en pleine communion de sentiment.
Cette journée t'aidera.

Je t'embrasse.
Catherine
"coeur"
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #22 le: 02 Juillet 2013 à 18:25:25 »
Voilà. Ma soeur vient de réaliser réellement qu'il n'y avait pas d'espoir et que tout ça n'était qu'une question de temps. Elle craque. C'est tellement dur. Elle a énormément changé physiquement à cause de la cortisone. Et son medulloblastome reprend du service... Elle me demande sans cesse de bien m'occuper de ses 2 petites filles (4 ans et 7 mois), me dit qu'elle va bientôt rejoindre notre frère... Je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'elle va partir. Comment je vais pouvoir continuer à vivre sans elle, sans eux... Je sais bien qu'il y a ma fille, mais j'ai peur pour elle aussi du coup. Et si il lui arrivait quelque chose...

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #23 le: 02 Juillet 2013 à 19:13:49 »
Bonjour Marieso,

Plus que jamais, il vous faut vivre au jour le jour, sans anticiper ce qui peut arriver. Profiter de ces moments qu'il vous reste à partager. Vous manifester votre amour, pour ne pas avoir de regrets. Parvenir encore à connaître des moments de bonheur, ou de bien-être ensemble.
Ta soeur n'est pas encore partie. Il faut profiter des moments qui sont encore à venir. Il y a encore des rayons de soleil à attraper.

Courage à toi,

Madâme

Hors ligne asia

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #24 le: 03 Juillet 2013 à 08:42:51 »
Bonjour Marieso,

Je suis de l'avis de Madâme, je crois qu'il faut essayer de s'accrocher à la vie tant que c'est encore possible même si c'est très douloureux. Ainsi tu n'auras aucun regret, tu auras profité au maximum de ta soeur.

En ce qui concerne les enfants, je suis hélas dans le même cas que toi... La peur qu'il arrive quelque chose à ma fille m'obsède...
Flo m'aurait dit de faire confiance à la vie, mais je sais hélas maintenant qu'on ne peut pas tjs lui faire confiance...

Douce journée à toi
Asia

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #25 le: 04 Juillet 2013 à 13:32:42 »
Merci Madâme, merci Asia,

C'est fou ce que le cerveau humain est capable de faire. Il m'envoie ces idées intrusives et irrationnelles de mort, de peur, de maladie... Et à côté, il est rationnel, et me fait comprendre que ces angoisses ne servent à rien...

Je profite au maximum, mais il y a toujours cet arrière goût...

En tout cas, j'espère que vous vous portez bien malgré ce temps qui n'aide pas à positiver (en tout cas, chez moi, c'est pas terrible)...

Bonne journée

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #26 le: 10 Juillet 2013 à 16:29:40 »
Dites moi que ça va s'arrêter un jour... J'en ai assez de valser avec la grande faucheuse... Elle vient encore de frapper sans crier gare, en emportant l'un de mes amis à 39 ans d'un infarctus foudroyant.

Ma psy m'a dit un jour : "nous avons tous une mission sur terre, la tienne c'est d'accompagner les vivants à surmonter la mort de leurs proches...". On ne peut pas changer de mission ??? Je ne peux pas, par exemple, avoir pour mission de cultiver des plantes ou d'élever des lamas ?

J'ai l'impression que la mort est constamment assise à côté de moi, avec un rictus ironique à la commissure des lèvres, et qu'elle se gausse : "Marisooooo, je vais encore frapper... Cette fois, tu ne tiendras pas le coup...". Si, je tiendrai, pour ma fille, toujours pour ma fille. Tu ne m'auras pas s***** (je censure, c'est un bien vilain mot). Par contre, j'ai tellement peur qu'elle s'attaque à ma petite puce. Là, c'est sûr, je ne me relèverais pas.

Bon, ce soir, je vais voir ma psy, je pense qu'il est temps...

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #27 le: 10 Juillet 2013 à 19:17:14 »
Bonsoir Marieso,

La phrase que tu as écrite fait tellement écho en moi…et me fait tellement peur :-\ :-[. Je viens d'enterrer mon vieil ami René que j'ai accompagné jusqu'au bout. Je soutiens une de mes meilleures amies depuis l'année dernière (mort de son père en 4 mois d'un cancer). Et maintenant l'horreur, je la soutiens dans le combat de son mari contre un cancer du poumon extrêmement douloureux. On l'opère demain. Le chirurgien leur a annoncé 25% de "chance" de mourir des suites de l'opération. Ils sont à l'hôpital en ce moment. Je garde leur fils de 9 ans, et je me dis, non, la vie ne va pas nous imposer ça!!! J'ai envie de crier "Pitié", mais je sais que ça ne sert à rien. Moi aussi, j'ai envie que ça s'arrête. J'ai envie de repos, de calme.
Je te comprends tellement…Qu'il est dur de continuer à être optimiste. On dirait qu'on nous teste pour voir jusqu'où on peut tenir.
Il faut qu'on tienne, Marieso, si telle est notre mission. Il faut qu'on soit plus fortes que la sournoise Faucheuse qui frappe sans prévenir, et nous laisse pantelants devant une telle agressivité.
J'espère que ta psy te fera du bien :)

Madâme

Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #28 le: 16 Juillet 2013 à 15:00:43 »
Bonjour madâme,

Ma psy me dit d'avoir confiance en la vie... Mais je n'y arrive pas. Je sais que la faucheuse va me prendre ma soeur que j'aime tant, et je me demande comment reprendre confiance en la vie dans ces conditions.

Aujourd'hui, on enterre mon ami qui laisse un garçon de 16 ans.
9 ans, 16 ans... c'est tellement jeune pour perdre son papa. J'ai perdu le miens à 27 ans, et je trouvais déjà cela tellement injuste.

Ma psy me disait qu'à Quebec, ils ne parlent pas de risque de mourir, mais plutôt de chance de survivre. Elle me disait qu'il fallait vraiment que je vois le verre à moitié plein. Mais comment faire lorsqu'on voit le verre se vider petit à petit...

C'est dur, tellement dur...

Ma soeur termine sa radiothérapie aujourd'hui. Elle est contente et pleine d'espoir... Moi, je suis terrifiée. Tant que les traitements étaient là, je savais que rien ne pouvait arriver. Maintenant, la maladie a toute la liberté de se développer. Et je sais que c'est ce qu'elle va faire. 1 an, 2 ans, 10 ans... Combien de temps va-t-telle nous laisser tranquille, et en même temps balancer cette épée si tranchante au dessus de nos têtes ?

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Après mon petit frère, bientôt ma petite soeur...
« Réponse #29 le: 16 Juillet 2013 à 15:15:53 »
Bonjour Marieso,

Comme je te comprends! Actuellement, j'attends chaque jour des nouvelles du mari de mon amie. L'opération a duré 12 heures…Et le lendemain, il y avait une complication. Il est repassé sur le billard. Le surlendemain, bonne nouvelle, on le réveillait petit à petit! Et dimanche, mauvaise nouvelle, il faut le remettre sous assistance respiratoire…Et chaque jour qui passe apporte son lot de bonnes ou mauvaises nouvelles. J'ai l'impression d'être en sursis. Je me dis un jour, ton tour viendra, ou pire, celui de ton mari ou tes enfants… Ma meilleure amie m'a dit qu'on avait atteint l'âge où on serait pratiquement toujours entourés de personnes qui sont malades ou qui vont mourir. Et elle m'a dit qu'il fallait qu'on soit heureux de bien nous porter. Ca me rappelle quand j'étais jeune et qu'au moment de l'échange des voeux de bonne année, les adultes disaient "Et la santé surtout!". Ca me paraissait loin tout ça, les problèmes de santé qui font mourir…
Le verre à moitié plein, c'est notre bonne santé, Marieso, mais n'en déplaise à ta psy, le verre à moitié vide, c'est ma soeur, ta soeur, mon ami, la mère d'une amie de ma fille aînée. On ne peut pas faire les autruches.
Pour ma part, j'essaie juste de cueillir les moments de douceur chaque jour. Mais je n'oublie pas pour autant ceux qui souffrent autour de moi…Et ça m'empêche bien de vivre pleinement. Je suis encore loin d'avoir atteint la sagesse qui te permet le détachement total…

Je t'embrasse, courage,

Madâme