Auteur Sujet: Ton dernier souffle  (Lu 4530 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Ton dernier souffle
« le: 26 Juillet 2012 à 09:23:47 »
Voilà un an, le 27 juillet, nous tes parents, nous recueillions ton dernier souffle en cette soirée d'été, comme nous avions accueilli ton premier cri 37 ans plus tôt.
Bien sûr, ce fut la fin de tes souffrances et nous en avons tous été soulagés car tu n'en pouvais plus de souffrir, le marathon était trop dur pour le sportif pourtant entraîné.
Ta vie fut heureuse et bien remplie mais tout de même un peu trop courte !

Tu vis dans tes enfants, dans l'amour qui te lie à ta chère épouse, et aussi à chaque fois que nous prononçons ton nom, que nous relatons de merveilleux souvenirs ...
Oui nous avons été heureux à tes côtés ... oui nous nous sommes aimés fort et nous nous nourrissons chaque jour de cet amour.

Demain, tu seras avec nous sur les rochers, dans ce merveilleux site où tes cendres ont été dispersées par une belle soirée d'été, l'an dernier ... dans cette mer qui t'a si souvent donné du plaisir, sur ta planche à voile, emporté par le vent ... Libre, libre ...

Le lien d'amour qui nous lie nous donne la force de supporter ton absence physique ... mais j'aimerais tant te revoir sur ta planche à voile, à fond, dans le vent de l'été.

En lien avec vous tous, je vous envoie mes pensées les plus douces,
A vous "les mamans" qui souffrez de l'absence de  vos enfants, je vous dis qu'on peut trouver la sérénité, la paix en vivant dans l'instant présent tout en gardant dans notre coeur "bien au chaud" l'amour de nos enfants, Antoine VIT en moi ...

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne Pervenche

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 253
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #1 le: 26 Juillet 2012 à 12:59:20 »
Chère Marithé,

Je suis de tout coeur avec toi pour ce triste anniversaire. Ton message d'espoir et d'Amour est un merveilleux cadeau pour toutes les mamans qui le liront.

Je pense à la maman de mon Bruno, qui est une femme adorable et qui me soutien malgré sa propre peine. Je lui ai donné les liens de ce site qui lui permettrait de partager sa peine avec d'autres parents.

Je t'envoie mes plus sincères pensées.

Claire

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #2 le: 26 Juillet 2012 à 18:54:08 »
Mes affectueuses pensées Mamita, pour toi, Antoine et tous ceux qui l'aiment...

Un moment douloureux certes, mais un moment précieux où vous serez tous réunis auprès de lui avec tout l'amour que vous
lui portez.

Je penserai à vous tous demain, j'allumerai ma petite bougie pour Antoine et ma Cath.

Mamm'j


Hors ligne Chris-ka

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 392
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #3 le: 26 Juillet 2012 à 21:16:37 »
Chère Marithé,

Demain, je penserais très fort à ton Antoine ...

Je t'embrasse
Karine

Hors ligne lydiebres

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 46
  • maman inconsolable,souffrance permanente.
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #4 le: 26 Juillet 2012 à 22:07:01 »
Bonsoir Marithé,

Je me joins aussi, pour vous saluer , vous trouverez un moment la paix intérieure auprès des vôtres.

Je vous embrasse affectueusement,
Lydie.

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #5 le: 27 Juillet 2012 à 01:33:00 »
Douces pensées pour ta famille et toi, je prierais très fort pour vous et Antoine. Et merci pour ces paroles pleines de sérénité et d'espoir. Merci encore à toi.
Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne Pervenche

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 253
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #6 le: 27 Juillet 2012 à 08:09:04 »
Bonjour Marithé,

Douces pensées en ce jour particulier pour toi. Je viens de me lever il y a peu. J'ai allumé ma bougie pour ton Antoine, mon Bruno et tous ceux qui nous manquent.

je t'embrasse.
Claire


Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #7 le: 31 Juillet 2012 à 11:07:12 »
Merci à vous .... ces messages, ceux du forum ... les autres de la famille, des amis, les vrais amis : ceux qui écrivent une lettre, une vraie avec les mots réconfortants.

Mais quelle déception de n'avoir pas un mot, pas une pensée ... de quelqu'un de très, très proche (ma fille, la soeur d'Antoine) partie en vacances ... rien. Evitement, tête dans le sable, pas envie de gâcher ses vacances en pensant à ses parents !

Ne rien attendre, mais que ça fait mal quand on a déjà très mal.

Je vous embrasse en vous souhaitant de vivre sereinement chaque minute, chaque seconde de votre vie

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #8 le: 31 Juillet 2012 à 11:19:43 »
bonjour Mariethé,

Toutes mes pensées en ce triste anniversaire pour vous...

Vous êtes déçue car votre fille ne vous a pas envoyé de petit mot, cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas pensé à son frère et à vous. Dans une famille, c'est difficile de se soutenir car chacun a son propre chagrin de maman, de papa, de frère, de soeur, et c'est difficile de consoler l'autre quand soi-même on a tant besoin d'être consolé...  Le chagrin se vit différement selon les personnes, certains s'expriment beaucoup, d'autres moins, certains fuient la souffrance qui leur fait peur, d'autres l'affrontent... chacun fait ce qu'il peut avec ce qu'il est, et avec la relation qu'il a eue avec la personne qui est décédée...

reste que le chemin de deuil est un long chemin de douleurs, mais au bout il y a l'espoir d'un mieux...

Courage Mariethé, de tout coeur avec vous.
" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."

Hors ligne Bluette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 88
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #9 le: 31 Juillet 2012 à 12:03:11 »
Bonjour Mamita,

Je comprends ta déception.
Après, la douleur de ta fille doit être tellement présente qu'elle n'a peut-être même pas pensé au symbole de la date anniversaire du décès et que cela pouvait être important pour toi.

B.

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #10 le: 31 Juillet 2012 à 12:08:25 »
Bonjour Mamita, bonjour à tous,

C'est douloureux en effet que certains très proches ne se manifestent pas, mais avec un peu de recul, je pencherai pour
la réaction de Marie-J...

Quelqu'un avait parlé du livre - ci-dessous- pour comprendre comment  les enfants vivent le deuil d'un frère ou d'une soeur,
je ne sais pas ce qu'il vaut mais il est souvent cité et  les divers témoignages peuvent aider à comprendre l'attitude de vos enfants...

De tout coeur avec vous.   Mamm'j



Deuil d'un frère ou d'une soeur
VIVRE SANS TOI de Angela Triponel, Nathalie Hamza
Françoise Blaise-Kopp
Ed. Chronique Sociale
Broché
Paru le : 11/02/2010
Le deuil d'un frère ou d'une soeur est spécifique, différent de celui d'un parent ou d'un autre membre de la famille. Il est peu reconnu, souvent minimisé ou...ignoré, et vécu dans l'isolement et le silence. Mais ce décès, qui n'est pas dans l'ordre des choses, bouleverse tout l'équilibre de la famille. Rien ne sera plus jamais comme avant. Des jours, des mois, des années, des décennies après le décès (par accident, maladie, suicide, mort subite, assassinat...) ou la disparition de leurs frères et sœurs, quatre-vingt onze personnes de tous âges offrent dans ce recueil leurs textes et leurs poèmes. Leurs témoignages sont présentés à l'état brut, sans commentaires. Ils sont rassemblés par thème, et chaque thème s'ouvre par l'introduction de Danielle Colas- Idelman, psychothérapeute.
Cet ensemble inédit donne des repères et des ressources pour traverser cette épreuve. Ce sont des témoignages avant tout de souffrance, mais ils parlent en même temps d'espoir, de confiance et de reconstruction. Ce sont des témoignages de vie. Destinés en tout premier lieu aux frères et soeurs endeuillés, ces témoignages peuvent aider aussi les parents à mieux comprendre ce que vivent leurs enfants.
Ils s'adressent à la famille tout entière : grands-parents, oncles et tantes, cousins, enfants et petits-enfants, aux proches et aux professionnels qui accompagnent ces personnes endeuillées, et à tous ceux touchés de près ou de loin par le deuil.
« Modifié: 31 Juillet 2012 à 12:14:52 par Mammj »

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #11 le: 31 Juillet 2012 à 12:32:15 »
Je connais ce livre, Mammi'j, il est très bien fait et montre comme les frères et soeurs sont atteints.

Pour montrer que chacun réagit à sa façon, ma fille n'a pas voulu le lire car ça ne l'intéresse pas de voir la réaction des autres...

Chacun réagit à sa façon dit-elle, pour elle, elle écrit beaucoup, elle se fait aider et parle beaucoup avec nous quand elle vient à la maison, elle avance à sa façon, mais souffre encore énormément de la mort de son frère, ils avaient 2 ans de différence et s'entendaient très bien, ils ont toujours été très proches, même lycée, même ville étudiante, même ville pour le travail, elle a été chamboulée d'être si proche et de n'avoir rien pu faire elle non plus!

Affectueuses pensées
" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #12 le: 31 Juillet 2012 à 15:50:12 »
Merci pour vos précieux conseils, pour l'instant je n'ai pas réagi ... j'attends son retour et  ce que vous m'écrivez m'aide à comprendre.

Merci Mammj, j'ai noté la référence de ce livre, je vais me le procurer mais je ne suis pas sure que ma fille accepte de le lire, elle n'ai pas du tout dans cet état d'esprit de se faire aider ! Elle ne parle pas, que de banalités avec nous ou de ses enfants et bien des fois, son frère ou moi ou mes belles-filles avons tendu des perches, mais elle botte en touche à chaque fois.
Si elle a besoin d'être consolé, elle sait que nous sommes là, mais elle fait "la forte" et ne veut rien faire paraître s'étourdissant dans "le matériel". Ce qui a été le plus dur pour moi, c'est qu'elle envoie un étalage des photo de sa petite famille en vacances sans aucun message demandant si nous allions bien, elle ne parle que de "sa" famille et a même écrit sous une photo "elle est pas belle la vie?" Nous avons trouvé cela indécent dans cette période si douloureuse !

Déjà pendant la maladie d'Antoine, elle a pris la fuite et n'a été présente qu'à la fin quand son frère lui a fait comprendre qu'après il serait trop tard, et qu'elle pourrait avoir des regrets.

Ne rien attendre ... mais c'est difficile

De tout coeur avec vous aussi

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Ton dernier souffle
« Réponse #13 le: 31 Juillet 2012 à 16:52:22 »
Mamita, je sais qu'on ne peut recommander à nos enfants quoi que ce soit lorsqu'ils mettent un point d'honneur à se débrouiller
par eux-mêmes... Par contre le livre en question, vous pouvez le lire pour comprendre les réactions différentes de chacun vos enfants...
Si je peux me permettre, laissez-le toujours en vue sur une table de votre living... sans rien dire ! Dans un premier temps, vous pourrez mieux comprendre les raisons de leurs attitudes, puis plus tard, lorsqu'elle aura fait son chemin, discrètement votre fille reviendra vers vous tous...   Il est possible que ce soit une façon de faire face à la peur... Ce n'est pas sans me rappeler une époque où le mot récurrent de ma fille était "c'est pas grave"...  Ses enfants le répétaient d'ailleurs à tout bout de champ "c'est pas grave".... pour se rassurer !
Comme cela me fait mal aujourd'hui...
Je souhaite que vous puissiez trouver la patience d'attendre que votre fille évolue à son propre rythme par rapport à ce qui vous touche
tous de très près... la perte de vote fils, de son frère. Telle que vous la décrivez, elle le vit très probablement mal mais adopte une certaine distance afin que ce drame ne l'atteigne pas trop dans son quotidien.
Affectueuses pensées.  Mamm"j
« Modifié: 01 Août 2012 à 10:48:45 par Mammj »