Auteur Sujet: perte d'un fils de 25 ans brutalement  (Lu 4488 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne davidenza56

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
perte d'un fils de 25 ans brutalement
« le: 20 Juillet 2011 à 23:11:10 »
Ma femme a perdue son fils ainé de 25 ans brutalement d'une leucemie foudroyante en 10 jours. Il s'agit de mon beau-fils. Cela fait 4 mois qu'il nous a quitté et la douleur est de plus en plus intense pour ma femme et elle s'accroche exclusivement à son travail et notre relation de couple ainsi qu'avec nos 2 petits ( 7 et 9 ans ) est difficile. Je sais grâce à la psy et l'association qui nous aide dans cette épreuve qu'il s'agit d'une réaction normale. Ma femme a envie de s'échapper, de liberté, elle a peur de me rendre malheureux a cause de sa douleur, moi je n'ai qu'une envie l'aider et je ne lacherai pas. J'aimerais savoir si des couples ont les mêmes difficultés et si vous pouvez m'aider dans le comportement à adopter ?
Merci pour vos conseils.

Hors ligne nathalie

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 70
Re : perte d'un fils de 25 ans brutalement
« Réponse #1 le: 21 Juillet 2011 à 08:13:19 »
Bonjour,
Nous avons perdu notre fille Chloé, d'une rupture d'anévrysme cérébrale, agée de 14 ans 1/2 le 13 fevrier 2011 !!
C'est trés dur, c'est une épreuve difficile pour un couple, pour une famille...
Mon mari a repris trés vite son travil( le lendemain de la cérémonie) moi j'ai été arrété 3 mois.
Nous n'avançons pas à la même vitesse, il faut juste l'admettre....ce n'est pas facile, je le sais!
Mais dans cette épreuve il faut vous aimer, vous aimer...
La douleur est tellement insupportable....plus le temps passe et plus l'absence est dur....
Avec mon mari, on se protège, on essaie d'etre fort...mais il y a des jours on ne peut pas, il faut ecouter l'autre quand ça ne va pas, mais il  faut , enfin je crois, ne pas essiter de dire à l'autre quand on est mal, même si l'autre parrait pas trop mal ce jours là.
Rien n'est simple...
j'espère que vous allez pouvoir l'aider, ne pas perdre confiance et tant qu'il y a de l'amour....
je pense à vous.....Nathalie        courage!!!

Hors ligne davidenza56

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : perte d'un fils de 25 ans brutalement
« Réponse #2 le: 21 Juillet 2011 à 19:38:22 »
Bonjour Nathalie,

Merci pour votre message, j'entends bien vos conseils mais j'avoue être dans le désarrois le plus total car moi j'essais d'être un soutient fort pour ma femme mais elle le refuse et veux être seule dans sa souffrance. Si je prends l'exemple de ce midi elle m'a dit qu'elle me faisait souffrir et qu'elle ne s'avait plus si elle avait des sentiments pour moi car son fils lui manquait de trop et qu'elle ne serait jamais plus comme avant ( ce que je comprends ) mais c'est extremement dur à entendre et vu qu'elle veut que je la laisse plus respirer ( expression ) et de liberté pour qu'elle se sorte de sa souffrance seule, j'en arrive à penser, dois je partir, un petit break ou plus mais en même temps je ne peux pas l'imaginer car je l'aime et je ne ferrai qu'amplifier sa tristesse.

Avant ce malheur nous vivions un amour fusionnel intense et on se quittait pratiquement jamais sauf pour le boulot et encore on s'appellait 10 fois par jours., cette rupture brutale est difficile , meme très difficile a vivre pour moi.

David

Hors ligne nathalie

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 70
Re : perte d'un fils de 25 ans brutalement
« Réponse #3 le: 22 Juillet 2011 à 07:59:35 »
Bonjour David,

en vous lisant , je me dis que ça doit etre difficile d'aimer sa femme et de ne pouvoir l'aider comme on le voudrait!!!
Juste une petite question, (en esperant que je ne suis pas trop curieuse), est ce que le fait que se soit son premier fils, enfant d'un premier mariage, j'imagine, votre femme pense, que peut etre vous ne pouvez pas comprendre sa douleur comme elle , car ce n'est pas votre fils? vous savez la psychologie feminine est complexe.....
Comment est votre femme avec ses autre enfants? est ce qu'elle veut aussi plus "réspirer"?
Est ce qu'elle s'est inscrite comme vous sur ce genre de site?, car au début j'ai essité, mais on y trouve un réconfort car on a toutes vecu la même chose, on a perdu un enfant!
Est ce qu'elle parle avec des femmes dans la même situation qu'elle?
Si vous voulez , elle peut me téléphoner, on peut échanger nos mail...discuter de nos souffrance de maman , de femme...

J'ai telement envie de vous aider, car perdre un enfant c'est trés trés dur...voir sa femme malheureuse et ne rien pouvoir faire car elle refuse votre aide cela doit etre dur...comme je vous le disais, l'amour est important dans ces moments si difficiles...
Ne perdez pas confiance, ne vous éloignez pas, je ne pense pas que se soit une solution...restez prés d'elle..


Nathalie

Hors ligne davidenza56

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : perte d'un fils de 25 ans brutalement
« Réponse #4 le: 22 Juillet 2011 à 17:14:20 »
Bonjour Nathalie,

Merci pour votre message, effectivement son fils ainé était issu d'un 1 er mariage en Italie, ma femme étant elle même italienne. Son 1 er mari est décédé brutalement également et il faut savoir qua ma femme a déja perdue une petite fille il y a 10 ans ( décès 11 jours après la naissance d'une malformation cardiaque. Autant vous dire qu'elle a son compte en terme de souffrance. Hier soir j'ai eu une discussion avec elle, en fait elle veut souffrir en solitaire et de ce fait ne veut pas nous entrainer là dedans ( nos 2 petits et moi ). En fait elle me dit qu'elle ne veut pas me perdre mais qu'elle va forcement me rendre malheureux. Je lui ai dit qu'elle me rendrait 1000 fois plus malheureux si notre couple ne tient pas et que je serais assez fort pour nous 4 et surmonter cette épreuve et que le dialogue est la base de tout. Je vais donc la laisser respirer comme elle dit en la soutenant. Hier soir elle devait bosser et finir vers minuit et du coup elle a fini plus tôt pour être avec moi a 21h et elle était très proche de moi. Ce midi j'ai ressentit a nouveau de la distance, c'est vraiment pas simple à gérer. Elle va voir une psy et commence une thérapie de groupe via une association de maman ayant perdues un enfant à partir de mi septembre en espérant que ça l'aide. Merci pour votre proposition d'échange avec elle, elle sait que je suis inscrit ici donc je vais lui en parler et si elle le souhaite elle prendra contact avec vous.

Merci encore
David

Hors ligne Eaux de Mars

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 17
Re : perte d'un fils de 25 ans brutalement
« Réponse #5 le: 25 Juillet 2011 à 02:49:12 »
Courage David,

J'imagine la douleur qu'elle ressent et le tragique de cette situation.

Je crois aussi qu'il vaut mieux rester à approximité, accepter ses silences et être disponible pour l'écouter, la chérir sans bousculer ses états d'âme.
Le deuil est un long processus...elle prend des moyens pour retrouver la lumière.

Au décès de mon fils , il y a quelques années, j'avais un compagnon. Le stress de l'événement était trop fort et j'ai mis fin à cette relation. Heureusement nous sommes restés amis sur une longue période. Aujourd'hui je revois la scène et je me rends compte que je n'étais dans un état normal.

Aussi je reviens à mon conseil... soyez patient et attentif, votre support lui sera précieux.

Claudette

Hors ligne davidenza56

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : perte d'un fils de 25 ans brutalement
« Réponse #6 le: 07 Août 2011 à 18:22:50 »
Bonjour Claudette,

Merci pour votre message, ma femme et moi venont de prendre la décision de nous séparer mais en vivant sous le même toit. Nous avons une très grande maison et donc nous allons faire de la collocation. J'accepte ceci même si c'est très dur a accepter par amour et en espérant surtout qu'avec le tps tout revienne à la normal. Mais combien de tps je vais réussir à tenir et est ce que je vais accepter si jamais elle fait des écarts par rapport a notre couple.
Vous vous etes remis ensemble avec votre compagnon ? et si oui au bout de combien de tps ?

A bientot

Hors ligne melasulli

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
Re : perte d'un fils de 25 ans brutalement
« Réponse #7 le: 12 Septembre 2011 à 15:08:51 »
bonjour,

j'ai perdu mon frère en octobre 2010 et mes parents sont divorcés et ont refait leur vie. la compagne de mon papa se sent impuissante face à sa douleur et mon papa lui dit qu'elle ne peut pas comprendre ce qu'il vit et se renferme sur lui meme tandis que ma maman vit avec quelqu'un qui a perdu une fille donc il comprend quand elle n'a envie de rien et qu'elle va se coucher et qu'elle se met à pleurer. je pense que votre femme est complétement anéantie et que sa douleur est plus forte que sa vie de famille. laissez lui le temps tout en restant à ses côtés mais en la laissant respirer, elle a peut etre l'impression d'étouffer et ne sait pas exactement ce qu'elle veut, elle n'a plus gout à rien. la cohabitation va vous permettre de la voir quand meme, laissez la venir à vous et montrez lui discrètement que vous êtes toujours là pour elle. la situation est vraiment dure mais soyez patient, l'amour triomphe de tout et je suis sure qu'elle va se rendre compte de l'amour que vous avez l'un pour l'autre

affectueusement

melasulli