Auteur Sujet: Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...  (Lu 911 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Etoile9

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« le: 10 Janvier 2018 à 15:27:30 »
Je lis beaucoup sur ce forum, je n'ai pas encore écrit grand chose. Mais maintenant, j'en ai besoin.
Ma fille est décédée le 18 septembre, des suites d'une grave maladie, elle avait 23 mois et 18 jours. La peur et la douleur que j'ai souvent pu lire sur son petit visage me hantent toujours. Même si j'ai la conviction, la certitude qu'elle est et qu'elle est bien, maintenant.  Je lui ai promis de continuer pour elle, comme elle; elle était très communicative, dynamique, déterminée, appliquée, persévérante. Elle était si petite, elle ne connaissait pas l'amertume, ni la rancune. Tout ce qu'elle voulait, c'était jouer et des câlins.
Je lui avais demandé un sourire pour mon anniversaire, si elle voulait bien; parce que tous ces traitements, ça fait tellement peur et mal qu'elle en était traumatisée et ne souriait plus. Elle me l'a donné mon cadeau, et même un rire, un peu en avance, un jour avant d'être de nouveau inconsciente. Un cadeau inestimable qui m'apporte encore un peu de douceur de temps en temps.
Elle avait tellement confiance en moi, mais je n'ai pas pu la sauver, alors je lui ai demandé pardon. Et je lui ai dit merci aussi parce que je suis devenue maman avec elle, je suis devenue meilleure et plus entière.
J'ai reçu des signes de sa présence, et c'est parce que j'ai la conviction que la mort n'est pas le néant que je peux continuer à vivre. Je pense que je dois mener une vie juste et bonne pour elle, pour être digne d'elle et pouvoir la retrouver quand le moment sera venu. Sans cette conviction, je n'aurais sans doute pas la force de continuer à vivre.

Je trouve des choses qui me sont bien utiles sur ce forum: la méditation, l'hypnose, accueillir ses émotions, les discussions autour de la souffrance qui reste un lien, l'importance de pouvoir exprimer ce que l'on ressent aux plus proches...

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1334
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #1 le: 10 Janvier 2018 à 19:48:38 »
Bonsoir Etoile
 ta princesse est partie entourée de câlins et d'Amour rejoindre les étoiles ?
Tu as raison partage ses émotions c'est essentiel
Et puis maintenant je m'en fout de se que pense les autres je parle de mon fils a tous des que j'en ressens le besoin au présent a l'imparfait et même parfois au futur
On a pas a s'excuser d'etre en deuil
Prends soin de toi surtout
Mille pensées pour toi

Hors ligne Etoile9

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #2 le: 11 Janvier 2018 à 10:50:19 »
Les médecins nous ont dit qu'ils ne pouvaient plus rien faire pour elle, d'appeler famille et amis si nous le souhaitions.
Ensuite, nous avons fait la dernière chose que nous pouvions faire pour elle, nous l'avons laissée partir, paisiblement et sans douleur. Elle est morte dans nos bras. En l'écrivant, je le revis; les larmes coulent.
Cela semble tellement loin et en même temps tellement proche.
J'essaye tant bien que mal de ne me concentrer que sur une seule journée à la fois, car toutes ces années à vivre avant de la retrouver, cela me semble souvent insurmontable.

Ce qui m'a aidé dès les premiers jours et m'aide toujours beaucoup, ce sont les longues promenades que nous avons commencées dès le lendemain de son décès; c'est aussi un moment où on peut se retrouver avec son papa.



Hors ligne Etoile9

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #3 le: 11 Janvier 2018 à 18:48:07 »
Je suppose qu'il y en a beaucoup qui comme moi lisent beaucoup mais écrivent peu ou pas du tout. Alors je vais écrire sans attendre de réponse, juste pour poser des mots.

Cette douleur qui arrive par vagues, au début très rapprochées. Maintenant les vagues sont plus longues et plus creusées. La douleur est moins aigüe, mais plus lancinante, plus déchirante. Les répits sont difficiles à gérer. Pourquoi je souffre moins? Je sais que la souffrance n'est pas toujours proportionnelle à l'amour que l'on porte, je sais qu'il n'est nul besoin d'aimer pour souffrir. J'ai toujours un peu de culpabilité dans ces moments-là. Mais je veux les voir comme des cadeaux de ma fille. Un temps pour récupérer un peu avant le prochain creux. Un temps aussi pour découvrir une façon d'être en lien avec elle.

Le plus souvent, du moins quand j'en ai la force, je ne veux pas fuir la souffrance. Au départ, je voulais y faire face, m'y confronter, comme face à une ennemie.
Et puis, j'ai lu le fil de Régine, qui parle d'accueillir la souffrance. Alors je veux l'accueillir comme une amie. Qui me parle de moi, de ma fille. (http://forumdeuil.comemo.org/sante-deuil-stress-deperession/trouver-un-nouveau-sens-a-sa-vie/)

J'aurais voulu faire plus, tellement plus pour ma fille. Je sais que j'ai fait ce que j'ai pu avec les capacités que j'avais à ce moment-là. Je sais que j'ai fait beaucoup. J'ai la certitude d'avoir bien pris soin d'elle. J'ai pourtant l'impression que j'ai failli à ma mission de maman car je n'ai pas su la protéger. Je sais que je n'ai pas de super-pouvoirs. C'est une culpabilité irrationnelle mais qui est là tout de même, qu'il faut "user".

Ce qui m'aident: Les promenades plus ou moins longues, les bougies, lui écrire tous les soirs, lui parler souvent, son papa, la méditation, la lecture de livres, certains fils sur ce forum qui permettent de réaliser qu'on est pas seule, qui mettent des mots sur les émotions, les groupes de parole, le suivi psy, les proches qui sont présents, les animaux, la nature, les massages.
Ma fille elle-même est une ressource immense pour moi de par la personne qu'elle a été, de par les signes qu'elle m'a donnés. Grâce à elle, j'ai appris le dépouillement, le retour à l'essentiel. Je continue d'apprendre.


Hors ligne Etoile9

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #4 le: 13 Janvier 2018 à 12:31:24 »
Je lisais dans un livre sur le deuil, que souvent quand il y a une colère immense contre qqn, Dieu, soi-même... C'est qu'il y a souvent quelque chose de trop difficile derrière. Qu'il faut gratter un peu le vernis de la colère. Et je me rends compte que c'est souvent cela pour moi; là, c'est parce que l'absence physique creuse de plus en plus.
Je ne sais plus comment c'était quand elle serrait mes mains, quand elle était dans mes bras, je ne retrouve pas bien son visage des tous derniers sourires. Et je sais bien que ça ne reviendra pas. J'ai l'impression que je me bats pour ne pas laisser cela s'échapper, mais c'est comme de l'eau entre les doigts, c'est perdu d'avance.
Petit à petit, je dois parvenir à accepter que je ne retrouverai pas ce lien physique avec elle. Je suis complètement désemparée pcq je me bats vainement. Et ça ne laisse pas de place pour construire un lien intérieur. Il me faut lâcher prise.
Renoncer à la serrer de nouveau dans mes bras pour la ressentir pleinement autrement.

Et quelquefois j'y parviens... Cela se dépose sur moi comme un léger voile de douceur et cela m'appaise pour un instant. C'est fugace, fulgurant. Mais si court soit-il, cela me donne espoir.

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1334
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #5 le: 13 Janvier 2018 à 13:21:54 »
salut Etoile
parfois les souvenirs s'enfuient puis reviennent le cerveau met sur disjoncteur les choses trop difficile , enfin je fais court
 continue de prendr soin de toi

Hors ligne Kakou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 15
  • Carpe Diem !
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #6 le: 13 Janvier 2018 à 20:34:32 »
Bonsoir Etoile
Je te lis, je pleure ... Ta puce était si jeune ... Contrairement à toi, j'ai du mal à sortir cette souffrance quand elle revient ...ça fait tellement mal ....
Amitiés et courage

Hors ligne loulou15

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 648
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #7 le: 14 Janvier 2018 à 21:15:21 »
Son sourire, le plus beau cadeaux qu'elle vous a donné, c'est aussi cela qui te fera "tenir", avancer ...
je vous embrasse

Hors ligne Etoile9

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #8 le: 15 Janvier 2018 à 12:18:20 »
Kakou, quand la souffrance vient, je n'en sors pas. J'ai souvent essayé mais c'est comme courir devant un tsunami. Maintenant, je l'accueille. Cela me fait peur à chaque fois car j'ai l'impression qu'elle va m'engloutir, mais ce n'est pas le cas. Quelquefois, c'est trop difficile, alors je l'évite tout de même. Mais à un moment, il faut que "ça sorte" et alors je pleure, pleure, pleure.

Loulou, c'est exactement cela, son sourire me porte, me transporte, me supporte.

Hors ligne Ode 06400

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #9 le: 16 Janvier 2018 à 19:22:52 »
Bonsoir Etoile,
Je découvre tes post ce soir ; combien je te trouve courageuse de venir échanger sur ce forum ; perdre son enfant si petit, quelle douleur...Je sens malgré tout une force morale en toi, et sans doute sens-tu la présence de ta petite fille, autrement ?
J'ai perdu ma fille, divorcée,  dans des conditions tragiques voilà 2 ans et ses deux filles se sont retrouvées orphelines. Cela a été un choc émotionnel qui nous a enlevé toute notre énergie et nous a plongés dans une profonde tristesse toujours là aujourd'hui.
Continue d'écrire et même si moi je n'y arrive pas,  lire les messages de ceux qui partagent sur ce forum, cela me donne un petit moment de répit.
Depuis 2 ans, j'ai fait de la relaxation, j'ai pratiqué l'EMDR, je lis, les livres sont comme des amis.
En pensée avec toi.
Ode

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2265
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #10 le: 16 Janvier 2018 à 21:03:59 »
Oui, les livres peuvent être de bons amis....

Hors ligne Etoile9

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #11 le: 17 Janvier 2018 à 11:25:43 »
Ode, je sens la présence de ma fille. J'ai eu beaucoup de signes durant les 2 premiers mois après son décès, certaines personnes de mon entourage en ont reçu aussi. C'est une aide immense. Si je n'avais pas la conviction d'une vie après la mort, si je n'avais pas ses signes, je pense que je sombrerais.
Nous avons passé beaucoup de temps à l'hôpital et au fur et à messure nous avons pris de plus en plus conscience de la fragilité de l'existence. Quand son état de santé s'est dégradé et que l'espoir s'amenuisait, j'ai décidé "si elle meurt, je meurs aussi". Et puis, petit à petit, j'ai décidé de rester pour son papa, et ensuite pour elle et enfin pour moi.

Nous avons eu une équipe médicale bienveillante et humaine. Je pense que ma fille a mis sur mon chemin quelques personnes qui m'aident beaucoup, de par leur écoute entière, sans jugement, qui proposent sans imposer, en douceur.
C'est un tel cataclysme, tout est balayé à l'intérieur. J'ai été surprise de tenir malgré tout. Je me sens le plus appaisée quand je n'ai pas ou moins de guerres à l'intérieur (je veux dire la colère, la peur), quand j'arrive à les mettre un peu à distance ou à voir ce qui se cache derrière. Toujours un manque que rien ne peut combler, que je ne veux plus tenter de combler car cela me demande trop d'énergie en vain; c'est là, c'est ainsi. Pour cela, la méditation m'aide beaucoup, les livres aussi.

Il y a peu j'ai pris conscience qu'en tentant de garder le lien physique, je demande à ma fille quelque chose qu'elle ne peut pas me donner. Je le savais déjà bien sûr, mais j'ai pu ressentir pleinement ce que cela signifie. Parvenir à accepter que cela ne soit plus, parvenir à accepter le manque de cela (car ce manque sera toujours là malgré tout) et toujours chérir ces moments passés avec elle dans mes bras. Evidemment, c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais je sens bien comme c'est important pour moi de poser les mots pour ensuite faire le chemin vers cela.
J'avais lu le témoignage de Maiti Girtanner sur le pardon; même tant qu'elle n'était pas parvenue à pardonner, elle avait toujours ce désir de pardonner. Cela me parle beaucoup. Je n'arrive pas à accepter encore, mais j'ai le désir d'accepter. Ensuite le reste se fera au long de mon chemin.
Je pense de toute façon qu'il est difficile de pardonner ou d'accepter une fois pour toute; certains jours on y parvient mieux que d'autres. Mais le désir d'y parvenir est lui constant. Cela m'aide à être plus indulgente avec moi-même lorsque je n'y parviens pas.

Quelquefois je m'accroche à la souffrance, comme si cela était une preuve de mon amour pour elle. Et pourtant, je sais qu'il n'est nul besoin de souffrir pour aimer. Je lui envoie souvent plein d'amour. Une maman expliquait qu'elle imaginait comme un ballon dans son coeur, qu'elle remplissait d'amour et qu'elle laissait ensuite s'envoler vers sa fille. Cela me parle, alors je fais pareil.
Cela n'efface pas la souffrance, rien ne l'efface, mais cela m'appaise un peu.

Il faut se donner le temps pour chaque chose, tout le temps dont on a besoin. Peu importe que cela prenne plus ou moins de temps que pour d'autres. Je pense que certaines choses prennent d'ailleurs le temps d'une vie entière.


Hors ligne Helpa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 296
  • En manque de ma fille partie volontairement à16ans
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #12 le: 17 Janvier 2018 à 14:34:26 »
Etoile9, je suis en parfait accord avec ce que tu dis et ta démarche. J'ai perdu ma fille il y a 6 ans,  je suis passé par tout ce que tu décris et maintenant je suis apaisé. Je continue à lui parler, mais il n'y a plus de douleur, seulement une complicité.

Je te souhaite la même chose.
« Modifié: 18 Janvier 2018 à 09:47:31 par Helpa »

Hors ligne Ode 06400

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #13 le: 18 Janvier 2018 à 19:59:41 »
Oh voilà que mon message a disparu.
Etoile, je vois que tu es habitée par une grande foi. C'est un apaisement.
Je me pose tellement de questions ?
Y a t'il une vie après la mort ?
J'ai écouté des intervieuws de Stéphane Allix et lu son dernier livre "Quand j'étais quelqu'un d'autre"  ça m'interpelle, mais ce doute toujours...
Mes pensées chaleureuses.

Hors ligne Etoile9

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Etoile, ma Lumière, mon Espoir ...
« Réponse #14 le: 19 Janvier 2018 à 18:04:19 »
Merci Helpa. Trouver une complicité sans la douleur qui dévore.

Hier soir, j'ai été envahie par une colère immense. J'ai alors joué plusieurs fois le seul morceau au piano que je connaisse assez bien et qui permet de faire passer cette rage inouïe, cette révolte, cette colère et puis aussi une tendresse infinie dans certains passages. Si j'étais peintre ou bonne musicienne, je passerais mes jours et mes nuits à peindre et créer des musiques pour sortir toutes ces émotions.

J'ai pourtant découvert ces jours-ci la souffrance appaisée.
Et du même coup, l'amour appaisé. Toujours ces culpabilités sans fondement, on peut aimer sans être toujours envahi de bouffées d'amour intense. Toujours tenter d'être à l'écoute de ce qui se passe en soi.
Mais comme on est vulnérable quelquefois. J'ai expérimenté la détresse empathique, dans un groupe de personnes qui se présentaient, j'ai tout retenu, leurs prénoms et les raisons qui les amenaient à s'intéresser à la méditation. Alors que j'ai souvent de grandes difficultés à faire de simples additions depuis le décès de ma fille. Je souffrais pour ces personnes qui souffraient. Il faut parfois apprendre à se protéger.

J'ai une grande foi dans une vie après la vie. J'ai regardé hier un documentaire sur les EMI qui est renseigné sur une page de ce forum, mais je ne la trouve plus alors voici le lien: https://www.youtube.com/watch?v=sb2s7dbvChA

J'ai particulièrement été touchée par le témoignage de Nicole Dron et j'ai alors lu son témoignage écrit : http://www.sos-detresse.org/dossiers/experience-mort-imminente.htm
Il y a certaines choses qu'elle décrit que j'ai ressenti après le décès de ma fille comme le cataclysme qui balaie tout à l'intérieur sauf ce qui est vraiment soi. Je parlais alors d'une tristesse lumineuse, déchirante, lancinante, terrible, mais lumineuse; je ne sais pas l'exprimer autrement. Quand elle parle du sens de la beauté exacerbé également: j'ai été touchée par les couleurs et les beautés de la nature. C'est un peu comme si je les ressentais de tout mon être. J'ai ensuite perdu cela pendant un temps, et depuis que je suis de nouveau plus appaisée, je retrouve cet émerveillement.
Et bien entendu, quand elle parle de son frère décédé à 7 mois, cela me touche aussi beaucoup.