Auteur Sujet: Mon bébé  (Lu 1278 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jayker

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Mon bébé
« le: 09 Février 2017 à 01:32:07 »
Bonsoir à tous.

Je ne sais plus où aller, je ne sais plus quoi lire ni même quoi dire.

Jeune maman, j'ai mis 4 ans et 8 fausses couches pour avoir mes 2 premiers petits gars qui ont aujourd'hui 6 et 7 ans .
Je leur donne une petite soeur en août 2016  après a nouveau 3 fausses couches ... elle était géniale,  mignonne, pleine de vie ( je suppose que tous les parents le disent ) rien ne me laissait penser qu'un matin alors qu elle n avait pas encore 4 mois, je la retrouverais sans vie au milieu de son lit .

Quels sensations étranges lorsque je la retrouve sans paniquer je me lève, la prends dans mes bras commence un massage cardiaque et appelle les pompiers sous haut parleur avec l autre main.
Ils arrivent 5 min plus tard et me laissent près de 2 h sans réponses pour arriver me dire que le coeur de ma fille n'à pas repris son activité .
J'ai eu le temps durant ces 2 h d'appeler maman et mon papa qui vivent à 1000 km. Ma belle soeur qui a débarqué de suite à l annonce de son décès et ma belle mère qui s est presque évanouie au boulot.

Quel calme! Comment ?pourquoi? Je n'aI pas versé une seule larme. 
Nous l entrerons 6 jours plus tard et zncore là rien ne me sort . Je M occupe du "bien etre" des personnes très nombreuses présentes .

Aujourd'hui 2 mois et deux semaines après son décès je n'ai versé de larmes que le jour de la lise en bière pas plus de 3 minutes ou j'ai eu l impression que je l en fermais dans un placard ...
Une autre fois il y a 2 mois quelques minutes ou je me suis très vite reprise . Et il y a quelques jours pendant environ 4h.
J'ai cette sensation de ne ps être touchée! De ne jamais penser à elle, ou à son décès. A ce jour horrible ou je la retrouve inerte ou encore l'enterrement.
Pourtant je pense à elle c est sûre je lui allume une bougie chaque matin! Je sens son odeur qui me poursuit plusieurs heure tous les 2 ou 3 jours ( je ne suis pas fOllé non) .
Les personnes me disent que mon corps reste bloqué anesthésié pour ne pas me créer un électrochimie parce que je ne suis pas prête à" accepter " . Mais je sais qu'elle est partie et ne reviendra jamais alors comment mon corps est bloqué ? Pourquoi j ai cette sensation de ne ressentir aucune tristesse ? Je m'zn veux énormément . Elle était ma fille ma vie ... celle de mes 2 garçons qui ont beaucoup de mal à se remettre de la perte de leur soeur.
Mon comportement est il normal?

J ai pas hésité j ai mis un pavé mais je sais plus quoi dire ni à personne et personne ne comprends que je me torture la tête sur mon comportement ...

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2646
Re : Mon bébé
« Réponse #1 le: 09 Février 2017 à 10:01:14 »

    Bonjour Jayker,

    Que c'est triste ...

    J'ai accueilli, en 2000-2001, des bébés, chez moi en collaboration avec le service officiel de garde d'enfants ...
    Puis j'ai appris qu'une mort subite de nourrisson s'était produite chez une collègue: j'ai décidé de cesser cette activité, non seulement traumatisée par cet événement, mais dégoûtée par les "ragots" colportés de toutes parts, alors que ce travail était déjà quasi-bénévole ...

    Oui, c'est horrible, horrible.
    On croit un enfant en sécurité dans son lit et puis ...

     Ta réaction est une réaction de choc intense, un psychiatre serait "tout heureux" de t'expliquer ce phénomène ...
     Moi je te dis qu'il se passe des horreurs qu'on n'est pas préparés à vivre, tout simplement.
     Le matin où j'ai appris le suicide de mon neveu de 14 ans, j'ai seulement senti dans ma chair le mot tragédie.
     On n'est pas préparé pour cette horreur et notre cerveau nous en protège comme il peut ...
     Je ne suis pas spécialiste, mais une chose est sûre, ce qui est vraiment bizarre dans cette histoire, ce n'est pas toi, c'est qu'une telle horreur soit possible.

     Prenez bien soin de vous en famille ...
     Douloureusement, Martine.