Auteur Sujet: Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.  (Lu 195402 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Romane

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 727
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #1455 le: 13 Avril 2017 à 22:11:51 »
On pleure aussi ce qu'ils n'auront jamais, ce qu'il n'arrivera jamais

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1593
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #1456 le: 13 Avril 2017 à 23:49:35 »

    Les enfants qui naissent n'ont aucune idée des drames qui les ont précédés ... ils sont le renouveau de l'innocence, la page blanche ...
    Laissons-nous envahir de cette blancheur ...
    https://www.youtube.com/watch?v=HHZD8eBNa9o
J'aime donc je suis !

Hors ligne Magi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 140
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #1457 le: 21 Avril 2017 à 02:56:23 »
Quand d'autres se dirigent doucement vers la lumière, et qu'il nous faut toujours porter l'ombre de ce qui n'a pas été ... de ce qui ne sera pas ... Faik

" On pleure aussi ce qu'ils n'auront jamais, ce qu'il n'arrivera jamais "Eva Luna


Oui, l'ombre de ce qui n'a pas été et ne sera jamais. Oui, je pleure pour ma fille ce qu'elle ne vivra jamais. C'est ce que je ressens, ce que je vis.  Cette douleur de l'absence des événements "heureux " prévus. Se peut-il que cette ombre, cette douleur , porte en elle une certaine lumière ? Je veux dire, partout, dans tous les écrits, on parle d'un moment  d"intégration" , d'un moment où la douleur de l'absence s'atténue pour laisser place à de "doux souvenirs"...  Dans mon  groupe de parents endeuillés, des Anciens de 15, 20, 25 ans d''ancienneté",  on dit que ça prend environ 7 ans...  Est-ce trahir ma fille de penser qu'un jour, je pourrai vivre sans cette oppression dans la poitrine, chaque fois que je pense à elle ?  Cette douleur est importante pour moi en ce moment, elle est l'expression de ma fidélité , de mon amour pour ma fille. Ça n'est pas un choix. Ou peut-être un choix inconscient qui maintient ma survie...