Auteur Sujet: Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.  (Lu 300287 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #15 le: 15 Avril 2014 à 22:22:53 »
Maria Manuela, j'ai lu ton histoire en détail  sur un autre forum,comment vas tu depuis?Ya t il des petits moments de mieux dans ta vie de maman endeuillée?

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 440
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #16 le: 15 Avril 2014 à 23:46:26 »
Bonsoir,

J'ai beaucoup écrit sur ce forum, j'y ai déposé mon chagrin moi aussi. J'ai essayé de réconforter comme j'ai pu.
J'ai écrit aussi en échangeant par mail avec une jeune femme dont le témoignage m'avait interpelée (hasard de rencontre ou peut-être pas ?) son jeune fils a été tué dans un accident. Ces échanges ont été très riches, elle m'a aidée et je l'ai aidée dans les moments de désespoir ... nous nous écrivons encore de temps en temps, nous nous comprenons.
Le temps passe et je suis lasse de tout, je ne parviens pas à écrire des messages sur ce forum, j'ai voulu m'y investir au redémarrage en répondant systématiquement à ceux ou celles qui n'avaient pas de réponse. Souvent, j'écris, puis j'efface tout car les mots ne me conviennent pas, alors je préfère m'abstenir. Comme je le disais à une amie ce soir "parfois je préfère rentrer dans ma coquille", rester avec mon chagrin pour ne pas oublier mon cher fils Antoine, je ne veux rien oublier. Je ne parviens même plus à pleurer, mon chagrin reste bloqué au creux de moi, rien ne paraît à l'extérieur, je vis sans enthousiasme laissant passer les jours. Seuls mes petits enfants parviennent à me sortir de cette peine lancinante, ils sont merveilleux, pétillants de vie  et je veux leur offrir une image de mamie joyeuse.

Mon message ne vous apportera pas beaucoup de réconfort mais je crois que je ne suis même plus capable de réconforter (en ce moment).

Pensées amicales

Marithé

"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #17 le: 16 Avril 2014 à 03:31:59 »
Moi aussi je suis lasse de lutter ...
le repli dans sa bulle je connais très bien en ce moment , pas la force d'aller vers les autres, envie de rien, même si je crois que je remonte un peu ces jours ci...
Sur l'autre forum j'ai trouvé 2 mamans endeuillée avec qui partager par mails  mais c'est pas comme au début..

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #18 le: 16 Avril 2014 à 23:43:18 »
Rendez vous cet après midi chez la psychothérapeute spécialisée dans l'accompagnement des endeuillés...
je passe mon temps à lui raconter les soucis et péripéties de vie qui me tombent dessus et j'en ai bien besoin....mais du coup pas de temps pour parler vraiment de ce que je ressens et d'approfondir les émotions...pas beaucoup évoqué ma fille...
c'est ça que j'ai le plus de mal à faire...
je me protège de trop de souffrance insupportable?...
mais il faut aussi s'y colleter.. à cette douleur et ce manque innommable...

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 449
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #19 le: 17 Avril 2014 à 10:54:58 »
Bonjour Eva Luna
Je vais  sur le forum de "traverser Notre Deuil" ouvert par certains anciens de TLD, et puis je partage parfois sur la page Facebook du "cercle amical de Traverser le deuil". 
Le dernier, c'est la page Facebook de "Phare enfants-Parents" qui est une association spécialisée dans la prévention du suicide et dans le suivi des parents après le suicide d'un enfant.
Comme toi, j'ai gardé des liens avec quelques mamans rencontrées sur ces lieux de partage. C'est important car je sais qu'elles me comprennent et nous pouvons nous soutenir mutuellement.  Parfois, j'aimerai les rencontrer mais le hasard fait que nous sommes souvent loin les unes des autres...
je crois que l'on cherche désespérément un moyen d'évacuer la douleur auprès de ceux qui peuvent l'accueillir et ce n'est pas simple.
Dans ma ville, il n'y a pas de psy spécialisé dans le deuil. Au début, j'ai cherché et tenté auprès de quelques uns mais je n'y trouvais pas ce que dont j'avais besoin. Je me dis souvent qu'il faudrait m'y coller pour pouvoir "avancer" davantage... mais ce n'est pas simple de faire la démarche quand on manque d'énergie.
Dans quelques jours, cela fera 3 ans que mon loulou a mis les voiles et j'ai l'impression d'avoir une chape de plomb sur les épaules qui m'écrase et me bloque. C'est tellement dur !!
J'espère que ce forum pourra retrouver un peu de sa chaleur d'avant, cela vient petit à petit et que nous pourrons de nouveau y trouver de la chaleur humaine. Nous avons tellement besoin de la reconnaissance de notre douleur et de liens avec les autres, ce qui n'est pas évident dans la "vraie vie" où nous restons un peu "à part".
Douces pensées à toutes  :-*
Corinne
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #20 le: 17 Avril 2014 à 14:25:22 »
Bonjour Angelik,
je suis accro aux soutiens en tous genre (tu as raison avec notre besoin désespéré d'évacuer une partie de la douleur) et le forum en est un, là; je suis en vacances et ma première action est quasi d'aller lire ici et ailleurs au cas où un gentil message ensoleillerait ma journée...le tien me fait chaud au cœur....

La psychothérapeute spécialiste du deuil n'est pas dans ma ville; je vais à Paris , en train, je réside en région parisienne, ça fait un bon bout de trajet mais...                                                               Où habites tu?
Moi aussi , j'avais essayé une psy... mais elle avait du mal avec ma douleur brute... elle avait une fille...et ....déjà que j'ai bien du mal à exprimer mes émotions, et au début encore pire...elle ne me laissait pas déployer les larmes et le chagrin, me posait alors une question bien précise, bien concrète.. alors qu'il aurait suffit de me dire"et vous ressentez quoi?"

Sur le site phare enfants parents j'avais lu avec beaucoup d"émotion la conférence de monsieur Bénamozig pour les 20 ans de l'association, je crois, je me sentais très concernée, même si ce n'est pas un suicide;et aussi quand il parle des groupes de parents...
Pour toi, ces jours avant le troisiéme "anniversaire", avant LA date ,l'AN 3 de ta vie sans Lui... est forcément et férocement chape de plomb et douleur exacerbée...revisite des jours d'il y a trois ans, anticipation de la douleur à venir et flambée de questions taraudantes qui se mettent un peu en sommeil au fil du temps...
enfin, je vois ça comme ça, moi qui n'ai pas à vivre avec justement ces questions sur le pourquoi de la mort auto infligée...mais les qeustions sur le pourquoi de la mort,sur le moment de la mort... je les ai aussi....
je me débats avec la mort violente et brutale mais accidentelle et c'est surement moins pire même si j'ai du mal à envisager pire douleur que la mienne ...je le peux avec mon esprit, je sais qu'il y a pire... mais pas avec mon coeur...et heureusement...
et c'est la même chose pour les mamans d'enfant unique, je sais qu'il y a là une composante pire...j'en parle souvent avec une maman de mon groupe de parents avec qui j'ai gardé un lien....il y a d'ailleurs sur Paris un groupe de paroles pour parents d'enfant unique mort ou tous les enfants morts...tellement c'est un deuil encore plus compliqué...
heureusement pas de compétition entre nous, mamandeuil...
j'en ai rencontré une, sur paris, de maman trouvée sur un forum, elle faisait une formation sur l'accompagnement des enfants en deuil, on a diné ensemble... c'est bien aussi les rencontres en vrai...pour la chaleur humaine!

alors j’espère t'en transmettre un peu, de ma chaleur très humaine pour toi qui entre dans les jours sombres tandis que moi j'en sors ( 6 mars...) lentement mais ça commence à aller mieux, la preuve, je ré écris...
Je t'embrasse Corinne...



Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 449
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #21 le: 18 Avril 2014 à 12:04:46 »
Bonjour Eva Luna
Merci de m'avoir envoyé un peu de chaleur humaine dans ces moments difficiles. Cela me touche beaucoup.

C'est vrai qu'avec l'approche de l'An 3, les questions autour de la mort de Geoffrey remontent à la surface. Après avoir cherché pendant de longs mois le pourquoi du comment, j'ai compris que plusieurs facteurs ont surement amené mon fils vers un tel désespoir... j'ai lu Boris Cyrulnik, des forums de suicidaires, etc...
Pour moi, le chagrin d'amour n'est que le facteur déclenchant mais je ne vais pas m'attarder sur tout ça, trop long et compliqué.... Maintenant, j'ai abandonné ma quête, je me résigne à ne pas tout comprendre. De toutes façons, cela ne me ramènera pas mon enfant et le manque ne diminuera pas avec des réponses.
Je comprends aussi qu'il y ait des tonnes de questions même si ce n'est pas un suicide. C'est humain de chercher un sens à ce qui est si absurde. Pourquoi lui/elle ? pourquoi nous ? Qu'avons nous fait de mal ? Et si on avait agi autrement ?

J'ai eu le même problème avec une psy que j'avais vu bien avant la mort de Geoffrey.  Elle semblait trop impliquée et avait régulièrement les larmes aux yeux quand je lui parlais de ma souffrance. Cela me déstabilisait.
Il me faudrait trouver quelqu'un de solide qui puisse écouter ma "culpabilité" et essayer de démêler un peu mon esprit souvent embrouillé. J'attends d'être prête  car il faudra raconter l'histoire et remuer des choses qui s'apaisent depuis peu.

Merci aussi de nous donner un peu d'espoir, c'est bon de savoir que le moral va remonter après cette période difficile. Nous avons prévu de partir vers le sud la dernière semaine d'avril pour se requinquer un peu et se changer les idées.
Je ne travaille plus depuis deux ans (ambiance détestable avant, et pas cool du tout après, j'ai choisi de partir)  et j'ai besoin de prendre l'ai régulièrement.

Comme toi, j'ai beaucoup lu sur le deuil, la mort, l'après... mais là, je fais une pause et j'essaie de me tourner vers d'autres sujets qui plombent moins.
Au tout début, quand j'étais complètement HS, un médecin du travail m'a dit que je vivais le pire deuil... un enfant, très jeune et un suicide. Je n'ai pas tout compris à ce moment là... Maintenant, comme toi, je sais qu'il y a pire... je pense aussi à toutes ces mamans d'enfant unique, à celles qui ont perdu plusieurs enfants ou à celles qui n'ont plus de conjoint sur qui se reposer après un tel drame et qui se retrouvent complètement seules. Je leur envoie toute ma compassion et mon amitié.
Même si parfois c'est dur, nous sommes obligées de nous secouer pour accomplir le quotidien et soutenir notre famille et c'est pas si mal.

J'habite dans l'Eure, dans la campagne près d'Evreux, sur la route des plages de Normandie... 
Voilà, je te souhaite de reprendre des forces pendant tes vacances
Je t'embrasse
Corinne

chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #22 le: 18 Avril 2014 à 20:32:48 »
Bonjour Angelik et Eva Luna,

D'après vos messages vous habitez des villes où vous avez pu trouver des associations, mais quand on habite en pleine campagne pas facile trouver psy et asso, alors comment faire ? Si je n'avais pas lu le magazine Psychologie  par hasard, je n'aurais pas entendu Christophe FAURE  et je n'aurais pas imaginé qu'un site dédié au deuil était là,  à quelques clics.

Ce forum m'aide beaucoup, vous m'aidez beaucoup, je vous en remercie. Et même si depuis février ce forum est un peu mollasson, c'est nous qui le faisons fonctionner en partageant nos expériences,  nos douleurs et parfois quelques sourires un peu timides.

Je n'ai rien lu sur le suicide pour le moment, beaucoup sur le deuil après suicide et le suivi dds endeuillés.  Je voudrais lire le livre de Boris Cyrulnik, mais je ne sais pas s'il m'apporterait des réponses.  Je fais mon chemin, je n'ai pas vu de psy car il faut faire 150 kms et j'ai peur de ne pas être capable de prendre le volant sous le coup dds émotions.
Il y a quand même un café rencontre, je vais m'informer et puis si ça ne me convient pas.......je verrai bien.

Je sais bien comme vous qu'il faut assumer le quotidien et soutenir les autres.
Je vous embrasse toutes les deux et vous envoie tout mon soutien.
Rosrmarie

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #23 le: 19 Avril 2014 à 22:01:37 »
Il y a un texte qui m'a beaucoup touchée sur le suicide d'un enfant,que j'ai lu et relu.... tu peux le trouver, Corinne, sur le site :phare  enfant-parents, onglet :l'association, les 20 ans de l'association puis conférence de monsieur Bénamozig... Dis moi si tu as réussi s à y aller, mes explications sont peut être pas assez claires...

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 449
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #24 le: 19 Avril 2014 à 23:48:18 »
Merci Eva Luna pour l'info, j'irai voir ce texte sur le site de Phare Enfants-parents. Cela m'intéresse d'avoir différents points de vue sur ce qui reste un "mystère"....

Rosemarie, comme toi, j'habite la campagne et dans la ville la plus proche, il n'y a ni association ni psy spécialisé. Alors on se débrouille comme on peut. Je ne désespère pas d'en trouver un avec qui ça collera. Et puis, heureusement, il y a les forums où on peut lâcher un peu de sa douleur.
Le livre de Boris Cyrulnik concerne surtout le suicide de jeunes enfants mais il apporte des réponses sur le suicide en général. Il y a des passages qui m'ont beaucoup remuée.

doux week-end à toutes
Corinne
Corinne

chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #25 le: 20 Avril 2014 à 20:43:56 »
Dimanche en famille...Elle manque ...
On a réussi à l'évoquer... c'est déjà beaucoup...
Elle manque...
4 ans... et je constate que je suis plus capable de faire bonne figure, que je peux profiter de la joie des petits en mode chasse aux œufs... sans avoir le cœur en charpie...je dompte ma peine. Et à peine seule en voiture, les larmes tombent toutes seules.
Elle manque.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #26 le: 27 Avril 2014 à 22:45:05 »
Petit Loulou a eu 5 ans... sans sa tata-marraine chérie adorée...
il ne l'aura connue que quelques mois...c'est triste...
on n'a même pas pu évoquer son prénom, c'est encore plus triste...
sa soeur a mis une phrase sur FB, parlant d'Elle, c'est déjà ça...
On aurait pu dire que tonton LA représentait... un tonton-marraine...
mais il y avait famille, amis et collègues... personne n'a osé...
oser plomber l'ambiance est toujours difficile...

L’arrière grand mère a eu 84 ans aujourd'hui,(ma mère donc) elle, elle a perdu une fille, une petite fille et un mari...la longue vie donne encore plus d'épreuves à vivre mais elle a l'air de surmonter toutes ces disparitions avec une force qui me laisse admirative...encore que... qui sait ce qui se passe dans l'esprit et le coeur de cette génération?

Et moi, je suis triste, Elle manque, Elle me manque, ma fille manque pire à tous les beaux moments...mais je m'oblige à ne pas penser à Elle durant les festivités...je réserve mes larmes pour la solitude après...

Hors ligne aocj

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #27 le: 28 Avril 2014 à 19:12:24 »
Je me joins à vous. Vous exprimez ce que je ressens . j'ai perdu mon fils chéri le 29 septembre 2010 de la Maladie de Hodgkin  une maladie qui se soigne très bien ,helas pas pour mon fils cela à durer 2 ans auquel j'étais sur qu'il allais guérir il me le disais "  t'inquiète maman je vais guerir" le premier rdv avec le medecin elle me l'avais  affirmé guérison   totale HELAS HELAS   

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #28 le: 30 Avril 2014 à 01:54:39 »
Avril va finir et j'ai pas envie que mai arrive...son mois de naissance...
le cinquième sans Elle, où je me dis que son anniversaire est presque pire que l’anniversaire de sa mort.. presque seulement mais...
Aucun cadeau...mais je pense à une photo d'Elle sous plexiglas...reste à trouver l'énergie de la commander, après avoir choisi...donc regardé ses photos...

Grand loulou en passant devant le cimetière:" C'est là qu'elle  est enterrée Tata-Manue, pourquoi elle est là?"
Quoi dire?

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #29 le: 30 Avril 2014 à 08:24:13 »
Je lis vos messages avant que le petit bout ne se lève et j'ai les larmes aux yeux. Pourquoi nos enfants ne sont-ils plus là? Ils nous manquent tant!
Je  suis allée le petit bout de chou pour une semaine de vacances, alors il faut assumer "mamie" que je suis.
Je vous embrasse toutes.
Rosemarie