Auteur Sujet: MADELEINE, route du paradis, l'univers  (Lu 51609 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #120 le: 26 Novembre 2014 à 00:16:21 »
Ma chérie,
Aujourd'hui anniversaire de Lorette, 11 ans, son 3eme anniversaire sans toi. J'ai réussi à l'avoir au téléphone. Elle avait l'air en forme. Suis pas bien, m'en veut d'avoir des pensées si méchantes. Me dit que c'est toi qui devrait être avec elle pour fêter son anniversaire et pas "elle" même si elle est gentille c'est pas toi. Mon amour, ma fille tu me manques. Je peux pas plus écrire, suis vraiment pas bien . Je t'aime Maman
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #121 le: 26 Novembre 2014 à 00:19:23 »
ces dates qui devraient être joyeuses.. sont devenues des pics de souffrance... elles manquent pire ces jours là, nos filles...

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #122 le: 26 Novembre 2014 à 00:31:35 »

Pleins de pensées....
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #123 le: 06 Décembre 2014 à 00:03:04 »
Madeleine, mon amour, ma fille chérie,
Les nuages sont blancs et bas. Il va neiger. Cela m'importe peu le temps qu'il fait, je préfère même ce temps gris au soleil. Il est comme mon cœur gris, froid en complète adéquation avec moi alors.... Et puis j'ai tellement de bons souvenirs en hiver avec mes 2 filles. Tu te souviens les après midi que nous faisions. On se préparait de supers plateaux télé pour le goûter. Je vous donnais chacune un coussin, une couverture, je me mettais au milieu, vous posiez vos pieds sur mes jambes et l'on passait des moments à rire et discuter,  il fallait que je vous caresse le dos, les pieds. J'étais heureuse avec mes filles, mes amours. Vous avez grandi, j'ai toujours été fière, tellement fière d'avoir d'aussi belles filles que vous, si proches de moi, si complices entre elles. Vous êtes devenues des mamans, des mamans formidables, toi qui a fait face à la maladie de Lorette, qui a réussi à faire d'elle une petite fille pleine de courage et de sagesse. En ce moment je n'essaye plus de comprendre pourquoi, j'ai compris une chose je n'aurais jamais de réponse alors ... . Comme tu voies en ce moment je suis relativement calme, peut être même trop calme, le calme avant la tempête!, bah! on verra bien. Cet après midi Monique est venue me voir et elle s'est beaucoup plainte. Elle n'était pas heureuse, sa vie était moche etc... . J'ai respiré un grand coup. Elle n'a rien vu, pas compris que de me dire cela c'était complètement déplacé. Elle a 3 filles, en pleine santé et qui l'entourent, un beau petit fils. J'avais envie de lui dire qu'elle pourrait avoir tous les bonheurs du monde tant qu'on ne lui aurait pas enlevé elle ne saurait pas ce qu'est le bonheur mais je n'ai pas osé. Je l'ai écouté, conseillé de sortir un peu, de rencontré des gens, de s'inscrire à une association. Je m'écoutais dire tout cela et cela me faisait rire au fond de moi, rire jaune comme l'on dit. J'avais un  peu l'impression d'un monde à l'envers. Cela fait 3 semaines que je n'ai pas vu les filles , encore une semaine à attendre ça commence à faire long. Mais même ça je l'accepte plus facilement. En ce moment j'ai l'impression que tout glisse sur moi, Je ferme les yeux et je nous revois en train de faire un  énorme bonhomme de neige avec Lorette et Gabin dans le terrain. Bien sur ça avait fini en bataille de boules de neige et nous étions rentrés trempés mais heureux. Sur ces souvenirs heureux je vais essayer de dormir pour faire de beaux rêves, bien que ...  je n'ai toujours pas rêvé de toi, un jour peut être!. Je t'aime mon amour, tu ne quittes jamais ma pensée, tu es présente à chaque instant, je t'aime tellement. Maman.
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #124 le: 06 Décembre 2014 à 00:29:28 »

Que ta nuit soit douce, et qu'avec le sommeil, vienne, l'apaisement, un beau rêve de ta fille dont tu te souviennes, qui embellisse pour un temps le gris qui t'enveloppe.....

Affectueusement.
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne Gagouf

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 55
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #125 le: 06 Décembre 2014 à 16:26:23 »
J'étais auprès de tes filles et toi tout le long de ma lecture, comme spectatrice de ton bonheur passé.

Je comprends ô combien ton rire jaune face à cette femme qui se plaint de sa vie. Je l'ai parfois aussi...

En tout cas j'espère qu'un jour tu rêveras de ta fille. Ils sont très forts ces rêves, même si lorsque tu te réveilles, tu ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer.
Juste le fait de ré-entendre leur voix, de les voir se mouvoir, c'est "magique", tu te rends compte que ton cerveau, finalement, n'a rien oublié. Mais ensuite la terrible réalité te rattrape et c'est là où ça peut faire très mal.

Mais j'aimerais tellement pouvoir ressentir cette douleur à nouveau. Car maintenant dans les rares rêves que je fais de moi, je suis une maman endeuillée, là aussi Noémie est morte et inaccessible...   :(

Hors ligne Antho

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 95
  • A mon fils, ma fierté, ma joie de vivre Nono
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #126 le: 09 Décembre 2014 à 21:06:52 »
Oui c'est vrai que ces rêves sont "magiques".
Une partie restante de ce bonheur passé, qui reste en nous.
Un petit paradis intérieur que l'on aime à retrouver quand on y parvient.
Un passage vers nos enfants....

Mais que le réveil est dur. Si cela vous arrive, profitez, prenez vos enfants dans les bras, dites leurs que vous les aimez,...
Ça ne dure jamais aussi longtemps qu'on le voudrait, et le prix à payer est élevé, mais rien que le fait de les revoir, les entendre, les toucher... ça n'a pas de prix.

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #127 le: 18 Janvier 2015 à 23:46:00 »
Madeleine, ma fille,
J'espère que cette fois je ne ferais pas de fausse manœuvre et que ce message arrivera au bout...!
Je ne reprends pas tout ce que je t'avais écris et qui ne s'est pas inscrit. Aujourd'hui nous avons cherché avec ton père quel est le chien qui conviendrait le mieux  aux enfants et à nous bien sur. Comme quoi c'est pratiquement fait. On s'est mis d'accord pour un petit cavalier King charles mais alors pour en trouver un pas cher et pas loin de chez nous cela va être un autre affaire. On verra bien. Maintenant plus rien n'est sur mais cela ne m'angoisse pas. Si les choses se font c'est qu'elles doivent se faire sinon c'est qu'elles ne doivent pas se faire, c'est tout. Avant j'avais besoin de sécurité d'être sur des choses maintenant rien n'est grave cela se fait ou ne se fait pas....! qu'importe.
Pour noël Lorette a eu un téléphone par son père mais elle n'a le droit de s'en servir que quand elle vient chez nous. Chez son père interdit donc on ne peut pas la joindre. Tu parles d'un cadeau qu'il lui a fait. A la hauteur de ce qu'il est....!
J'attends ce WE avec impatience pour les voir, elles me manquent. C'est un peu de toi qui est avec nous.
J'aime aller au cimetière et voir que l'on ne t'oublie pas, un mégot de cigarette, une nouvelle plante , etc... et je sais que quelqu'un est passé. Je ne sais pas qui mais voilà il y en a qui pense encore à toi au point de venir te rendre visite et t'apporter discrètement un petit quelque chose. Il y a des jours où je sens ta présence près de moi et d'autres non. Ces jours là même si j'essaye de faire bonne figure  les journée me semblent interminables.
Je me demande quelle serait ta vie aujourd'hui, souvent j'y pense et je t'imagine dans la maison dont tu rêvais dans le terrain en face. Le soir je t'imagine en train de t'occuper des filles, de leur faire à manger, Lorette n'a pas perdu son rein, tout est calme, serein. Et puis, d'un coup, je reçois en pleine figure la réalité, tu n'es plus là, tes filles n'ont plus leur maman, je n'ai plus ma fille. Tu n'es plus là, demain tu ne viendras pas boire un café après avoir posé les filles à l'école. 
Les journées sont tellement longues sans toi. Au fond que je vois quelqu'un ou pas je suis toujours seule. Peut être que j'étais déjà seule avant mais que je ne m'en rendais pas compte, je m'abrutissais, je m'entourais de plein de gens mais j'étais peut être déjà seule et maintenant seulement je suis consciente de l'absurdité des conversations stériles,  des présences vides de sens. Il y a une chose que ton départ m'a appris c'est la liberté de choisir, de savoir dire oui ou non selon mon humeur, de décider seule de faire ce que je veux ( tu me diras je ne fais plus rien, c'est aussi un paradoxe mais au moins c'est moi qui choisit de ne rien faire). Les seuls pour qui je me force ce sont ta sœur et les enfants, ton père aussi mais pas obligatoirement. Voilà mon amour, un peu de moi que je pose sur l'ordi en espérant que tu passes de temps en temps lire ce que je t'écris. Je t'aime ma fille, je t'aime tellement, comme tu nous manques, quel vide tu as laissé si tu savais, un trou mais alors un trou que l'univers entier ne comblera jamais. Je t'aime, Maman
« Modifié: 18 Janvier 2015 à 23:51:45 par magalilou »
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #128 le: 19 Janvier 2015 à 01:34:05 »
je peux reprendre tes phrases...
"Au fond que je vois quelqu'un ou pas je suis toujours seule. Peut être que j'étais déjà seule avant mais que je ne m'en rendais pas compte, je m'abrutissais, je m'entourais de plein de gens mais j'étais peut être déjà seule et maintenant seulement je suis consciente de l'absurdité des conversations stériles,  des présences vides de sens. "

Hors ligne fabisa02

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 482
  • Pour toi ma Cindy d'amour ," go and see my love"
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #129 le: 20 Janvier 2015 à 16:34:21 »
oui tellement vraies ces phrases!!!
Beaucoup de choses nous semblent futiles.....
"être forte pour toi ma fille, pour que tu sois toujours fière de moi.  tu voulais que je sois bien, heureuse, mais sans toi c'est si difficile., voir  impossible.
Je lutte jour après jour pour tenir le coup pour toi, pour tout le monde pour moi.
Je te promets je ne lâcherai pas...je t'aime  Cindy

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #130 le: 25 Janvier 2015 à 23:41:26 »
Oh mon amour, ma fille,
Comme ce WE a été dur. Par la souffrance de tes filles, leur mal-être et celui de ta sœur.
Alex en amenant les filles m'a prévenue qu'elles étaient toutes les 2 punies - Alice parce qu'elle était partie seule des cours périscolaires pour rejoindre l'école, il m'a dit qu'elle avait "fuguée" un bien grand mot quant à Lorette non seulement elle ne travaille pas assez à l'école mais elle lui a menti. D'une part si Lorette ne travaille pas bien il faut peut être qu'il se remette en question elle dialyse 3 après-midi par semaine et jamais il ne l'aide dans ses devoirs. Elle doit les gérer seule alors qu'elle a besoin de soutient moral quant au fait qu'elle lui ait menti là c'est pire. Elle lui a dit qu'elle vomissait du sang alors que ce n'était pas vrai. Je lui ai demandé pourquoi elle avait fait cela elle m'a dit qu'elle voulait savoir si son papa tenait à elle. Et bien il n'a pas eu de réaction il a attendu 2 jours avant de savoir ce qu'il en était quant elle lui a dit la vérité. Elle m'a dit qu'il avait du se rendre compte que ce n'était pas vrai pour qu'il n'ait pas réagi de suite je lui ai répondu qu'elle avait raison que c'était surement cela. Pour qu'une enfant teste l'amour de son père c'est qu'elle ne doit pas être bien. Je ne sais pas si tu comprends c'est un peu confus comme explication mais je peux t'assurer que les filles ne sont pas bien. Et puis il y a ta sœur elle non plus ne va pas bien. Ce soir elle m'a appelée en pleur. Je suis vite allée la voir. Je crois qu'elle a tellement essayée de ne plus penser à toi qu'aujourd'hui en sentant la douleur de tes filles ça lui a fait comme une grande claque dans la figure. Elle était effondrée nous avons bien discuté quand je suis partie elle avait l'air d'aller un peu mieux et puis il y avait se enfants alors pour eux .... Ma chérie ce vide que tu as laissé nous ne le comblerons jamais mais comment faire pour l'assumer, comment? Le moindre grain de sable semble être une véritable montagne a franchir. Pourtant nous la franchissons mais nous en ressortons à chaque fois plus fatigués, épuisés, en disant nous je parle aussi pour ton père qui veut tout laisser tomber. Mais comment faire s'il arrête tout, je ne vois pas de solutions. Tout serait banal si tu étais là, ça s'appellerait la vie tout simplement mais sans toi c'est l'enfer, le néant. Tu ne reviendras jamais ça je l'ai bien compris maintenant bien que...certains jours... j'espère encore au cauchemar. ..! bah! faut plus rêver!  Ma chérie je n'ai plus goût à rien, je vais peut être laisser faire, après tout pour quoi se battre, pour qui? il y a vraiment des jours encore pire que d'autres où l'on ne peut même pas être tranquille avec sa souffrance où il faut en plus se battre contre la vie. je voudrais être égoïste et ne penser qu'à moi non surtout à toi. Mais voilà je souffre aussi pour ta sœur et tes filles et là oui vraiment là j'en peux plus parce que je ne vois pas comment je peux les aider c'est de toi qu'elle ont besoin les unes comme les autres. Mon dieu ma fille qu'est-ce que tu nous manques. Maman





Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne fabisa02

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 482
  • Pour toi ma Cindy d'amour ," go and see my love"
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #131 le: 26 Janvier 2015 à 11:45:12 »
Je pense beaucoup à toi Magalilou, ton cœur bat  pour beaucoup et saigne pour beaucoup.....
Cette saleté de vie parfois s'acharne trop!

Je pense beaucoup à tes petites filles, à ta fille.
Je pense que ta chère Madeleine serait fière de sa maman, je me permets de t'embrasser .

"être forte pour toi ma fille, pour que tu sois toujours fière de moi.  tu voulais que je sois bien, heureuse, mais sans toi c'est si difficile., voir  impossible.
Je lutte jour après jour pour tenir le coup pour toi, pour tout le monde pour moi.
Je te promets je ne lâcherai pas...je t'aime  Cindy

Hors ligne Antho

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 95
  • A mon fils, ma fierté, ma joie de vivre Nono
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #132 le: 28 Janvier 2015 à 13:51:02 »
Oui que de courage Magalilou.
Ta fille est surement fière de toi là-haut, même si c'est dur, tu ne dois pas lâcher tes petite fille et ta fille encore là.
 Ce n'est pas facile avec ton gendre " un peu particulier", mais si tes petites filles ne trouvent pas de soutien de sa part il faut qu'elles en trouvent auprès de toi, auprès de leur tante.
Il serait tellement dommage qu'elles aient à subir d'avantage que ce manque indescriptible.
Donne sans compter à ces petites, et si tu es fatiguée et que tu n'en peux plus, vient ici déverser un maximum tout ton négatif. On essayera tant bien que mal de le remplir avec du positif...

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #133 le: 23 Février 2015 à 01:15:01 »
Ma chérie,
Un mois s'est écoulé depuis la dernière fois que je t'ai écrit mais vois-tu le temps s'écoule sans que rien ne change. Si peu de nouvelles anecdotes de vie. Ce WE il y avait tes filles. Elles changent, surtout Alice, et  je t'assure pas en bien. Elles s'endurcissent. Elles se laissent aller à la maison avec plein de càlins mais dans leurs expressions orales et physiques cela se ressent. C'est ce qu'"il" veut mais je ne crois pas que cela soit la solution parce que je pense qu'elles vont devenir des ados avec de grosses carences et de sacrés caractères. Je leur ai redit qu'on les aimait très, très fort et que nous serions toujours là pour elles. J'espère qu'elles y penseront .... Voilà sinon elles ont choisi le nom du chien "Lény". Ce WE on est allé au ciné les filles, ta sœur et ses enfants, on est allé voir "la famille bélier". Ma chérie j'ai pleuré, d'ailleurs ta sœur aussi surtout quand il y a eu la chanson "je vole" chantée par la jeune actrice. J'avais l'impression que c'était toi qui me disait ça . Mes chers parents je vous aime mais je pars sans fumée, ni alcool vous n'aurez plus d'enfant je vole. Enfin c'est un peu ça les paroles et je les ai prise pour moi. Oh ma chérie comme tu me manques, la vie est fade oui, malgré les enfants, il n'y a plus de saveur à cette vie. Je t'aime tellement fort mon amour, tellement.................................... Maman
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MADELEINE, route du paradis, l'univers
« Réponse #134 le: 24 Février 2015 à 06:27:56 »
j'ai vu ce film samedi
 l'interprétation de la chanson "je vole" est bouleversante....moi, ça m' a vraiment remué
en rentrant chez moi , après , dans ma voiture, je fredonnais cette chanson et j'ai pensé à vous , parents ayant perdu un enfant, j'ai pleuré aussi...