Auteur Sujet: Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015  (Lu 14579 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Maëline

  • Invité
Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« le: 03 Mars 2016 à 15:16:50 »
Je suis une jeune maman j'apprends par un test de grossesse que je suis enceinte le 24/04/2014 je suis si heureuse d'avoir la vie en moi, mon premier bébé que j'ai tant désirée une petite fille. Puis tout bascule le 01/10/2014 je dois partir en urgence au CHU de Poitiers mon bébé ne grossit plus j'apprends que j'ai la préclampsie les médecins n'arrête pas de me faire des examens ont me répète sans cesse que je peux perdre mon bébé à tout moment il est trop tôt pour accoucher alors je reste hospitalisée 3 semaines pour que mon bébé puisse reprendre des forces mais mon bébé à un retard de croissance je ne vais pas bien  j'accouche par cesarienne le 16/10/2014 . Elle pèse 750 g elle part en réanimation pour qu'elle soit intubée je la vois dans sa couveuse si petite branchée à tout pleins de fils je l'aime je ne veux pas l a perdre j ai peur de demain. Les mois passent ma fille est malade elle à une broncho dysplasie pulmonaire très sévère elle est sous oxygene intubée elle fait beaucoup de malaise. Je cris je hurle ma fille souffre et les médecins s'acharne sur elle et puis elle va mieux on va en néonatologie elle porte des lunette au lieu du masque à oxygène je suis heureuse dernière étape et on rentre à la maison. Au soir elle se dégrade elle à besoin d'énormément d'oxygène retour à la case départ je souffre je culpabilise les médecins ne me dise pas tout j entends que ma fille est un cas compliquée. Le 17 avril 2015 le médecin veut me voir je suis seule mon mari travail j'apprends que malgré plusieurs tentatives de guérison ma fille est condamnée à mourir au bout de six mois de vie!!! La dernière cure de corticoïde qu il lui ont fait faire lui ont abîmé une partie de son cerveau et un de ses reins. Je suis anéantie je n entends plus ce que me dit le médecin je cours pour aller dans sa chambre et la prendre dans mes bras pour lui dire que je suis désolée que je ne veux pas qu'elle s'en aille. Elle me regarde avec ses grand yeux bleu c est la première fois qu elle voit pleurer sa maman j ai si mal mon cœur va lâcher je n arrive plus à m arrêter de pleurer. Ma fille est partie au ciel le 25/04/2015 j'en veux au corps médical de Poitiers pour les erreurs qu ils ont commises. Cela fait 10 mois que je survis depuis sa mort je vis un enfer je me suis fâchée avec ma famille et je me retrouve seule face à la perte de ma fille puisque mon conjoint à deux enfants d'une autre union. Seule face à la douleur...

Hors ligne piera

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 170
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #1 le: 03 Mars 2016 à 17:42:01 »
Maëline, que te dire ? Je comprends ta douleur, ta frustration, ta colère, ta rage !
Ici tu peux venir dire, crier, hurler,  tout ce qu'ailleurs on ne veut  ou ne peut pas entendre !
Tu peux pleurer sur mon épaule, tu verras quelqu'un viendra prendre le relai bientôt.
Je te serre tendrement dans mes bras.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2729
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #2 le: 03 Mars 2016 à 18:42:38 »

   Bonjour Maëline,

   C'est atrocement malheureux ... injuste ...

   En néonatalité, ils font parfois des miracles, parfois, pas toujours ...
   Peut-être sont-ils fautifs, peut-être c'est cette foutue maladie ou ces foutus médicaments qui ont des foutus effets secondaires ...
    Je comprends que tes tourments sont sans réponses, comme les miens ...
    et qu'il faille malgré tout s'énerver, regretter, se tordre de douleur ...
    solidairement, Martine .

   

Maëline

  • Invité
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #3 le: 04 Mars 2016 à 12:14:38 »
J'ai envie d'hurler, de pleurer, de me faire du mal, je souffre tellement que je ne supporte plus cette douleur qui est en moi rien ne me retient ici. Ma fille était tout pour moi j'étais si fier d'être sa maman, elle était si jolie, si douce, elle avait les yeux de son grand frère, le menton de son papa, les mains de sa maman, le sourire de son second frère. Trois mois après sa naissance j'ai pu enfin l'a prendre dans mes bras là je me suis sentis maman, puis je lui ai fais ses soins, je l'ai habillé en 3 mois puis 6 mois, je lui ai donné ses biberons toutes les 3 heures et je l'a prenais en peau à peau c'était mon moment privilégié avec elle, j étais si bien, elle endormie contre ma poitrine, ses petites mains s'accrochait à mon soutient gorge. Tout ça me manque terriblement son odeur, écouter son petit cœur, l'a regarder dormir, lui raconter des histoires, se prendre en photos ensembles, lui faire écouter des chansons, lui parler, l'a toucher, l'a rassurée. Je lui avait dit que rien ni personne nous séparerait, je lui avait promis que l'on rentrerait à la maison que je lui montrerai sa jolie chambre de princesse. J'avais tout prévu tout était prêt pour son arrivée, j'avais tout acheté, je voulais que l'on soit réunis tous les cinq en famille heureux. Mais rien ne s'est passé comme prévu, pourquoi tu me l'a prise? Pourquoi me faire tant de mal? Souvent je passe devant sa chambre en espérant te revoir souriante dans ton lit mais rien que du vide. Je suis morte avec toi tu me manques tant ma puce je t'aime. Ta maman....

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 781
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #4 le: 06 Mars 2016 à 20:17:19 »
Ton message m’a ému. Ta petite puce sait que sa maman l’aime de tout son cœur et qu’elle l’aimera pour toujours. Mais vous avez eu si peu de temps ensemble.

Tu as envie de hurler, alors hurle dans un endroit isolé. Cela pourra te libérer pour un instant au moins.

As-tu cherché une association de parents en deuil ? Cela pourrait te sortir de ton isolement. Et viens crier ta douleur ici. Il ne faut pas te retenir et pleure, pleure.

Personnellement, j’ai beaucoup parlé à ma fille décédée et cela m’a fait du bien.

Pourquoi tu t’es fâchée avec ta famille ? N’arrivent-ils pas à te comprendre ?

Je prends le relais pour te tendre mon épaule pour pleurer.

Tendrement

Méduse

Maëline

  • Invité
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #5 le: 07 Mars 2016 à 14:59:31 »
Merci à vous toutes pour vos messages, ces moments là je ne pensais pas les vivre un jour. Comment une telle chose est possible? Pourquoi l'on t-il laissé partir alors que pendant ces 6 mois ils se sont acharnés sur elle pour qu'elle vive!!! Dès le départ ils m'avait prévenu que ses poumons était immature mais on me répétait souvent qu'il fallait du temps que cela pouvait prendre des mois comme des années. Mais ces 6 mois n'ont fait qu'empirer son état un jour ça allait puis le lendemain elle se dégradait. Un ascenseur émotionnelle trop violent pour nous parents, pourquoi elle n'a pas réussi à combattre la maladie alors que d'autres bébés pour les mémes symptomes s en sont sortient. Beaucoup de questions auxquelles je n'aurai pas de réponses, la perte de ma fille m'a détruite, je ne pourrait plus être comme avant, j'ai changé et c'est pour cela que c'est compliqué avec ma famille. Et c'est le cas principalement avec ma mère qui m'a dit et il n'y a pas qu'elle des phrases des mots qui m'ont fait énormément de mal. Au début je ne disais rien puis au final je me suis mise en colère pour des phrases comme:

- Il faut être forte on à tous des souffrances
- Reprends goût à la vie voit du monde
- Soit forte ressaisis toi essais de sortir
- N'oublies pas que ce petit ange n'est plus
- Je compatis avec toi que ta fille nous ai quitté mais c'est certainement un bien pour un mal elle aurait eu des séquelles
- La vie continue tu es jeune et jolie je veux te voir heureuse (c'est la pire phrase c'est horrible)
- ça à été une délivrance pour elle (et moi alors je souffre de son absence devrais je la rejoindre pour être libérer de ce mal qui me tue chaque jours)

Ces phrases je l'ai entendu un million de fois et j'en peux plus de leur maladresse ils me font mal et la seule solution que j'ai trouvé c'est de ne plus leur parler surtout quand j'entends que je suis jeune que je pourrais en faire un autres alors que tous savent que j'ai une maladie qui m 'empêche d'avoir une grossesse à terme.

Ma fille est décédée et je souffre et j'ai l'impression qu ' ils en ont marre de me voir dans cet état mais c'est comme ça que je ressents les choses devrais je faire semblant d'être heureuse et ça va changer quoi??? Au moins vous vous me comprenez aucun jugement n'est fait ici ni à faire. Merci.

   

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2729
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #6 le: 07 Mars 2016 à 16:09:01 »

     Bonjour Maëline,

     Tu as reçu toutes les "phrases terribles" imaginables !

     C'est d'autant plus dur que cela vienne des gens de la famille ...

     Toujours cette tendance à minimiser ce qui fait mal en s'arrangeant de "vérités" bateau ...

      Mon neveu s'est suicidé, et j'ai eu droit aussi à
     "il valait mieux comme ça car il devait être très fragile ..."
     " il faut tourner la page on n'y peut rien changer ..."
     " et les vivants, alors, ils ne comptent plus pour toi ..."

     Mais on sait bien que ce n'est pas vrai, que les choses auraient pu mieux tourner, que la "Nature" ou le destin ou je-ne-sais quelle chance aurait pu mieux faire son travail ...
     Et on a perdu, et c'est malheureux, à quoi bon ces "bonnes intentions" de la part des "gens" d'éluder la souffrance ?
     Notre souffrance les DERANGE.
     Elle est en nous, pourtant, cette foutue souffrance, à gérer jour après jour comme on peut, pas comme on "veut",( enfin c'est comme ça que je le ressens ...)
     Des "efforts" pour aller mieux j'essaie d'en faire mais c'est pas tous les jours facile .
     On a au moins droit à prendre tout son temps ...
     Bien solidairement, Martine.

Hors ligne piera

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 170
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #7 le: 07 Mars 2016 à 18:15:06 »
Oui Maéline,
Une montagne de maladresses, qui ne reflète que la terreur que la mort suscite, alors que tu as juste besoin d'une épaule sur laquelle pleurer toute ta douleur de maman. Ta légitime douleur, donne-toi le temps de l'accueillir cette douleur d'ailleurs, ne l'escamote pas, sinon elle te sautera à la figure sans crier gare !
Tu as mal, affreusement mal, atrocement mal, prends soin de toi, ne sois pas trop cruelle avec toi.
Tu as fait tout ce qu'il fallait, tu n'auras pas forcément de réponses à ce qui s'est vraiment passé.
Tendrement avec toi.

Hors ligne Ludmilla 31

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 180
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #8 le: 07 Mars 2016 à 18:15:54 »
A Maëline

Que dire de plus ,je compatis à ta souffrance ,tu as eu si peu de temps avec ta puce ,oui c'est injuste ,viens crier ,hurler ici ,soulage toi ,les autres qui n'ont pas perdu un enfant ne peuvent comprendre .

Pose ta tête sur mon épaule petite Maëline ,JE et NOUS sommes là avec toi .

Prends soin de toi ,soit égoïste ,vis ton deuil comme tu le sens et laisse ceux qui ne comprennent pas .

Martine .

Maëline

  • Invité
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #9 le: 10 Mars 2016 à 12:37:18 »
Bonjour à toutes et à tous,

Hier soir je me suis sentis mal, je ne supporte pas que cette douleur se propage en moi si violemment. Le manque de mon bébé est atroce surtout quand mon conjoint s'amuse avec ses enfants, ris aux éclats, et moi la seule chose que je puisse faire c'est de m'isoler entre la colère et les pleures. J'aimerai pouvoir leur parler de leur petite sœur, qu'ils ne l'oublie pas, j'aimerai que mon conjoint pleure devant ses enfants quand il en à besoin pour qu'ils se rende compte que ce n'est pas les seuls de la famille, que leur petite sœur est aimé par leur père. Mais quand je parle de mon ressentis à mon conjoint il me réponds qu'il n'a pas envie d'en parler, que cherche t-il à préserver ses enfants? Il m'est impossible de continuer la vie comme si de rien ne s'était passée. Il lui reste ses enfants, mais moi que me reste t-il ? Du chagrin, de la colère, du désespoir, je suis anéantie, je pleure, je souffre car il tient pour ses enfants et moi à qui dois je me retenir? Ais je une place dans cette famille en tant que belle mère et maman en deuil. Où suis-je? Que dois-je faire? Me retenir de pleurer quand les enfants sont là? J'ai tant d'amour à donner mais cela est difficile pour moi les enfants voit leur maman une fois tous les quinze jours. Jamais je n'entendrais de leur bouche maman je t'aime, jamais ... J'aurai pu avoir tout ces moments de bonheur voir grandir son bébé l'aimer de tout son cœur, mais cette amour est emprisonnée dans la mort de ma fille elle qui était mon rayon de soleil, ma joie de vivre.

Une amie m'a dit un jour "écoute ta fille n'a vécu que six mois, regarde ces parents qui viennent de perdre leur enfants de 17 ans leur peine doit être encore plus grande". Pourquoi comparer la perte d'un ados à un bébé la déchirure est la même c était notre bébé notre chair notre sang la mort de notre enfant ne devrait pas se faire avant nous même à n'importe qu elle âge cela nous détruit plus rien nous fait envie. Ce qu' a dit mon amie m a énormément blessée, comment ose t elle me dire une chose pareil elle qui n ' a jamais eu d enfant.   

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 781
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #10 le: 10 Mars 2016 à 14:09:02 »
Essaie de ne pas te laisser atteindre par toutes ces paroles blessantes. Ils ne savent vraiment pas de quoi ils parlent. Le savions-nous avant ?! Je ne peux qu’espérer que je n’avais pas blessé une jeune femme qui venait de perdre son bébé à l’accouchement alors que j’étais enceinte.

Tu as dû entendre « ça à été une délivrance pour elle (et moi alors je souffre de son absence devrais je la rejoindre pour être libérer de ce mal qui me tue chaque jours) ». Malgré tout, pourquoi ne pas répondre ce que tu pensais ? Ta mère arriverait peut-être à comprendre ce que tu vis.


Un parent ne devrait jamais perdre son enfant indépendamment de son âge.

Quand mes proches devenaient trop pressés de me voir remonter la pente, je leur expliquais ce que j’avais lu sur le deuil, qu’il ne fallait surtout pas le refouler. Après ça, ils me laissaient tranquille.

Tu pourrais lire ce livre et le faire lire à tes proches ou donner des copies des chapitres où Fauré dit comment les proches pourraient t’aider :
http://www.christophefaure.com/vivre-le-deuil-au-jour-le-jour/

Ici, sous la rubrique « comprendre », tu devrais pouvoir trouver sous peu l’article « aider » : http://deuil.comemo.org/category/comprendre-le-processus-de-deuil
Probablement, tu auras aussi les conseils pour les proches.

Je comprends que tu te poses tant de questions existentielles. Peut-être, il serait utile d’en parler avec une psychologue connaissant bien le deuil afin d’avancer dans tes réflexions.

Je crois aussi qu’il serait important que les enfants de ton conjoint puissent parler de leur petite sœur.

A part ça, je me joins à ce qui a déjà été dit.

Accroche-toi, un jour après l’autre.

Maëline

  • Invité
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #11 le: 11 Mars 2016 à 09:36:09 »
Merci pour ton message Méduse merci de me lire de m'écouter de me comprendre de me laisser faire à écrire encore et encore ...

J'ai eu un besoin fondamental de discuter avec les enfants ce matin, ils ont 9 ans et 11 ans, je leur ai demandé ce qui les avait marqué ces dernières années, l'événement qui les avait réellement attristés. Et tous les deux m'ont répondu à l'époque où ils étaient bébés (donc il n y a pas longtemps) une dispute assez violente que leur père et leur mère avait eu. Et là j'ai compris  qu'être avec leur père ou ailleurs ne changeait rien pour eux . Papa et maman voila le sujet qui les a traumatisés, je suis conne d'avoir pensé un seul moment que la perte de leur petite sœur les avait affectés, ne serait ce qu une pensée pour ma puce. Mais rien que du silence, ma chérie je suis désolée j'aurai aimé que l'on soit une famille mais ce n'est pas le cas, ils n'ont pas réussi à t' aimer même à l'hôpital. Le plus petit m' a dit également, et je sais que la vérité sort de la bouche des enfants, mais Maëline était notre demi-sœur et non notre petite sœur. J'ai du mal à leur faire comprendre que c'était la fille à leur père et ça l est toujours d ' ailleurs, ils ne comprennent pas. Pour eux elle ne fait pas partie de la famille, ils l'ont oubliés, ils ne l'ont jamais aimé. Moi seule l'ai aimé et l'aimera toujours, pour eux je ne suis rien et je ne sais pas ce que je fais ici d'ailleurs, être belle-mère est trop dur à porter, je ne fais pas partie de leur vie. Un peu plus de 4 ans que je suis parmis eux mais comparer à 11 ans de vie avec leur mère, moi je suis rien à côté. Rien que le néant, je suis conne d'avoir penser qu'il m'aimer qu ' ils aimaient leur petite soeur. Vaut mieux en finir de cette vie qui ne veut pas de moi.   

Je t'aime ma fille tu me manque tellement reviens vers moi ne me laisse pas toute seule je ne me sents pas capable d'aimer si on ne me donne rien en retour.

Hors ligne Helpa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 372
  • En manque de ma fille partie volontairement à16ans
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #12 le: 11 Mars 2016 à 10:42:27 »
Bonjour Maéline,
Ton appel au secours m'a ému profondément. Malheureusement, je ne me sens pas qualifié pour t'aider. Je veux juste te dire qu'un deuil c'est quelque chose de personnel. Personne ne le vit de la même façon. C'est normal que ton homme et ses enfants le vivent  différemment de toi, et de façon moins violente. Comme tu ne peux pas compter sur eux ni sur ta famille pour t'épauler, tu as bien fait de venir ici. Il faut que tu parles de ta douleur, à l'extérieur, ici, dans des groupes de parole, avec des psys spécialisés dans le deuil des enfants, etc...

Je pense bien à toi.

Maëline

  • Invité
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #13 le: 11 Mars 2016 à 10:45:54 »
J'ai envie d'hurler, crier, tout casser dans cette chambre qui aurait dû être la tienne, j'avais tout préparé avec soin. Même que j'avais installé ton lit dans notre chambre en janvier 2015 car j'étais persuadée que tu allais rentrer. Et pourtant ce jour là tu avais encore le masque à oxygène les infirmières m'avait bien expliqué qu' elle n'était pas assez forte pour sortir. Mais je l'a souhaité à la maison pour mon anniversaire le 04/02/2015, je te voulais près de moi, toute fière d'être ta maman heureuse que tu sois enfin rentrée chez toi. Mais rien ne s'est passé comme je l'avais imaginé ma famille à insisté pour que je  fête mon anniversaire à la maison, mais je n'en avait aucune envie, ma fille était à l ' hôpital je n'avais pas la tête à la fête. Mais pourtant je l'ai fait pour ma mère surtout, mais j'étais absente mon corps était là, mes pensées était à ma fille.

Et puis les jours passent, les mois défilent et ton état ne s'améliore pas.

Ce jour là j'étais avec mon conjoint sur POITIERS on avait passé le weekend à la maison des familles, mais je m'empressait au matin pour vite te retrouver, j'avais croisé une infirmière inquiète qui nous avais dit que notre fille avait passé une mauvaise nuit, que l'interne passera nous voir pour plus d'explications. Je suis rentrée dans la chambre et là je me suis aperçu que tu n'avais plus ta sonde gastrique, celle çi avait des taches de sang à l'intérieur. Nous étions inquiets que se passait t-il? Toujours pas d interne c'était un dimanche pas d'équipe médicale pour passer une radio. Personne, l'infirmière m'avait conseillé de te prendre en peau en peau malgré ta fatigue. Je t'avais prise dans mes bras, tu t'étais endormie contre moi, et ton papa était partie prendre un café au rez de chaussée. J'étais pas bien une heure après tu toussais énormément, la maladie n'arrangeait rien à cela, tu pleurais quelque chose te gênais, je te parlais mais rien n'y faisais. En une fraction de seconde j'ai été choqué du sang qui sortait de ta bouche, tu était immobile, les yeux fixé au plafond, j'avais appuyé sur la sonnette personne n'était venu de suite, j'ai essayé de faire de bruit comme j'ai pu, j'ai hurlé de toute mes forces pour avoir de l'aide. Apres de longues minutes qui m'ont paru interminable toutes l'équipe à couru pour sauver mon bébé, on m'avait sorti de la chambre,il fallait transfuser ma fille car elle avait perdu beaucoup de sang. Je n arrivais plus à marchais mes yeux était remplis de larmes, mon conjoint n'était toujours pas arrivé. On m'avait enfermé dans une des chambre en face de la sienne, j'avais appris que ma fille avait fait un ulcère à l'estomac, qu'elle était dans un état critique. Il à fallu plusieurs semaines pour que les traitement ai fait son effet, au jour d'aujourd’hui je ressasse cet affreux épisodes dans ma tête. Toujours avec ce malaise et seule, personne pour te sauver.

Hors ligne Romane

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 729
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma vie mon bébé decedée le 25/04/2015
« Réponse #14 le: 11 Mars 2016 à 11:31:12 »
Bonjour Maëline
Oui cette envie d'hurler de tout casser, ces images qui sont omniprésentes.
C'est important de l'écrire
Romane