Auteur Sujet: ma fille perdue a tout jamais  (Lu 6710 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

eden

  • Invité
ma fille perdue a tout jamais
« le: 30 septembre 2015 à 00:25:01 »
voilà en novembre 2014B,j'ai perdu NADIA ma fille chérie suite à une chirurgie gastrique, elle avait 36ans ,elle laisse deux petits enfants et un papa désemparé face à ce drame.
Moi sa maman ,je souffre de cette séparation tragique ,elle était la vie,elle aimait rire,s'occuper des autres, c'était son principal souci ,faire du bien et tout d'un coup, plus personne La .vie en a décidé autrement
Face à cette douleur et à ce vide immense,je n'arrive plus à me dire que sans elle la vie continue NONc'est trop dur ELLE aimait trop la vie,ELLE se battait chaque jour pour les siens (mari,enfants,papa,maman,son frère ,sa soeur et ses amies.....)
c' est trop injuste


Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 781
Re : ma fille perdue a tout jamais
« Réponse #1 le: 30 septembre 2015 à 00:55:00 »
Je suis triste de t'accueillir sur ce forum. Ton chemin de deuil sera long, mais doucement, l'intensité de ta douleur diminuera.
Je suis convaincue maintenant que la mort n'est qu'un passage vers une autre forme d'existence et que nous nous retrouverons. J'ai eu beaucoup de signes de ma fille ainée ce qui m'a aidé à tenir et à reprendre ma route (?) au bout de 4 ans et 7 mois.
Accroche-toi, un instant après l'autre et viens parler d'elle et de tes émotions.
Méduse

Hors ligne Hortensia

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 120
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma fille perdue a tout jamais
« Réponse #2 le: 30 septembre 2015 à 18:16:52 »
Bonjour Eden,

La mort de son enfant est une terrible douleur, pour moi cela fait un peu plus de 7 mois et je suis brisée, une fatigue énorme, alors que je suis à la maison. Je vais en parler à mon médecin, car j'ai l’impression que mes forces m'abandonnent. J'ai rêvé deux fois que je prenais un choc en pleine tête et je me suis réveillée, ça pour avoir subi un choc...nous sommes sous le choc!
La mort d'une personne jeune est toujours une terrible injustice. Nous avons perdu une partie de nous même. Le vide et le manque grandissent au fil des jours. J'habite un petit village depuis 15 ans et je n'avais jamais mis le pieds au cimetière qui se trouve proche de l'école où mon fils allait enfant. C'est surréaliste!!!!!
On ne sait plus vraiment de quel côté du miroir on se trouve.
Se battre pour tenir et avancer une journée de plus pour ceux qui restent.