Auteur Sujet: Jérôme mon enfant  (Lu 9149 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Une Maman

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 39
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #45 le: 09 Novembre 2017 à 02:48:25 »
Cette nuit comme toutes celles qui ont suivies ton départ, je suis seule avec toi Jérôme.
J'aime la nuit et je ne dors pas, plus les jours passent, plus je pense à toi, je t'aime tellement.
Je ne comprends plus rien à "la vie" et je n'ai qu'un souhait celui de te rejoindre.
Je me laisse 4 ans de souffrance comme toi tu les as vécues et après .......
 Avec toi pour toujours.

Maman
 

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1600
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #46 le: 09 Novembre 2017 à 23:21:57 »
Bonsoir "Une Maman",

Avec ta permission, je m'assois à côté de toi..

Nous n'avons pas à être des martyrs de la Souffrance.... AMIE, comprends tu ?

Nous sommes sur le même échelon de l'incompréhension de la vie mais soyons humbles... acceptons nos limites !

" Te rejoindre "... je comprends tellement...

MOI, je ne veux pas le rejoindre comme ça... j'aime encore et je suis encore aimé !

"Une Maman" ... Tu aimes et tu es encore aimée.

Respectons l'Amour des autres... de toutes nos forces... résistons !

Personne n'appartient à personne... MAIS, nous ne nous appartenons pas non plus !

Pour moi... pour toi... OUI, OUI, OUI.......... et pour les autres aussi  !

VIVRE avec...  :'(

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
« Modifié: 09 Novembre 2017 à 23:37:36 par Federico »
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Une Maman

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 39
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #47 le: 10 Novembre 2017 à 02:06:17 »
Merci Frederico
Je suis au bord du gouffre, mes ruminations ne me quittent pas et je ne me sens pas soutenue par mes proches.
J'ai l'impression que je sens comme un ovni, venue de nulle part, mon mari qui est malheureux lui aussi ne parle
pas avec moi de Jérôme, il arrive à se détacher à vivre comme "avant", c'est compliqué .....
Ma fille non plus ne parle jamais de son frère.
Ma Belle fille ne m'a jamais parlé de Jérôme alors que j'en avais exprimé le souhait par courrier.
Tout ces non dits me pèsent, je serai bien sur une île déserte seule avec mes pensées et Jérôme.

Bonne nuit

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1600
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #48 le: 10 Novembre 2017 à 02:25:58 »
Je ne peux t'envoyer de message privé MP... ta messagerie est bloquée !

Je suis là... assis sur une chaise... si tu souhaites me parler... je t'écoute... raconte moi !

Reprends ton souffle, respire profondément, tranquillement, doucement...
Tu n'es pas seule...

Ici, au forum... tout le monde sait que j'aime régulièrement aller ... aux Seychelles !

Personne n'est coupable... Vous souffrez toutes et tous...  sois indulgente... sois douce !
Caresse ta colère .... respire et "apprivoise"...

Restez ensemble... tous réunis... solidaire ! tenez vous la main !

Des larmes ? oui... si tu éprouves le besoin...

F.

Je suis toujours là ... tu peux compter sur moi ! n'hésite pas !
« Modifié: 10 Novembre 2017 à 03:07:26 par Federico »
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2113
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #49 le: 10 Novembre 2017 à 12:00:00 »
    Chère maman de Jérôme,
    chers parents en deuil ... cher Pascal, mon frère ...

    Quand vit dans le VRAI, on vit toujours fragiles ...
    Quand on vit une vérité carrément cruelle,
    on vit DANS LE ROUGE ...

    Danger, oui, danger ... sang et mort ... cris d'agonie ...
    Les feux verts des distractions nous mentent odieusement ...
    Nous proposent de vivre facticement ...
    ça va pour 5 minutes de "socialisation" ...
    Trop de contraste avec notre vérité de souffrance !

    Mélancolie, doux feu orange et noir ...
    Comme un corps de guitare ouvert sur le caisson de résonance ...
    Notre poésie intérieure, le chant de notre Amour ...

    Puisse cette image biaiser la violence du contraste de survivre à un enfant adoré ...
    M.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Une Maman

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 39
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #50 le: 11 Novembre 2017 à 02:56:58 »
Frederico

Merci, merci de tout cœur, par tes mots bienveillants tu apaises quelque peu mon mal être
.
J'admire ta générosité, tu fais preuve de compassion pour les autres alors que toi tu souffres, tu cries ta douleur
depuis que Raphaël n'est plus à tes côtés.

 Je voudrai moi aussi t'apporter un peu de douceur mais je n'ai pas les mots.

Tu t'exprimes avec beaucoup d'éloquence, n'as tu pas envisagé d'écrire un livre?
Je lis beaucoup les cris de Papa qui ont perdus leur enfant de cancer(Philipe Forest, Pierre Jourde),
je partage leurs sentiments de révolte face aux violences que la vie nous inflige.
On parle des Mamans et de leur douleur, mais les Papas  ils sont oubliés, ils sont forts.....

Beaucoup de douceur d'une Maman  à toi Papa qui pleure

Hors ligne Une Maman

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 39
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #51 le: 12 Novembre 2017 à 02:10:46 »
Jérôme

La maman d'un de tes amis a téléphoné pour avoir des nouvelles.
Elle m'a dit : "cela va un peu mieux", ce à quoi j'ai répondu :"non, c'est de pire en pire", elle a paru étonnée.
Elle a perdu son mari d'un cancer il y a quelques années donc elle connaît les ravages de cette maladie.

J'ai dû lui expliquer que perdre son enfant est inconcevable, le voir souffrir physiquement et moralement seul
(bien qu'accompagné)dans une telle détresse.

Elle m'a répondu :"il ne souffre plus", et alors...., est ce qu'à 36 ans on doit quitter ce monde pour ne plus souffrir?

Puis elle m'a branché religion, elle est fervente catholique, je lui ai dit que j'étais athée bien qu'ayant reçu
une éducation chrétienne(baptême, communion), là encore elle est restée sans voix.

Elle est gentille, c'est vrai, mais sa communication téléphonique ne m'a rien apporté, elle ne peut pas comprendre
cette douleur qui me tenaille, qui me hante de ne plus te voir heureux, ne plus te voir sourire, ne plus pouvoir te
parler et te dire je t'aime.

J'aime être seule avec toi la nuit mon garçon, le silence est propice au recueillement et aux pensées d'amour de ta
maman, j'ai besoin d'entrer en communion avec toi, de te pleurer sans avoir à me justifier.

Je t'aime.

Maman 
 
   

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2113
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #52 le: 12 Novembre 2017 à 11:59:58 »

    Purée, horreur, quand on nous branche dogmes en tous genres ...
    Manque de sensibilité garanti !
    C'est abominable, ceux qui veulent "tout arranger", supercherie !
    Se faire "une raison" ...
    - Chargez et bombardez !
    - Les deux, avec zèle, mon général !
    ps: si ce brin d'humour te semble déplacé, dis-moi et j'enlève mon message ...
     Martine, qui respecte infiniment ta peine et ta révolte ...  :-*
   
   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1600
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #53 le: 12 Novembre 2017 à 15:54:32 »

Je me sens proche de toi "Une maman"...

Nous avons une douleur qui se ressemble...
Actuellement, la colère est dominante chez toi ... chez moi !
Je suis également athée tout en ayant reçu une éducation chrétienne (baptême et communion) ... tout comme toi !
Cela ne m'empêche pas de visiter et de me sentir bien dans les églises et les abbayes.
Depuis 5 ans, je fais même régulièrement des "retraites" dans des monastères... strictement personnelles... elles sont spirituelles... toujours en pensées avec mon fils Raphaël.
Et puis, j'ai mon discret, très intime, silencieux et solitaire... Petit Monastère... où j'aime accueillir douleur & souffrance, musique, poésie, joie & tristesse, sourires & pleurs... j'aime les âmes sensibles sans domicile fixe !
Nous savons apprécier notre solitude en plein milieu de la nuit ! nous veillons la nuit !
Recueillement silencieux...
Pleurer sans avoir à se cacher... ni se justifier !
Ma voix est de plus en plus intérieure...
Aimé & être aimé...
Pour moi... pour toi... pour les autres !

"Nous n'avons pas à être des martyrs de la Souffrance.... AMIE, comprends tu ?"

"Quand on vit dans le VRAI, on vit toujours fragiles ...
Quand on vit une vérité carrément cruelle,
on vit DANS LE ROUGE ...

Trop de contraste avec notre vérité de souffrance !

Notre poésie intérieure, le chant de notre Amour"...
Sublime Souci !

Jérôme... une pensée pour toi.

A bientôt "Une Maman".

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Une Maman

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 39
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #54 le: 13 Novembre 2017 à 01:59:38 »
Souci, frederico, votre soutien m'émeut et me réconforte, merci.

Cette chanson de D Balavoine est le reflet de mes pensées :

Pourquoi je vis,  pourquoi je meurs
Pourquoi je ris, pourquoi je pleure
Voici le SOS
D'un terrien en détresse
J'ai jamais eu les pieds sur terre
Jaim'rais mieux être un oiseau
J'suis mal dans ma peau

J'voudrai voir le monde à l'envers
Si jamais c'était plus beau
Plus beau vu d'en haut
D'en haut

J'ai toujours confondu la vie
avec des bandes dessinées
J'ai comme des envies de métamorphose
Je sens quelque chose
Qui m'attire
Qui m'attire
Qui m'attire vers le haut

Au grand loto de l'univers
J'ai pas tiré l'bon numéro
J'suis mal dans ma peau
J'ai pas envie d'être in robot.........

Douce nuit  Papa de Raphaël

Une maman





Hors ligne Une Maman

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 39
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #55 le: 14 Novembre 2017 à 04:24:04 »
Beaucoup de compassion pour toutes les personnes qui ont perdu un être cher, ou celles qui sans rien demander
ont perdu la vie en cette triste journée du 13 novembre 2015.

Que d'injustice et de révolte dans ce monde que je ne comprends plus.

Jérôme je sais que cette horreur ne t'aurai pas laissé indifférent,
Les délaissés de la vie te révoltaient, tu voulais faire des maraudes auprès des SDF.
Ton humanisme et ta générosité pour les autres m'ont toujours touchée,
je ne peux pas envisager la vie dans toi,
plus personne dans mes proches n'a cette profondeur d'âme qui te caractérisait.

Maman   

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2113
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #56 le: 14 Novembre 2017 à 09:19:25 »

    La profondeur d'âme est beaucoup trop rare ...
    Les meilleurs s'en vont ...
    ça doit conserver, d'être superficiel ...
    M.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Une Maman

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 39
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #57 le: 15 Novembre 2017 à 04:04:27 »
Jérôme

Il y a 15 mois, c'était ta dernière nuit
.
Ton épouse était  tes côtés, ainsi qu'une infirmière car ton état empirait.
Ton Papa et moi sommes arrivés dans ta chambre le matin, tu semblais très mal,
je ne t'ai pas embrassé pour te dire bonjour parce que je sentais que ce n'était pas le moment.

Nous avons assisté toute la journée à une lente agonie puisque tu est mort à 18 H.
Tu ne pouvais plus respirer, dans la chambre nous n'entendions plus que ton râle agonique,
tu étais très agité et ne trouvais pas de position qui te soulage.
Je passais mon temps à aller dans la salle des infirmières pour demander de l'aide.

On parle beaucoup de la fin de vie " mourir dans la dignité", qu'en est-il?
Comment effacer ces images de ton dernier jour?
C'est impossible, les âmes bien pensantes disent :" il faut penser aux bons moments"!!!! 
Voir son enfant dans une telle détresse, c'est intolérable et cela laisse des séquelles à vie.

Toujours avec toi mon Jéjé.

Maman
 

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1274
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #58 le: 15 Novembre 2017 à 18:58:11 »
Une maman
 je suis arrivée sur ce forum suite a la mort de mon fils de 19 ans dans un accident de la route
 en 1992 j'ai perdu mon conjoint d'un cancer de l'ethmoide avec un envahissement de la base du crane
Comment effacer ces images de ton dernier jour?
C'est impossible, les âmes bien pensantes disent :" il faut penser aux bons moments"!!!! 
Voir son enfant dans une telle détresse, c'est intolérable et cela laisse des séquelles à vie.

 j'ai cru  devenir folle avec des hallucinations ou je le voyait partout dans la rue , des flashs ;tous mes souvenirs étaient envahis par le stress post traumatique qui compliquait mon deuil jusqu'à ce que je me fasse prendre en charge , ça ne soigne pas l'absence le chagrin  bien sur mais ça a permis de décoller les émotions négatives qui font mal si mal
 affectueusement

Hors ligne Une Maman

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 39
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jérôme mon enfant
« Réponse #59 le: 16 Novembre 2017 à 01:47:21 »
kompong speu

Merci.

C'est si dur de penser que l'on a mis au monde un bébé, qu'on l'a vu grandir, s'épanouir pour en arriver là.
Nous étions si proches tous les 2, une même sensibilité, et surtout beaucoup d'amour.
Pourquoi la vie est-elle si injuste? c'était à moi de mourir, Jérôme avait toute sa vie à vivre.
C'est si compliqué de continuer......

Kompong speu je voulais t'apporter un peu de réconfort malgré les 2 horreurs que tu as traversées.
La perte de ton conjoint due à cette saloperie de maladie et celle de ton fils, chair de ta chair.
Je lis régulièrement ton désarroi sur ton fil.

J'ai envisagé le recours à un psy, mais je n'en ai pas la force pour l'instant.

Merci encore