Auteur Sujet: j'ai écris pendant environ un an ce que je vivais et aussi à mon fils  (Lu 4668 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne amimab

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
écrire et partager,
j'ai écris pendant environ un an ce que je vivais et aussi à mon fils, sous forme de texte ou de poésie. Depuis plus rien, rien à écrire , rien à confier. Par période je cherche une écoute, un équilibre, un écho, une réponse . Par période ressurgit le manque, la nostalgie m'envahit.
L'avantage de l'écriture c'est la relecture , voir ce que j'étais . Ainsi j'ai pu voir ma colère alors je me ressentais apaisé. Les mots y ont été pour quelque chose.
aujourd'hui je pense que je suis en quête de profondeur, je suis comme assaillit par la prière,  qui à mon sens ne convient pas dans les termes ou elle se présente. Je suis en quête de vérité. Par la mort, j'ai, nous avons, touché un instant de vérité qui nous ouvre à une perception de la vie dans une autre intensité. La mort : ce terme , ce passage m' implique dans une autre relation , une autre attitude. Parfois je suis comme grandit et très vite je redeviens homme, sur terre.
mon blog d'un temps  http://mi10lam.wordpress.com/
à bientôt

Hors ligne amimab

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
je reviens sur ce qui a été pour moi le questionnement et la révélation. Dans ma vie, dans nos vies les instants de vérité sont rares. La naissance surtout celle de l'autre , la communion dans la joie ou l'émotion ou la détresse , l'amour ( vous savez expliquer l'amour? ) et la mort. Des dimensions qui nous emportent ailleurs , qui nous transforment et surtout nous gardent hommes ou femmes et nous font comme passer un échelon d'humanité.
A 51 ans+6 je connais , je pose des mots sur ce que je deviens, transformé par un évènement C'est rarement arrivé avant, j'avançais... Dans ce forum je souhaite trouver un échange, une résonance. 57 ans de culture religieuse, d'influence religieuse viennent parfois confondre ma vie .Je reconnais facilement Jésus: il m'apprend à aimer. Marie j'y trouve ma maman . Dieu parce qu' ils en découlent, que l'on me la appris!. Aujourd'hui  c'est plus à mon fils que je me confie, il est comme le relai. Il est bien réel  mais il est mort .....et je tourne en rond.... Comment aimer celui qui n'est plus là.
Je suis à 95% dans cette vérité, elle me porte souvent et c'est la petite partie qui vient semer le désordre dans ma petite tête . Peut être m’aiderez vous pour les 5% restant.Simplement par votre témoignage..

Hors ligne amimab

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
quand vous lisez vous avez certainement une réaction , j'aimerai que vous sachiez la partager, même négative, un mot une émoticône, savoir que vous êtes là, en soutien.
bien chaleureusement avec vous

Hors ligne Webmaster

  • Administrateur
  • Membre Senior
  • *****
  • Messages: 257
  • Il n'est si longue nuit qui n'atteigne l'aurore.
Bonjour Animab,

Merci d'avoir partagé votre histoire, je vous ai également écrit un message privé . Je pense que votre texte manque de visibilité car comme je l'explique dans cette rubrique, il est conseillé de vous rendre dans la rubrique qui fait le plus écho en vous (Vivre le deuil de son conjoint, être un parent en deuil, après le suicide d’un proche, témoignage, etc..) et cliquez sur le bouton « Nouveau sujet » en haut à droite. Cela parait bête mais c'est très important :)
Si vous le souhaitez, je peux déplacer ces écrits dans la bonne rubrique (spiritualité par exemple) afin que chacun puisse mieux accéder et réagir à vos touchants témoignages comme pour les autres écrits que vous avez posté sur le forum.
Encore merci d'avoir partagez avec nous votre blog et n'hésitez à me répondre en MP :)

Chaleureusement,

Yacine


Hors ligne Webmaster

  • Administrateur
  • Membre Senior
  • *****
  • Messages: 257
  • Il n'est si longue nuit qui n'atteigne l'aurore.
Suite à nos échanges en messages privés, j'ai déplacé le sujet ici.
Encore merci Animab pour ce beau témoignage, je suis de tout cœur avec vous et votre petit.

Chaleureusement,

Yacine
« Modifié: 08 Mai 2014 à 22:22:58 par Webmaster »

En ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2482
Je suis toujours envieuse" de ceux qui réussissent à leur parler, leur écrire...sensibles à leur présence dans l'absence...
moi, je ne peux pas...
on n'écrit pas au néant...
mon Absente est très absente...
je me débrouille avec ce vide...

Hors ligne amimab

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
ne sois pas si envieuse!!! lhttp://forumdeuil.comemo.org/Smileys/classic/wink.gif  là je n'écris plus rien. Quand j'écrivais c'était pour moi  un besoin, une façon de vider. Il n'y a pas que l'écriture . J'ai eu besoin de faire un cœur avec des cailloux blancs . Tu n'imagines pas comme ça occupe . D'abord trouver des cailloux blancs puis réaliser le support  et assembler le tout . Quand il a été réalisé plus rien , je ne savais pas ou le mettre, bon j'ai trouvé une belle place à l'entrée de notre maison.
je suis passé par des petits rien , pour avancer dans cette peine
pose des mots sur ta façon de te débrouiller, partage nous ta débrouille

En ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2482

J'écris beaucoup... mais je ne lui écris pas à Elle...
Ce que j'envie c'est la possibilité de s'adresse à l'Absent/e... le rendant ainsi un peu présent malgré la mort, je sais que tu as une croyance qui te porte dans cette épreuve...
Face au vide au manque et au néant , nous avons eu besoin de faire des tas de petites choses concrètes pour se débrouiller avec le néant...des trucs symboliques, poser des gestes...je réfléchis à "ma débrouille" avant de vous la partager...
La création du coeur en cailloux blancs me parle bien et me touche beaucoup...je saisis parfaitement ce besoin puissant de faire...dans le même genre j'ai collé un petit cairn avec les coraux et coquillages ramassés sur une plage où nous étions allé en son" honneur", en pensées avec Elle...j'aurai tellement aimé en dresser un de très  grand cairn à l’endroit de son accident...pour en marquer le lieu...
Pourquoi un cairn?(wikipédia en dit à peu près ça:

Un cairn est un amas artificiel de pierres. On les trouve la plupart du temps sur les reliefs, les tourbières ou au sommet des montagnes. Ce terme est souvent utilisé en référence à l'Écosse, mais peut aussi être utilisé dans d’autres lieux.Ils remplissent plusieurs fonctions :
    baliser un sentier traversant un sol rocailleux ou aride, ou traversant un glacier ;
    repérer le sommet d’une montagne ;
    marquer un site funéraire ou célébrer les morts ;
    baliser la présence d'une grotte, certains de ses accès ou passages intérieurs.


Hors ligne Webmaster

  • Administrateur
  • Membre Senior
  • *****
  • Messages: 257
  • Il n'est si longue nuit qui n'atteigne l'aurore.
Bonjour Eva Luna,

Quand vous dites que vous n'arrivez pas à lui écrire "à elle", est ce en partie car vous avez l'impression de lui avoir dit tout ce que vous aviez à lui dire ?
Je ne sais pas si ça peut vous aider mais voilà un article avec des questions pratiques qui peuvent peut être vous aider Ecrire durant le deuil
Je trouve vos gestes symboliques autour des pierres très beaux, animab et Eva.
Moi, je suis plus touché par la symbolique des arbres c'est d'ailleurs pourquoi j'avais initié il y a bientôt 4 ans les Les Arbres de souvenirs
J'aime beaucoup votre idée de faire quelque chose sur les lieux du décès, marquer le lieu d'un symbole, ça m'inspire vraiment, peut être un jour y planterai-je un vrai arbre, merci beaucoup Eva.

Chaleureusement,

Yacine

Hors ligne Darwin

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 47
Bonsoir,
je suis comme Eva Luna... Du fait de mon côté cartésien, je n'arrive pas à avoir ce côté spiritualité dans le deuil.
J'essaye désormais d'aller de l'avant plutôt que d'essayer de faire ou d'espérer arriver à faire comme les autres parents en deuil ... Mais j'espère que ma façon de vivre le deuil est la mieux pour moi. Il m'est encore, 17mois après, insoutenable de voir un nouveau né ou une femme proche de l'accouchement, même en photo...
Chacun gère son deuil au quotidien et cela évolue au cours du temps et de nos expériences.
Bon courage

En ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2482
Ma fille: elle est morte, elle n'existe plus ,elle a été rayée de l'univers...de ma vie, de mon univers...
et le monde continue à tourner, et elle ne manque qu'aux très proches, les autres s'habituent...
une génération et l'oubli s'installe de toutes façons...
voilà comment je vis et ressens les choses et  je n'ai rien choisi...
je ne peux donc pas lui écrire ni lui parler...


Hors ligne Darwin

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 47
Pour mes proches, Charles n'est pas tombé dans l'oubli, ils y pensent mais ne nous le disent pas pour ne pas me blesser. Même son grand frère du haut de ses 4ans en parle de temps en temps, mais juste quand on est à deux... Nos anges ne sont pas oubliés, il faut leur trouver une place dans nos cœurs où ils sont au "chaud". J'ai mis plusieurs mois avant de lui "trouver" la bonne place, celle me permettant d'y penser sans pleurer, plus en paix. ;)
J'ai trouvé la place de Charles, une place où la parole n'est pas indispensable... Il n'y a que pour son anniversaire où l'on va poser une petite fleur symbolique au jardin du souvenir.

En ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2482
amimab c'est grâce à toi que l'idée et l'envie de faire cette liste est venue, merci merci vraiment, je l'ai mis sur mon blog mais je le partage ici aussi, Si d'autres endeuillés voulaient bien partager leur façon de se débrouiller avec la mort... ça serait bénéfique ... voir les trouvailles des autres, leur inventivité...
mais peut être ailleurs que sur ton fil de discussion dédié à tes écrits pour toi et ton fils?....
****************************************************************************************************
Ma débrouille face au vide, au néant ,à l’absence, au manque…un bricolage personnel pas si efficace que ça…pitoyables tentatives de remplir l’espace et le temps, l’esprit et le corps pour faire un fragile rempart au désespoir absolu…mais c’est mieux que ne rien faire… car faire quelque chose c’est aussi redevenir acteur de sa vie après avoir subi l’épreuve de l’arrachement-amputation-pulvérisation…reprendre la main sur un monde fracassé par la mort...alors j’ai fait….le cœur brisé mais debout…

*Chercher, trier, développer, afficher ….des photos en très grand nombre sur les murs de mon salon

*Disposer 2 photos sur ma table basse ,fabriquer un grand pèle-mêle dans le couloir, encadrer ses plus belles photos ,les poser sur la commode

*Allumer une bougie quasi en permanence quand je suis là

*Mettre des fleurs fraiches derrière sa photo

* Coller des coraux et coquillages ramassés sur une plage pour Elle, pour fabriquer un cairn ¤ et le poser devant sa photo, comme une offrande païenne

*Acheter des cœurs en bois, en pierre ,en fer,en rotin… les déposer devant une photo d’ELLE

*Entourer un cadre d’un voile noir, symbole du deuil dans ma maison

*Réaliser un petit autel avec de menus objets qui lui appartenaient ,les réunir, pleurer

* Faire des livres photos ,sur le net, avec amour et force larmes :Elle, Elle et nous ; Elle et son chéri, Miami pour Elle,

*Placer son prénom quand je parle ou quand j’écris : Emmanuelle

*Réunir amis et famille à la date anniversaire de sa mort, avec des textes, des musiques, une collation

*Réunir sa famille proche, nous, chaque 6 du mois pour nos petits-diners-du-six, après avoir déposé nos petites-fleurs-du-six au cimetière.

*Lire sur la mort, le deuil, la conscience, les EMI… acheter des livres,chercher des articles

*Dessiner 2 mandalas dédiés à ma fille

*Dessiner des zendalas , sorte de méditation par le dessin

*Écrire pour faire reculer le vide et le néant(forum de deuil, blog de deuil , journal de deuil, témoignage de deuil…)

*Penser à Elle, toujours

*Caresser l’idée d’un livre de mémoire, in memoriam….in loving memory , je ne trouve pas l’équivalent en français… pour témoigner de sa vie, de son histoire, des souvenirs que certains ont, des traces qu’elle laisse dans leurs vies, nos vies…

*Correspondre avec d’autres mamans endeuillées pour partager

*Ecrire un livre de témoignage de ma douleur de maman ( presque terminé, je cale sur la photo de couverture...)"