Auteur Sujet: Cancer du sein suite perte d'un enfant  (Lu 3720 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Cancer du sein suite perte d'un enfant
« le: 06 Juin 2013 à 08:39:49 »
Voilà je poste cette discussion car nous sommes pleins de maman ici et je voulais savoir si vous avez entendu parler de ceci.

"ON" dit qu'une maman qui a perdu son bébé, son enfant, son tout petit a plus de chance de dévolloper un cancer du sein...
Le sein qui représente la maternité...
Bon ok, j'ai aussi toujours entendu dire que l'allaitement diminuer le risque de cancer chez la femme, et j'ai allaité en tout 5 ans...
Tout ça, ce ne sont que des chiffres! Il n'y a qu'a voir les cancers des poumons de non fumeur et des fumeurs qui se porte parfaitement toute leur vie!

La dernière fois à une conférence chez mon psy qui apparemment, est un peu médium, il nous a demandé de faire un dessin.
Je me suis déssiner avec mon fils sur un chemin... Bref... Je ne suis pas une grande dessinatrice loinnnn de là, donc c'était très... basique...
Mais il a remarquer que deux traits se croiser au niveau de ma poitrine...
Il m'a dit méfiance... Il pense que notre corps sait au niveau cellulaire, plusieurs mois à l'avance, le changement qui va s'opérer. Et que ça transparait dans nos rêve, dessins, tout ce qui est inconscient... Bon ok...

J'en suis ressortie pas plus inquiète que ça...

Et cette nuit j'ai fait un rêve... J'étais ds une voiture à l'arrière et la conductrice avait chaud donc décide de retirer son pull pour mettre un t shirt. Elle enlève son pull, elle n'a rien dessous (quoi de plus normal lol) et je vois qui lui manque un sein, elle a une cicatrice...
Mais mon rêve était pas basé sur ça, c'était juste un détail... En fait c'était ma peur en voiture surtout, elle conduisait mal et je faisait une leçon de morale... Bref...

Ca yé, ça commence à m'inquiéter... Pffff...

J'avais besoin de l'écrire...

Dans toute la souffrance et la douleur où je suis, et bien je sens quand même un "de toute façon c'est pas fini..." :(
Avez vous connu ce genre d'angoisse?

Nat je sais que tu as déjà parlé de ta non confiance dans la vie, moi c'est pareil...
Je vois mon fils plein de vie et je me dis, pfff ça peut partir comme ça! Horrible...
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...

Hors ligne Bluette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 88
Re : Cancer du sein suite perte d'un enfant
« Réponse #1 le: 06 Juin 2013 à 18:04:00 »
Bonjour Rose-Enchantée,

Quand je lis ton message, et particulièrement ce passage,

"Dans toute la souffrance et la douleur où je suis, et bien je sens quand même un "de toute façon c'est pas fini..."
Avez vous connu ce genre d'angoisse?"

je veux te répondre que je connais bien cette angoisse.
Mon grand est décédé depuis presque 18 mois et elle me taraude sans cesse cette angoisse.
Evidemment, elle est moins présente qu'au début (j'avais d'ailleurs fait un post à ce sujet), mais elle n'attend qu'un moment d'inattention pour resurgir et je n'ai pas vraiment de solution à t'apporter.

Quant au débat de lien entre cancer du sein et perte d'un enfant, je ne peux pas te répondre, je ne connaissais même pas cette étude.
Courage.

B.

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Re : Cancer du sein suite perte d'un enfant
« Réponse #2 le: 06 Juin 2013 à 18:21:11 »
Oui comment faire confiance à la vie...  ???   :'(

Merci pour ta réponse
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...

Hors ligne N@t

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 164
Re : Cancer du sein suite perte d'un enfant
« Réponse #3 le: 06 Juin 2013 à 19:30:07 »
Quand j'étais petite et que je disais "on m'a dit que ..." à ma grand-mère, elle me répondait systématiquement "on est un con", ce qui ne signifiait pas que je ne devais croire personne mais que je devais remettre en question tout ce que je pouvais lire ou entendre et m'en remettre à mon propre jugement fondé sur des faits plutôt que sur ce qu'on peut raconter. Toujours rechercher des sources (avec un "s") sérieuses et savoir garder un esprit critique.
Malheureusement avec l'essor des média aussi bien écris que audio-visuels on peut trouver de tout et son contraire en matière de "on dit que ..." avec des milliers de témoignages ou d'études pseudo-scientifiques et il n'est pas facile de faire le tri entre le faux et le vrai.

Personnellement je n'ai jamais entendu parlé de ce lien entre la perte d'un enfant et le cancer du sein. Physiopathologiquement parlant cela ne se tient pas, cependant on sait que la psychologie joue un rôle, même si il n'est pas prépondérant dans les cancers mais dans ce cas il n'y a pas de différence entre le deuil d'un enfant, d'un parent ou un autre choc psychologique. Après si on garde un esprit critique on peut se poser d'autres questions, par exemple pourquoi le sein? pourquoi pas l'utérus puisque c'est là que l'on donne la vie à notre enfant, qu'on le construit cellule après cellule? ou pourquoi pas l'ovaire?

En ce qui concerne le parallèle avec l'allaitement je le trouve bon, oui c'est vrai que l'allaitement maternelle protège les enfants de beaucoup de choses et la femme d'autres choses, dont le cancer du sein, mais ce n'est pas du 100% (d'ailleurs "protéger n'est pas un terme adéquat mais on ne va pas s'attarder sur la sémantique). La médecine ce n'est jamais du 100%. J'ai d'ailleurs allaité Tristan 9 mois et cela ne l'a pas empêché d'avoir un lymphome.

J'ai eu affaire aux dires de 2 "médium" dans ma vie, soit disant super bons, recommandé par des amis et tout et tout. Le 1er j'avais 18 ans, il a prédit que mon 1er enfant serait une fille ...... j'ai eu un garçon lol (et non je n'avais jamais été enceinte avant Tristan ^^).
Le 2eme il  a quelques années a vu mes enfants (Tristan et Gaïa, le dernier n'était pas encore là) et il a dit que Tristan serait amené à faire de très grandes choses quand il serait adulte ... on connait tous la suite, il ne sera jamais adulte ... donc bon, voilà quoi ...


Je dirais que des angoisses on en a tous, elles se manifestent de manière plus importante quand on est vulnérable comme en ce moment, parfois elles étaient inconscientes avant. En ce moment on parle beaucoup du cancer du sein dans les médias, sans doute n'y as-tu pas vraiment prêté attention mais que ton inconscient lui oui, associant le sein à la maternité.

Lorsque j'ai appris que Tristan avait un lymphome, la 1ere chose que je me suis dit c'est "cela n'en finira jamais?" J'avais l'impression qu'on me refusait le droit au bonheur et je trouvais cela terriblement injuste. J'ai passé toute ma vie à me battre pour survivre, pour vivre, pour me donner un avenir et en donner un à mes enfants (*) et à chaque fois que j'arrivais à sortir la tête de l'eau un nouveau malheur arrivait. Depuis 2 ans on refaisait notre vie avec les enfants et on était enfin arrivé à un certain équilibre nous permettant de faire des projets d'avenir depuis quelques mois et là tout s'écroulait à nouveau. Encore une nouvelle bataille, pire même, une bataille plus dure que toutes les précédentes mais on allait se battre à nouveau pour la gagner. Depuis qu'il nous a quitté j'ai tout laissé tomber, je n'ai plus envie de me battre, j'ai l'impression que plus on trouve un équilibre satisfaisant et plus le malheur qui nous tombe dessus est grand, donc que se passera t'il si je surmonte à nouveau cette épreuve? M'enlèvera t'on mes 2 autres enfants?





(*) pour l'explication "courte", je sais qu'il y a des gens encore moins chanceux que moi mais je suis issue d'une famille "d'en bas" comme on dit et en plus surendettée jusqu'au cou, de ces familles où les femmes ne travaillent pas, ou au moins font du ménage ou garde des enfants. Ma mère est une femme "simple", pas très intelligente, j'étais son 3eme enfant, le 1er a été confié à mes grand-parents, le 2eme à la DASS et moi j'ai d'abord été confiée à ma tante avant que ma grand-mère ne vienne me chercher ne supportant pas l'idée de me laisser dans une famille où l'homme était violent. Ma mère n'avait pas de boulot stable, elle faisait donc des petits boulots saisonniers dans les hôtels du sud, à l'autre bout de la France). Mon père biologique s'étant bien sur fait la malle avant même ma naissance. Même une fois que ma mère s'est stabilisée, elle n'a jamais été très expansive avec ses sentiments, les bisous, les câlins, ce n'était pas trop son truc. Mon frère ainé a fini toxico/dealer (je ne l'ai pas vu depuis plus de 10 ans et ne lui ai pas vraiment parlé depuis presque 20 ans), je ne sais même pas comment j'ai trouvé la force de m'en sortir mais je l'ai fait. J'ai fait des études, j'ai bossé pour mes les payer, j'ai fondé une famille avec un crétin manipulateur qui m'a détruit psychologiquement, je l'ai quitté (avec du mal mais j'ai fini par y arriver) et j'ai redémarré une nouvelle vie.
« Modifié: 06 Juin 2013 à 19:37:59 par N@t »
Natacha, maman de Tristan, emporté par un lymphome foudroyant le 28 Avril 2013 peu avant ses 13 ans, après 7 semaines de combat acharné contre la maladie.

Hors ligne Bluette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 88
Re : Cancer du sein suite perte d'un enfant
« Réponse #4 le: 10 Juin 2013 à 12:04:40 »
Nat,
Nos trajectoires ne se ressemblent pas mais malheureusement, l'accumulation de malheurs est la même.
Lorsque j'ai annoncé le décès de mon fils aîné à une amie de très longue de mes parents, son cri a été : "Rien ne te sera jamais épargné". C'est un résumé exact.
L'épreuve que nous subissons toutes et tous ici est bien entendu la pire qui puisse arriver.

Rose-enchantée,
Le seul conseil que je peux te donner est d'arrêter d'y penser, même si je sais que c'est impossible.
Il est possible qu'il y ait un lien, il est aussi possible qu'il n'y en ait pas alors dans le doute essaie de choisir la voie positive.

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Re : Cancer du sein suite perte d'un enfant
« Réponse #5 le: 10 Juin 2013 à 20:41:27 »
Je n'ai pas eu une enfance heureuse, mais qd mm des choses positives et dernièrement justement, j'allais mal à cause du viol que j'ai subi à 15ans et d'autres choses rapport à un ami de mon père... Cela m'a énormément perturbé et à désiquilibré complètement ma vie...
J'en souffrais beaucoup...

Je parle au passé, car la perte de ma nénette d'amour occulte complètement le reste...
Et je me rappelle avec un effet bizarre le mal être que je ressentai, c'était fort... Et ça s'est envolé en fumée aujourd'hui...
Sensation étrange...
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...

Hors ligne Bluette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 88
Re : Cancer du sein suite perte d'un enfant
« Réponse #6 le: 12 Juin 2013 à 21:09:44 »
La série noire continue après les impôts et le juge des tutelles, mon petit a décidé d'aller vivre chez son père.
Il agitait cette menace sous mon nez depuis plusieurs semaines (mois) et il est parti aujourd'hui.
Je me dis que c'est peut-être aussi bien que l'on s'éloigne un peu l'un de l'autre mais ça fait mal.

Hors ligne N@t

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 164
Re : Re : Cancer du sein suite perte d'un enfant
« Réponse #7 le: 12 Juin 2013 à 22:21:00 »

Je parle au passé, car la perte de ma nénette d'amour occulte complètement le reste...
Et je me rappelle avec un effet bizarre le mal être que je ressentais, c'était fort... Et ça s'est envolé en fumée aujourd'hui...
Sensation étrange...
Je connais cela aussi, il y a encore 2 ans j'avais d'importantes idées suicidaires liées en partie à mon passé qui ressurgissait et en partie à d'autres évènements. Il y a encore quelques mois, même si le cap le plus dur était passé et que coté psy j'étais à nouveau positive, je gardais une tristesse cachée, très douloureuse. Mais aujourd'hui lorsque je repense à tout cela, tout ce qui me torturait avant je ne ressens plus rien. Seul l'amour que je porte à mes enfants a de l'importance et seul le départ de Tristan me transperce de douleur. Le reste a été effacé de mes émotions.
Natacha, maman de Tristan, emporté par un lymphome foudroyant le 28 Avril 2013 peu avant ses 13 ans, après 7 semaines de combat acharné contre la maladie.

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Re : Cancer du sein suite perte d'un enfant
« Réponse #8 le: 12 Juin 2013 à 22:50:08 »
Oui c'est tout à fait ça Nat...
Et je me fou des gens... Je veux dire, de leur jugement ou quoi.

Par exemple, je n'ai pas d'affinité avec mes parents, je leur en veux pour pas mal de truc et ça me bouffais...
Et bien quand je les vois en fête de famille, si j'ai pas envie de leur parler, je vais pas vers eux.
Avant je le faisais pour faire style, bon ba jvais parler à mes parents quoi, mais il n'y a que moi qui faisait un pas en avant et j'étais donc toujours déçu, car eux zéro effort ni réaction.

Donc ba maintenant, jvais pas vers eux et point barre
Et jdois avoir raison, car eux ne sont pas venu, donc à quoi bon...

Bluette, j'espère que cette séparation vous fera du bien sur certains points... C'est maigre, mais c'est ce que je te souhaite de mieux.
Quelle épreuve encore... :/

Je suis avec toi en pensées.
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...