Auteur Sujet: envie de vous parler, vous qui comprenez  (Lu 155426 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2222
Re : envie de vous parler, vous qui comprenez
« Réponse #735 le: 17 Octobre 2017 à 20:38:04 »

Magalilou...
Un triste jour , un triste anniversaire qui réveille la douleur qu'on croyait assoupie...6 ans... si long et si court à la fois...
ça allait un peu mieux et  gros retour en arrière avec ce jour maudit...et ses questions incessantes...sans réponses...
il y a encore de la désespérance face à son absence; même si tu as la chance d'avoir eu des signes...
Lorette et ses dialyses qui te font souffrir encore et encore et rajoutent du malheur au Grand Malheur... mais tu restes forte pour elle et la soutenir, elle a tant besoin de toi et de tout ce que tu peux lui apprendre et lui transmettre sur sa maman...sinon qui lui dira la personne merveilleuse qu'elle était?
je t'embrasse, à la fois "contente" d'avoir de tes nouvelles et triste de cette souffrance encore si vive...


Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 552
  • ma fille, mon amour
Re : envie de vous parler, vous qui comprenez
« Réponse #736 le: 18 Octobre 2017 à 13:13:56 »
Bonjour, Chaque année pour supporter cette date anniversaire j'en fais  un moment de rassemblement avec les desserts favoris de Mad, lâché de lanternes célestes enfin tout pour que cette journée soit douce. Cette année impossible pas le courage, pas la force et pourtant je m'en suis voulue parce que je me suis dite que c'est peut être le seul moyen de perpétrer "son" souvenir. Voilà même cela je l'ai raté cette année.
Je vous remercie pour vos messages. Ils m'ont soutenue. Je suis consciente que je dois être présente pour les filles de Mad mais c'est difficile quand je les ai, comme pour ces vacances qui arrivent, plus de 8 jours. Je suis obligée de me forcer. Encore une fois j'assurerai et je leur montrerai que je suis là pour elles.
Douces pensées à tous
« Modifié: 18 Octobre 2017 à 22:41:37 par magalilou »
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.