Auteur Sujet: cela fait si longtemps  (Lu 1957 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mitzou

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 76
cela fait si longtemps
« le: 03 Novembre 2014 à 20:18:19 »
J'ai perdu mon fils en 1998, ensuite mon mari en 2000 pour finir j'ai perdu toute ma famille.  J'ai parcouru un long chemin, un très long chemin, je peux dire que ce qui m'a aidé, ce sont d'abord mes propres ressources, mon chemin spirituel, des monastères, des livres,  des gens croyants à la vie qui continue tout simplement.
J'ai beaucoup été sur des forums mais je m'y suis toujours senti seule. On fait son propre chemin.
Tant que je vivrais je chercherais mon fils, je m'interrogerais, je n'ai que des certitudes, je sais que je vais le retrouver mais je ne suis jamais rassasiée. Je ne passerais jamais à autre chose, rien ne m'intéresse à part mon fils qui avait seulement 17 ans. Je ne veux pas savoir comment il serait aujourd'hui, je ne veux pas connaître son âge, je sais qu'il ne se mariera jamais, que je n'aurais jamais de petits enfants et c'est cela aussi qui me fait mal parfois lorsque je rencontre ses copains mariés, je tourne souvent la tête tant j'ai mal, les larmes coulent le long de mes paupières et je parle à mon fils.
Là, je reviens d'une retraite de 5 jours ou un prêtre animait des causeries chaque jour sur le deuil, la perte. Le thème était "rien ne nous séparera", quand j'ai pu m'entretenir avec ce prêtre, je lui ai dis : il me manque tellement, je ne peux pas vivre sans lui et cela fait si longtemps ! S'il n'y a rien  après, si je ne devais pas revoir mon fils ce n'est pas la peine  de vivre  il m'a répondu : ce serait une immense tromperie !  votre fils vit, vous le retrouverez,  il faut lui parler tous les jours, l'intégrer en vous parce qu'il est vivant c'est ceci la communion des saints.  Ce prêtre a jouté qu'il détestait le mot "faire son deuil" et les gens qui disent "il faut oublier, passer à autre chose"  J'ai été heureuse de l'entendre dire ça, ces gens qui n'ont pas perdu d'enfant ou qui n'ont jamais aimé autant ! Comment peut on oublier son enfant ? Ce qui m'aide en définive c'est la foi,  ces gens qui ont des fenêtres ouvertes sur le ciel.
J'entretiens ma souffrance mais c'est super de savoir que mon fils est toujours là, que je peux lui parler, qu'il me voit, qu'il m'attend. 
Je n'ai pas d'amies, je suis très seule, mais je m'en fou parce que j'ai tellement appris sur les êtres, je n'aime pas les gens , ils  ont oublié mon fils, n'en parlent jamais et moi je ne pense qu'à lui.

Sèche tes larmes. Si tu pouvais me voir, tu serais toute consolée. Maman, ton amour pour moi était si grand !...
Au diapason du ciel de Marcelle Jouvenel

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : cela fait si longtemps
« Réponse #1 le: 04 Novembre 2014 à 10:19:53 »
Bonjour Mitzou,
Je suis contente d'avoir de tes nouvelles. Je voies que c'est toujours aussi difficile pour toi mais cela ne m'étonne pas. On a beau nous dire que le temps apaisera la douleur, le manque, lui, sera toujours présent donc...  . Mais Mitzou notre souffrance ne doit pas nous empêcher de croire aux autres. Bien sur tous ne sont pas sympathiques, certains sont même très durs mais au fond on a "un peu" besoin d'eux. Regarde ce prêtre, avant d'être prêtre il est homme, et tu l'as respecté. Je pense qu'à certain moment on en veut à la terre entière, on "'hait"  même les gens mais au fond c'est notre souffrance qu'on entend et qui rebondit sur les autres. Je viens de rentrer dans une période relativement calme pour mon pauvre cœur de maman et j'essaye dans tirer profit et de réfléchir le plus objectivement possible. Moi aussi je suis certaine que je reverrais un jour ma fille, qu'elle sera là pour m'accueillir, le jour où je quitterais enfin cette vie. Je sais aussi que le chemin sera long et tortueux mais je me dis que maintenant rien ne peut me faire plus de mal que ce qui est arrivé donc je m'en fous et j'attends qu'arrive mon tour. De tout cœur avec toi Mitzou, j'entends ta souffrance. Je t'envoies plein de pensées positives. Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : cela fait si longtemps
« Réponse #2 le: 04 Novembre 2014 à 12:00:52 »
Bonjour Mitzou

Comme Martine, je suis contente d'avoir de tes nouvelles et j'entends ta souffrance.
Je comprends aussi que ton fils soit toujours présent dans ta vie, dans ta tête et dans ton coeur.  Moi aussi, je parle à mon garçon tous les jours et cela continuera jusqu'à mon dernier souffle. C'est comme ça.
Oui, c'est un chemin solitaire et difficile, on apprend à aller à l'essentiel et à écarter ce qui nous fait plus de mal que de bien. Mais il existe encore de belles personnes, j'ai trouvé de belles relations  sur ce chemin... et retrouvé quelques autres qui attendaient patiemment que je puisse me reconnectée. Toutes les autres se sont envolées, mais quelle importance...

J'ai souvent la tête dans les étoiles, et j'essaie de remettre les pieds sur terre,  pas toujours avec succès...
Je ne suis pas croyante mais je pense aussi qu'il y a certainement autre chose après et cela m'aide à continuer.  Je sais maintenant qu'il souhaite que je "vive" du mieux possible alors je m'y efforce pour lui, pour ses frères et c'est pas facile tous les jours.

Prends soin de toi
Amicalement
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...