Auteur Sujet: 18 ANS APRES... DATES ANNIVERSAIRES TOUJOURS PENIBLES DC DE MA FILLE 2ans3mois  (Lu 3633 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jaocdolotati

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
Bonjour, voici mon histoire...
Je suis une MAMAN
Je me suis mariée avec Thierry et nous avons eu 3 enfants. Jade née en 1988, Océane 1992 et Donovan 1993.
Nous sommes partis vivre en Martinique en 1992 juste après la naissance d'océane. Mon mari instituteur et moi en congé parental.
Mon mari très impatient s'énervait après les enfants, souvent... trop souvent... et moi je déprimais. Ma mère m'a suivi et est venue s'installer en Martinique. Nous ne nous entendons pas très bien. Elle avait ouvert un restaurant et je l'aidais dans le service. Mon mari ne supportait pas nos enfants, les cris et s'en occuper... du coup nous avons fait appel a une jeune fille au pair martiniquaise.
Un matin j'avais une migraine terrible et me suis allongée. La nounou fabienne surveillait les enfants. C’était le 12 octobre 1994. Je leur ai fait a manger et suis retournée m'allonger. Les cris de fabienne m'ont réveillé. Océane était allongée, inerte derrière le volant de ma voiture. Mon mari était parti en ville dans la capitale. Il y avait des papiers de bonbons prés d'elle et la portière était refermée.... je l’ai prise dans mes bras, redoutant le pire et hurlant intérieurement…. Je la suppliais de se réveiller… elle était si belle et endormie pour toujours…..je l'ai mise dans un bain... j'ai fait le 12 au lieu du 18. Je paniquais et je hurlais et c'était comme un cauchemar.... je criais à l’aide en sortant de chez moi avec ma fille dans les bras... et une voisine m'a emmené au village le plus proche... médecin fermé.... je me souviens que je sentais la brulure de l'asphalte fondue sous mes pieds nus  qui prouvait que ce que je vivais était bien réelle... un homme m'a pris océane des bras et a crié : le dispensaire !
Lorsque je les ai rejoints, le médecin n'a pu que confirmer son décès.
Elle avait 2 ans et 3 mois... mon bébé...est mort....hyperthermie

Je ne voulais pas y croire et je lui demandai en vain de se réveiller.... je suis repartie chez moi avec elle dans les bras, je ne sais pas comment. Mon mari est arrivé en pleurant et me disant que c'était son enfant préféré.... je le détestais
Ma mère était la ... j’entendais dans le lointain des chuchotements, des pleurs, des « il faut la laisser maintenant »…. Non !!! Ne m’abandonnez pas ! Aidez-moi à la réveiller !!! Je vous en supplie réveillez mon bébé !!! Je ne voyais personne et je sentais ce froid m’engloutir… la folie se répandre dans ma tète...tic tac tic tac... les secondes sont des heures... je suis dans la brume....
Les pompes funèbres sont arrivées... qui les a appelés... ??? Non je ne veux pas ! On va la réveiller !!  Je n'ai pas voulu laisser océane. Comment peut-on laisser son enfant, sa chair, le bébé de mon ventre… tant espéré et tant aimé…. je suis partie avec eux. Je lui ai mis une robe blanche... elle commençait à se vider... mon cerveau enregistré tous ses détails macabres et horribles...
Rendez-moi mon bébé !!! s'il vous plait rendez la moi !
A la morgue j'ai du la mettre dans ce petit sac blanc... comme dans les films me suis je dis....bébé, mon zézé tu fais dodo…. et l'on m'a poussé vers la sortie.....j’étais un zombie… trou noirs des jours suivants…. On a pris l’avion jusqu’en Guadeloupe… j’ai accompagné ce petit cercueil blanc jusqu'à l’incinérateur…. J’ai vu les flammes…. Et l’on m’a tendu une urne….

Elle a été incinérée et ses cendres jetés a la mer dans un banc de dauphins, qu’elle aimait…. Comment peut on répondre à la question « qu’avez-vous prévu pour votre fille ?? » dites moi comment ??? J’ai le cœur qui saigne… je veux juste aller la retrouver, j’ai trop mal ! Je vous en supplie cessez de me torturer…. J’ai fait ce que j’aurais fait pour moi…. Elle a été incinéré….et puis toute ses mers du monde se rejoignent... elle sera tout le temps là ou il y a la mer….
Petit être perdu a jamais… bébé de mon ventre… je veux te rejoindre… j’ai si mal et la vie bien trop dur pour moi…
 
J'ai perdu la parole pendant plusieurs semaines, auto mutilation,destuction...ne devenant qu'un ombre, un fantome errant parmi les vivants... j’ai voulu mourir pour oublier... mourir pour la retrouver…

Entendre et ré entendre les bonnes paroles "penses a tes autres enfants"! Tu n'as pas le droit ! C’est un ange maintenant !
Mes autres enfants ? : Je suis incapable de les protéger, je suis incapable de sentir le danger... comment survivre ? Comment continuer ? Je ne suis pas une bonne mère ! Je suis morte… on parle de dieu ? ou est il pour m’avoir arraché mon ange !! on parle de destin… le mien est brisé….
 
J'ai vu maintes et maintes fois des psys.... je pense avoir fait mon deuil mais je n'ai jamais atteint ce seuil ou je vis avec elle en harmonie...ou elle continue de vivre a travers moi…
Je n'ai personne a qui parler d'océane...qui pourra ma rappeler son sourire malicieux et ses yeux pétillants, qui pourra me parler de sa chaanson préféré, qui pourra me dire qu'elle n'aimait pas les cafards, qui pourra me direqu'elle avait peur de l'aspiro, qui pourra me parler... se rappeler avec moi ???? personne ne m'en parle, personne ne veut m'en parler. J’ai perdu mes anciens amis... ma vie d'avant... je n'ai pas de nouveaux amis ! Je fuis les gens. Je parle parfois de cette blessure mais je vois bien les regards qui fuient ou les paroles qui ne consolement pas… l’empathie, la compassion ?? personne ne connait donc cela ???? je ne suis bien qu'avec mon mari et mes enfants... personne ne me comprend... ou c’est en tout cas l’impression que j’ai…. mon mari me voit a chaque date anniversaire perdre pied.... il ne sait pas quoi faire...

J'ai lu beaucoup de livres sur le deuil, apprivoiser l'absence etc... je me rend compte que je ne partage pas océane ! avec personne, c'est mon monde, ma vie, ma blessure, ma tristesse et j'enrage d'avoir a porter tout cela toute seule chaque année.... je ne supporte plus l'hypocrisie genre "bonjour ca va ?" et je dois dire oui ca va alors qu'au fond de moi j'ai cette horrible blessure ... je voudrai aller mieux, je voudrai etre moins fermée a mes autres enfants, ils méritent mieux qu’une maman handicapée du cœur…. Mais je suis a jamais cette maman déchirée dont on ne peut recoller les morceaux…..
OCEANE NEE LE 6 JUILLET 1992
DCD LE 12 OCTOBRE 1994
« Modifié: 08 Octobre 2012 à 17:33:32 par jaocdolotati »

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Bonsoir, toi la maman d'Océane,

Tu as eu raison de venir ici raconter ton histoire, tu as bien fait de nous parler de ta petite Océane ; ici avec nous "mamans désenfantés" tu peux parler de ta petite fille sans crainte, même 18 ans après.

Perdre un enfant est toujours une grande  douleur mais un enfant petit, c'est encore plus terrible car elle n'a pas eu assez de temps pour vivre à tes côtés. Cependant l'amour qui te lie à ta petite Océane est toujours vivant, tu portes cet enfant à tout jamais dans ton coeur comme tu l'as portée pendant les 9 mois au creux de toi, c'est une expérience unique.

Les dates anniversaires sont des moments douloureux mais c'est aussi l'occasion de "se souvenir", de vivre des instants forts en famille, en allumant une bougie, en récitant un beau texte et se redire que l'on n'oubliera jamais "nos êtres chers" trop tôt partis.

Et il n'y a pas de honte à dire à ceux qui demandent "comment ça va" : "Eh bien non aujourd'hui j'ai du chagrin car je pense à ma petite fille que j'aimais tant" même 18 années après tu peux te laisser aller à ton chagrin, il n'y a rien d'anormal à cela.

Mon fils  a rendu son dernier souffle le 27 juillet 2011, et hier alors que j'étais avec des amies, une seule d'entre elles m'a demandé comment j'allais, elle s'est approchée de la photo d'Antoine sur la cheminée et elle a pleuré, j'ai pleuré avec elle et nous avons parlé de lui.

Parle-nous de ta petite Océane, ici, sur ce forum autant que tu le voudras, et ne crois pas que tu es une handicapée du coeur, ton coeur est rempli d'amour pour tes enfants, ceux sur la terre et ta petite blottie dans ton coeur.

Avec mes affectueuses pensées, je penserai à toi, vendredi, en lien avec toutes les mamans "désenfantés".

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne jaocdolotati

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
bonjour marithé, que d'émotions de te lire. Je lis également tous les témoignages des mamans endeuillées ety bien sur je m'y reconnais.... les memes sensations, les memes plaies, les memes douleurs, les memes larmes... Je vais modifier mon comportement. je vais mettre également la photo d'océane dans le salon, plutot que de les cacher dans ma chambre, et oui je vais faire de chaque date anniversaire un moment unique de partage meme si les autres enfants ne l'ont pas connu... ou ne se souviennent pas. Océane était une petite pétillante et beaucoup de gens s'arretaient dans la rue pour me dire qu'elle avait le visage d'une poupée. Elle aimait danser, elle aimait etre toute nue et se déhabillait des qu'on était a la maison... elle adorait la mer... ayant vécu au bord de l'eau de la martinique...elle comptait jusqu'a 3 et plongeait avec délice sa petite bouille dans la mer... elle n'aimait pas etre séparé de moi. elle était collée et fusionelle, caline et tetue.... elle allait voir notre voisin en criant ; voisin ! voisi, ! banane !" il faut dire qu'il en avait des regimes et qu'il l'appovisionnait ! elle adorait les saucisses frites et se fut son dernier repas d'ailleurs... elle mettait mes culottes remontées jusqu'au cou... c'était un petit clown qui nous faisait bien rire ! elle commencait a parler.... ne faisant pas encore de phrases completes...elle me manque, son odeur, sa presence, sa joie....

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Merci de nous avoir fait connaître un peu ta petite fille, ta petite Océane

Oui parle-nous d'elle, 

De tout ce bonheur qu'elle t'a donné

Raconte tout ce que tu as envie de raconter

Et ainsi fais-la VIVRE


Bonne journée à toi

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne jaocdolotati

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
MERCI,  simplement MERCI
Agnès maman d'océane et de 5 autres loulou

Hors ligne jaocdolotati

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
Demain... Jour J... Jai sorti les photos et son livre de souvenirs.... Avec 3 de mes enfants.. Nous avons lu et regarde les photos. Cela ma fait du bien... Un bien fou. Je vais donc pour la premiere fois faire une journee souvenir. Cela ne sera plus MA journee seule dans mon coin a ressasser mais plutot la journee du souvenir... Pour toi oceane

Raymond

  • Invité
Le chemin vers TOI est long très long...

Je me suis, moi aussi, éloigné de LUI, le jour ou une jolie petite fille de 2 ans ½ (Céline, ma nièce) s’est noyée dans un petit bassin de 30cm d’eau.

Je l’ai renié, je l’ai traité d’imposteur, de faux Dieu… pour ne pas avoir empêché cette chose monstrueuse, contre nature, « enlever à l’affection d’une maman, d’un papa et de son grand frère » cette adorable petite tête blonde.

Je me suis longtemps détourné de LUI, je lui en ai longtemps voulu, jusqu’à ce que je comprenne, récemment, qu’il n’était pas ce « Dieu » que j’imaginais, un être divin à notre image, c'est-à-dire à l’image de l’homme.

Il m’a fallu longtemps pour que je comprenne que la phrase « Dieu a créé l’homme à son image » voulait dire en fait qu’il avait créé la « vie » à son image et que son image était autant celle du minéral, du végétal, de l’animal que celle de l’homme, mais que son image était encore plus grande que cela qu’elle est aussi celle des planètes, des soleils, des galaxies, celle des cellules des atomes, des particules. En fait son image est un concept abstrait qui englobe des notions subtiles, invisibles, comme l’Harmonie, l’Amour inconditionnel, la Toute connaissance, la Félicité… comme le racontent ceux qui sont entrés pour un temps dans la « Lumière » et qui sont ensuite revenus.

J’ai aussi compris, s’il a fait l’homme à son image, que l’homme n’est pas encore parfait, qu’il a encore beaucoup de chemin à parcourir pour devenir un jour l’HOMME à l’image de Dieu, un HOMME fait d’Harmonie, d’Amour inconditionnel de Connaissance… un « Sage » un homo sapiens quoi.

Nous avons encore un long  chemin à accomplir avant de lui ressembler et lorsque nous lui ressemblerons, nous serons en capacité de comprendre « ses voies » qui nous sont pour l’instant « impénétrables » !

Je me suis rendu compte que pendant toute cette période où je croyais m’en être séparé, il était toujours avec moi, en moi, silencieux, attentif, aimant, attendant patiemment mon retour vers lui, comme un père ou une mère attendant le retour de leur enfant.

C’est très curieux ce cheminement qui nous éloigne de lui pour pouvoir, plus tard, mieux nous en rapprocher !

Que la paix de l'âme, une fois revenue, vous puissiez vivre, revivre avec son tendre souvenir dans votre coeur !

Raymond
« Modifié: 15 Octobre 2012 à 20:56:12 par Raymond »