Auteur Sujet: Démarches administratives et droits sociaux  (Lu 3633 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Antonia Sophia

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 149
Démarches administratives et droits sociaux
« le: 26 Décembre 2012 à 20:50:16 »
Je sais, par expérience, à quel point l'on peut se trouver démuni face à toutes les démarches qui suivent de près un décès. Et, bien sur, personne ne vient vous dire quels sont vos droits.

Il me parait être une bonne idée que ce fil voit le jour afin que chacun puisse apporter son expérience pratique et que celles et ceux qui sont dans le besoin puissent y lire vos conseils éclairés. Ou aussi bien demander de l'aide sur tel ou tel sujet précis>.
Dis toi que nos êtres disparus sont quelque part. Vis pour toi. Porte en toi cet amour vibrant comme une flamme ardente. Et fais de cet amour ta force.

Hors ligne Adnarag

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 158
  • ...
Re : Démarches administratives et droits sociaux
« Réponse #1 le: 28 Novembre 2019 à 18:28:44 »
Pension de réversion : les droits du conjoint.

La retraite de réversion est versée seulement si vous êtes mariés, et seulement si vous avez 55 ans pour la majorité des caisses, sauf pour l'IRCANTEC qui la verse quelque soit l'âge.
Un ancien conjoint divorcé peut avoir le droit à cette retraite de réversion, à condition qu'il n'ait pas été remarié. Son droit peut être supérieur au votre, même si vous avez partagé la vie de votre conjoint beaucoup plus longtemps. Et oui, c'est le nombre d'années de mariage qui compte, pas le nombre d'année de vie commune, ... et cela même si vous avez des enfants communs.  C'est à vous de prouver que le conjoint a été remarié. Encore faut-il savoir où cet ex-conjoint demeure. C'est à la mairie de naissance de ce conjoint que vous pouvez obtenir un acte confirmant le remariage. La mairie n'a pas le droit de vous le refuser. La démarche peut se faire sur internet.
Puisque qu'il ne t'était plus possible de vivre.
Heureux.

Hors ligne Adnarag

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 158
  • ...
Re : Démarches administratives et droits sociaux
« Réponse #2 le: 28 Novembre 2019 à 18:50:23 »
Autre chose : si vous avez moins de 55 ans, la caisse complémentaire AGRICA ou Agirc-Arrco vous ouvre des droits si vous avez des enfants considérés à charge.  Sont considérés pour cette caisse à charge uniquement les enfants étudiants ou demandeurs d'emploi non indemnisés et vivants sous votre toit évidemment.
« Modifié: 29 Novembre 2019 à 12:22:15 par Adnarag »
Puisque qu'il ne t'était plus possible de vivre.
Heureux.

Hors ligne Antonia Sophia

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 149
Re : Démarches administratives et droits sociaux
« Réponse #3 le: 28 Novembre 2019 à 19:16:16 »
Sauf que macron  a décidé de supprimer la pension de réversion.... Il nous laisse le suicide comme autre option?? ???
Dis toi que nos êtres disparus sont quelque part. Vis pour toi. Porte en toi cet amour vibrant comme une flamme ardente. Et fais de cet amour ta force.

Hors ligne Adnarag

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 158
  • ...
Puisque qu'il ne t'était plus possible de vivre.
Heureux.

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Démarches administratives et droits sociaux
« Réponse #5 le: 29 Novembre 2019 à 14:24:30 »
Bonjour,

J'ai beaucoup hésité avant d'écrire et surtout dans quelle rubrique .
Concernant la pension de réversion nous sommes nombreuses (et nombreux) à ne pas la percevoir .
Oserais-je dire que l'argent ne représente rien par rapport à la perte du conjoint ? Non , car pour de nombreuses personnes les problèmes financiers s'ajoutent au manque .

La loi actuelle est très injuste comme les retraites et revoir les droits de réversion semble être une bonne chose pour s'adapter au mode de vie actuelle ou une divorcée depuis 30 ans peut percevoir une réversion  alors que la nouvelle compagne pacsée même si elle a vécu 30  ans elle aussi avec son compagnon n'a droit à rien !

Il fallait se marier me dirons certains ! mais on ne se marie pas pour payer moins d'impôts ou pour une éventuelle réversion ! où alors je suis d'une grande naïveté !

Si Monsieur Macron demande  qu'une nouvelle loi supprime la réversion je suppose que nous aurons des pensions plus équitables .
Et j'ose ajouter que je n'ai jamais eu envie de me suicider parce que je n'ai pas de pension de réversion mais l'idée de le faire a pointée parfois son nez  parce que mon compagnon me manque terriblement .

Nath

mon message peut aussi être sur le thème libre expression politiquement athée ?




Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1042
  • Terra Incognita
Re : Démarches administratives et droits sociaux
« Réponse #6 le: 29 Novembre 2019 à 15:42:38 »
Le sujet est important et peu évoqué ici. C'est bien d'en parler.

Pour avoir assez souvent le nez dans les archives, je vous livre une anecdote tirée d'archives départementales :
après la grande guerre de 14-18, une dame que je nommerai Léontine interpellait le maire de sa commune pour l'obtention d'une pension de "veuve de guerre", qu'on lui a bien sûr refusé puisqu'elle était ce qu'on appelait alors délicatement "une vieille fille" ...
Au maire qui justifiait son refus du fait de sa situation matrimoniale, elle argumentait qu'elle n'avait pas pu se marier, les jeunes hommes étant pour la plupart mobilisés, puis disparus ... et que cette pension consistait pour elle en une sorte de réparation ... Chère Léontine ...

Pour en revenir à aujourd'hui, même si des choses ont beaucoup changé, le mode de vie actuel ne favorise toujours pas dans son ensemble l'évolution dans les carrières professionnelles féminines et leur continuité dans le temps, sans parler des salaires ... Le législateur a voulu réparer un peu cette injustice, en en créant d'autres certes.
Autour de moi  : une divorcée-après un long temps de mariage-malgré elle, une célibataire qui râle d'un aménagement financier qui l'exclue et la maintient dans la précarité ... les exemples ne manquent pas, contradictoires parfois.

Personnellement, je ne suis pas pour le nivellement par le bas, une société raisonnable et plus juste devrait au contraire tenter de hisser les moins favorisés au niveau de ceux qui sont ou semblent l'être le plus. Marié.e.s, pacsé.e.s, célibataires, divorcé.es, veufs et veuves, tout le monde devrait pouvoir vivre dignement ...

Et les hommes, ils en pensent quoi ?
« Modifié: 29 Novembre 2019 à 15:52:31 par Faïk »

Hors ligne Catherine Th

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 431
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Allocation veuvage, ASF, aides ponctuelles, facultatives ....
« Réponse #7 le: 10 Décembre 2019 à 07:18:02 »
Allocation veuvage
Allocation temporaire pour les moins de 55 ans, veuve ou veuf vivant seul-e, les ressources des 3 derniers mois ne doivent pas dépasser 770 € 82 par mois (sur les 3 derniers mois précédent la demande) (pour l’année 2019)

Plus d’infos et le cerfa pour faire la demande : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F744



Allocation Soutien Familial (ASF)


(pas besoin d’avoir été marié …)

Pour 2019 : 115 € par mois par enfant

Pas de plafond de ressource

Avoir au moins un enfant à charge (moins de 20 ans) dont l’autre parent est décédé

Vivre seul-e

Plus d’info + le cerfa pour la demande : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33646



Aides financières ponctuelles, facultatives etc …

 (ce n’est pas un droit. Même s’il y a des critères, c’est du « cas par cas », d’un département à l’autre les critères etc … sont différents)

(pas besoin d’avoir été marié)

Secours financiers pour aider au paiement des frais d’obsèques ou faire face au déséquilibre budgétaire lié au décès ….

Contacter le service social de la CAF de votre département et le service social du Conseil Départemental (la mairie de votre commune a les coordonnées)