FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Les mots qui apaisent => Les beaux textes => Discussion démarrée par: Federico le 06 Octobre 2016 à 00:45:47

Titre: Poésie, poème et poète...
Posté par: Federico le 06 Octobre 2016 à 00:45:47



Ultime faïence


Petit oiseau blessé
 sorti de la cage
 les persiennes se ferment
 ton regard est parti
 la bougie est éteinte

Les jeunes remplacent les vieux
 dans la ronde de la vie

Je lève mon verre de vin
 abreuvée
 je chante
 la résilience humaine
 d’un cri étouffé
 je modèle avec mon cœur
 un adieu
 de larmes et de cendres mélangées

Sybille Rembard, 2016

                                                                                         **********

Fuite


Et Je me suis enfui
 Je suis devenu Sphinx
 Et mille ans sont passés
 au doux son de Syrinx

Et Je me suis enfui
 J’ai acosté à Tyr
 Et quand le soleil fût
 je ressortis ma Lyre

Et je me suis enfui
 Et coupait au silex
 Je m’enivrai la nuit
 des horizons convexes

Et je me suis enfui
 Pour ne jamais revoir
 l’Aube

Winston Perez, 2013

                                                                                        **********


Silence

…Silence d’un mot, d’une larme
 D’un frisson en dessous d’une trame

D’une rage enfermée tout au fond
 Dans l’obscure, isolé, profond

Silence d’une décennie
 De l’effroi qui les a unies

D’âmes lassées de tout
 De dictateurs surtout…

Rhita Benjelloun



Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: kompong speu le 06 Octobre 2016 à 07:32:04
Bcp aimer le dernier
Merci pour la valse  ;)
Titre: A LA LUNE
Posté par: jacqueline rex le 10 Octobre 2016 à 13:43:15
A LA LUNE

Oublier cet homme à la saveur du bonheur,
Effacer son visage, son sentier, son odeur,
Ne plus quitter la porte et s’y coller tout contre,
Le dos au mur, collée, planquée dans un trou d’ombre.

Sous ta loi, je me noie dans un lit d’amertume.
A tâtons, derrière un rideau, mes mains te cherchent.
Au bout des doigts, j’enfile des mitaines de brume
Pour dessiner ta toile en troublantes arabesques.

En mon âme, en mon cœur, nous sommes au rendez-vous
Des amants désunis sur des îles perdues.
Je ne sais où tu campes ni dans quel bois tu joues.
Ta chair a pris racine en un vert pale écru.

Loin dans mes souvenirs, tu sais que j’y ai cru.
Pourquoi t’être caché au milieu des zombies ?
De là-bas, ne me dis pas que tu ne peux plus
Accomplir des miracles, faire renaître la vie.

Ne plus souffrir, ne plus haïr, savoir aimer
Au creux des reins, comme des braises abandonnées
Sur lesquelles à temps perdu, le vent vient souffler.
Se souvenir de ne pas pouvoir t’oublier.



Jacqueline Rex
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Ela le 10 Octobre 2016 à 15:39:54
C'est magnifique.... Tant d'images qui sont remontées à la lecture de ce texte... Merci.
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Jénamy le 10 Février 2018 à 22:05:43
La Mélopée d’adieu

Aujourd’hui…
Je m’appelle :
La Tristesse,
Et
Ce n’est pas ce que j’ai décidé
Ainsi…

Je ne t’ai pas,
Appelé
Je ne t’ai pas,
Demandé
Je ne t’ai pas,
Voulu… mais
Tu es venue
Tout de même
Pour
Gâcher nos vies…
La tienne
La vôtre
La mienne aussi.

Regarde…mon Ami
Comme je suis
Triste,
Et
Le ciel aussi…

On dirait…que…
Il pleut… les…
Rideaux,
De pluie…
Le ciel me le montre
Le ciel me le dit…

Il pleut…. Il pleut…
Des cordes
De pluie…

Le Ciel est,
Descendu
Sur Terre ;
Dans mes yeux,
Ces jours-ci.
Couvert de nuages
D’encre noire,
Couvert de nuages
Qui courent en
Contre sens
De la vie…

Je m’appelle, aujourd’hui,
La Tristesse,
Et… je
Pleure
Pour encore longtemps…
La Vie
-   Non vécue –
D’un ami… (mon ajout, au choix : D’un enfant… d’un compagnon... D’une bien-aimée…)

L’auteure : Vesnica Martin-Hapjek.
Croate d’origine, Alsacienne de cœur.
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: ajihem le 14 Février 2018 à 20:57:05
On peut choisir de voir le verre à moitié vide ou considérer qu'il est à moitié plein.
On peut voir que "la vie est méchante" ou bien que "la vie aime et chante"
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Jénamy le 14 Février 2018 à 23:13:09
Ajihem,
Mon fils est mort brutalement il n'y a même pas un an. Ce soir, je viens de rentrer de l'hôpital où une amie chère vient de mourir après des semaines de souffrance. Dès demain, il va me falloir bousculer mon emploi du temps professionnel pour commencer à entreprendre certaines démarches puisqu'elle m'avait confiée cette mission. Déjà que je ne poste pas grand chose au regard du temps que je passe sur ce forum alors si j'ai envie de partager un poème qui correspond à mon état d'esprit, à mon chagrin, et qui me plaît tout simplement, c'est mon affaire.
Ce soir, ma tristesse est encore plus grande de vous avoir lu. Je me joins à ceux qui vous ont déjà demandé du respect  sur les autres fils. Ne vous sentez pas obligée de répondre ni de juger lorsqu'on ne vous demande rien. Vos commentaires sont déplacés et vraiment malvenus. Votre place n'est d'ailleurs pas ici.
Titre: Re : Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Federico le 15 Février 2018 à 01:03:23
La Mélopée d’adieu

Aujourd’hui…
Je m’appelle :
La Tristesse,
Et
Ce n’est pas ce que j’ai décidé
Ainsi…

Je ne t’ai pas,
Appelé
Je ne t’ai pas,
Demandé
Je ne t’ai pas,
Voulu… mais
Tu es venue
Tout de même
Pour
Gâcher nos vies…
La tienne
La vôtre
La mienne aussi.

Regarde…mon Ami
Comme je suis
Triste,
Et
Le ciel aussi…

On dirait…que…
Il pleut… les…
Rideaux,
De pluie…
Le ciel me le montre
Le ciel me le dit…

Il pleut…. Il pleut…
Des cordes
De pluie…

Le Ciel est,
Descendu
Sur Terre ;
Dans mes yeux,
Ces jours-ci.
Couvert de nuages
D’encre noire,
Couvert de nuages
Qui courent en
Contre sens
De la vie…

Je m’appelle, aujourd’hui,
La Tristesse,
Et… je
Pleure
Pour encore longtemps…
La Vie
-   Non vécue –
D’un ami… (mon ajout, au choix : D’un enfant… d’un compagnon... D’une bien-aimée…)

L’auteure : Vesnica Martin-Hapjek.
Croate d’origine, Alsacienne de cœur.

J'AIME ce poème... MERCI Jénamy pour ce partage... tu peux compter sur mon fidèle et sincère soutien !

Amicalement, solidairement.
Federico
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Jénamy le 15 Février 2018 à 01:58:13
Merci Federico  :'(
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Federico le 15 Février 2018 à 09:38:10
Clin d'oeil   ;)  et  bisou   :-*

Avec TOI de tout coeur... je comprends ton désarroi, je partage ta sensibilité... oui, oui, oui... avec toi Jénamy !
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Federico le 15 Février 2018 à 09:56:06

Claude Monet, Boulevard Saint-Denis, Argenteuil, en hiver, 1875

Hiver

Main dans la main marchent
la neige et le silence
Du monde lavé
de ses souillures
s’élève le chant
le plus pur
Les hommes prennent
un étrange bain
d’innocence
Ils échangent leurs cœurs
boules de candeur
que leurs rires illuminent
Voyez comme ici-bas
la fraternité a bonne mine
Il suffit de peu
que deux amoureux
main dans la main
regardent en silence
tomber la neige
de leur enfance

Kamal Zerdoumi, 2018
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: loma le 15 Février 2018 à 11:44:54
Je suis solidaire aussi avec toi dans la tristesse Jénamy. Si nous ne pouvons pas déposer un peu de douleur et de souffrance ici, où le pourrions nous ?

Sur cette terre de deuil, ce territoire inconnu, nous n'avons aucun repère, aucune certitude, sauf celle d'avoir aimé.

Ici, ce forum, c'est une oasis, une halte où se ressourcer Et tous, dans la nuit, nous racontons des histoires, des poèmes, des chansons, certes tristes, mais nous partageons comme nous le pouvons autour de ce feu de camp virtuel, pour alléger notre fardeau et celui des autres.

Ajihem, tu es la bienvenue sur ce forum, mais ne cherche pas à donner des leçons ... même si tu le fais avec de bonnes intentions, mais partage ! Je ne sais rien de toi , tu as perdu un ami cher, mais tu ne cites même pas son nom ... Qui était - il ?  Qui était il pour toi ?

Tendrement
loma



Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: ajihem le 15 Février 2018 à 22:04:33
 le respect ça se partage toujours..
Il est tout à fait vrai que je ne dégouline pas mon chagrin c'est sûr, c'est ma part d'échange c'est ma position et elle est respectable autant que la vôtre enfin il me semble. De la douceur.... Mon envie est de parler de mes ressources ça me fait du bien (sinon où je dois aller pour cela)  et je ne peux pas croire  que de dire des choses positives pleines d'espérance puissent ruiner votre moral encore plus, vous descendre encore plus bas... Je ne le crois pas.

 il n'y aurait d'ailleurs aucun mal d'expliquer à tous ce que vous tentez de faire pour sortir de cette douleur et ce serait bénéfique pour nous qui vous écoutons, Je suppose que votre espoir c'est de pouvoir vous défaire un jour de cette atroce souffrance ?...

A vous entendre, vous aimeriez sans doute que je vous dise que je souffre tellement que je pense que je ne vais pas tenir... là vous m'apprécieriez sans doute mieux ? Je dois prendre ça comment à votre avis.. ?
...  Mais ne dites pas que vous souffrez de m'entendre dire que le temps est notre meilleur ami...

Ce qui est sûr, c'est que je vous souhaite le meilleur pour la suite... c'est trop de dire cela ?
.
(je crois que je ne comprends pas le fonctionnement de ce forum finalement car apparemment, ici un sujet appartient à la personne qui l'a créé... il faudrait le préciser... et nous devons deviner ce que la personne veut entendre... je ne suis pas madame Soleil... ;)
[/i]
PS en tous les cas, si vous avez quelques méthodes ou trucs personnels à partager pour freiner un peu le chagrin, n'hésitez pas à me les transmettre je suis preneuse... Ca m'intéresse beaucoup bien évidemment, ne serait-ce que pour me montrer plus forte devant mon entourage qui a besoin d'être soutenu et d'avoir quelqu'un de positif à leur côté. Je me dois de chercher la lumière. Merci !

Bons échanges
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Jénamy le 15 Février 2018 à 22:30:58
Ajihem.... qui insiste, persiste et signe. Reviens par la fenêtre lorsque la porte ne s'ouvre plus.
Ce que vous ne comprenez pas c'est que votre avis n'est pas systématiquement attendu comme vous semblez le croire. Et que dans certains cas, vous feriez me de vous abstenir de tout commentaire.
En revanche quand Ioma vous interroge gentiment sur vous, vous ne répondez pas. Et alors, c'est quoi le problème ? C'est mieux de flinguer les autres ? Que de partager votre vécu.

"Je crois que je ne comprends pas le fonctionnement de ce forum finalement car apparemment, ici un sujet appartient à la personne qui l'a créé... il faudrait le préciser... et nous devons deviner ce que la personne veut entendre... ' Mais rien parfois la personne apporte une contribution pour faire vivre le forum sans rien attendre en retour. Et si le poème touche le cœur de quelqu'un d'autre alors il peut l'exprimer à sa façon sans brusquerie.
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Federico le 15 Février 2018 à 22:45:40

Abyssal
...
...
...

Les fleurs ont soudain
le parfum de ta peur
et quand tu te souviens
s’agite le chagrin
tu en fait ta demeure
des remparts de riens
Quand comprendras-tu?
tu es bien ce qui te plaît


Nadia Ben Slima
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Federico le 15 Février 2018 à 22:55:32

Apprendre à s’aimer

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Assez pour se respecter,
Assez pour s’accepter,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Pour à son tour aimer,
Pour à son tour donner,

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Afin de ne pas se blesser,
Afin de ne pas en chagriner,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Dans cet amour, s’abriter,
De ses racines, se relever,

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
S’estimer et s’en habiller,
Se mouvoir avec dignité,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Éducation inachevée,
Celle qui ne l’a enseigné.

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Contours clairement tracés,
De cette âme, à toujours respecter.

Nashmia Noormohamed
Titre: Re : Poésie, poème et poète...
Posté par: Federico le 17 Février 2018 à 22:48:11


Au Féminin

Vais-je traîner toute ma vie
en moi cette sorte de litanie
qui ne me laisse point de repos
et met ma conscience en morceaux ?

Car voyez-vous, quoi que je fasse,
toujours quelque chose me tracasse
et mes actes les plus louables
au fond de moi me crient : coupable !

Coupable je suis, sachez-le.
Comment, pourquoi importent peu
car mes réponses mille fois reprises
sans fin en moi se contredisent.

Coupable je suis de telle sorte
qu’à y penser toute chose me porte
et mes regrets sempiternels
me sont punition éternelle.

Ainsi donc, n’ayant nulle paix,
de moi-même faisant le portrait,
je rumine l’énumération
de mes actions et inactions…

J’adore me prélasser au lit,
lisant, me cultivant l’esprit.
Mais le remords, comme un démon,
sitôt m’insuffle son poison.

Alors je m’attèle à la tâche
et comme une brute, fais le ménage,
mais en même temps je me répète :
ma fille, tu seras toujours bête !

Je veux, ai-je raison ou tort ?
aussi m’occuper de mon corps
pour être épouse désirable
d’un effet quelque peu durable.

Mais dès qu’à mes soins je m’adonne,
une voix perfide me chantonne :
tu as raison, ne pense qu’à toi,
ils attendront pour le repas !

Alors, retrouvant mes casseroles,
échevelée et l’air d’une folle,
je me redis dans un sermon :
toujours seras-tu une souillon ?

Parfois, avide de détente,
je me complais à ce qui tente,
croyant voler quelques bonnes heures
au temps à consacrer ailleurs.

Mais au lieu de me réjouir,
je ne cherche qu’à troubler ma fête
car de mes cent tâches non faites,
je me punis comme à plaisir !

Ainsi donc, n’ayant nulle paix…
De moi-même faisant le procès…

Esther Granek,
Ballades et réflexions à ma façon