Auteur Sujet: Poésie en chanson  (Lu 189 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
    • Créations et Décors chez Katia – Un amour infini pour la vie
Poésie en chanson
« le: 08 mai 2022 à 15:11:12 »
Quatre belles poésies reprises magnifiquement dans ce dernier album des Frangines

Les Frangines - Ce qui dure
https://youtu.be/Vh2_-dUq15I

Le présent se fait vide et triste
ô mon ami, autour de nous
Combien peu de passé subsiste
Et ceux qui restent changent tous

Nous ne voyons plus sans envie
Les yeux de 20 ans resplendir
Et combien sont déjà sans vie
Des yeux qui nous ont vu grandir

Que de jeunesse, emporte l'heure
Qui ne rapporte jamais rien
Pourtant quelque chose demeure
Je t'aime avec mon cœur ancien

Que de jeunesse, emporte l'heure
Qui n’en rapporte jamais rien
Pourtant quelque chose demeure
Je t'aime avec mon cœur ancien

Mon vrai cœur, celui qui s'attache
Et souffre depuis qu'il est né
Mon cœur d'enfant, le cœur sans tâche
Que ma mère m'avait donné

Ce cœur où plus rien ne pénètre
D'où plus rien désormais ne sort
Je t'aime avec ce que mon être
A de plus fort contre la mort

Et s'il peut braver la mort même
Si le meilleur de l'homme est tel
Que rien n'en périsse, je t'aime
Avec ce que j'ai d'immortel

(René-François SULLY PRUDHOMME)

Les Frangines - Le ballet des heures
https://youtu.be/G3RVEIMzNi8

Les heures sont des fleurs l’une après l’autre écloses
Dans l’éternel hymen de la nuit et du jour ;
Il faut donc les cueillir comme on cueille les roses
Et ne les donner qu’à l’amour.

Ainsi que de l’éclair, rien ne reste de l’heure,
Qu’au néant destructeur le temps vient de donner ;
Dans son rapide vol embrassez la meilleure,
Toujours celle qui va sonner.

Et retenez-la bien au gré de votre envie,
Comme le seul instant que votre âme rêva ;
Comme si le bonheur de la plus longue vie
Était dans l’heure qui s’en va.

Vous trouverez toujours, depuis l’heure première
Jusqu’à l’heure de nuit qui parle douze fois,
Les vignes, sur les monts, inondés de lumière,
Les myrtes à l’ombre des bois.

Aimez, buvez, le reste est plein de choses vaines ;
Le vin, ce sang nouveau, sur la lèvre versé,
Rajeunit l’autre sang qui vieillit dans vos veines
Et donne l’oubli du passé.

Que l’heure de l’amour d’une autre soit suivie,
Savourez le regard qui vient de la beauté ;
Être seul, c’est la mort ! Être deux, c’est la vie !
L’amour c’est l’immortalité !

(Gérard de Nerval)

Les Frangines - Nous dormirons ensemble
https://youtu.be/1Sp3ReNP7nQ

Que ce soit dimanche ou lundi
Soir ou matin minuit midi
Dans l'enfer ou le paradis
Les amours aux amours ressemblent
C'était hier que je t'ai dit
Nous dormirons ensemble

C'était hier et c'est demain
Je n'ai plus que toi de chemin
J'ai mis mon cœur entre tes mains
Avec le tien comme il va l'amble
Tout ce qu'il a de temps humain
Nous dormirons ensemble

Mon amour ce qui fut sera
Le ciel est sur nous comme un drap
J'ai refermé sur toi mes bras
Et tant je t'aime que j'en tremble
Aussi longtemps que tu voudras
Nous dormirons ensemble.

(Louis Aragon.)


Les Frangines - Aimons toujours ! Aimons encore !
https://youtu.be/eFTA1uj4sGA

Aimons toujours ! Aimons encore !
Quand l'amour s'en va, l'espoir fuit.
L'amour, c'est le cri de l'aurore,
L'amour c'est l'hymne de la nuit.

Ce que le flot dit aux rivages,
Ce que le vent dit aux vieux monts,
Ce que l'astre dit aux nuages,
C'est le mot ineffable : Aimons !

L'amour fait songer, vivre et croire.
Il a pour réchauffer le cœur,
Un rayon de plus que la gloire,
Et ce rayon c'est le bonheur !

Soyons le miroir et l'image !
Soyons la fleur et le parfum !
Les amants, qui, seuls sous l'ombrage,
Se sentent deux et ne sont qu'un !

Aime ! qu'on les loue ou les blâme,
Toujours les grands cœurs aimeront :
Joins cette jeunesse de l'âme
A la jeunesse de ton front !

Aime, afin de charmer tes heures !
Afin qu'on voie en tes beaux yeux
Des voluptés intérieures
Le sourire mystérieux !

Aimons-nous toujours davantage !
Unissons-nous mieux chaque jour.
Les arbres croissent en feuillage ;
Que notre âme croisse en amour !

(Victor Hugo)
« Modifié: 09 mai 2022 à 00:17:44 par pscar13 »
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse, mon éternel présent.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5282
Re : Poésie en chanson
« Réponse #1 le: 08 mai 2022 à 21:35:01 »
Demain dès l'aube
https://youtu.be/SGLv4XoiLo8
adaptation
Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Victor Hugo, extrait du recueil «Les Contemplations» (1856
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char