Auteur Sujet: Comme toujours dans la vraie vie !  (Lu 7032 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2206
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #15 le: 16 Février 2017 à 14:35:21 »
J'en reste sans voix...

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2033
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #16 le: 26 Février 2017 à 11:41:18 »

    De Nicolas Peyrac, remarquable refrain qui m'avait beaucoup impressionnée fin des années 70 ...

    "J'ai comme un cancer au cerveau
      qui m'aurait bouffé tous les mots
      Les mots de paix, les mots d'enfant,
      Les mots qu'on apprend à dix ans" ...

   Cette chanson parle des dictatures "pures et dures", mais, on peut la transposer dans la vie du deuil, par rapport à toutes les barricades et sécurités qu'elle fait sauter ...
J'aime donc je suis !

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 745
  • Terra Incognita
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #17 le: 26 Février 2017 à 12:22:48 »
Je connais bien ça les barricades qui ont sauté, les sécurités qui se sont abattues comme des châteaux de cartes ...
Je connais bien le détraqueur qui nous a bouffé la substantifique moelle ... Glio mon amour ...

"Je suis tombée par terre, c'est
pas la faute à Voltaire,
le nez dans le ruisseau ...

De rébellion, je suis rentrée en révolution, et je porte mon drapeau de colère comme des haillons rouges, de nausée et de vertiges éplorés ... Marianne du deuil ...

Je pense à vous

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2206
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #18 le: 26 Février 2017 à 14:50:49 »
Je pense à vous...
Mariannes du deuil...

Hors ligne Titenam

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 110
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #19 le: 26 Février 2017 à 15:01:21 »
Ces poèmes sont de toi? ils sont magnifiques ils parlent, ils racontent, ils disent...
moi je n'ai pas, plus de mots pour dire...



                              Ne m'aime pas.

        Ne m'aime pas, essaie plutôt de boire
        A la source des mots, à la source de toi ...
        Mes regards, étaient bien dérisoires
        Oublie et pour toujours, ne te retourne pas.

        Ne m'aime pas, force le désespoir,
        A la force des bras, surtout, et pas pour moi !
        Je m'en vais, pour mille autres départs ...
        Qu'importe donc pour toi, tu peux, tu comprendras ...

        Ne m'aime pas, trouve le moyen de feindre
        La joie tremblant de froid, la joie qui n'est plus là.
        Je ne puis de couleurs douces peindre
        Ce ciel noir déchiré, qui signe nos trépas.

        Ne m'aime pas, et laisse-moi rejoindre
        Ce retour d'autrefois, à la source de moi ...
        Inutile, pour toi de te contraindre
        A rester près de moi, je suis parti déjà ...

                             ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ M.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2033
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #20 le: 26 Février 2017 à 15:56:15 »

    salut Tit,

    Ce dernier poème que tu aimes bien, il m'est venu en extrapolation du très joli texte de Marceline Desbordes, "N'écris pas", mis en musique et chanté avec brio par Julien Clerc.
   Cela ne m'étonne pas que tu l'ais choisi, il semble très désespéré, mais ne contient-il pas LE défi de la contradiction au désespoir, du fait même qu'il existe, formé, rythmé ?

   J'ai fait l'artiste quand j'étais jeune, puis bah, j'me suis rendu vite compte que dans ce domaine-là comme dans les autres, y a beaucoup de cons ...
    Autant s'amuser avec sa cervelle que s'emmerder ...

    C'est du pipeau, l'Art, mais c'est quand même moins con que la guerre, non ? Les munitions font des choses plus saines que de tuer purement et simplement l'ennemi ... et puis va tirer avec un mac ten sur le désespoir ... tandis que chier un poème ... ah, c'est mon caca, c'est Mon caca ! Hihi ! Bisou, M.
J'aime donc je suis !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2033
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #21 le: 02 Mars 2017 à 09:34:21 »

     AH! Zamis mexicains ...

    Bien que ça m'ait bien fait chier d'engranger toutes ces données complexes, je vais tout de même faire un peu de pédagogie imagée, ce matin ...
    Démolie par le rejet de mon expression vitale, je l'ai été tellement de fois aussi je campe souvent dans mon tipi au milieu des bois ...
    Donc, voici, ce matin, ce que j'aimerais dire sur le poète.
    Voici tout d'abord sa véritable effigie ...
   
    Et pas besoin de me fatiguer plus, ceux qui n'auraient pas compris ne comprendront pas le reste ...
    Ma coiffe de plumes a subi une rafale de vent à 200 kms/h hier, me suis retrouvée les quatre fers en l'air plaquée sur mon tas de compost ...
    Il y a de quoi faiblir un peu ... mais les plumes repoussent toujours, sur les crânes à plumes ...
    Tout cela semble bien inutile, mais si cela vous fait sourire un peu c'est déjà ça ... c'est déjà ça ...
    Mélancoliquement vôtre, M.
   
J'aime donc je suis !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2033
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #22 le: 31 Mars 2017 à 23:33:36 »

      Ce soir j'ai pu ouvrir les vannes et ça m'a fait un bien fou.
      Vu qu'il n'y a rien de rien à colmater sur un vide.
      Les larmes donc.
      Des vœux y germent toujours, non ?

      Puis voilà, comme ça, j'ai retravaillé un poème de F.G.Lorca, qu'il avait pas fini, un brouillon, égaré, un brouillon où avait germé un joli vœu.
      Une reprise donc, comme faisait ma grand-mère aux fonds de culotte que j'usais à l'école ...
      Puisqu'on n'est plus, ironiquement, "des sauvages" ...
      ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
     
                    Parole de cire.

                  Parole est de cire :
                  N'y penserons plus.
                  Maintenant aspire
                  La brise venue.

                  Parole est de plomb.
                  Elle tombera
                  Dans le fond du fond
                  Et bon débarras.

                  Capte dans l'instant
                  Les lettres de vie,
                  L'arbre frémissant
                  De branches s'écrie ...

                  L'alphabet primaire
                  Est de vives choses
                  Et un inventaire
                  Fait de sages pauses.

                  C'est clair après ça,
                  Tu t'en vas léger,
                  Les mots dans les poches
                  Au fond oubliés.

                  Pour F.G.Lorca, M.
                  Lorca ... n'avait pas pour vocation de "faire" de la poésie, mais davantage de la diffuser ... avec un zèle qui lui a valu la fin qu'on lui sait ... bonne infusion ... ça m'a calmée un rien ... je vais faire de jolis rêves à présent ...
                 
J'aime donc je suis !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2033
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #23 le: 02 Avril 2017 à 12:10:12 »

    Poétiquement correct,
    celui qui est mon mari depuis 21 ans,
    alors que j'ai passé la nuit dernière à Broadway, pris le tramway nommé désir, un homme ravissant dans ma loge V.I.P. ...
     Mon mari m'a regardé ce matin, les yeux débordant de joie, pour me dire:
     "Je t'aimerais encore même si tu avais dix amants".

     Classe, n'est-ce pas ?
     Vachement princier je dirais même.
     Trop beau pour rester caché.
     On aime pour les autres ...
     Je vous ai retravaillé un petit poème de Garcia Lorca
     Très printanier, très léger ... superbe ... diaphane ...
     ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

                   Suite en blanc.

               Cerisier en fleur,
               Dans la lune tu vas.
               C'est ton ombre ici,
               Au pré aérien.
               Sont tes oiseaux blancs.
               Cerisier en fleur,
               Je suis
               Dans tes blanches fleurs !
               Ouvre-toi, enfant,
               J'étais, je serai,
               Ce bel enfant blanc.

     ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^Pour F.G.Lorca,M.
 
     
     
   
     
J'aime donc je suis !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1485
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #24 le: 03 Avril 2017 à 00:29:27 »

« J'ai envie de te tenir, te parler, t'entourer de mes bras, te couvrir et te brûler de mes caresses. Te voir pâlir et rougir sous mes baisers, te sentir frissonner dans mes embrasements, c'est la vie, la vie pleine, entière, vraie, c'est le rayon de soleil, c'est le rayon du paradis ! Ô mon ange, que tu es belle, viens que ma bouche pose et cueille sur la tienne ce mot qui est le plus doux des baisers : Je t'aime ! »

 Des mots de Victor Hugo ; Lettres à la fiancée (1821)
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1485
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #25 le: 10 Avril 2017 à 00:37:34 »



Toi
Esther Granek


Toi c’est un mot
Toi c’est une voix
Toi c’est tes yeux et c’est ma joie

Toi c’est si beau
Toi c’est pour moi
Toi c’est bien là et je n’y crois

Toi c’est soleil
Toi c’est printemps
Toi c’est merveille de chaque instant

Toi c’est présent
Toi c’est bonheur
Toi c’est arc-en-ciel dans mon coeur

Toi c’est distant…
Toi c’est changeant…
Toi c’est rêvant et esquivant…

Toi c’est pensant…
Toi c’est taisant…
Toi c’est tristesse qui me prend…

Toi c’est fini.
Fini ? Pourquoi ?
Toi c’est le vide dans mes bras…
Toi c’est mon soleil qui s’en va…
Et moi, je reste, pleurant tout bas.
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2033
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #26 le: 10 Avril 2017 à 10:20:02 »

    Comme dans la vraie vie, que la liberté et donc la versatilité de toute chose ne nous fasse pas peur ... Les choses de la vie sont libres, nous aussi ... accords libres, musique instinctive sans préceptes, confiance ...
    De Federico Garcia Lorca, cette extraordinaire poème des "Suites".
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

                                         HERBIERS.

                                                   1.

                       Le courtier en jardins
                       porte un herbier.
                       Avec son album d'odeurs il fait ses tournées.

                       La nuit, sur ses branches reviennent
                       les âmes des oiseaux anciens.
                       Elles chantent dans ce bois étouffé
                       qui appelle les sources des larmes.

                       Comme le nez des petits enfants
                       sur les vitres embuées,
                       s'écrasent les fleurs de ce livre
                       à l'invisible carreau des années.

                       Le courtier en jardins
                       ouvre son livre en pleurant
                       et sur l'herbier défaillent
                       les couleurs vagabondes.

                                            2.

                        Le courtier du temps
                        apporte l'herbier des rêves.
                                  Moi
                        Où est cet herbier ?
                                  Le courtier
                        Tu l'as dans tes mains.
                                  Moi
                        Mes dix doigts sont libres.
                                  Le courtier
                        Les rêves dansent sur tes cheveux.
                                   Moi
                        Combien de siècles ont passé ?
                                   Le courtier
                        Il n'est qu'une heure à mon herbier.
                                   Moi
                         Où vais-je ? Vers l'aube ou vers le soir ?
                                    Le courtier
                         Le passé est inhabitable.
                                    Moi
                         Ô jardin aux fruits d'amertume !
                                    Le courtier
                         Plus triste est l'herbier de la lune.

                                           3.

                     En grand secret, un ami
                     me montre l'herbier des bruits.

                     (Chut ! ... silence !
                      La nuit se suspend au ciel !)

                      Vers le phare d'un port désert
                      accourent les échos de tous les siècles.

                      (Chut ! ... silence !
                      La nuit oscille dans le vent !)

                      Chut ! ... silence !
                      De vieux courroux s'enroulent à mes mains.

                      F.G.L.
                     
J'aime donc je suis !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2033
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #27 le: 18 Avril 2017 à 12:00:11 »

                                    Miniature.

 Je prendrai aujourd'hui chemin de haute neige.
 Pour que mes joies y jouent, mes peines y peinent, que dire.
 Montagnes de souvenirs d'où se tire un fil grège
 Chemin de haute neige, épure bien mes soupirs ...

 Je t'emporte où les ombres ne peuvent tout envahir
 Les regrets dévorants, les conflits parasites ...
 Je n'y veux rien connaître pour ne plus rien haïr.
 Et la délicatesse, éveil tout floconneux,
 Viendra comme elle sait faire ses petites magies
 Me frapper savamment de blanche apoplexie
 Plus de mots, plus d'idées, de demain ou d'hier,
 Commence en un instant une fragile lumière ...

 ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ M.
J'aime donc je suis !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1485
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #28 le: 22 Avril 2017 à 09:47:14 »
Rainer Maria RILKE   (1875-1926)


Le dormeur

Laissez-moi dormir, encore... C'est la trêve
pendant de longs combats promise au dormeur ;
je guette dans mon coeur la lune qui se lève,
bientôt il ne fera plus si sombre dans mon coeur.

Ô mort provisoire, douceur qui nous achève,
mesure de mes cimes, très juste profondeur,
limbes de tout mon sang, et innocence des sèves,
dans toi, à sa racine, ma peur même n'est pas peur.

Mon doux seigneur Sommeil, ne faites pas que je rêve,
et mêlez en moi mes ris avec mes pleurs ;
laissez-moi diffus, pour que l'interne Ève
ne sorte de mon flanc en son hostile ardeur.

« Modifié: 22 Avril 2017 à 10:08:59 par Federico »
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2033
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #29 le: 22 Avril 2017 à 15:43:54 »
    Le mystère de notre "vraie vie" ...
    Où sont nos sources ?
    Il nous faut de l'eau, il nous faut de l'air, sur cette Terre de feu où nous ne pourrons plus jamais poser nos pas, construire notre maison ...
    Survivre, respirer, eau fraîche pour nos brûlures ...

    C'est simple ... entrer chez Rilke, chez Picasso, ou tout simplement dans son jardin, mais y entrer vraiment ...
  https://www.youtube.com/watch?v=6y-2ila8zmA
    Bien solidairement à tous, c'est gra-tuit ...
« Modifié: 22 Avril 2017 à 15:46:30 par souci »
J'aime donc je suis !