Auteur Sujet: Vole, vole ... tu l'as pas volé  (Lu 3853 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Vole, vole ... tu l'as pas volé
« le: 09 Janvier 2012 à 15:56:27 »
Vole vole petite aile
Ma douce, mon hirondelle
Va t'en loin, va t'en sereine
Qu'ici rien ne te retienne
Rejoins le ciel et l'éther
Laisse-nous laisse la terre
Quitte manteau de misère
Change d'univers

Vole vole petite soeur
Vole mon ange, ma douleur
Quitte ton corps et nous laisse
Qu'enfin ta souffrance cesse
Va rejoindre l'autre rive
Celle des fleurs et des rires
Celle que tu voulais tant
Ta vie d'enfant

Vole vole mon amour
Puisque le nôtre est trop lourd
Puisque rien ne te soulage
Vole à ton dernier voyage
Lâche tes heures épuisées
Vole, tu l'as pas volé
Deviens souffle, sois colombe
Pour t'envoler

Vole, vole petite flamme
Vole mon ange, mon âme
Quitte ta peau de misère
Va retrouver la lumière

chanson de Céline Dion
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Vole, vole ... tu l'as pas volé
« Réponse #1 le: 09 Janvier 2012 à 17:01:07 »
évidemment superbe chanson qui nous parle chacun à sa façon

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Vole, vole ... tu l'as pas volé
« Réponse #2 le: 09 Janvier 2012 à 20:15:24 »

http://youtu.be/f1w74Hwg4as
Oui, très émouvante chanson et diapo, merci Anjelik.... Une autre chanson douce en quelque sorte ?
écoutée non sans larmes,  j'en viens à  me demander si elles me libèrent  ou me rendent  plus mal en point !
Bien chaleureusement à tous.



 
 

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Vole, vole ... tu l'as pas volé
« Réponse #3 le: 09 Janvier 2012 à 21:48:28 »
Bonsoir Mammj
Comme vous je pleure... mais il m'a fallu un certain temps avant de réellement pleurer et je ne crois pas que c'était mieux... Les personnes qui avaient le courage de venir me parler, le faisait avec des larmes dans les yeux et moi je restais figée, incapable de livrer la moindre émotion, j'ai du paraître froide et insensible à certains. J'étais complétement bloquée, anesthésiée et rien que d'y penser cela me fait froid dans le dos car c'était difficile à vivre. Et d'un coup, c'est arrivé. J'ai craqué et pleuré, pleuré... et maintenant, je fais bonne figure pour la famille, les amis, les collègues... Ce n'est pas que j'ai honte, mais il m'est complètement impossible de pleurer devant quelqu'un. Je ne contrôle pas...
Mais quand je suis seule, je me laisse aller et je pleure. J'en ai besoin. c'est indispensalbe, comme une soupape de sécurité.
Juste pour dire, on fait comme on peut...
Tendres pensées
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Re : Vole, vole ... tu l'as pas volé
« Réponse #4 le: 10 Janvier 2012 à 16:47:53 »
Bonsoir Mammj
Comme vous je pleure... mais il m'a fallu un certain temps avant de réellement pleurer et je ne crois pas que c'était mieux... Les personnes qui avaient le courage de venir me parler, le faisait avec des larmes dans les yeux et moi je restais figée, incapable de livrer la moindre émotion, j'ai du paraître froide et insensible à certains. J'étais complétement bloquée, anesthésiée et rien que d'y penser cela me fait froid dans le dos car c'était difficile à vivre. Et d'un coup, c'est arrivé. J'ai craqué et pleuré, pleuré... et maintenant, je fais bonne figure pour la famille, les amis, les collègues... Ce n'est pas que j'ai honte, mais il m'est complètement impossible de pleurer devant quelqu'un. Je ne contrôle pas...
Mais quand je suis seule, je me laisse aller et je pleure. J'en ai besoin. c'est indispensalbe, comme une soupape de sécurité.
Juste pour dire, on fait comme on peut...
Tendres pensées


toutes nous pouvons comprendre oui j'ai l'impression de pleurer à l'intérieure et aux autres je me montre souriante, enfin presque.
il peut se passer de longs moments sans pleurer mais je pense comme vous le dites que lâchez (en solitude) ses larmes cela ne peut que faire du bien. en fait c'est comme si nous protégions les autres de notre chagrin mais aussi parce que l'on sait pertinemment qu'ils ne peuvent pas comprendre ou si peu.
Sincères pensées

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Vole, vole ... tu l'as pas volé
« Réponse #5 le: 10 Janvier 2012 à 19:27:39 »

Oui Mélie, nos pleurs comme nos mots nous aident à évacuer le trop plein de chagrin et de douleur, ce que nos enfants
auraient peut-être dû faire au lieu de tout contenir à l'intérieur ?
A part sur certains pourtours méditerranéens où il est de bon ton de pleurer, dans nos contrées il faut tout refouler
aujourd’hui,  nos  paroles exprimant notre souffrance tout  comme nos larmes... Même  dans la rue, où certains lieux me
rappellent quelques balades tendres faites avec ma fille, j'ai constaté que mes larmes dérangeaient les passants, aussi
je suis rentrée chez moi, pour pleurer de tout mon saoul (notamment le 1er de l'an) !!! Nous sommes devenus bien fragiles
apparemment !
Le 23/12, j'avais constaté que même mes petits-enfants avaient furtivement évoqué leur maman sans plus... peur de leurs
émotions j'imagine... Nous aurions pu pourtant pleuré tous les trois ensemble... mais non !
Une douce soirée à Toutes et à Tous.

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Vole, vole ... tu l'as pas volé
« Réponse #6 le: 11 Janvier 2012 à 15:26:15 »
Nos enfants et surtout nos petits enfants vont vers la vie, ils nous emmènent vers demain, et ce n'est pas parce qu'ils ne pleurent plus qu'ils ne rencontrent pas de la tristesse, mais l'enfant est dans la spontanéité, nous sommes plus fragiles qu'eux, je me dis  que les années vont passer que leur maman va refaire sa vie, qu'eux auront je l'espère, et en même temps je le redoute, aussi un "papa de remplacement", pour l'instant c'est mon mari qui a pris le rôle paternel.
nous sommes tous blessés de cette perte mais chacun va cicatriser plus ou moins bien, mais  comme le dit le Dr Fauré il vaut mieux bien s'occuper de cette blessure même si cela fait très mal, plutôt que de faire comme si tout allait bien et se ronger de l'intérieur peu à peu.
notre vie doit trouver du sens un jour aussi pour nous même et pas seulement pour ceux qui restent mais ça va prendre du temps.....
très bon courage à vous toutes !

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Vole, vole ... tu l'as pas volé
« Réponse #7 le: 11 Janvier 2012 à 19:49:55 »

En effet, nos enfants ont la vie devant eux, bien entourés ils devraient s'en sortir même s'ils n'oublieront pas...
je pense en particulier à mon petit-fils qui aura 17 ans ce vendredi 13, lui a qui a décroché sa maman et appelé les secours,
lui qui était censé passer la soirée avec elle et...  elle s'est retrouvée toute seule... dans un état de fragilité qu'il ne savait pas,
que nous ne savions pas.... D'où,  à plus forte raison,  mes regrets de ne pas être restée avec eux deux ce soir-là car, même
si ma fille  était   passée  à l'acte, son fils n'aurait pas été témoin... Ce n'est qu'une hypothèse et c'est trop tard quoi qu'il en soit
pour mon unique enfant ! Non seulement il a vu ce moment traumatisant... mais de surcroit il doit garder le secret par rapport
à sa petite soeur de 9 ans ! Ma psy me dit qu'elle pourrait, à son âge, être mise au courant ! C'est sa psy et le père qui décident...
Je n'ai plus grand chose à faire de cette vie, je suis  seule,  mais si je le pouvais, j'aimerais consacrer le temps qui me reste imparti à dénoncer ce manque d'information du corps médical, leur insoutenable légèreté, ma fille ayant été confiée à un médecin-stagiaire étranger (apprenant...) alors qu'elle aurait dû être entre les mains d'une personne expérimentée vu sa dépression sévère ! C'est très grave... outre le fait qu'une fois sortie de l'hôpital elle n'a pas eu de suivi ! Je ne m'en remettrai jamais....
Bonsoir Anjélik et Mélie, bonsoir à toutes et à tous.


Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Re : Vole, vole ... tu l'as pas volé
« Réponse #8 le: 12 Janvier 2012 à 10:57:56 »

En effet, nos enfants ont la vie devant eux, bien entourés ils devraient s'en sortir même s'ils n'oublieront pas...
je pense en particulier à mon petit-fils qui aura 17 ans ce vendredi 13, lui a qui a décroché sa maman et appelé les secours,
lui qui était censé passer la soirée avec elle et...  elle s'est retrouvée toute seule... dans un état de fragilité qu'il ne savait pas,
que nous ne savions pas.... D'où,  à plus forte raison,  mes regrets de ne pas être restée avec eux deux ce soir-là car, même
si ma fille  était   passée  à l'acte, son fils n'aurait pas été témoin... Ce n'est qu'une hypothèse et c'est trop tard quoi qu'il en soit
pour mon unique enfant ! Non seulement il a vu ce moment traumatisant... mais de surcroit il doit garder le secret par rapport
à sa petite soeur de 9 ans ! Ma psy me dit qu'elle pourrait, à son âge, être mise au courant ! C'est sa psy et le père qui décident...
Je n'ai plus grand chose à faire de cette vie, je suis  seule,  mais si je le pouvais, j'aimerais consacrer le temps qui me reste imparti à dénoncer ce manque d'information du corps médical, leur insoutenable légèreté, ma fille ayant été confiée à un médecin-stagiaire étranger (apprenant...) alors qu'elle aurait dû être entre les mains d'une personne expérimentée vu sa dépression sévère ! C'est très grave... outre le fait qu'une fois sortie de l'hôpital elle n'a pas eu de suivi ! Je ne m'en remettrai jamais....


 
Bonsoir Anjélik et Mélie, bonsoir à toutes et à tous.




je comprends votre désarroi, moi aussi je suis en colère de la légèreté  des psy, ceux de mon fils qui se contentaient de l'écouter un peu et de lui donner un traitement sans vraiment expliquer (il a fait on le pense un sevrage brutal des antidépresseurs) et sous prétexte que ce sont des adultes : la famille ne participe en rien aucune explication aucune aide,  les psy n'expliquent pas les signes de risque suicidaire,
A la première tentative de mon fils (il était monté sur le toit de sa maison) le médecin urgentiste l'a traité '(c'était une femme) de "maitre chanteur" autant dire que pour la seconde fois il a choisi qu'on ne puisse plus rien dire, ni faire !
oui je comprends votre inquiétude pour vos petits enfants, les miens sont encore petits ils avaient à l'époque 21 mois et 4 ans et demi. Un jour, et je pense qu'il faut le faire avant l'entrée dans l'adolescence, il faudra leur expliquer ce qu'est une dépression et le pourquoi de tel geste. j'avoue que je redoute beaucoup cette annonce et les conséquences qu'elle aura pour leur futur mais ne rien dire ni expliquer est pire, surtout ce que j'ai dit à l'ainée  que ce n'était pas à cause d'elle.
restez en contact avec vos petits enfants de toutes les manières possibles, je me doute que les relations avec le père de vos petits enfants sont bien compliquées.
c'est vrai qu'on ne se remet jamais vraiment d'un tel drame, mais j'espère que vous trouverez des ressources et de la force même si à l'heure où je vous parle vous doutez de cela, bon courage et mon soutien en pensées.
quand vous trouvez un peu d'énergie profitez en pour faire ou voir de belles choses, cela ne répare pas la perte, mais cela permet de reprendre quelque force pour aller plus loin.....