Auteur Sujet: Voilà, c'est fini...  (Lu 19213 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 873
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #375 le: 02 Avril 2019 à 11:45:29 »
Bonjour Bmylove...je suis si heureuse de te lire...moi qui suis dans la tourmente depuis quelque temps,tu me redonne de l'espoir..le temps passe ..si difficilement et pourtant ...et pourtant nous sommes toujours là...je t'embrasse que ta vie soit douce et belle avec toute les cicatrices ... biche.
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1923
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #376 le: 07 Juillet 2019 à 17:50:26 »
Je me décide à poster à nouveau pour laisser une trace de mon avancée, si ça peut aider quelqu'un.
Je crois savoir que j'ai avancé, un peu cicatrisé, mais je me rends compte malgré le temps qui passe que le monde des humains n'est plus le mien.
Les projets, les joies, les rencontres, c'est fini pour moi.
J'ai essayé. J'ai essayé durement. J'ai déménagé, recommencé à voir du monde, y compris ma famille avec qui c'est si difficile. Je me suis investie au boulot, j'ai fait des travaux herculéens.

Je fais le bilan : tout me fait mal, rien n'apaise la douleur. Je suis à vif en permanence.
Mon remède du moment est de m'hypnotiser devant des vidéos, films ou séries.
J'y cherche des réponses à mes questions, j'observe comment les personnages agissent, réagissent, se comportent.
Parfois ça me rassure temporairement, parfois ça me plonge dans un torrent de douleur.

Depuis  le suicide de Bruno, je suis dans un univers parallèle. Je sais que je n'en sortirai pas.
Certains jours sont particulièrement brûlants, les souvenirs, les flashes back et les remords sont à peine supportables.
Et certains jours j'arrive à être assez déconnectée pour ne rien ressentir.

Même le sommeil n'est pas un allié. Je passe, repasse et re-repasse notre histoire.
Je décortique, je modifie, j'annule, je rembobine.
Rien n'y fait.
Je l'ai aimé, je l'ai détruit et je porterai toute ma vie ce poids terrible.
Je demande pardon à Bruno, à nos enfants, à sa famille et à tous ceux à qui je fais du mal encore aujourd'hui.

J'aimerais apporter plus d'espoir, plus d'envie, mais à quoi bon enjoliver la réalité ?

Je vous embrasse, prenez soin de vous même si ça ne sert à rien.
Parce que rien ne sert à rien, tout simplement.
« Modifié: 07 Juillet 2019 à 17:58:42 par Bmylove »
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Lt-Dan

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #377 le: 08 Juillet 2019 à 00:38:04 »
Bonsoir,
Ton post m'a interpellé. J'ai dépendu mon conjoint dépressif depuis bien longtemps le 8 mai 2018. Cela faisait 9 ans que nous étions ensemble, nous allions nous marier en juin mais sa dépression l'a emporté avant.
Je me retrouve tellement dans tes messages successifs : l'alternance entre les moments sereins et ceux qui sont tristes, l'impression de ne plus être dans le même monde que les autres et j'en passe...
Quelque part, ça me rassure de voir que ce que je traverse est similaire, j'ai parfois l'impression de devenir fou tellement la douleur est forte. Et ça fait tellement longtemps que je souffre que je fatigue.

A bientôt

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2665
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #378 le: 08 Juillet 2019 à 01:48:33 »
"Rien ne sert à rien"
a été longtemps une de mes devises.
a été un temps ma devise...

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 332
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #379 le: 08 Juillet 2019 à 10:12:11 »
Bmylove

Accroches toi à tes moments d'apaisement,  le drâme est encore frais, bien sur que ta vie sert, tu es une belle personne, tu auras des bonheurs, il faut accepter de les avoir, et c'est peut être bien ça qui est le plus dur
fais tu toi aider?
Je pense souvent à toi
tu comptes
bisous
katrin

Hors ligne sylvie44

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #380 le: 08 Juillet 2019 à 10:19:26 »
Bonjour Bmylove
Vivre dans un monde parallèle c'est ça pour moi aussi depuis le 27 avril 2018. Je me retrouve dans tes mots , l'alternance entre la déconnexion au travail et le retour apres à  la réalité  qu'elle réalité ?
Je refait le film de notre vie commune moi aussi  mais ça sert à rien  c'est fini .depuis peu j'ai arrêter de penser que c'est ma faute que je lui est mal parlé la veille,que nous avions des conflits .je crois que c'est cette maladie nommée dépression est la vraie  coupable. La seule responsable..
Comme tu n'écrivait sur mon fil ont peu continuer à vivre avec ce fardeau ! Même si ça fait très mal par moment !
 :-*
Sylvie

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 873
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #381 le: 08 Juillet 2019 à 13:05:36 »
je pense très souvent à toi également ...plus de mots ..de l'affection à revendre...et peu de gens qui comprennent ce monde si diffèrent dans lequel nous sommes . je te serre dans mes bras . biche.
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1923
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #382 le: 08 Juillet 2019 à 16:03:40 »
Merci pour vos messages.
Il n'y a décidément que sur ce forum que je trouve un apaisement.

Je suis en manque de lui, en manque de ma vie.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne mike67

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 719
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #383 le: 10 Juillet 2019 à 12:17:27 »
Bonjour Bmylove,

J'essaie de te lancer des sursauts d'optimisme.
Au delà du deuil, peut être te poses tu des questions sur ton propre avenir, sur la route que tu va emprunter maintenant? C'est particulièrement compliqué. Le deuil nous met en léthargie et cette épreuve rend peut être trop lourde encore la réponse à cette question. Le temps est notre meilleure allié, à condition de prendre soin de soi.

Il est important de penser aux personnes chères qu'on a perdues, mais il faut essayer aussi de regarder vers la vie. La vie est une chance, un bien précieux dont il faut profiter.
Les écrits laissés par Dom1 m'ont à ce titre beaucoup aidé, lorsque j'ai plongé en brasse coulée.

Je lisais hier un bouquin de Nottomb qui évoquait, à un passage, le mythe d'Orphée : Eurydice décède, Orphée va la chercher en Enfer pour la ramener dans le monde des vivants. Il parvient à la retrouver,  mais elle disparait définitivement quand, à la sortie de la grotte, voyant le retour vers la lumière, il s'inquiète de voir sil elle est toujours à ses côtés et  fait l'erreur de se retourner.

Les histoires ont le mérite de pouvoir être lues selon ses propres interprétations du moment.
Moi, j'y vois actuellement une acceptation du deuil : vivre, c'est retourner à la lumière et emporter dans son cœur le souvenir de l'autre qui restera éternel. C'est la démarche constructive du deuil.  C'est le passage le plus difficile aussi.

Eurydice, pour moi, serait resté  éternelle dans le cœur d'Orphée, si il avait accepté de ne pas de se retourner et s'il l'avait emporté dans la lumière de sa propre vie. Mais en refusant l'idée de la mort de son être aimée, il refuse son apaisement personnel. Il ne parvient pas à accomplir son deuil et reste profondément tourmenté. Or, le deuil  ne rompt pas le lien, la personne aimée demeure, autrement,  même s'il n'est plus là physiquement.

J'espère de tout mon cœur que tu parviendras à résoudre cette  colère, qui est peut être la clé, mais qui doit à un moment être dépassé. Aimer la personne perdue, c'est lui pardonner ses erreurs et ce choix terrible, ultime. C'est aussi respecter ce choix courageux de mettre fin à sa souffrance.
S'aimer soi, c'est ne rien se reprocher quant à ce geste sur lequel nous n'avons pas de prise.

Je parviens de mon côté à vivre mieux, plus serein, appaisé. Parfois évidemment, un tableau, une chanson, un oiseau qui passe devant ma fenêtre, une photo de Ludo me peine. Cette peine fait venir les larmes, mais il n'y a plus cette douleur ankylosante.

Je t'embrasse tendrement.
Tu es une magnifique personne. Prends soin de toi.
« Modifié: 10 Juillet 2019 à 13:24:01 par mike67 »
There is a light that never goes out

Je t'emmène ce soir

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 873
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #384 le: 10 Juillet 2019 à 13:32:56 »
Bonjour Mike. Quelle joie de savoir que tu est sur un chemin plus doux et que tu trouve un peu de paix .
je T'embrasse très fort.
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne mike67

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 719
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #385 le: 12 Juillet 2019 à 10:43:20 »
Coucou Bmylove,

J'ai vu un collègue hier pour dejeuner.
Il a perdu son père quelques mois avant Ludo.
Le drame qu'on vit nous rend différent, en bien.
Je lui ai donc posé des questions sur son papa, je lui ai dit à quel point on oubliait d'évoquer les personnes qu'on a perdu. que c'était pourtant important, primordial, qu'ils étaient et restaient au centre de nos vies, de nos cœurs.

ce collègue a aussi fait une tentative de suicide il y a une dizaine d'année, suite à une déception amoureuse notamment. Il m'a dit que Ludovic est parti car la douleur de me perdre était ingérable pour lui, mais que je ne devais pas m'en vouloir, que j'avais le droit d'émettre des réserves sur ma vie amoureuse sans pour autant que je prenne ce poids. Selon lui, le suicide, car il a connu cet état, est un choix personnel à un moment donné où on n'en peut plus.
Ludovic a été courageux et n'a pas souhaité m'impliquer dans son choix morbide.
Bruno l'a fait, t'a entraîné dans  sa fureur macabre. C'est difficile à gérer pour toi, évidemment.
Mais je t'assure qu'il est aussi difficile à gérer le fait que Ludo était blessé affectivement, mais qu'il a préféré partir sans vouloir m'embêter, me déranger. C'est horriblement cruel.

Ces moments d'échange sont donc toujours durs à vivre, mais nécessaire.
Ces propos me touchent, me blessent, mais je parviens, contrairement à avant, à refermer un petit peu la porte pour mener MA VIE à moi. Ce n'est pas égoiste que de vouloir mener SA PROPRE VIE.
Je travaille encore ce matin, avant de partir en vacances demain.

En ce moment, j'écoute l'album de Clara Luciani que je me suis procuré.
La musique a décidément des vertus thératpeutiques. Je te conseil très très  vivement cet achat, tu t'y retrouveras dans chaque mot prononcé.

Sa musique et ses paroles sont touchantes, l'album évoque une rupture, le déclin personnel qui s'ensuit, avec une note d'espoir par la (re) construction qui s'enchaîne.

J'écoutais une de ses chansons ce matin en pleurant devant le tableau de Ludo, dans le salon, alors qu'il n'est plus là : c'est encore si triste. Mais je parviens à sortir de cette tristesse pour me réinscrire dans la vie. cela me rassure. Mais j'avoue que j'ai très peur de sombrer à nouveau :

"les  fleurs" : elle est magnifique cette chanson décidemment  et elle correspond à tous ces mois où ma vie, après le travail, consistait à vivre reclus,  à arroser et à regarder les fleurs pousser dans l'appart, ces fleurs que Ludo aimait tant. Elles sont aussi la vie, pas un simple état végétatif. Elles poussent, elles fanent, elles sont fragiles à certains moment et se regonflent de beauté à d'autre moment. Elles symbolisent bien la vie.

https://www.youtube.com/watch?v=e788OVhgSuc

Quand tout fout le camp
 Quand tout est décevant
 Quand rien n'est à sa place
 Pas même moi

 Quand tout me lasse
 Quand tout est dégueulasse
 Quand rien ne vaut la peine
 Pas même moi

 Je pense aux fleurs
 Qui sont parfaites
 Qui n'ont pas d'autre rôle que de l'être

 Je pense aux fleurs
 Et c'est bête


Une autre : monstre d'amour
https://www.youtube.com/watch?v=EpjIgQIQXXY

Je pense humblement que ces paroles peuvent correspondre à ce que tu ressens.

L'objectif : atteindre cet état là!!! : ce sera ta sainte-Victoire à toi. Là, tu auras gagné!
https://www.youtube.com/watch?v=9FRMGF2CPLc

Tu es une belle personne.
On peut s'en vouloir sur l'état de nos couples respectifs. Mais j'ai compris que ces questionnements, si on peut avoir des regrets ou se faire des reproches… ils sont totalement hors de propos avec l'acte suicidaire. C'est hors sujet, hors de propos! C'est leur décision intime. Je veux bien assumer des erreurs quant à notre histoire, mais je refuse d'endosser la responsabilité de sa mort. C'est son acte à lui, à la fois infame, cruel et si courageux, si respectable de mettre à fin à sa douleur la plus profonde.  respecter son acte, essayer de le comprendre, c'est respecter son intimité

Je t'embrasse et te souhaite de l'apaisement.
There is a light that never goes out

Je t'emmène ce soir

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1923
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #386 le: 12 Juillet 2019 à 11:20:59 »
Mon très cher Mike, merci pour ton msg qui fait mouche, comme toujours.
Un monstre d'amour, oh la la oui. Plus que oui. Terriblement oui.
Un monstre d'égoïsme aussi, et comme dans la chanson, je me noie.
Je ne connais pas cette artiste. Je vais prendre le temps d'écouter. Après tout, le temps c'est tout ce qu'il me reste.

Tu pleures encore, mon cher Mike... Est-ce qu'on pleurera jusqu'à notre dernier souffle ?
C'est en train de m'épuiser sérieusement, là.

Je t'embrasse fort...
Courage à tous. Car le courage, c'est de vivre, pas de se suicider. Je crois.  ::)





If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 36
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #387 le: 13 Juillet 2019 à 14:46:00 »
Bonjour,

Se tromper, commettre une ou des erreurs, qui peut se targuer de ne jamais en avoir commise ?

Personne.

Et les erreurs se payent parfois cash.

Vivre, c'est se tromper. C'est commettre des erreurs,  aussi...
C'est finir dans un fossé après un accident de la route. Et aussi, et parfois dans une chaise roulante,

Le suicidé aimé nous inflige la pire des culpabilités par rapport à notre relation avec lui et son acte.
C'est un acte hyper violent et agressif qui n'a pas d'équivalent.
Comment ne pas se sentir responsable ?
Et traduire cette responsabilité par des pensées telles que celle du suicidé nous montrant du doigt et disant: qu'as-tu fait ?

Comme si je n'avais pas fait ce qu'il fallait...

Sauf que le suicidé ne dit pas ça, il dit:

- Malgré toi, ce que tu m'as donné, malgré ton amour, je n'ai pas pu vivre, ma souffrance était si puissante que rien ne pouvait me retenir. Ni toi, ni personne, ni rien.
J'étais au bout. C'est mon choix. Il ne s'agit pas d'une erreur.
Je ne pouvais plus. Je n'en pouvais plus.
Tu n'y es pour rien.
C'est la vie que je ne pouvais plus assumer, la vie avec ses affres et ses difficultés.

Non, aucun de nous n'est responsable de l'état d'esprit du suicidé, quoi qu'on ait dit ou fait.

SEUL LE SUICIDÉ  fait le choix ultime de sa fin de vie, en se donnant la mort.
C'est le SEUL RESPONSABLE de ce choix.
C'est d'ailleurs le choix et la responsabilité de chacun de nous.
Et CE CHOIX N'APPARTIENT à PERSONNE D'AUTRE et personne d'autre N'EST RESPONSABLE.

Domi...




« Modifié: 14 Juillet 2019 à 01:12:43 par dom1 »

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1923
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #388 le: 13 Juillet 2019 à 18:51:46 »
Je comprends, Domi, et je te remercie pour ton msg.
Le problème, ce qui me torture et me dévore, c'est que Bruno m'a dit plusieurs fois que j'étais sa seule raison de vivre, que c'était à moi "de décider s'il devait vivre ou mourir."

Je sais qu'il se trompait, mais il est mort avec cette pensée... Cette pensée horrible que la  personne qui pouvait l'empêcher de se tuer ne rentrait pas malgré ses messages plus qu'explicites.
Il est mort en pensant que je l'abandonnais.

J'essaie de ne pas laisser cette atrocité prendre le dessus, mais c'est un combat perpétuel.
Combat perdu d'avance, je crois maintenant.
J'essaie aussi de me dire que non, je n'étais pas tout pour lui, mais ses derniers messages résonnent dans ma tête et me persécutent encore et encore.

Je vais m'imprégner de tes mots, tâcher de nuancer ceux de Bruno, mais je crois que le traumatisme est bien ancré.

If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 36
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Voilà, c'est fini...
« Réponse #389 le: 14 Juillet 2019 à 01:08:04 »
Tu n'as rien à te reprocher.
Puisque son choix lui appartenait à lui seul.
Il te faut démystifier, me semble-t-il ton ami et lui redonner sa véritable place.
Comprendre que son acte lui appartenait à lui seul.
Peu importe ce qu'il t'a dit et ce que tu lui as dit ou fait.
Il était seul, comme chacun de nous, avec sa vie et ce qu'il voulait en faire.

Domi...