Auteur Sujet: Vivre avec  (Lu 7436 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #15 le: 17 Juin 2017 à 18:25:17 »
Voici une phrase qui traduisait bien mon ressenti

Il y a des souffrances qui se hurlent seul dans la nuit, que personne ne pourra comprendre tellement elles sont intimes et irréparables. On ne guérit pas de toutes nos souffrances, ni de toutes nos blessures, on apprend à vivre avec.

Grâce à très peu de proches et à ce forum, grâce à ces témoignages, marques de sympathie, soutiens, j'apprends que, oui, les souffrances restent intimes mais peuvent quand même être comprises, au moins en partie.
Et effectivement, Martine, " nous arrivons à NOUS dépasser, par Amour"; et l'acte et ce qu'il génère, nous apprenons à vivre avec.

Les adieux les plus difficiles sont ceux qui n’ont jamais été dits ou qui n’ont jamais été expliqués.

Nous sommes des survivants, et même si nous chutons par moment, car nous ne sommes que des êtres humains, prenons soin de nous, ayons du respect pour nous, pour notre corps aussi qui lutte comme il peut.

Merci Martine et vous tous, de tout cœur avec vous.
Liesel
« Modifié: 17 Juin 2017 à 18:37:52 par Liesel »
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #16 le: 21 Juin 2017 à 09:53:46 »
Dure que cette épreuve innommable, marre de faire le yo-yo,  marre de manquer d'air, d'horizon.
J'ai lu qu'il fallait vivre un jour à la fois, que chaque petit pas compte et c'est vrai mais c'est dur.
C'est la tempête dans ma tête, tellement de sentiments m'habitent. Envie de taper, d'hurler; envie de me mettre en boule dans un coin et de pleurer; envie d'y croire et d'avancer.
Difficile de continuer de vivre dans cette maison malgré les travaux que nous y avons fait après...
Toujours impossible de retourner au travail et en même temps, je me sens comme un lion en cage.
Cette maison du bonheur que nous avions achetée pour notre famille recomposée n'est plus, le cadre reste agréable mais quelque chose est cassé, nous avons tant perdu.

Et puis les gens, proches ou moins proches, pleins de bonne volonté ou pas, souvent maladroits, souvent prescripteurs, cherchant à aider, comprendre, soutenir ou pas, empathiques ou indifférents... qui au final n'aident pas vraiment, génèrent de la colère, donne envie de s'isoler, d'aller vivre sur une île déserte.
On se sent tellement seul, on est seul de toute façon face à ce violent séisme.
Ici, sur ce forum, je me retrouve au milieu de gens porteurs de souffrances comme moi, enfin et malheureusement, à même de me comprendre "vraiment", d'approcher mon ressenti, je me sens moins seule.
Les seules personnes de mon entourage faisant exception sont mon mari et mon beau-fils (17 ans), réveillés par mon hurlement ce matin là et qui ont vu aussi mon Alexandre pendu. Mon mari l'a même dépendu et tenté de le ranimer jusqu'à l'arrivée des pompiers. De quoi porter tous les deux aussi...

Mais quoiqu'il en soit, nous restons seuls avec nos peines, nous pouvons mieux comprendre et être compris, mais nous ne pouvons jamais chausser les chaussures de l'autre et épouser totalement son ressenti.

Bises à tous les endeuillés, les parents écorchés, échoués sur la rive de ce forum. De tout cœur avec vous

Liesel
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #17 le: 24 Juin 2017 à 15:47:40 »
Ce poème n'est pas de moi mais je le trouve beau et inspirant, puissions nous accepter la souffrance qui nous habite désormais et accéder encore à des moments de joie...

"Lumière

Perdre un être cher et aimé
Expérience extrêmement dure et difficile

Tristesse, peur, angoisses, colère, dénégation, ...
Confrontation à la mort, ...
à sa propre mort !

Sortir de ce tunnel, ... impossible ??!!

Déterrer ses ressources
Soigner sa santé et son hygiène de vie
S’accorder des moments de joie ...

Demander de l’aide
du courage ... de la force ...de l’amour ...

... à l’Amour Universel, à Dieu

... et la lumière réapparaîtra"


Bien amicalement
Liesel
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1954
Re : Vivre avec
« Réponse #18 le: 24 Juin 2017 à 16:22:38 »

    Merci pour ta présence, Liesel ...
    Merci tout simplement.
    M.
J'aime donc je suis !

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #19 le: 24 Juin 2017 à 16:31:47 »
Oh, je suis touchée!
Merci à toi aussi pour ta précieuse présence sur ce forum Martine, pour le partage, le soutien...
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #20 le: 24 Juin 2017 à 22:19:42 »
« Lorsque nous souffrons, nous comprenons mieux la souffrance des autres. Il y a des épreuves dont il faut avoir eu personnellement l’expérience pour aider les autres à les supporter et à en sortir. ». (Gaston Courtois)

C'est vraiment ce que je ressens ici, parmi vous, cette compréhension, cette solidarité. Je ne dirais pas qu'on peut s'en sortir mais on peut apprendre à vivre avec.

Je veux croire en un bonheur encore possible malgré l'absence, le manque car l'enfant, l'être aimé et disparu vit en nous à jamais. Je sais que j'aime Alexandre au-delà du temps et de l'espace, qu'il vit en moi et à travers moi. Plus je prendrai soin de moi, plus je vivrai, plus lui continuera de vivre ici, parmi nous, mieux j'honorerai sa mémoire.
Alors, oui, c'est difficile, c'est chaotique.

Nos chers disparus, nos envolés vivent en nous. Même inconsolables et meurtris, essayons de vivre le plus longtemps possible et au mieux pour eux qui n'ont pas pu, pas su.
En choisissant la vie en leur nom, nous honorons leur mort.

Liesel


Je t'aime Alexandre. Maman
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #21 le: 25 Juin 2017 à 15:32:10 »
Je viens de lire ceci dans un témoignage récent:

"Maintenant je le sais, on ne trompe pas la douleur. Si mon esprit ruse, elle attaque mon corps." Yevanna.

C'est tellement VRAI!

L'esprit est rusé, cherche des échappatoires à la folie qui nous tend les bras. C'est alors le corps qui trinque, qui assume cette douleur incommensurable. Pauvre corps qui malgré les douleurs reste là, bien que maltraité, parfois diminué, fidèle au poste malgré tout.

Demain, pour la première fois depuis bien longtemps, je m'offre un massage détente, je prends soin de mon corps endolori.
Avant tout des êtres de pensée, nous oublions trop souvent notre corps, seul endroit où nous passons toute notre vie.

"Le corps entend tout ce que dit l'esprit" Ludwig Wittgenstein
"Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester." Gandhi

Essayons, dans la mesure de nos possibilités, de prendre soin de nous, de nos âmes, de nos corps.
Tendrement

Liesel
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1954
Re : Vivre avec
« Réponse #22 le: 26 Juin 2017 à 14:27:07 »

  Oh, Liesel, tu as bien raison, de t'offrir un bon massage !
  Soigner le corps et l'esprit pour qu'ensemble, ils trouvent de ponctuels accords de vie acceptables ... entre les épouvantables tempêtes de colère et de désespoir ...
  Douceur à toi, Titine.
J'aime donc je suis !

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #23 le: 26 Juin 2017 à 18:47:40 »
Merci Martine.
Oui, il est important de prendre soin aussi de son corps.
J'en avais tellement besoin de ce massage, mais j'attendais car en plus du deuil, de tout ce qui va avec, nous avons des galères d'argent.

Je m'explique...
Mon mari et moi sommes tous deux fonctionnaires. Au-delà de trois mois d'arrêt, nous passons automatiquement à demi-traitement. Pour avoir de nouveau droit à un plein traitement, notre cas doit passer devant une commission médicale via une visite chez un expert.
Nous avons tous deux été reçus séparément par un psychiatre désigné par l"employeur. Il m'a reçu 5 min! Un peu plus mon mari. Après des mois d'attentes, nous apprenons que notre arrêt n'est pas recevable, qu'il s'agit de maladie ordinaire. Ce qui signifie que c'est demi-traitement, pas d'effet rétroactif pour les mois passés...
J'ai trouvé mon fils unique pendu, mon mari l'a décroché et tenté une réanimation jusqu'à l'arrivée des pompiers. Comme nous ne prenons pas une tonne d'antidépresseurs, nous sommes courageux et aptes à reprendre le travail!  Cela veut dire trois mois d'arrêt, c'était bien suffisant.
Quelle reconnaissance pour notre douleur, notre épreuve!
Même la RH au travail n'en revient pas, nous soutient, nous a indiqué comment saisir le comité médical supérieur. Une première pour eux! Nous avons vu le psy fin février. A ce jour, toujours aucun retour!

Les fins de mois sont de plus en plus difficiles. C'est grâce à la générosité d'une de nos nièces que j'ai pu m'offrir ce massage.
Merci Nini!  :-*

« Modifié: 26 Juin 2017 à 19:03:55 par Liesel »
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1954
Re : Vivre avec
« Réponse #24 le: 26 Juin 2017 à 19:31:37 »

   Certains "médecins" administratifs font un boulot dégueulasse ...
   Une HONTE ...
   
J'aime donc je suis !

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #25 le: 27 Juin 2017 à 14:45:49 »
"Lorsque tout espoir est parti, réellement parti, le désespoir peut disparaître lui aussi. On ne se sent désespéré que lorsqu'on est encore attaché à l'espoir qu'il existe quelque chose de plus que ceci." Jeff Foster
 
C'est absolument vrai. Pas d'espoir, pas de désespoir. Pas d'attente, pas de souffrance.
Mais comment vivre sans espoir? J'ai du mal...

Même si le désespoir est lié à l'espoir, je choisis tout de même d'espérer encore, d'y croire encore.
Même dans le désespoir le plus profond, j'ai l'espoir d'un mieux, d'une autre forme de bonheur possible, de vivre et non simplement survivre ou exister.

Mon fils a choisi de mourir, je n'approuve pas mais je comprends. Je choisis de vivre, pour nous deux.
Je t'aime Alexandre
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1398
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Re : Vivre avec
« Réponse #26 le: 27 Juin 2017 à 15:44:50 »
"Lorsque tout espoir est parti, réellement parti, le désespoir peut disparaître lui aussi. On ne se sent désespéré que lorsqu'on est encore attaché à l'espoir qu'il existe quelque chose de plus que ceci." Jeff Foster
 
C'est absolument vrai. Même dans le désespoir le plus profond, j'ai l'espoir d'un mieux, d'une autre forme de bonheur possible, de vivre et non simplement survivre ou exister.

Mon fils a choisi de mourir, je n'approuve pas mais je comprends. Je choisis de vivre, pour nous deux.
Je t'aime Alexandre


Liesel,

Merci pour tes nombreuses citations dont tu es la première à t'en inspirer concrètement !
Pour moi, ton arrivée sur ce Forum est importante, précieuse...
Tu m'as positivement "réveillé" dans mon deuil...
Tu incites à la réflexion, à l'analyse... et même si cela est parfois douloureux et difficile, cela oblige à un retour au passé afin de mieux comprendre le chemin parcouru... et ce qui a changé ou pas !
Bien sûr, nous nous comprenons tellement... tes mots sont souvent les miens... tes émotions, tes sentiments... mais nous savons toutes et tous que notre deuil est unique, impartageable... et c'est là que l'échange est important pour confondre, assembler et dévoiler cette richesse ...

Merci Liesel... de tout cœur avec toi...

Je dois aussi très honnêtement dire que j'ai d'abord choisi de vivre pour moi mais avec la présence de R.
Je sais que je donne de la force au fait que je veuille vivre d'abord pour moi... parce que je sais qu'il est parfois impossible de vivre pour ou avec les autres...
Donc oui, oui, oui je vis pour moi mais je partage solidairement et essentiellement avec ...

... "Les belles choses de la vie"...

Prends bien soin de toi... physiquement (ton corps) et moralement ( la famille, les amis, voyager c'est vivre)... c'est très très important !  Se respecter d'abord soi , respecter l'autre aussi...
C'est dur, difficile... mais nous savons bien que "depuis"... tout est compliqué
!


Merci encore Liesel pour ta présence...  :-*

Federico
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #27 le: 27 Juin 2017 à 19:36:56 »
Merci Federico pour tout ce que tu écris, je suis très touchée.

Je suis "heureuse" de pouvoir trouver un certain réconfort sur ce forum bienveillant auprès de frères et sœurs de peine, par le partage de nos vécus si proches dans les ressentis et uniques (comme tu le dis) à la fois.
Je suis également "heureuse" de pouvoir aider, réconforter, susciter des pistes de réflexions..., c'est important pour moi.


"Je dois aussi très honnêtement dire que j'ai d'abord choisi de vivre pour moi mais avec la présence de R.
Je sais que je donne de la force au fait que je veuille vivre d'abord pour moi... parce que je sais qu'il est parfois impossible de vivre pour ou avec les autres...
"

Je comprends et suis d'accord avec toi, effectivement la vie nous a montré que lorsqu'une personne ne veut pas, ne peut pas, nous ne pouvons pas pour elle.
Donc oui, choisir de vivre avant tout pour soi. Ce que je me dis, c'est que tant que je vivrai, Alexandre vivra aussi, d'une certaine manière...

Merci aussi à toi de ta présence inestimable sur ce forum.
J'essaie de prendre soin de moi au mieux, pas toujours facile...
Prends également soin de toi, mon ami.

Liesel

Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Vivre avec...
Re : Vivre avec
« Réponse #28 le: 27 Juin 2017 à 22:28:45 »
L'absent

Vous pouvez verser des larmes parce qu'il est parti, ou
Vous pouvez sourire parce qu'il a vécu.

Vous pouvez fermer les yeux et prier pour qu'il revienne, ou
Vous pouvez ouvrir les yeux et voir ce qu'il nous a laissé.

Votre cœur peut être vide parce que vous ne pouvez le voir, ou
Il peut être plein de l’amour que vous avez partagé.

Vous pouvez tourner le dos à demain et vivre hier, ou
Vous pouvez être heureux demain parce qu'il y a eu hier.

Vous pouvez vous souvenir de lui et ne penser qu'à son départ, ou
Vous pouvez chérir ce souvenir et le laisser vivre.

Vous pouvez pleurer et vous fermer, ignorer et tourner le dos, ou
Vous pouvez faire ce qu'il aurait voulu :

Sourire, ouvrir les yeux, aimer et continuer.

Eileen Cicoli
Extrait de “The Poem
« Modifié: 27 Juin 2017 à 22:44:49 par Liesel »
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1954
Re : Vivre avec
« Réponse #29 le: 27 Juin 2017 à 22:52:09 »

  Une expérience de deuil tellement intense ...

   qu'elle nous pousse à bien des remises en question, mais par-dessus tout,

   à réinventer l'Amour ...

   Bien solidairement, Titine.
J'aime donc je suis !