Auteur Sujet: Suicide de mon mari  (Lu 1905 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Pepette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Suicide de mon mari
« le: 14 octobre 2021 à 00:35:02 »
Bonjour à tous, après le conseil de mes amis, je me lance…. Tout d’abord je me présente, Carine 30
Ans, maman d’un garçon de 12ans. Le 8 mars 2021 il y’a 7 mois.. ma vie a basculé, je vivait avec mon mari depuis 8 ans, nous étions marié depuis 5 ans, il est parti de chez nous, et n’est jamais revenus… Je l’ai attendu des heures… une nuit… Je l’ai cherché, j’ai prévenus la gendarmerie, j’ai été  convoqué le 9 mars au matin à la gendarmerie pour déposer une disparition inquiétante, j’ai continué à le chercher toute la matinée, mais tout c’est arrêté quand mon téléphone a sonné, les gendarmes voulait me voir chez moi… Naïve que je suis je ne comprenais pas et était en colère, je pensais seulement que mon Vincent avais eu un accident de voiture qu’il était coincé, et je comptais les heures depuis laquelle il n’avais pas bu d’eau … je suis donc rentré à mon domicile, les gendarmes m’ont demandé de m’assoir , et m’ont expliqué que mon mari était décédé, le choc… après cette première claque je leur est demandé comment il était décédé, ils m’ont dit madame votre mari a décidé de mettre fin à ses jours, il s’est pendu au bord du Rhône en Ardèche à 1h10 de route de chez nous ! Quel choc…. Je suis depuis, envahis par une tristesse qui me ronge de l’intérieur, une culpabilité de ne pas avoir vu qu’il allait aussi mal au point dans arriver la, la vie à un goût amère depuis sa disparition… Beaucoup me disent que je suis jeune que je vais me reconstruire, mais c’est facile à dire, j’ai perdu l’amour de ma vie, j’ai vécu du haut de mes pauvres 30 ans un drame terrible… j’ai dû encaisser tout cela.. mon fils qui a vécu la séparation de son père et moi, a vécu le suicide de son beau-père , avec qui il a passé le plus de temps, vu que j’ai la garde, 8 ans a nos côtés ce n’est pas rien… Mon message est un appel à l’aide… j’espère pouvoir lire des personnes qui ont vécu se drame.. Je cherche du réconfort là où je n’en trouve plus… Merci d’avoir pris le temps de me lire. Et merci pour vos réponses futurs… Carine

Hors ligne dom1

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #1 le: 14 octobre 2021 à 01:39:12 »
Tout d'abord te dire que c'est une bonne idée d'écrire ce que tu ressens. Tes interrogations sont celles que tous ici nous avons eues.
Tous ici, il nous faut, il nous a fallu " encaisser " ce choc violent de la disparition suicidaire d'un être cher.
Te dire que le temps est le remède qui permet de se sortir d'un tel évènement.
Te dire que tous ici, nous cherchons et pour d'autres, nous avons trouvé les moyens de faire face à ce déluge émotionnel.
Te dire que ce que tu ressens est normal. Culpabilité, regrets, manque, que tout cela est un passage obligé qui te conduira vers l'apaisement. Un endroit où tu n'oublieras pas ton mari car on ne peut oublier, mais un endroit où tu vivras sans sa présence physique.
Je te souhaite le courage nécessaire et t'embrasse à distance, pour te signifier toute mon empathie.
Dominique
« Modifié: 14 octobre 2021 à 11:05:58 par dom1 »

Hors ligne cory22

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 104
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #2 le: 14 octobre 2021 à 01:44:03 »
Bonjour Carine,

Je suis vraiment désolée de ce qui vous arrive. J'ai été envahi par les émotions quand j'ai lu votre message.

Je sais que c'est facile à dire mais vous n'avez à culpabiliser. C'est un sentiment normal mais sachez que rien n'est de votre faute. On ne peut pas deviner que ce genres de choses se produiront. On ne peut pas toujours voir la souffrance des gens qui nous entourent. Par exemple, quand j'étais adolescente, je souffrais énormément du suicide de ma cousine et j'avais moi même des idées suicidaires très fréquentes et mes parents ne voyaient rien. Il est si facile de le cacher quand on va mal. Alors c'est normal de ne pas l'avoir vu venir. Comment on peut deviner ça? Vous n'avez rien à vous reprocher.

Si je peux donner un conseil, vivez ce drame avec votre fils. Parler ensemble ne pourra que vous aider. Quand ma cousine s'est suicidée, mes parents n'en ont jamais parlé. J'en ai terriblement souffert. Alors parlez de ce que vous ressentez. C'est important.

C'est bien d'être venu sur ce forum. Nous sommes là pour vous lire.
Prenez soin de vous

Corinne

Hors ligne Pepette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #3 le: 14 octobre 2021 à 15:03:00 »
Bonjour, merci Dominique pour ta réponse, je me doute bien que malheureusement ici nous ressentons tous les mêmes choses… et c’est ce dont je cherchais, des personnes qui peuvent comprendre, des personnes, qui ont vécu se drame.. un regarde extérieur, mais un regard qui entend puisque la douleur a été partagée…

Hors ligne Pepette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #4 le: 14 octobre 2021 à 15:11:09 »
Bonjour Corinne, merci pour votre réponse, je comprends bien que d’avoir dû garder toutes ces émotions vous envahir et de ne pas avoir pu en parler à été difficile pour vous… Et je ne peux que comprendre ces envie suicidaires qui vous ont submergé, j’ai moi même eu l’envie d’en finir avec la vie suite au décès de mon mari, mais mon fils m’a rattaché à la vie, je suis resté pour lui… Sinon je n’aurais malheureusement pas tenus le coup… J’ai du mal à comprendre ce qui m’arrive, à être face à moi même… la solitude qu’elle punition pour moi…. Je me refait souvent le film de cette dernière journée passé avec mon mari, je le revoit partir pour la dernière fois… Et avec les fêtes de fin d’année qui approche, cela est encore plus compliqué…. J’ai l’impression qu’une parti de moi est parti avec lui, que la personne que j’étais avant n’existe plus, je subit plus ou moins tout ce qui se passe depuis, l’impression d’être spectatrice de ma vie, que plus rien n’a d’importance maintenant… Encore milles merci pour votre retour, et je suis moi même de tout cœur avec vous. Carine

Hors ligne cory22

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 104
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #5 le: 14 octobre 2021 à 15:33:09 »
Ça doit être torturant de se refaire en boucle le fils de la dernière journée pour essayer de comprendre. Par chance, je n'ai pas vécu ça parce que ma cousine habitait loin de chez moi et on se voyait principalement juste à Noël. Je suis parfaitement consciente que je n'aurais rien pu faire. Ça faisait des mois que je ne l'avais pas vu. Mais ça me tue quand je pense que je n'ai pas eu de dernier moment avec elle. Elle est morte un mois avant Noël, un mois avant qu'on se revoie. Je resterai toujours prise avec ce sentiment qu'il y a quelque chose d'inachevé. Avec cette frustration de ne pas l'avoir revu.

C'est vrai qu'une part de vous est partie avec lui. Un tel drame ça nous change à jamais. Mais ça n'a pas à être une fatalité. Ça ne veut pas dire que la vie est fini. Je sais que c'est dur mais faut vous laisser du temps. Je suis heureuse de lire que votre fils vous rattache à la vie. Ça semble merveilleux avoir des enfants.

Oui, le temps des fêtes ne sera pas facile. Vous n'aurez qu'à venir écrire ici à Noël, je vais vous répondre avec plaisir. En espérant que les fêtes vous permettrons de passer un moment quand même doux et réconfortant avec ceux que vous aimez.

Hors ligne Pepette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #6 le: 14 octobre 2021 à 23:38:44 »
Oui c’est assez torturant de refaire cette journée… Qu’elle douleur insupportable de vivre le deuil d’un proche qui s’est suicidé… Sur qu’elle région habitez vous Corinne? Je me doute que la perte de votre cousine a dû être difficile, et encore plus si vous deviez la voir pour les fêtes de Noël… Je me suis souvent demandé pourquoi, on doit vivre cela… a-t-on quelque chose à comprendre? Une leçon à en tirer? Je n’ai enlever aucun affaire de mon mari… seulement sa voiture car mon fils ne supportais plus de la voir devant chez nous, il avait l’impression que Vincent était à la maison…. Oui les enfants sont un souffle à tout cela… mais j’ai baissé les bras, j’ai du mal, à être forte, je pleure bien trop souvent devant lui, j’ai du mal à manger donc il se soucis de cela, du mal à me concentrer sur ces devoirs et sa scolarité en général… je me sent mauvaise mère… et me demande si Vincent a penser à toutes ces conséquences qu’ils y auraient après son suicide… pensait il que je tournerais la page comme si de rien n’était ?! Je ne veux pas ravivez des douleurs pour vous… mais pouvez vous me dire depuis combien de temps votre cousine est décédé..? Je comprends bien que vous ayez l’impression qu’il y a quelque chose d’inachevé… cette mort est tellement brutale….. Je passe la plus part de mes nuits à pleurer, en regardant les photos et vidéos de Vincent ou je l’entend rire chanter parler …. C’est tellement douloureux…. Parfois je rêve de lui, comme s’il revenait chez nous, qu’elle horreur au réveil…. Je ne sais pas combien de temps je mettrais à me relever, mais j’y trouve long… quand je me met à pleurer je me sent inconsolable je peut pleurer durant des heures sans m’arrêter , vous devez connaître cela…. Merci en tout cas pour votre bienveillance, cela me fait chaud au cœur de pouvoir vous lire, même si les mots sont dure, milles merci Corinne

Hors ligne cory22

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 104
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #7 le: 15 octobre 2021 à 04:39:41 »
J'habite au Québec, à Magog. Une petite ville à une heure trente de Montréal. Avec le nom que j'ai, je n'ai pas l'air Québécoise  :P

Vous n’avez pas à avoir peur de raviver ma douleur. Si je suis sur ce forum, c'est que je veux en parler.

Il n’y a pas vraiment de raisons pour lesquelles ont vit ça. Mais j’arrive à y voir un certain positif. Je me sens plus forte et plus ouverte d’esprit. Et avec le temps, je suis devenu assez calé en deuil et en suicide. Même si parfois je trouve que tout ça n'a aucune sens. J'en parlais à ma psy et lui disait comment je trouvait ça troublant. Comment on peut s'infliger cette chose aussi brutale? Dans quel genre d'état d'esprit elle était. Mais j'apprends à lâcher prise là dessus.

Probablement que votre mari n’a pas pensé à tout ça. Les gens qui en viennent à se suicider ont tellement mal qu’il leur est impossible d’envisager les conséquences qu’auront leur geste.

Le 28 novembre ça fera 10 ans que ma cousine s'est suicidée. Ça me fait bizarre. J’avais 12 ans à l’époque. Je croyais avoir fait mon deuil mais comme j’ai jamais pu en parler, tout revient ces derniers temps. Je pleure souvent. Il y a quelque semaine, je pleurais tout les jours. Pas pendant des heures comme vous mais c’était des gros sanglots. Je crois n’avoir jamais vraiment pleuré Marjorie comme ça.

Ayoye c’est vrai que la voiture devait donner l’impression qu’il était à la maison! Sinon, c’est très bien de garder ces affaires. J’ai lu que c’était ce qu’il fallait faire et que c’était fortement déconseillé de vite s’en débarrasser. Je ne crois pas que ce soit mal que votre fils vous voit pleurer. Ça lui montre qu’il n’est pas seul à avoir mal et ça peut le réconforter dans un sens. J’aurais aimé que ma belle-mère me montre sa peine (Marjorie était une cousine par alliance), qu’elle la vive avec moi.

C’est vrai que c’est dur au réveil quand on réalise que la personne n’est pas réellement revenu. Ces dernier temps, j’ai rêvé à Marjorie quelques fois. Mais ça me faisait du bien. Elle était toujours de bon humeur, souriante et entouré de monde. J'étais contente de la voir et on se serrait dans nos bras. J’arrive encore à sentir cette étreinte même si c’était des rêves.

Avez vous de la famille avec qui partager cotre peine? J’espère que vous et votre fils n’êtes pas seuls. Est-ce que vous consultez?

Vraiment, il n'y a pas de quoi. Tant mieux si mes messages arrivent à vous faire un peu de bien. Ça me fait plaisir. Moi aussi ça me fait chaud au cœur d’échanger avec vous. Et je me sens moins seule.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4240
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #8 le: 15 octobre 2021 à 12:27:21 »
Bonjour

Je lis vos messages et je suis de tout coeur avec vous

Courage

Solidairement

Philippe

Hors ligne Pepette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #9 le: 15 octobre 2021 à 19:43:00 »
Bonsoir Corinne, excusez moi j’ai mis un peu de temps de vous répondre. 10 ans déjà… et bien le temps passe bien vite, et on n’oublie pas la personne parti trop tôt… Oui j’ai été suivie, par le centre de prévention du suicide, mais j’ai arrêté au mois de Juillet, cela devenait trop pesant pour moi de parler de Vincent…. Et je ne voyait pas les effets des séances… donc j’ai tout arrêté, ainsi que le traitement anti dépresseur et anxiolytiques…. Mon fils va revoir une psy Vendredi prochain. Il est évident qu’il est important dans parler, de pleurer, d’être en colère, moi je m’autorise tout cela, même si c’est dur, je me dit que je dois y passer, et surtout laisser passer toutes ces émotions….. Le deuil du suicide est assez particulier, nous ne sommes tellement pas préparer à cela… nous sommes dans l’incompréhension… J’ai acheté un livre qui s’appelle vivre le deuil après le suicide d’un proche, je vous le conseil, il est difficile et j’ai mis du temps, à passer certain chapitre, mais vous voyez aujourd’hui je l’ai prêté à un ami à moi, pour qu’il comprenne certaine chose. J’ai très mal vécu les obsèques de Vincent, j’avais l’impression qu’on me volait ma place, ma belle-mère n’a pas été toujours très tendre, mais je suis resté forte et debout pleurant seul le soir …. Dur étape ! Oui j’ai ma famille qui m’entoure, et des amis formidable qui sont très présent pour moi . Et vous, avez vous aujourd’hui de l’entourage qui est là pour vous écouter , vous soutenir et vous comprendre? Je suis contente, d’être venus ici, et de vous lire , d’avoir trouvé une oreille attentive, et je suis contente également si de discuter avec moi vous apporte un peu de réconfort. Je vous embrasse :)

Hors ligne Pepette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #10 le: 15 octobre 2021 à 19:44:04 »
Bonsoir Philippe, merci pour votre message, n’hésitez pas à partager avec moi si vous en ressentez le besoin.. Amicalement . Carine

Hors ligne cory22

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 104
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #11 le: 16 octobre 2021 à 05:01:12 »
Super! Ça me rassure de savoir que vous avez une famille et de bons amis qui sont là pour vous. De mon côté, j'ai ma mère qui voit aujourd'hui que j'ai manqué de soutient et qui est là pour moi. Elle m'écoute quand j'ai besoin de parler et elle empathie pour moi. Avec ma belle-mère, on ne se parle plus. J'ai coupé les ponts avec mon père il y a deux ans parce qu'il est un homme vraiment toxique. Ce n'était plus vivable. Mais il y a bien des gens dans la famille qui m'en veulent de ne plus parler à mon père et ma belle-mère en fait partie. J'ai quand même repris un mini contacte avec mon père par courriel il n'y a pas très longtemps. On s'est échangé quelques messages mais ça ne va pas plus loin que ça. J'ai aussi envoyé un message à ma belle-mère. Je me suis ouverte à elle en lui disant que j'avais besoin qu'on laisse notre chicane de côté car j'avais besoin d'elle, besoin qu'on vive enfin ce deuil ensemble. Comme une mère et sa fille. Elle a complètement ignoré mon message. Je dois l’avouer, ça fait mal. Mais je me dis que ça fait d'elle une personne vraiment sans cœur et qu'elle ne me mérite absolument pas. Alors aujourd'hui, je n'ai plus personne dans mon entourage qui a connu Marjorie. C'est difficile par moment. Pour ce qui est de mes amies, elles m'écoutent quand j'en parle mais c'est vraiment flagrant à quel point elles ne savent pas quoi dire. En même temps, je peux comprendre, mais j'aimerais que ce soit un sujet qui rende moins les gens mal à l'aise. Cette épreuve fait partie de mon quotidien, ça n'a rien de malaisant de mon point de vue!

Hors ligne Nina14

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 40
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #12 le: 18 octobre 2021 à 02:39:17 »
Bonsoir Carine.
Les mots n’apaisent pas directement mais les faire sortir de soi libère un peu de pression au fil du temps. J’ai moi-même dû affronter la disparition de mon Benoit en décembre dernier. 10 mois qu’il a décidé de partir définitivement et ma souffrance est toujours là, intacte. Mais récemment j’ai compris qu’il serait toujours avec moi, en moi pour toujours comme si nous ne faisions plus qu’un, réunis à jamais et cela m’apaise. Bien sûr il m’arrive de craquer, alors je pars hurler sous ma couette, je pleure et cris pour vider de mon corps cette montée de pression qui me transperce le cœur.

Il a choisi de s’ôter la vie (overdose de médicaments), il est maintenant apaisé à jamais et je respecte son choix même si cela m’a anéanti. Ce qui me fait le plus mal, c’est de ne pas avoir été là près de lui durant ses derniers instants pour qu’il ne soit pas seul. Mon dernier moment est quand il m’a dit «bonne nuit Nina » avec une voix si douce… Si seulement j’avais su. Et pourtant je sais pertinemment que ce jour là (avant sa mort) si j’avais été présente, je ne l’aurais pas laissé mourir. Mais maintenant, si j’avais ce choix, je voudrais qu’il n’ait pas été tout seul sentir la mort s’approcher. Oui j’aurais voulu le tenir dans mes bras jusqu’à son dernier souffle, l’accompagner jusqu’au bout dans sa décision de mettre fin à ses souffrances (qui n’étaient pas physiques). Lui dire que je l’aime tellement, que je respecte son choix.
Mais cela il m’aura fallu quelques semaines (après sa mort) pour que je l’accepte… son choix.

Aujourd’hui, je sais qu’il sera toujours mon Amour (15 ans ensemble et l’éternité réunis). Savoir qu’il peut revenir dans mes rêves me réconforte (mais cela n’est arrivé qu’une seule fois il y a quelques jours hélas). Oui on vit tous différemment la disparition d’un être aimé mais en parler aide c’est certain. Perso, je n’ai pas vraiment d’amis à qui en parler et je n’ai pas non plus envie d’en parler avec ma famille car le suicide c’est trop difficile à comprendre  quand on ne l'a pas vécu directement. Par contre, je suis restée très proche de sa maman. On ne vit pas dans la même région mais on est toujours en contact et je lui offre souvent des fleurs. Benoît serait si content de savoir cela.

Carine, ici tu peux « décompresser » par des mots cela aide quand ton esprit est plein de souffrance. Il n’y a pas de solution mais « se vider » permet de faire de la place pour de nouvelles pensées parfois plus constructives donc plus positives. 

Amicalement,
Nina

Hors ligne cory22

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 104
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #13 le: 18 octobre 2021 à 03:59:33 »
Nina, vous avez accepté son choix! J'en reviens pas à quel point vous êtes forte. Je ne pourrais jamais accepter le choix de ma cousine.

Hors ligne Nina14

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 40
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide de mon mari
« Réponse #14 le: 19 octobre 2021 à 01:23:30 »
Il faut comprendre que leur souffrance doit être immense, irréversible pour eux. C'est quelque chose qu'on ne peut pas concevoir si on ne le vit pas.
Si je peux oser un parallèle : une personne prise dans un incendie, bloquée au 20e étage et sans issue de secours, va préférer sauter par la fenêtre dans le vide sachant que la mort sera rapide plutôt que de périr dans les flammes dans d'atroces souffrances.
Je m'excuse sincèrement si cela heurte certains mais c'est seulement pour essayer d'expliquer comment je perçois "ce choix" entre la mort ou une souffrance intolérable.

Cette souffrance est telle que leur raison ne voit plus que ce choix ultime. Aucune alternative, aucun amour, aucun lien n'arrive à stopper cette souffrance et donc l'issue fatale qui est vu comme salvatrice à leurs yeux.

Attention je ne fais pas l'apogée du suicide, absolument pas, je me dis juste qu'on ne peut que difficilement comprendre si on ne ressent pas la souffrance qu'il a ressenti. De même, penser qu'il se comporte en égoïste n'est pas très juste car nous même faisons preuve d'un grand égoïsme en voulant que l'être aimé soit toujours en vie car nous ne supportons pas qu'il ne soit plus présent. On souffre car il n'est plus là et on voudrait qu'il soit toujours avec nous .... Mais c'est pour nous et ses proches, alors que lui il ne souffre plus et il est enfin en paix.

Si je l'aime, je dois le comprendre et accepter. Puisqu’on n’a pas pu les aider avant, la seule chose qu'on peut faire maintenant est de respecter cette souffrance qu'ils ont vécu eux. Respecter leur choix comme ultime preuve d'amour....
Ça fait très mal oui mais c'est ça aussi l'Amour.