Auteur Sujet: Comment aider...  (Lu 1960 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Petite fée

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Comment aider...
« le: 31 Octobre 2016 à 13:40:55 »
Bonjour à tous,

Dans mon cas c'est le frère de mon compagnon qui a commis l'irréparable. Bientôt 7 ans qu'il s'est suicidé.
La famille entière reste très attachée à lui, il est omniprésent dans les conversations, ses photos sont chez tout le monde. Bref personne n'oublie et bien sûr, ce n'est pas le but. Tout le monde parle de lui, avec le sourire. Il était tellement joyeux, souriant et un être tellement positif. Bref, je n'ai connu ni lui ni le drame. Donc pour moi c'est très abstrait. Mais tout le monde semble avoir fait son deuil, même si la souffrance reste malgré tout.

Là où je viens chercher votre aide c'est pour mon compagnon... Lui par contre, son frère, il n'arrive pas à gérer cette absence. Il n'a rien exprimé depuis le drame. Il n'a pas libéré la moindre émotion et je suis sûre que même en cachette il n'a versé aucune larme. Cette disparition le fait souffrir et lui faire perdre pied par moment.

Que puis-je faire pour l'aider ? Je tente de lui faire raconter tout ce qu'il a à raconter, je pense qu'en parlant et en libérant ce qu'il renferme, il se sentira plus léger. Mais le sujet est compliqué et même si je comprends très bien la situation, je ne suis pas impliquée directement. Je veux l'aider, au mieux mais je ne veux pas le frustrer plus ou lui renforcer ce mal être.

Auriez-vous des conseils ?
Merci d'avance pour votre aide.

En ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2703
Re : Comment aider...
« Réponse #1 le: 31 Octobre 2016 à 20:17:39 »
Tu fais déjà ce qu'il faut en lui montrant que tu te rends compte de sa détresse cachée et que tu es disposée à lui en parler...mais on sait que certains hommes ne souhaitent pas parler de ce qui les touche profondément  et je crois que c'est à respecter absolument...Tu fais partie de sa vie après le drame... avec toi il vit autre chose...
Peut être que ne n'est pas à ça, le suicide de son frère... qui lui fait perdre pied comme tu l'écris mais autre chose.... Lui en as tu parlé... il en dit quoi, lui?il peut évoquer son frère?c'est un taiseux en général ou seulement sur ce sujet?
Le deuil se fait parfois sans paroles...Il fait des choses en lien avec ce frère décédé trop tôt?

Voilà ce que je peux te dire..... pas de conseil mais des pistes pour réfléchir autrement...

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2712
Re : Comment aider...
« Réponse #2 le: 31 Octobre 2016 à 21:05:16 »

    Bonsoir petite fée,

    Je crois qu'on "gère" ce qu'il y a autour, mais qu'on ne "digère" pas ... un suicide ...
    A moins d'être insensible ...
    Aime ton compagnon comme il est, avec cette marque indélébile, à considérer avec admiration, car elle prouve sa profondeur ...
    Tu peux devenir cette petite fleur qui pousse à flanc de paroi de l'entaille dans son cœur, mais rien ne la refermera ... l'amour c'est ça ...
je crois bien ... et ça n'empêche pas les tendres joies, les éclats de rire ...
    Solidairement, la tata du jeune Kalahan, qui s'est donné la mort à 14 ans et demi.

Hors ligne Petite fée

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment aider...
« Réponse #3 le: 02 Novembre 2016 à 08:42:12 »
Merci à vous deux pour vos réponses ! Merci...

Eva Luna, si ce qui lui fait perdre pied c'est bien cette raison. Parfois il est en mode "nostalgie" en mode "douleur" et il s'enferme dans l'alcool et s'entoure de proches pour évacuer sa souffrance en buvant un verre. Il n'est en rien alcoolique, heureusement, mais parfois il a besoin de se laisser porter par autre chose. Tant qu'il prend soin de lui, c'est le plus important.
Mais je sais que c'est une souffrance immense et je sens que c'est son manque de dialogue, il n'a jamais rien exprimé, ni ce jour là (même pas une phrase, une émotion, un cri...), ni depuis. Ni avec ses amis, ni avec sa famille, ni avec sa compagne de l'époque. Et tout s'en ressent. Problème de digestion, problème divers dans le fonctionnement de son corps. Bref j'ai cette sensation qu'il doit évacuer mais qu'il n'y arrive pas.

Souci, tu as raison ! De fait ça n'empêche pas de le voir sourire, rire et être heureux. Ce qui me réconforte c'est que ce bonheur, je sens qu'il est présent grâce à moi... Je le vois s'épanouir de jour en jour et j'en suis heureuse. Pour ça que j'ai l'impression d'être la seule qui puisse l'aider à évacuer ce poids. Mais je ne peux rien faire contre sa volonté, j'en suis bien consciente...

Bref, pas évident. Et d'autant plus une journée comme hier, journée où ses émotions étaient au summum. Journée triste pour toute la famille mais plus pour lui qui ne dit rien. Les autres en ont parlé, avec un sourire, avec des souvenirs, de la nostalgie. Bien sûr la tristesse est là aussi. Mais pour mon amour, la souffrance est plus importante que le reste.

Merci en tous les cas pour vos messages et conseils...
Ca fait du bien, vraiment...

Belle journée.
Petite Fée