FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Après le suicide d’un proche => Discussion démarrée par: Missgalina le 14 Septembre 2016 à 16:55:06

Titre: Suicide de mon frère jumeau et de mon cousin, à 4 semaines d'intervalle :(
Posté par: Missgalina le 14 Septembre 2016 à 16:55:06
Bonjour tout le monde;

Je viens de m'inscrire sur votre forum, sur lequel je suis tombée par hasard. Mais bon, comme on dit dans la vie il n'y a pas de hasard.. J'ai également posté dans la rubrique dédiée à la perte d'un frère ou d'une sœur; ainsi, j'espère que ce n'est pas gênant si je poste également dans cette rubrique-ci. Sinon, dites le moi, et je retirerai une des publications sans souci; mon but n'est nullement de vous inonder de spams.

Comme tout le monde, j'ai perdu un être cher.
Comme tout le monde, j'ai dû faire face à la douleur, et au travail de deuil qui met toujours un certain temps. Puis, au bout d'un moment plus ou moins long, la cicatrice se referme un peu. Pas complètement, car nous pensons toujours à nos chers disparus et ils sont toujours dans notre cœur, mais au bout d'un certain temps la douleur s'estompe et le cœur a moins mal.

-Les premières obsèques auxquelles j'ai assisté, c'était il y a tout juste 20 ans (..ça fera 20 ans le 10 octobre 1996); je perdais mon grand-père maternel. J'avais 20 ans. Mon grand-père était encore relativement jeune, soit 76 ans. Mais il était malade (cancer), et cela faisait depuis plusieurs années qu'il souffrait. Ainsi, son départ fut un grand soulagement pour son âme, et pour nous également car nous souffrions de le voir souffrir.

C'était la premières fois que la mort frappait un membre proche de ma famille, que j'assistais à une cérémonie funéraire (mon grand-père avait fait le choix de se faire incinérer), suivi du repas de famille; etc. Bref, c'était la première fois que je vivais un deuil. J'avais perdu une arrière grand-mère (je n'ai pas connu mes autres arrières grands-parents) à l'âge de 7 ans; ça m'avait marquée car j'avais vu ma mère triste et pleurer de perdre sa grand-mère. Mais cette dame âgée je ne la connaissais pas trop, je ne l'avais pas vue souvent, et puis surtout elle était âgée donc dans ma tête je me disais que c'était normal qu'elle décède.

-Ensuite, en 2000 j'ai perdu un cousin; Vivien, qui allait sur ses 16 ans. Il est mort dans des conditions horribles, car s'est fait assassiner.. Comme il vivait au Québec avec sa maman, nous n'avons pas pu assister aux obsèques. Là donc, deuxième décès d'un proche, et dans des conditions bien plus tragiques et anormales surtout!! Je me rappelle que cet événement m'avait beaucoup secouée (toute la famille, d'ailleurs) et encore aujourd'hui je pense chaque jour à lui  :'(

-En octobre 2008 (le 11 octobre; soit un jour après mon grand-père maternel), je perdais mon grand-père paternel; aussi à cause de cette s*******e de crabe!! Et en septembre 2011, ce fut le tour de ma grand-mère maternelle.

Bref, des deuils "banaux" on va dire; sans parler, bien sûr, mon cousin mort à l'âge de 16 ans où là effectivement ce n'était pas normal..  :'(
Le départ d'un grand-père ou d'une grand-mère est toujours douloureux, car nous perdons un être cher. Mais nous-nous disons que c'est dans l'ordre normal des choses, et que passé un certain âge nous sommes tous amenés à perdre nos grands-parents à un moment donné. Et puis, lorsque ceux-ci sont malades (maladie d'Alzheimer, cancer, perte d'autonomie.. ), finalement c'est un soulagement pour toute la famille.

Mais lorsque la mort frappe nos parents, un membre de notre fratrie ou le pire de tous (pour des parents, il n'y a rien de pire que de perdre un enfant!!) un de nos enfants, la souffrance est plus grande, incommensurable!!

DÉCÈS DE MON FRÈRE JUMEAU, PUIS DE MON COUSIN:

L'année 2015 fut une année assez difficile; période de dépression où mes souffrances du passé remontaient à la surface, disparition de notre petite chatte Nénelle tant aimée; etc. De plus, mon frère jumeau n'allait déjà pas bien et m'avais avoué avoir fait 2 tentatives de suicide. Après plusieurs mois d'arrêt maladie, je repris le boulot (en octobre 2015) et fis tout pour remonter la pente. Malgré des hauts et des bas par moments, ça alla beaucoup mieux; et je fis tout pour remonter la pente.

Lorsque l'année 2015 se termina, je me dis: "voilà, cette année 2015 n'était pas terrible, mais elle est derrière moi maintenant; 2016 sera une meilleure année!!!". De plus, c'était l'année de nos 40 ans; de mon frère jumeau Gwen & moi. Bref, je vis 2016 comme une belle année et une année de renaissance.

2016 débuta mal, ce avec tous les attentats qu'il y eut, les nombreux décès de chanteurs ou personnalités célèbres. Tout cela me touchait et j'avais l'impression de vivre dans un monde de plus en plus fou, mais bon quand ce ne sont pas des personnes proches on se sent moins concerné..

-Le dimanche 15 mai de cette année (dimanche de Pentecôte), mon frère jumeau Gwen se donna la mort, par pendaison. C'est ma belle-sœur qui le retrouva, et leur voisin pompier tenta pendant 3/4h de le réanimer; en vain.
La journée de ce dimanche avait pourtant débuté de manière tout-à-fait banale; la veille nous avions des amis à la maison et là c'était journée détente, nous-nous apprêtions, mon ami et moi, à nous préparer des restes de tartes flambées de la veille.
C'est en préparant notre dîner que j'appris la terrible nouvelle. Ce soir-là, peu avant 19h. Pendant que mon ami et moi préparions le dîner dans la cuisine, mon téléphone portable se mit à vibrer (je l'avais mis sur silencieux, mais nous l'entendons tout de même vibrer lorsqu'il y a un appel), c'était ma sœur Julie; mais je décrochai trop tard. Déjà, je trouvai surprenant que ma sœur m'appelle; nous échangeons beaucoup elle et moi (nous ne vivons pas dans la même région) mais plutôt par textos  :-\

En prenant mon téléphone, je vis que mon frère aîné (Benjamin) avait tenté de me joindre également, et laissé un message vocal. Encore plus surprenant, car mon frère aîné fait "souvent le mort" (sans aucun jeu de mots..) en n'appelant pas, et ne répondant pas aux messages!! :o :o J'écoutai le message vocal de mon frère, qui disait: "G, il faut que tu gardes ton téléphone avec toi. Rappelle-moi, ou appelle Julie; ce n'est pas le genre de nouvelle à annoncer sur un répondeur!!!". Là, je compris aussitôt que quelque chose de grave était arrivé  :-[  :-[  Mes parents étant à une fête de famille (cousinade), je pensai de suite qu'il leur était arrivé quelque chose, comme un accident sur la route.

Je rappelai aussitôt ma sœur, cette dernière était en larmes. Tout d'abord, elle me demanda si j'étais à la maison, si j'étais seule ou avec mon copain à mes côtés. Après que je lui répondisse que j'étais avec mon copain (dans la cuisine), elle me dit qu'elle avait une très mauvaise nouvelle à m'annoncer. Je pensai qu'il était arrivé quelque chose à son bébé et qu'elle l'avait retrouvé mort dans son berceau (mort subite du nourrisson); ma sœur ayant accouché fin avril de la même année, donc à ce moment là mon neveu n'était âgé que de quelques semaines. Et c'est là qu'elle m'annonça la mort de notre frère Gwen; qui était aussi mon frère jumeau. Il s'était pendu, dans le grenier de leur maison; c'était sa compagne qui l'avait trouvé, en début d'après-midi. Bref, à ce moment-là je crus que je faisais un rêve, un horrible cauchemar!!!

Ensuite, quelques minutes plus tard, mon autre frère (Guillaume) m'appela; il pleurait et hurlait au téléphone: "mais pourquoi il a fait ça??? N'importe quoi, il n'avait pas le droit!!!  :'(". Et ensuite ce fut le tour de mon frère aîné de m'appeler.
Mon frère (celui qui avait hurlé au téléphone) passa dans la demie heure qui suivit; il me pleura dans les bras. Mis à part quand il était enfant, c'était la première fois que je le voyais pleurer! Inutile de vous dire que je passai une nuit horrible. Le lendemain en me réveillant, j'avais juste envie que tout ceci n'eut été qu'un cauchemar, un terrible cauchemar; mais malheureusement ce n'était pas un rêve  :-[  :-[

Avec mon frère Guillaume, nous passâmes chez nos parents, mon père était anéanti et avait pris 10 ans dans le visage en 12h. Là aussi, c'était la première fois que je voyais mon père en sanglots!! Ma mère me pleura dans les bras, en hurlant: "mon bébé, mon bébé!! C'est fini, on ne le verra plus jamais!!! Oh mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu!!!!!!!  :'(". Bref, j'avais l'impression que le sol s'ouvrait sous moi  :-[

Nous pûmes aller voir mon frère, quelques jours plus tard, à la morgue de l'hôpital civil; c'était un endroit carrelé, froid et assez glauque. Je ne regrette pas un seul instant d'avoir vu mon frère; j'avais besoin de le voir pour lui dire au-revoir. Et puis, de par mon métier je suis souvent confrontée à la mort et ne compte plus le nombre de décédés que j'ai vus. Mais voir une personne morte de 91 ans et un homme de 40 ans, ce n'est pas pareil!! Et puis surtout, en le voyant je sentis de suite (et les autres aussi l'avaient vu; ils me le dirent quelques jours plus tard) qu'il n'était pas du tout apaisé; je lisais une grande souffrance sur le visage de mon frère.
Et puis, il avait le visage enflé et rouge écarlate; cela m'avait aussitôt choquée lorsque j'entrai dans la pièce où mon frère était présenté (dans son cercueil). Mais on me dit que c'était souvent le cas chez les personnes mortes par pendaison.

Les obsèques furent très émouvantes, et aussi d'être auprès de ma famille. Mon frère avait fait le choix de se faire incinérer. Je tentai de rester forte; tout le monde d'ailleurs me disait que j'avais une force incroyable. Mais intérieurement, je me sentais anéantie; j'avais l'impression (encore aujourd'hui) qu'une partie de mon âme s'était envolée en même temps que mon frère jumeau. En juillet, j'ai fêté mes 40 ans toute seule; et il en sera ainsi à tous nos anniversaires désormais..  :'(

-Mon cousin Frédéric fut extrêmement affecté par la mort de mon frère, il aimait beaucoup ce dernier. Mon cousin allait avoir 24 ans en juillet (un natif du signe du cancer lui aussi, comme mon frère!! Mon cousin était né le 14 juillet, et mon frère & moi le 16). Je parle de mon cousin au passé, car ce dernier se donna la mort à son tour, 4 semaines après mon frère. Le 12 juin  :'(  Il mit fin à ses jours exactement de la même manière que mon frère jumeau!!
Revivre un second cauchemar, même pas un mois après, c'est tout simplement horrible; irréel!!  ???  ???  ???  En plein chagrin un mois après un drame, c'est sûr que nous n'avons même pas encore commencé le travail de deuil; on dit qu'il faut au moins un an!!!

Mon cousin aussi était quelqu'un de très sensible, d'émotif (lui et mon frère n'étaient pas cancers pour rien..). Malgré notre différence d'âge, nous étions très proches lui et moi (comme j'étais proche de mon frère jumeau également), j'aimais nos discussions, sa sensibilité; etc. Souvent, je disais que mon cousin c'était moi au masculin. Et il était parti, tout comme mon frère!!!
Après la mort de mon frère, mon cousin m'avait beaucoup soutenue; il m'appelait, m'envoyait des textos, passait me voir; etc. Il me disait d'être forte & courageuse pour mon frère jumeau, et ne pas faire de bêtise à mon tour.

La veille du drame, je l'avais encore au téléphone et il semblait aller mieux (il était très affecté par la mort de mon frère, et il traînait aussi de lourdes casseroles depuis l'enfance). Il s'apprêtait à sortir au restaurant, avec son compagnon et quelques amis à eux. Et quelques jours avant, il était passé me voir et nous avions discuté pendant plusieurs heures. Le dernier WE de juin, nous devions nous rendre chez une de mes cousines (sa sœur) pour ses 40 ans; nous-nous réjouissions tant de ce WE, et de revoir la famille sous des aspects joyeux cette fois!! Il avait des projets; etc.
Mais il prit tout de même la décision de partir; c'est son copain qui le trouva pendu à un arbre dans la forêt, et qui le décrocha. J'appris la nouvelle le dimanche soir (12 juin); ça me donna un tel coup de massue au cœur que je m'effondrai!!

Du coup, enterrement; etc. On remit ça 4 semaines après les obsèques de mon frère. Nous avions tous l'impression de rejouer un mauvais film!!  :'(
Contrairement à mon frère, il me fut impossible d'aller voir mon cousin pour lui dire au-revoir. Mais ce n'était peut-être pas plus mal, car c'était au même endroit que pour mon frère, mêmes conditions de décès; donc bon..

Suite à ces deux décès, survenus à 4 semaines d'intervalle, je me sentais anéantie!! Je tentais de rester forte extérieurement, mais c'était dur; et ça l'est encore aujourd'hui.

D'un côté je tente de me consoler en me disant que mon frère et mon cousin sont soulagés à présent; j'espère qu'ils sont en paix et qu'ils sont dans la Lumière!!! Mais d'un autre côté, je ne comprends pas pourquoi ils nous ont laissés. Des personnes dont j'étais très proche en plus, et que j'aimais énormément  :'(  :'( Depuis leur départ, je ressens comme un vide en moi; dans mon cœur et dans mon âme. Parfois, je ressens un profond sentiment d'injustice en moi et ne puis m'empêcher de me dire: "c'est pas juste!!!  :'(".

Par moments, j'ai l'impression d'être dans une sorte de trou noir. Dans ces moments de désespoir, je me dis que pour arrêter d'avoir mal la solution serait d'en finir. Mais j'ai un compagnon, des chats, une maison, une famille & et des amis qui m'aiment et à qui j'ai promis de ne pas faire de bêtise à mon tour. J'ai promis!!! Et puis, sachant le chagrin que ça leur a causé avec le départ de mon frère puis de mon cousin, je me dis que je n'ai pas le droit de leur infliger ça à mon tour. Mais c'est dur!!! Le 14 juillet, c'était l'anniversaire de mon cousin, et le 16 celui de mon frère jumeau & moi. J'ai fêté mon anniversaire, car j'ai eu 40 ans (mon copain y tenait beaucoup, et puis finalement il avait raison), mais ces deux jours avaient un goût vraiment amer, vraiment..

Je fus en arrêt maladie pendant deux mois. Je me sentais sans force, sans aucune énergie et n'avais envie de rien. Tout ce que je faisais ou entreprenais me fatiguait d'avance; je m'obligeais à me donner des coups de pied aux fesses pour faire certaines choses. J'avais comme un point douloureux au niveau du cœur et du plexus solaire; bref j'avais mal!!

Voilà, pour ce témoignage; je vous remercie infiniment de m'avoir lue. Désolée pour la longueur de mon texte, mais cela me fait du bien de coucher ma douleur sur papier, ça me fait du bien d'écrire!! Je ne leur en veux nullement à mon frère et à mon cousin d'avoir mis fin à leurs jours, car ils souffraient tellement qu'ils ne voyaient plus d'autre issue pour continuer à vivre; bref, ce choix leur appartient. Pour moi, le suicide n'est nullement un acte de facilité, et encore moins de lâcheté; c'est la résulte d'une immense souffrance intérieure.
Maintenant, tout ce que je souhaite c'est que tous deux soient en paix là-haut, et dans la Lumière.

Gwen et Fred, je vous aime; et vous serez toujours dans mon cœur  :-*  :-*  :-*  :-*
Titre: Re : Suicide de mon frère jumeau et de mon cousin, à 4 semaines d'intervalle :(
Posté par: Bulle 777 le 14 Septembre 2016 à 18:00:41
Missgalina,

je suis abasourdie par ce que tu racontes!  :'(

tu as bien fait de tout écrire, ici des gens te répondront avec leurs sagesse et leurs expériences. C'est très riche.

Ma mère est décédée de mort subite ( un suicide ?), alors je compatis ...
toutes les morts sont horribles mais le suicide... >:(


Tu as l'air de comprendre beaucoup de choses alors que c'est si près !

Je ne peux que te dire que ce sera long,
le chemin vers le mieux être sera long
avec des hauts et des bas,
de la fatigue
de la déception,
de à quoi bon
de petites étincelles aussi...
que la douleur se transforme inlassablement à chaque minute
et qu'un jour tu te sentiras mieux et différente;

Pensées  :)

Bulle


Titre: Re : Suicide de mon frère jumeau et de mon cousin, à 4 semaines d'intervalle :(
Posté par: Nandou_Guanaco le 14 Septembre 2016 à 20:27:53
Hélas comme tu l' as très bien compris et bien expliqué, les deuils s' accumulent et à chaque décès d' un membre proche, tous les autres deuils resurgissent et cela complique un peu plus à chaque fois le travail de deuil, c' est ce que m' a expliqué le psychiatre, un deuil c' est pour la vie, du coup, comme tu en as eu beaucoup dans des conditions pénibles autre que la mort naturelle de vieillesse qui ne laisse que peu de traces, les autres sont trop violentes, du coup tu souffres beaucoup trop. Tu es bien jeune pour autant trinquer, il te reste beaucoup de chemin à parcourir, il te faut te soigner, t' occuper beaucoup de toi, être bienveillante avec ton corps, voir des spécialistes du deuil pour t' apaiser, tes tourments doivent être pris en compte sérieusement, homéopathie, acupuncture, yoga, sport, psychiatre etc, ce que tu veux, mais consulte des professionnels, ne reste pas avec ton fardeau devenu trop lourd. Prends bien soin de toi, il faut s' aimer soi-même plus que d' habitude quand on souffre, il faut demander de l' aide, nous ne sommes que des humains, pas des robots. Je t' embrasse.
Titre: Re : Re : Suicide de mon frère jumeau et de mon cousin, à 4 semaines d'intervalle :(
Posté par: Missgalina le 15 Septembre 2016 à 12:29:42
Missgalina,

je suis abasourdie par ce que tu racontes!  :'(

tu as bien fait de tout écrire, ici des gens te répondront avec leurs sagesse et leurs expériences. C'est très riche.

Ma mère est décédée de mort subite ( un suicide ?), alors je compatis ...
toutes les morts sont horribles mais le suicide... >:(

Tu as l'air de comprendre beaucoup de choses alors que c'est si près !

Je ne peux que te dire que ce sera long,
le chemin vers le mieux être sera long
avec des hauts et des bas,
de la fatigue
de la déception,
de à quoi bon
de petites étincelles aussi...
que la douleur se transforme inlassablement à chaque minute
et qu'un jour tu te sentiras mieux et différente;

Pensées  :)

Bulle

Hello Bulle; je te remercie pour ta réponse; qui fait si chaud au coeur. Je suis également désolée pour ta maman; cela fait depuis longtemps qu'elle est partie?? Une mort subite, je ne savais pas que ça touchait aussi les adultes; je pensais que ça ne trouvait que les bébés (mort subite du nourrisson), mais j'en entends de plus en plus parler, comme du suicide :-/ Quoi qu'il en soit, au même titre que le suicide, la mort subite est une mort brutale, qui laisse l'entourage dans le plus grand désarois. Lorsqu'une personne est malade, c'est très dur aussi mais nous pouvons nous préparer psychologiquement à la perdre, et déjà commencer le travail de deuil. Mais dans un accident, meurtre, suicide et mort subite, la mort frappe de façon très brutale :-/

J'espère que tu arrives peu-à-peu à apaiser ta douleur; perdre sa maman, c'est terrible aussi :-(

Bon courage à toi, et merci.
Titre: Re : Re : Suicide de mon frère jumeau et de mon cousin, à 4 semaines d'intervalle :(
Posté par: Missgalina le 15 Septembre 2016 à 12:40:42
Hélas comme tu l' as très bien compris et bien expliqué, les deuils s' accumulent et à chaque décès d' un membre proche, tous les autres deuils resurgissent et cela complique un peu plus à chaque fois le travail de deuil, c' est ce que m' a expliqué le psychiatre, un deuil c' est pour la vie, du coup, comme tu en as eu beaucoup dans des conditions pénibles autre que la mort naturelle de vieillesse qui ne laisse que peu de traces, les autres sont trop violentes, du coup tu souffres beaucoup trop. Tu es bien jeune pour autant trinquer, il te reste beaucoup de chemin à parcourir, il te faut te soigner, t' occuper beaucoup de toi, être bienveillante avec ton corps, voir des spécialistes du deuil pour t' apaiser, tes tourments doivent être pris en compte sérieusement, homéopathie, acupuncture, yoga, sport, psychiatre etc, ce que tu veux, mais consulte des professionnels, ne reste pas avec ton fardeau devenu trop lourd. Prends bien soin de toi, il faut s' aimer soi-même plus que d' habitude quand on souffre, il faut demander de l' aide, nous ne sommes que des humains, pas des robots. Je t' embrasse.

Hello Nandou;

Je te remercie pour ta réponse, tout aussi réconfortante que celle de Bulle. Oui tu as raison, chaque deuil ravive d'autres deuils passés.

Je me dis que chaque décès est douloureux, car c'est le départ d'un être aimé. Lorsque j'ai perdu mes grands-parents, j'étais triste car je repensais aux souvenirs de l'époque où j'étais petite, quand j'allais en vacances chez eux; etc.  Mais d'un autre côté, c'était un soulagement car c'était une souffrance pour eux. Mes deux grands-pères sont morts d'un cancer, et ma grand-mère d'une démence type Alzheimer. Et puis, à 30 ans passés je me suis dit que c'était un âge où nous perdions nos grands-parents; bref, que c'était la logique des choses. D'autres ont perdu leurs grands-parents très jeune, voire même leurs par tes alors..  Au moins, j'avais encore mes parents et ai eu pendant longtemps mes grands-parents.

La mort de mon cousin en 2000; là bon ok c'était un deuil pas normal. Car il est mort à un âge où il n'aurait pas dû mourir (..il allait sur ses 16 ans), et dans des conditions horribles en plus, en se faisant assassiner. De plus, comme il vivait au Québec avec sa maman, nous n'avons pas pu assister aux obsèques; c'était trop loin, trop cher, on bossait tous; etc. Bref, encore aujourd'hui je pense chaque jour à lui.

Ce que nous avons vécu le 15 mai, puis le 12 juli est tout simplement horrible; un cauchemar. Déjà c'était deux morts très brutales, et en plus par suicide. Lorsque nous perdons un être par suicide, on a toujours de la culpabilité en nous, et on ne peut s'empêcher de se dire: "je/nous n'étais/étions pas assez présent/s", "j'aurais dû plus l'écouter", "on aurait pu empêcher cela"; etc. Etc. Et puis, il s'agit de mon frère jumeau, et d'un cousin dont j'étais très proche. Je les aimais énormément tous les deux!!
Titre: Re : Suicide de mon frère jumeau et de mon cousin, à 4 semaines d'intervalle :(
Posté par: kompong speu le 15 Septembre 2016 à 17:32:41
Missgalina
l'amour ne meurt pas avec le départ des nos proches et c'est bien difficile que savoir quoi faire de cet amour
 je te met une chanson qui me touche bcp actuellement
 courage a toi
https://www.youtube.com/watch?v=mbLNCLUMxCo
pensées
Titre: Re : Re : Suicide de mon frère jumeau et de mon cousin, à 4 semaines d'intervalle :(
Posté par: Missgalina le 25 Septembre 2016 à 23:28:46
Missgalina
l'amour ne meurt pas avec le départ des nos proches et c'est bien difficile que savoir quoi faire de cet amour
 je te met une chanson qui me touche bcp actuellement
 courage a toi
https://www.youtube.com/watch?v=mbLNCLUMxCo
pensées

Merci à toi  :)
Titre: Re : Suicide de mon frère jumeau et de mon cousin, à 4 semaines d'intervalle :(
Posté par: ESPOIRMAM le 28 Octobre 2016 à 15:58:51
Bonjour missgalina,
 ton malheur me bouleverse, ma maman à mis fin à ses jours ce 23 âout par noyade, elle qui ne savait pas nager et qui avait peur de l'eau!!!
L'annonce d'un suicide d'un proche provoque une souffrance indescriptible... j'ai voulu de ne pas y croire, je me suis dis elle va sonner à la porte de ma maison et y rentrer avec son sourire habituel... mais non  elle ne reviendra plus jamais et jamais plus je lui ferai un câlin, un bisou, boire un café, faire les magasins, lui demander de soigner ses petits enfants.... MA VIE A TOTALEMENT CHANGE!!!!
C est la deuxieme fois que je suis confrontée à un suicide, moi à la différence de toi, mon premier deuil fut celui de mon cousin à 23 ans par pendaison, nous avions 6 mois d'écart et avions été élevé ensemble.....Ce fut le premier choc de ma vie, je lui en beaucoup voulu et j'ai surtout dit que la vie était fragile et qu il fallait en profiter... ce que j'ai fait jusuqu à maintenant . Et là ma maman, la personne la plus gentille, serviable, adorable du monde qui décide de nous abandonner sans laisser de mots, d'explications.... je la savais fragile psychologiquement mais pas à ce point, elle ne laissait rien paraître.. et bien sur je suis en colère, je culpabilise, je souffre, je pleure....chaque jour est un combat pour avancer et surtout pour aider mes enfants à comprendre le geste de leur grand mère dont ils étaient si proches.
Juste ce mot pour te dire que je suis maman de 2 paires de jumeaux et que j'imagine le manque que tu dois ressentir en ayant perdu de façon si violente ta moitié...et ensuite ton cousin...
J"ai besoin d'en parler pour évacuer et toi aussi alors voilà tu n'es pas seule, je suis pas seule... aidons nous.
Séverine