FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Après le suicide d’un proche => Discussion démarrée par: Nina14 le 13 décembre 2020 à 22:14:25

Titre: Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 13 décembre 2020 à 22:14:25
Bonsoir,
Ma 1ere fois sur un forum.... mon amour lui était un adepte des forums en tout genre. Aujourd'hui je l'ai perdu, il s'est ôté la vie en prenant des médicaments il y a 5 nuits. Je me répète sans cesse que le temps apaisera la douleur, qu'il faut juste attendre que la souffrance diminue mais chaque jour cela empire. Ce n'est pas tant le décès qui est terrible même si ... Non ce mal qui me ronge c'est de me dire que j'aurais pu essayer de l'empêcher (bien que son mal-être était bien ancré en lui depuis des années).
On s'est connu il y aura 15 ans dans 3 mois. Il avait 25 ans, la 1ere fois que je suis allée chez lui, il y avait un reste de poisson pané en forme de poisson dans une poêle et j'ai trouvé ça mimi.  Très vite, j'ai pu constater son hyper sensibilité et ses faiblesses mais il est vrai que c'est cela aussi qui m'avait surement attiré chez lui. Il avait aussi une intelligence exceptionnelle (trop d'ailleurs ce qui le poussait à tout explorer, tout connaitre, tout apprendre jamais satisfait). Son esprit toujours en quête n'était jamais apaisé par les petits moments de bonheur de la vie.
L'alcool, la drogue, les anxiolytiques et antidépresseurs, il a tout essayé pour échapper du gouffre dans lequel il sombrait. Je passe les séances de psy... Plusieurs fois il parlait d'en finir et plusieurs fois il semblait remonter la pente. Des années à essayer de l’aider et l’issue ne pouvait venir que de lui mais je ne pensais pas que ce serait cette issue là qu’il prendrait en définitif. Je pensais que la raison, celle de ne pas faire subir cela à une mère, à des petits neveux le stopperait toujours.
Je m’en veux de ne pas avoir pu… et pourtant je sais bien que je ne dois pas me le reprocher. De plus, maintenant il a arrêté de souffrir, il est enfin apaisé, je dois respecter son choix et comprendre. Oui je sais tout cela MAIS il est mort tout seul, en coupant son portable, en ne prévenant personne, ne disant adieu à personne mais en laissant une longue lettre. Dans l’absolu j’aurais voulu le tenir contre moi durant ses derniers instants et pourtant si cela avait été le cas je ne l’aurais pas laissé avaler ces maudits médicaments.
Ah oui, j’ai oublié de dire qu’il était infirmier en psy et que le suicide d’un jeune garçon la semaine dernière qu’il aidait depuis quelques temps a été la goutte de trop (une très grosse goutte).
Mais tout cela n’empêche pas ma propre souffrance, qui semble augmenter et je me demande même si cela n’altère pas mon jugement car un fait bizarre me perturbe de plus en plus : cela fait 3 nuits que systématiquement entre 1h et 1h30 du matin mon mobile bip pour me signaler une notification… mais il n’y en a aucune (ni notification, ni message, ni mail, ni mise à jour, rien et pourtant cela bip). De son vivant il m’envoyait énormément de textos alors de là à penser que…. Ma raison me dit d’arrêter mon délire et pourtant c’est bizarre quand même.
Enfin voilà, je ne veux pas résumer en quelques lignes 15 ans mais le principal est dit : il n’est plus et je m’en veux de ne pas l’avoir accompagné dans son départ. Si je pouvais remonter le temps à ce moment où il me souhaitait doucement une bonne nuit….
Je dois vous sembler un peu bête et je m’en excuse.  J'ai des bouffées de douleur qui montent en moi. Je cris son nom et mes chiens me regardent avec désarroi.
La nuit sera encore longue...
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Catherine Th le 13 décembre 2020 à 23:12:39
Tristement mais chaleureusement bienvenue Nina…
J’espère que tu trouveras ici ce dont tu peux avoir besoin, un peu de soutien, que lire d’autres endeuillé-e-s t’aideras à un petit mieux appréhender ce que tu vis, subis ...

« Je me répète sans cesse que le temps apaisera la douleur » oui ... mais en attendant on ne peut que se « contenter » que de tenir une heure à la fois, voir une minute à la fois … (le rapport au temps n’est plus le même ...)
Et il n’y a surtout rien de bête à venir exploser sa souffrance, sa peine ici … (te lire me rappelle que je n’ai jamais autant hurlé de douleur qu’après le suicide de Mircea …), parler aussi de la terrible souffrance de ton Amoureux …
Alors pas d’hésitation … viens écrire tout ce que tu as besoin d’écrire, à chaque fois que tu en as besoin ...

 « il est mort tout seul, en coupant son portable, en ne prévenant personne, ne disant adieu à personne mais en laissant une longue lettre. Dans l’absolu j’aurais voulu le tenir contre moi durant ses derniers instants et pourtant si cela avait été le cas je ne l’aurais pas laissé avaler ces maudits médicaments » : qu’est-ce que je comprends ce que tu peux ressentir pour cela !  Même si ça me torture moins aujourd’hui, je suis encore profondément triste qu’il soit mort Seul, d’une façon si violente ...

Évoquer de jolis souvenirs avec Lui, le petit poisson ... mettent un peu de douceur … Au fait, (si tu veux bien le dire) : quel est son prénom ?

De la solidarité, mon soutien du coeur dans ce que tu vis ...
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 13 décembre 2020 à 23:42:18
Merci Catherine.
Il s'appelle Benoît.  Le 16 c'est son anniversaire (40 ans) mais la veille ce sera son enterrement...
J'ai tellement besoin de lui parler que je lui envoie des sms..... Envoyer des textos à un mort, deviendrais-je folle?
J'ai 16 ans de plus que lui, j'étais certaine de mourir avant lui et voilà aujourd'hui je suis toujours là.
J'aurais donné ma vie pour lui, si je pouvais aller le récupérer de force de là où il est je n'hésiterais pas.  Mais je reste assise dans le fauteuil devant le sapin qui clignote pour éclairer la nuit.
La vie est mal faite, on devrait pouvoir parler une dernière fois à un mort, lui dire tout ces mots qu'on voudrait qu'il emporte avec lui à jamais, lui apporter une dernière sensation de chaleur pendant qu'il s'endort doucement pour l'éternité...
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Adnarag le 14 décembre 2020 à 10:44:32
Bonjour Nina

Une pensée pour Benoît. Et aussi pour toi.

Dans l'un de ses romans, Agnès Ledig dit : " Elle suggère habituellement de choisir un bel endroit, et de se connecter avec le coeur, à la personne qu'on a perdue, pour lui exprimer à voix haute ou à voix basse, tout ce qu'on a pas pu lui dire, ... "

Adnarag
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 14 décembre 2020 à 13:24:53
merci Adnarag.

Une nouvelle journée a commencé. Enfin je dis nouvelle mais rien de nouveau pourtant. C'est surtout encore une autre journée à vivre en essayant de surmonter toutes ces pensées qui me rongent le coeur et me brûlent le cerveau.
Je devrais pourtant avoir acquis l'expérience pour maitriser cette douleur violente qui nous envahit par vague lors d'un deuil:  à 34 ans je perdais mon 1er grand amour (décédé suite à un accident avec un bus)... 7 ans plus tard je rencontrais mon 2eme et magnifique grand amour: Benoît mon coeur, l'essence de ma vie.  Ensemble nous avons combattu son mal-être mais nous avons vécu beaucoup de merveilleux moments.
Il y a 11 ans je perdais mon frère ainé, emporté en moins d'un an par un cancer généralisé.... En mars de cette année, notre chienne, notre bébé poilu à Benoît et moi-même, emportée par un cancer des os à l'âge de 10 ans...
Enfin depuis plusieurs mois, la vie de ma maman de 94 ans qui ne tient que par un fil (coeur et poumons épuisés), chaque jour je me prépare à son départ.
Mais il y a 6 jours, c'est Benoît qui est parti à jamais en mettant fin à ses jours. Ce n'est pas un décès "comme les autres", il l'a choisi et je crois que c'est ce qui fait le plus mal même si je dois respecter son choix car maintenant enfin il ne souffre plus.  Choisir de mourir lors d'une trop grande souffrance physique sans espoir j'estime que c'est normal mais pour une telle souffrance psychique c'est tellement difficile à concevoir. J'aimerais juste quelques minutes ressentir ce qu'il ressentait...
Je suis seule maintenant, je n'ai pas vraiment d'amis, pas d'enfant, et je ne peux pas chercher de réconfort auprès de ma maman que je dois préserver et qui n'est pas au courant du décès de Benoît (ce serait fatal pour elle).  Je dois être forte pour elle et pour mes chiens et chats qui comptent sur moi pour continuer à avoir une vie heureuse.  Je ne dois rien laisser paraitre quand je vais m'occuper d'elle chaque jour...
Benoît me disait toujours que j'étais forte, mais j'ai juste appris à me construire une muraille de protection depuis mon enfance (parfois difficile) afin de protéger ma fragilité. J'aurais tant voulu réussir à protéger la sienne qui était trop grande...
Mais p..... que j'ai mal!!! Si je pouvais le rejoindre...  mais j'en ai pas le droit et d'ailleurs je ne pense pas que cela marche comme ça.  Je peux juste regarder le sapin de Noël du salon qui semble hors du temps et prendre ma chienne contre moi...

Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 15 décembre 2020 à 10:56:54
Son enterrement aujourd'hui, cet après-midi. Je ferme les yeux et je me dis que je vais me réveiller....
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: assiniboine le 15 décembre 2020 à 11:18:59
Courage nina nous sommes avec toi

Chaleureusement

Philippe
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: assiniboine le 15 décembre 2020 à 11:23:54
J espere que tu as des soutiens dans ces moments si difficiles

Philippe
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Catherine Th le 16 décembre 2020 à 08:52:48
En pensée forte avec toi Nina ce jour.
J’espère que hier, jour de son enterrement, tu as pu te sentir entouré, que cette journée, malgré la douleur qui écrase, a pu être l’occasion de parler de Benoît, de rendre « honneur » à lui, aux merveilleux moments que vous avez vécu …

Ce jour anniversaire particulier pour toi, pour celles et ceux qui l’aiment : une douce pensée pour Benoît
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 16 décembre 2020 à 14:06:18
Merci Catherine et Philippe.
Désolée mais je n'ai pas trop la force de m'exprimer aujourd'hui,  jour de son Anniversaire.
BON ANNIVERSAIRE BENOIT!
On se soutient mutuellement avec ta maman tu sais, tu serais content.
Je t'embrasse tout doucement mon coeur.
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 19 décembre 2020 à 15:41:34
De retour après quelques jours de silence. 
Les jours passent doucement, la douleur reste. Pour m'apaiser, souvent, je me dis que ce n'est pas réel et qu'il va m'envoyer un sms me disant "coucou ma Nina, ne t'inquiète pas, tout va bien, je règle mes problèmes et je serai bientôt de retour". Cette pensée est si douce et j'aime quand elle m'enveloppe l'esprit. 
Cela me permet aussi de ne rien laisser paraître devant ma maman, elle ne doit pas savoir et pourtant je redoute le moment où elle me dira "tu demanderas à Benoît...".
A chaque fois que j'ai eu besoin de réconfort Sweety tu étais présent pour moi. Maintenant je suis seule, seule avec moi-même sans personne à qui me confier. Mais cette pensée est égoiste car toi aussi tu as été si seul au moment où...
Avec ta maman, on a décidé de se retrouver en Normandie en début d'année, on reste très proche. Partager nos souvenirs pour toi mon coeur.
Cela me fait du bien de partager mais je dois ménager nos 2 mamans. Je dois donc trouver la force en moi et attendre.
Attendre quoi d'ailleurs, je ne sais pas vraiment.
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 22 décembre 2020 à 23:25:10
Comment supprimer son numéro de mon téléphone?
Cela m'est impossible, et pourtant voir son nom m'arrache le coeur.

Je suis venue ici pensant pouvoir échanger avec d'autres ayant subi le même "effondrement" dans leur vie mais ça reste bien vide , je vais donc vous laisser et rester avec moi-même.

En vous souhaitant à tous de retrouver un jour un sommeil apaisé.
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: assiniboine le 23 décembre 2020 à 03:55:22
Bonsoir Nina

Je te lis
Je ne suis pas indifférent à ton extrême souffrance
Tu n as pu empêcher le suicide de Benoît comme moi je n ai pu éviter le suicide de ma femme
Partage avec la maman de Benoît ta souffrance de l avoir perdu
Nous sommes la a te lire et nous voulons te soutenir de toutes nos forces

Chaleureusement

Philippe
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: assiniboine le 23 décembre 2020 à 04:13:54
Oui ce téléphone qui ne permet plus de joindre son etre cheri
Lors de la pause déjeuner tous mes coĺlegues instits telephonaient a leur chérie s
Et moi je faisais semblant de téléphoner à ma femme du moins je lui parlais
Quelle douleur juste après le suicide de son être chéri
Nina je te comprends
Tiens bon l immense douleur finira par s apaiser un peu

Philippe
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 16 janvier 2021 à 00:05:38
Je n'y arrive pas. Je croyais m'apaiser mais non. Tout me ramène à ce vide que son "départ" a créé: l'escalier de la maison qu'il montait en rentrant accueilli par nos chiens frétillants, la baignoire dans laquelle il aimait paresser, les pubs télé sur les jeux vidéos (c’était un passionné), son miel et son cacao qu’il aimait mélanger bruyamment pour se préparer un chocolat chaud, ...
Comment faire les courses en évitant ses yaourths préférés, ses biscuits préférés, sa boisson préférée, ses chips préférés, …. Tout ce que je vois me ramène à lui et fermer les yeux n’aident pas car alors mes pensées se concentrent sur ces moments vécus ensemble qui ne reviendront jamais.
Le 26 décembre, notre vieux chat (mais pas le plus âgé) est parti le rejoindre. Pendant quelques jours je ne pouvais même plus pleurer tant la mort soudaine d'êtres aimés s'accumulait en cette année 2020 (en mars notre chienne, début décembre mon Benoît, fin décembre notre chat...) Toute l'année je m'étais préparée au départ de ma mère (âgée et malade) mais la mort a frappé ailleurs. C'est con la vie. On se prépare pour tout: étude, travail, carrière, habitat, famille, ... mais d'un coup tout s'écroule. Et tout cela me semble si ridicule maintenant.
Moi qui aime organiser, prévoir, je n’ai rien anticipé. Archi nulle.
Mon cœur, je suis nulle, je n’ai rien fait. Durant toutes ces années où j’ai combattu tes démons avec toi et là rien. La fatigue? La peur de combattre des moulins à vent comme maintes fois… La seule fois où j’aurais dû tout imaginer et tout contrer, je n’ai rien fait. Je dois vivre avec cela, sans m’en vouloir, juste accepter. Cette douleur est ma punition.
Préparer sa vie peut s’avérer si futile car en final elle nous échappe et quand on s’en aperçoit c’est trop tard pour la rattraper.
Demain une messe aura lieu en sa mémoire. Mon cœur, je t’aime, je t’aime, je suis là avec toi.
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: BEBE le 16 janvier 2021 à 09:29:06
Bonjour Nina,

Je t'avais laissé un message sur ton fil cette nuit et puis finallement j'ai préféré l'enlever d'ici et te l'envoyer par MP alors tu le trouveras dans ta messagerie  du forum.

 En pensées et en prières pour ton amoureux aujourd'hui pour qu'il  soit libéré de ses tourments et qu'il trouve la paix dans cette belle lumière dans laquelle il vient d'entrer.

Fort avec toi
BEBE
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 24 janvier 2021 à 01:01:18

Ce soir, je viens de me rendre compte qu'en fait je réfute toujours sa mort. Il me semble tellement impossible qu'il soit mort. Il ne peut pas être mort. Ma mère doit s'éteindre, je me prépare comme je peux depuis longtemps. Mais lui non, il est jeune, bonne santé physique, il n'a pas eu d'accident. C'est un p..... de mauvais de rêve, il va m'appeler et me dire qu'il va bientôt rentrer, qu'il avait juste besoin de changer d'air.
J'attends ton sms Benoît. Combien de fois, je n'ai pas râlé quand tu m'envoyais des dizaines de sms ou d'appels alors que je faisais des courses... Tu étais si impatient... Aujourd'hui, ce serait le plus beau des cadeaux que la vie peut m'apporter.
Non tu ne peux pas être mort, tu ne peux pas. Je te le dis haut et fort: REVIENS
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 07 février 2021 à 14:40:39
Les journées sont très calmes, sans émotions, sans saveur.

Je suis en mode stand-by, comme si j’attendais quelque chose mais quoi, aucune idée. Je respire, je pense mais en repoussant toute pensée de mon amour parti. Je fais le vide pour éviter les tourments.
J’ai l’impression de faire la planche, je n’avance pas mais je ne coule pas.

C’est calme, une fausse impression de douceur. Je me laisse porter par ce vide émotionnel.
Mais soudain la douleur jaillit au détour d’un rien, elle me submerge, me brûle et je dois lutter pour retourner dans mon néant protecteur.

Choisir entre la chaleur des souvenirs ou la froideur du rien.  Congeler son coeur, son esprit et ne garder que le minimum vital pour éviter de penser à lui, de respirer pour lui, de sombrer avec lui.
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: dom1 le 08 février 2021 à 20:37:57

Choisir entre la chaleur des souvenirs ou la froideur du rien.  Congeler son coeur, son esprit et ne garder que le minimum vital pour éviter de penser à lui, de respirer pour lui, de sombrer avec lui.


Tout est dit dans ces mots-là...
Avec une intelligence hors du commun, est posé ici, par ces mots, ce qui traverse les cerveaux de tous ceux qui ont à faire avec le départ de celui ou de celle qui a choisit la mort, la mort comme moyen ultime de " sortir " de l'impasse, l'impasse psychologique dans laquelle il ou elle se débattait.
Oui, entre souvenirs et oubli, nos cerveaux bringueballés s'échinent à ne pas choisir car le choix, au fond du fond, est impossible, destructeur et traumatisant.
Alors ?
Ne pas chercher du sens là où il n'y en a pas, là où la folie, au fond, a prescrit sa loi et ses effets, est probablement le seul chemin à suivre et à respecter.
Renoncer à la froideur de l'oubli et renoncer à la chaleur des souvenirs, puisque ces alternatives portent en elles les ferments du mal-être de celui ou de celle qui reste et doit faire sans...

domi...
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 11 mars 2021 à 23:47:28
3 mois hier,  parti définitivement depuis 3 mois et 1 jour.
J'ai mal.
Si je pouvais juste un instant le toucher, le sentir.  Juste 1 fois, une dernière fois.
Benoît, mon Benoît,  je t'aime!
C'est dingue mais j'ai presque l'impression de t'aimer encore plus comme s'il pouvait y avoir plus que l'amour infini qui me liait à toi depuis 15 ans. Qui me lie à toi pour toujours.
Le temps s'est arrêté mais pas mon amour. Si je pouvais te rejoindre...
Il y a 15 ans tu disais à ta maman que j'étais merveilleuse. Je crois ne te l'avoir jamais dis mais tu es ma Merveille, ma Merveille à jamais, mon Sweety.
J'ai mal. 3 mois et 1 jour.
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 30 mars 2021 à 23:23:44
La douleur est là, persistante, souvent impossible à maitriser.

Je lisais il y a quelques jours qu’un grand claveciniste, François Grenier avait décidé de quitter ce monde à l’âge de 39 ans (comme mon Benoît). Un être hyper sensible, avec des dons magnifiques qui a rejoint les étoiles comme mon amour l’a fait en décembre.

Cela m’a bouleversé. Ces êtres trop sensibles, trop doués, pourquoi ? Pourquoi partir ? Le ciel doit avoir besoin d’anges.
Et en plus le clavecin a toujours été mon instrument préféré…

Ce soir j’imagine un concert là-haut dans les étoiles, une partition sans fin de notes légères et apaisées raisonnant dans l’infini des cieux. Je tends l’oreille mais je n’entends que le bruit de mon cœur qui pleure son amour. Mais si je ferme les yeux, je peux l’imaginer et me laisser bercer au son de leur musique onirique.

Mes larmes me chatouillent les joues.
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: assiniboine le 31 mars 2021 à 02:43:12
Non à

Je comprends ta souffrance
Je te lis
Je te soutiens
C est pas grand chose car je sais que lorsqu on perd une personne à cause du suicide on souffre énormément

Courage

Bien à toi

Philippe
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 20 septembre 2021 à 22:20:58
Voilà. J’avais décidé de rester en retrait, d’essayer de me laisser glisser ailleurs pour ne pas sombrer dans ces multiples autopsies de mes sentiments pour cet amour envolé à jamais en décembre dernier. J’aurais tenu presque 6 mois.

Voilà je suis de retour. Je n’y arrive pas. La douleur est toujours aussi vive. A chaque décès, passage à la morgue, enterrement que je suis amenée à voir à la télé dans un film, série, hommage, … mon cœur saigne et mon esprit se transporte en ce jour froid de décembre 2020. Je le revis à chaque fois, je ne peux pas m’en empêcher.

Comme si j’avais besoin de cette tristesse encore et encore pour lui crier mon amour, ma douleur, mon regret.  Celui de ne pas l'avoir tenu dans mes bras durant ses dernières minutes afin qu'il parte avec la chaleur de mon coeur. Mon Benoît...
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 06 octobre 2021 à 00:19:28
Il était là, nous étions ensemble, comme si ces 10 derniers mois n’avaient jamais existé. J’étais si heureuse à mon réveil d’avoir été avec lui… le temps d’un rêve.

La nuit dernière j’ai rêvé de lui, 1ère fois depuis son départ. Un moment passé ensemble comme si rien ne s’était passé mais un moment qui semblait si réel.

Je savais qu’il est toujours dans mon cœur mais après cette nuit je viens de ressentir qu’il est tout en moi et peut se matérialiser durant mon sommeil. C’est apaisant de savoir que ce lien est là, bien présent.

Je ne sais pas quand je rêverai à nouveau de lui, je n’ai hélas pas ce pouvoir, mais il est là en Moi. C’est si doux de penser que je peux encore partager des moments avec lui, des moments de vie si anodins mais si forts au réveil.

Il aura fallu presque 10 mois pour que la nuit m’offre ce moment de bonheur. Quelle magie, quelle puissance de l’esprit qui peut unir les êtres au-delà de la mort le temps d’un rêve. Benoît sommeille en moi et on peut se retrouver. Quel réconfort!
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: cory22 le 07 octobre 2021 à 04:36:14
Bonjour Nina,

Votre message me fait sourire. Ce genre de rêve, c'est doux, ça fait tellement de bien. J'en suis vraiment heureuse pour vous :) J'ai moi même rêvé de ma cousine trois fois il y a à peu près deux semaines. Ça m'a fait beaucoup de bien. On s'est serrée fort dans nos bras deux fois. Ces rêves semblent si réels.

En effet, Benoit est en vous. Il est vivant en vous <3 Faut s'accrocher à ça.

Chaleureusement

Corinne
Titre: Re : Suicide de mon amour
Posté par: Nina14 le 19 octobre 2021 à 01:36:34
Je t'aime Benoît et je respecte ton choix qui a explosé mon cœur mais tu es en moi à jamais. Je suis juste si.... (je n'ai pas de mot) de ne pas avoir été avec toi dans ces derniers instants où tu aurais eu plus que jamais besoin d'amour et de chaleur pour t'accompagner jusqu'à ton dernier souffle.
Je te prendrais dans mes bras, tout contre moi, sentir l'odeur de ta nuque, admirer les battements de tes cils (si longs), prendre tes pieds dans mes mains et les caresser doucement comme tu l'aimes tant. Sweety, si je pouvais remonter le temps et t'offrir ces dernières minutes. Mon cœur...