Auteur Sujet: Raphaël, je t'aime. Papa.  (Lu 26192 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #105 le: 12 Janvier 2018 à 00:33:46 »

"Bonjour,
Je ne suis plus cette jeune fille innocente et insouciante de 18 ans.
Et pourtant, je n'ai que 20 ans. Je sors de chez moi avec un sourire menteur et trompeur, ce sourire si forcé..
Je ne supporte plus cette vie.. je me pose tellement de questions, trop de questions.
... "Pourquoi vivre ?", "Pourquoi mourir ?"
Je ne passe pas à l'acte tout simplement pour ne pas blesser mes proches. Je préfère souffrir que de faire souffrir les autres.
Je me force à vivre le temps d'un instant. Mais je ne suis plus capable de vivre encore longtemps."


TOUT COMME TOI... MON FILS.

Raphaël, je pense à toi... OUI, je pense à toi... et je pleure, je pleure, pleure...

Moi, aussi... je me force à vivre le temps de quelques instants. Mais je ne sais pas si je suis capable de vivre encore longtemps...

F.
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2561
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #106 le: 12 Janvier 2018 à 13:52:33 »

   Les trois Blessures des Hommes, selon M. Hernandez ...

   La vie, l'amour, la mort.

   Surtout que rien d'autre ne nous blesse, ni le dégoût, ni la haine, ni le découragement, ni notre ego.
   La vie, l'amour, la mort, trois blessures qui font notre Humanité.

   Chaque jour blessés de vivre, chaque jour blessés d'amour ... chaque jour à écarter la blessure de la mort, que notre sang coule à flots ou bien goutte-à-goutte ...

   Restons ensemble encore un peu, à souffrir et à rire, à chanter nos mères qui ont cru naïvement, que nous serions capables d'aimer inconditionnellement ...

   Prends soin de toi, papa de Raphaël et A.

   
   Souciette qui t'aime beaucoup.
   
"Un ami fidèle est un puissant soutien:
qui l'a trouvé a trouvé un trésor"

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #107 le: 13 Janvier 2018 à 16:15:04 »
Comment pourrais je avoir un sommeil serein et paisible...

 Quand je sais
 que le coeur de mon fils, mon enfant
 a cessé
 définitivement
 de battre...
 Pour ne plus vivre...
 Nulle part où
 je puisse avoir la certitude
 d'aller le rejoindre !

 Tu es mort Raphaël...
 ... et NON, ici, sur Terre... je ne sens pas ta présence !
 Aucun signe, pas d'odeur, ni parfum ni fumée, pas d'ombre...
 pas de bruit de pas, pas de cris, pas de chuchotements !
 Pas un regard, ni de sourire... pas une larme dans tes yeux ...
 Pas une parole... pas de bonjour pas d'au revoir...
 Ni de je t'aime !

 Nous ne sommes plus ensemble...
 même si obsessionnellement...
 je pense toujours à toi !
 je suis inconsolable...
 personne ne peut plus me réconforter !

 J'ai pourtant souvent froid...
 mais c'est seul et en silence
 que je me couvre d'une couverture...
 à même le sol
 parce que
 je viens de vomir
 le trop plein de douleur...

 Ma souffrance...
 je ne peux l'évacuer
 que par une petite folie...
 que j'arrive encore à maitriser
 mais qui peut être dangereuse
 tant ma souffrance est parfois à la limite de l'insoutenable !

 Je me recroqueville
 comme Birdy...
 et depuis ma fenêtre
 je regarde le ciel ...
 je rêve de voler
 pour aller te rejoindre...

 Papa de Raphaël
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #108 le: 16 Janvier 2018 à 23:16:19 »

https://www.youtube.com/watch?v=Qwh9RhPW2OQ... Laura Pausini & Hélène Segara

On n'oublie jamais rien on vit avec...

Papa
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #109 le: 24 Janvier 2018 à 18:46:27 »

ça doit être ça ! je ne voulais plus me souvenir des "1 an", ni des "2 ans", "3 ans", "4 ans" !
et aujourd'hui je suis dans la semaine des "5 ans" et mon cœur est en pleine hémorragie interne...
ma plaie est sérieusement infectée... cicatrice toujours béante... deuil compromis, impossible !

"La vie continue" ?... elle m'entraine irrésistiblement vers une lente et longue agonie !
Ennemi invisible... combat implacable... défaite inéluctable...
Je veux une mort digne... de guerrier... sur le champ de bataille !

Cri bestial ... Suicide je te hais !
OUI... je hurle sauvagement... Suicide je te hais !

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2561
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #110 le: 25 Janvier 2018 à 22:34:30 »

    Pour Raphaël
    Pour les siens
   
   
   
   
"Un ami fidèle est un puissant soutien:
qui l'a trouvé a trouvé un trésor"

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #111 le: 26 Janvier 2018 à 11:35:38 »

Raphaël, je t'aime.

Papa
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #112 le: 01 Février 2018 à 16:51:45 »
Aujourd'hui... OUI  c'est là... il y a 5 ans !... jour pour jour... 1er février 2013  -  1er février 2018

Au cimetière... ton enterrement !

https://www.youtube.com/watch?v=QRMJngZ6G5A... Léo Ferré... La Solitude

https://www.youtube.com/watch?v=Tedh6qktYfE... Léo Ferré... La mémoire et la mer

J'ai mal au cœur...

Pour TOI, Raphaël

Papa.
« Modifié: 01 Février 2018 à 17:05:28 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #113 le: 03 Février 2018 à 14:00:40 »

Mon Raphaël,

Cette semaine est terrible...  oui, c'est l' "après" ... après 5 ans de "chagrin de ma solitude ! "

Désert Absolu... j'ai rarement eu aussi mal...

"cette mémoire des étoiles" ... 'je meurs de mon enfant"... "musique morte"...

Papa


- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2561
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #114 le: 03 Février 2018 à 16:03:30 »

  Cette amertume ... désolation devant l'irréparable ...
  Désespérer de ne plus pouvoir chanter, jamais ...

  mais
 
Citer
"cette mémoire des étoiles" ... 'je meurs de mon enfant"... "musique morte"...
  revient déjà une chanson
  Me sobra corazõn ... (Miguel Hernandez)

   Un amour m'a laissé les bras ballants
   et je ne peux pas les tendre plus loin.
   Ne voyez-vous pas ma bouche si désabusée,
   combien révoltés sont mes yeux ?

 Un amor me ha dejado con los brazos caidos
  y no puedo tenderlos hacia mas.
  ? No veis mi boca que desengañada,
  que inconformes mi ojos ?


   Plus je me questionne, plus je m'afflige:
   trancher cette douleur ... avec quels ciseaux ?

   Cuanto mas me contemplo mas me aflijo:
    cortar este dolor ? con que tijeras ?


   Hier, demain, aujourd'hui
   souffrant pour tout
   mon cœur, aquarium mélancolique,
   prison de rossignols moribonds.
   J'ai le cœur en trop.

   Ayer, mañana, hoy
    padeciendo por todo
    mi corazõn, pecera melancolica,
    penal de ruiseñores moribundos.
    Me sobra corazõn.


   Ce jour décœurez-moi,
   moi, le mieux encœuré de tous les hommes,
   et, pour cette raison, aussi le plus amer.
   Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment
   je m'autorise la vie chaque jour.

   Hoy descorazonarme,
    yo el mas corazonado de los hombres,
    y, por el mas, tambien el mas amargo.
    No se por que, no se por que ni como
    me perdono la vida cada dia.


  ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
                                   Miguel Hernandez.
                                   Amicalement et solidairement, M.

 
 
"Un ami fidèle est un puissant soutien:
qui l'a trouvé a trouvé un trésor"

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #115 le: 06 Février 2018 à 22:46:19 »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #116 le: 15 Février 2018 à 00:24:17 »


Tous les jours ?... tous les jours !... oui, tous les jours... je pense à toi Raphaël.

Innommable violence... je suis "violé" tous les jours... mon corps souffre l'indicible, en silence... et les "Dieux" laissent faire... "ils" détournent même le regard de la honte... infâme, ignoble indifférence !

Spirituellement athée... je n'ai plus que ma liberté pour me sauver... je suis inguérissable, à jamais inconsolable...

Tu es mon Fils... Je suis ton Papa... à la vie, à la mort !
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #117 le: 17 Février 2018 à 22:31:30 »

Au-delà des soupirs

Je n’ai pu t’adresser un regard, un sourire,
Tu es parti(e) trop vite et sans me prévenir…
Immense est mon regret. Je voudrais te le dire
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

Ta mort hante ma vie. Pour combler ton absence
Sans cesse je remue de précieux souvenirs.
Je trouve un réconfort en trompant ma souffrance
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

Mes plus tendres pensées vont vers toi dès l’aurore,
Je t’appelle et te parle avant de m’endormir,
Et bien étrangement ta voix me berce encore
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

Isabelle Callis-Sabot
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #118 le: 19 Février 2018 à 23:47:59 »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2147
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #119 le: 20 Février 2018 à 06:15:39 »

J'ai beaucoup de mal à vivre avec les souvenirs de Raphaël... bizarrement, ils sont rares et j'ai l'impression qu'ils ont presque tous disparus avec lui !
Sa mort, le vent les ont emportés... loin, très loin... de ma mémoire... pour m'éviter peut être, m'empêcher certainement... de penser non pas à LUI (mon fils) mais à EUX ( les souvenirs)!
Seuls quelques flashs, quelques courtes séquences de sa vie me reviennent inlassablement... comme notre dernière accolade dans son studio d'étudiant...
Ce sont le plus souvent des images arrêtées, en noir et blanc sur fond inexistant !
Aujourd'hui, IL est mort... absent... et point barre !
IL avait 18 ans ! IL a 18 ans ! Il aura 18 ans !
A jamais, pour toujours !
Bien évidemment, je pense toujours à son visage, sa silhouette, son corps mais rarement je le revois en train de faire ou de dire des choses...
Aujourd'hui, je ne l'imagine pas... je ne veux rien deviner... comme si IL était devenu quasiment muet depuis sa mort... D'ailleurs IL ne me parle pas ou alors en  quelques très rares exceptions... et moi c'est rarissime quand je m'adresse directement à lui... contrairement à ma mère avec laquelle l'échange est formidablement régulier, serein, paisible !
Son absence à LUI est omniprésente mais silencieuse... IL est là et je suis avec lui... des regards solitaires !
Un silence douloureux, injuste, cruel ...
Je pense que c'est parce que je suis toujours fâché contre lui et que je continue encore à lui "tirer la gueule"...
Il se tient là... désolé pour moi... mais comme sûr de lui, apaisé voire serein ! cela me réconforte en quelque sorte de le "voir" comme ça... d'accord c'est moi qui souffre mais plus lui... R.I.P ... requiescat in pace !
Moi, je "tire la tronche" et ça me "fait chier" mais c'est comme ça " mon ptit coco "... c'est à moi de vivre avec "ça" !
Il a décidé... c'est ainsi ! et moi, je n'ai rien pu dire, ni faire... je n'ai rien vu, pas pu l'aider... IL n'a pas voulu ! Il est parti !
Je m'aperçois que la colère revient vite... en début de message, à moitié endormi ( 5h du mat ! je me suis réveillé pour aller pisser !) et il est maintenant presque 6 heures et la tension à monter de plusieurs crans !

Je vous embrasse et je vous souhaite une bonne journée !  :'(  :-* 
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !