Auteur Sujet: Raphaël, je t'aime. Papa.  (Lu 8810 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Raphaël, je t'aime. Papa.
« le: 15 Juin 2017 à 13:46:40 »

RAPHAËL, je t'aime. Papa

Date: sam. 14 mars 2015

Bonsoir,

Le 28 janvier 2013, il y a un peu plus de 2 ans, mon fils aîné Raphaël a décidé de partir "comme un voilier".
Il a brutalement mis fin à ses jours à l'âge de 18 ans !!!

Raphaël est mort : il s'est suicidé.

C'était bien sûr SON histoire personnelle et Il n'appartenait à personne... mais quand même, mon AMOUR,  tu aurais pu vivre encore un peu !!!

Très humain et brillant étudiant, il ne supportait pas l’indifférence, le totalitarisme, la cruauté, la misère... ni l’injustice, ni l'égoïsme, ni la pauvreté, ni la médiocrité...
Raphaël aimait l’Amitié, la Liberté et il adorait l'Amour de sa Famille.

Aujourd’hui, je respecte le mystère de sa décision mais… avec une infinie douleur physique et une indicible souffrance morale.
Quelle immense mélancolie est en moi, je me sens maintenant tellement vulnérable.
Quel indescriptible chagrin quand je pense à toi, mon Raphaël.
Tu me manques mon chéri et si j'étais sûr de te rejoindre, je crois que...

Même L' AMOUR absolu d’un père pour son fils adoré s’est révélé insuffisant pour le retenir parmi nous.
Cette terrible et très cruelle constatation m’est insupportable et ce qui est absolument impossible à accepter : cette impuissance de L' AMOUR face au Suicide !!!

Je suis inguérissable et reste inconsolable à jamais... à la vie/à la mort.

Tu étais mon fils aîné...aujourd'hui Je suis ton ombre et je suis un autre...

Humblement, je suis très fier d'être ton Papa.
Merci pour tous tes " Très Bien, Excellent, Félicitations "...
à l'école, au collège, au lycée, en classe "Prépa" et à la fac de droit !
et même dans le domaine sportif... tu était "Capitaine" de ton équipe de football !
Tu étais ma richesse intérieure, ma divine fierté !

Maintenant, je vais faire de mon mieux pour maman qui est merveilleuse, tu sais, elle souffre l'indescriptible et pour ton frère qui montre beaucoup de courage et de dignité face à la souffrance.
Non, je n'oublie pas Pépé ni Tonton ni....

Il y avait beaucoup de monde à ton enterrement.
Tu étais vraiment aimé, respecté et très apprécié par tes amis, tes professeurs, tes entraineurs.
Si, si... il y a des centaines de lettres pour toi à la maison.

Heureusement, mon AMOUR, que nous avons pu te ramener à la maison pour te veiller dans ta chambre, chez nous, pendant 48 heures !!!

Un jour peut-être, le silence et la solitude me permettront de te sourire à nouveau avec douceur et tendresse.
TA liberté sera encore plus belle...

Tu aurais pu rester encore un peu... continue d'apprendre de là-haut comme si tu devais vivre toujours.

"Bonne continuation et... bisous ".

Je t’aime Raphaël.

Papa.

PS : Douce et très affectueuse pensée pour toutes les MAMAN ...
        Chaleureuse poignée de main pour tous les PAPA ...
        Sincères pensées à tous à toutes... aux Hommes et Femmes qui souffrent et qui haïssent ce mot : suicide.
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 277
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #1 le: 15 Juin 2017 à 18:34:18 »
Federico mon ami,
Quelle émotion de relire ce résumé de la vie de Raphaël et votre amour si fort pour votre fils.
Je pense à vous et vous embrasse très amicalement
Gero

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
  • Vivre avec...
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #2 le: 15 Juin 2017 à 20:23:42 »
Très émue par ce premier jet de ton témoignage Federico, tellement d'amour et de pudeur s'en dégagent.
Je suis aussi admirative et reconnaissance de la persistance de ta présence sur ce forum, de ton accueil des nouveaux échoués dont je fais partie.
Je suis d'accord avec beaucoup de choses que tu écris comme:
"Aujourd’hui, je respecte le mystère de sa décision mais… avec une infinie douleur physique et une indicible souffrance morale. "
"cette impuissance de L' AMOUR face au Suicide !!! "
"Il y avait beaucoup de monde à ton enterrement. "
Le suicide ne devrait pas être possible, ne devrait même pas effleurer nos esprits.
Bien à toi, courage
Liesel
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #3 le: 16 Juin 2017 à 00:22:16 »

   Une chanson choisie avec tout mon cœur
   pour Raphaël et son papa.
   https://www.youtube.com/watch?v=WBRAsphVwiU
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #4 le: 17 Juin 2017 à 00:16:55 »

Bonsoir,

Je dois vous avouer... hier, j'ai versé une petite larme à la relecture de mon message.
Oui, l'écriture libère et permet d'exprimer parfois de fortes émotions et de nobles sentiments.

A la mort de Raphaël par suicide à l'âge de 18 ans, ma vie a carrément explosé. Plus RIEN !!!
TOUT a brûlé à l'intérieur de moi et encore aujourd'hui, je vis comme sur un volcan en pleine éruption.
C'est l'injustice, la désolation, l'épreuve la plus inacceptable, la plus cruelle qui soi : vivre la mort de son enfant !!!

J'aurais donné et sacrifié MA VIE pour TOI et TOI, tu n'as même pas voulu de la tienne... Pourquoi ? quel mystère !

Je suis meurtri, anéanti, je ne suis plus que poussière dans un désert.
Je suis déchiré, cassé, brisé.
Je n'existe plus.
J'ai tellement mal, je baisse la tête, rentre les épaules, mal au ventre, envie de vomir ma douleur, la bouche ouverte pour faire sortir ce venin...je sens à peine mon corps.
Je vais plier tout doucement et je vais laisser passer... je suis vidé, sans forces ni physique ni morale.
Je sens venir la tristesse...la mélancolie m'envahir...
Je pleure... je dégueule mon chagrin.
Je vais arrêter d'écrire.
... ... ... ... ...
... ... ... ...
...

J'ai peur de devenir fou ... ou alors, seulement à la condition de pouvoir continuer à penser à TOI.
Je veux t'aimer comme j'en ai envie... à la folie et... en être toujours conscient...
LARMES de désespoir...

SUICIDE, tu ne me fais pas peur !!! Je t'ENCULE, je t'en-cule... je t'en-cu-le... sale ordure ! Salaud !
.... tu as eu mon fils, mon Raphaël... 18 ans ! oui, à 18 ans !



 
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #5 le: 18 Juin 2017 à 00:15:30 »
Salut Raphaël,

Oui, je sais, j'ai pensé à toi toute la journée... j'étais AVEC toi... nous étions ensemble...
Et ce soir, j'ai encore envie et besoin de penser à toi et d'être avec toi... tous les deux encore et toujours ensemble.
Et Demain ? c'est la Fête des pères !... super !.. désolé mais là c'est "normal" que je repense à toi !

Oui, je sais, tu es majeur (18 ans et à peine 5 mois), "TU as le droit de faire tout ce que tu veux"... un peu autonome et tout juste un peu indépendant ( la semaine tu es dans ton petit studio d'étudiant et apparemment tout se passe bien, tes études, ton coloc, tes amis et ta petite copine)... mais si...
AVANT "cela" j'hésitais parfois à te téléphoner de peur de te déranger ...
APRES "cela" je ne vais plus me priver de penser à toi puisque je n'ai plus aucune crainte de te déranger.

Je suis avec toi et puis voilà !!!
Je reste là avec toi... moi j'aime bien et puis voilà !!!
Je pense à rien, il vaut mieux.
Je ne te demande presque rien, j'aime bien le silence ...

Je m'incline très douloureusement mais je respecte et je suis en totale compréhension avec tous ceux qui renoncent à la vie ici-bas, sur terre.

Raphaël, tu es LIBRE ... oui, tu es LIBRE..... moi, aussi, je suis libre d'ailleurs ! n'est ce pas ?

C'est facile de penser à toi mais c'est difficile de parler de toi.
Ecrire est presque impossible à cause des temps " Passés "... simple, composé, antérieur...
Es tu imparfait ? ou plus-que-parfait ?

Je pense toujours à toi au présent car je ne veux toujours pas parler de toi au passé.

Ca doit être con ce que je dis mais je suis sûr qu'il y a des personnes dans ce forum qui comprennent ce que je veux dire.

Tu sais, mon chéri, dorénavant, tout est très difficile et très compliqué... à comprendre et à vivre avec...

Ne t'inquiète pas... non, vraiment pas !

Demain... c'est la Fête des pères... ça ira... oui, oui, je t'assure ! "don't worry, be happy"... cool man, cool !

Je t'embrasse.

Papa.



« Modifié: 18 Juin 2017 à 19:51:19 par Federico »
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #6 le: 19 Juin 2017 à 01:40:05 »
C'est avec le plus grand silence que je frappe à nouveau, tout doucement, à vos portes mais cette fois-ci ne m'ouvrez pas si vous n'en avez pas envie... c'est triste ce que j'écris... oui, c'est très triste ! je comprends... ne m'ouvrez pas !
Je ne vais pas me vexer, je reviendrais vous dire un petit bonsoir un autre jour... peut être dans "Amoureusement vôtre... parlons un peu d'Amour"... la chose c'est que je parle aussi d'Amour quand je parle de ou à Raphaël... de mon Amour paternel...

Vous transmettre un peu d'énergie et des forces pour les jours à venir ...
La canicule s'installe en France...
Je n'ai absolument pas la prétention de croire que c'est possible mais en tout cas c'est mon souhait et espoir...
Nous devons nous rafraîchir mutuellement... vive la solidarité et... si plus d'affinités... vive l'Amitié !

Je traverse mon deuil en chérissant tous les jours mon fils Raphaël.
J'ai gardé des rituels comme notamment "mes petites bougies"... Ma lumière... Sa présence invisible... Notre Amour.

Federico est le deuxième prénom de Raphaël.
"- RIEN N'EST PLUS VIVANT QUE LE SOUVENIR ". Federico Garcia Lorca.
Raphaël Federico : Tu es mon Don Quichotte de La Mancha.
Idéaliste, intelligent, courageux, sensible et honnête.

Tu sais la terrible cicatrice (tatouage) longue de 17 cm que j'ai sur l'avant bras gauche, il y a ton prénom " Raphaël" et "Te quiero".

J'ai évidemment pensé à toi aujourd'hui jour de la Fête des pères et... à Grand père, mon père !

Bonne continuation et... bisous.

Papa.
« Modifié: 19 Juin 2017 à 02:42:36 par Federico »
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Nadette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #7 le: 19 Juin 2017 à 20:00:17 »
Je n'ai pas de mots....

Nos enfants sont là, avec nous.

Je t'envoie de douces pensées.

La maman de Morgane

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #8 le: 21 Juin 2017 à 14:21:49 »


https://www.youtube.com/watch?v=l9SWLwv_jbw... Amadou & Mariam... M'Bife Blues

Papa
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #9 le: 22 Juin 2017 à 07:47:19 »

Bonjour Raphaël,

Tu as TOUJOURS avec toi Papa, Maman, ton frère, ta famille et tous tes ami(e)s.
Nous te vivons silencieusement au plus profond de nos coeurs.
Nous allons régulièrement "te voir" au cimetière, à côté du petit jardin du souvenir, pour te dire encore et toujours : nous t'aimons Raphaël et nous pensons à toi avec tendresse.
Il y a ta photo sur la stèle, sourire d'Amour, d'Amitié et de Liberté.
Il y a aussi plein de fleurs ... toujours pour te dire " Merci, merci pour tout ".
Bien sûr, sur une des plaques posée sur ta tombe, il y a ta devise préférée :
          " Vis (humblement) comme si tu devais mourir demain."
        " Apprends (justement) comme si tu devais vivre toujours."
Je me suis permis de rajouter ces notions d'humilité, de discrétion, de justesse et de pertinence qui te définissent bien.

NOUS avons décidé de continuer à vivre AVEC toi, Raphaël.
Notre chagrin est immense, incommensurable mais nos pensées sont belles, douces... nous sommes ensemble.

       "Rien n'est plus vivant que le souvenir... " Federico G.L.

Je t'aime.
Je t'embrasse.
Papa
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #10 le: 25 Juin 2017 à 00:57:29 »

Raphaël, mon chéri...

Tu étais intelligent et d'une extrême sensibilité... une admirable humanité et bien trop entier pour faire des compromis avec l'existence.

Emotions tristes et mélancoliques de pure jeunesse, sourire, rire, étudier, VIVRE...
et... pleurer, souffrir et MOURIR à 18 ans !!!

Quelle monstruosité !
Quelle frustration !
Quelle impuissance !
Quelle rage !
Quelle colère !

J'aime encore profondément... ma famille en partie détruite par ton suicide (maman et moi, nous nous sommes séparés... c'est ELLE qui a voulu... c'est injuste et cruel pour moi !), ... la musique, la lecture, la poésie... mon ex-jardin avec mes arbres et mes fleurs... et... j'ai pas fini, non, j'ai pas fini... l'amitié, la fidélité, la solidarité, la justice et la liberté de mouvement et d'expression.

J'essaie de faire de mon mieux, le deuil c'est "pur et dur", éprouvant, épuisant !
J'essaye de parler correctement, poliment en toutes circonstances mais parfois je suis limite agacer et j'ai peur de m'effondrer et de tout envoyer balader. Je suis tellement fatigué de supporter tout ça. Je suis encore bien entouré...
et puis, je suis un guerrier de La Mancha !

Ma cicatrice saigne toujours abondamment...
Le sang coule toujours... !... un jour... il s'arrêtera définitivement de couler ! ... j'aurais souffert !
Quelques personnes... quelques larmes... merci à ELLES.

Raphaël aimait très affectueusement dire " Bonne continuation et ... Bisous ".

OUI, bisous, mon chéri...
Je t'aime.
Papa.

 

- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #11 le: 25 Juin 2017 à 01:32:54 »

A tous ces jeunes partis un jour sans prévenir....... je vous aime.

Pour toi, RIEN n'avait laissé présager un tel geste.

J'ai immédiatement compris l'innommable, l'insupportable dès qu'une dame gendarme m'a annoncé ta mort sur mon lieu de travail en pleine nuit vers 4 heures du matin.

J'ai tout de suite su que c'était fini et que je ne te reverrai donc plus jamais.
J'ai crié, j'ai hurlé... j'ai éclaté en sanglots... j'ai pleuré... je me suis calmé...
Quelle haine, c'est odieusement cruelle d'entendre cette réalité.

Mon regret sera éternel.
Tu ne m'as pas appelé parce que tu savais parfaitement que je serais aller immédiatement te chercher pour te serrer dans mes bras.
Tu n'a pas voulu...
Ta décision était déjà prise...

Tu n'avais plus rien à foutre de tes parents, ton frère, ta famille, tes ami(e)s.

C'est bien la seule décision personnelle pour laquelle tu ne m'a pas consulté.

Sentiments d'abandon et de trahison.

Après ça, il faut quand même essayer de continuer à vivre avec ?
Eh bien, allons-y gaiement et... en chantant SVP.
Eh ! oui... il nous faut découvrir cette joie malheureuse dans l'immense profondeur de cette infinie tristesse...

Quelle putain de vie ! ... Là où le vent nous portera...
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
  • Vivre avec...
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #12 le: 25 Juin 2017 à 15:48:16 »
« On peut sécher ses larmes, mais son cœur, jamais » (Marguerite de Valois)

Je te comprends, tu n'es pas seul, nous ne sommes pas seuls.
Merci pour "tous ces jeunes partis un jour sans prévenir", ils vivent toujours en nous et grâce à nous.

Douces pensées
Liesel
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #13 le: 26 Juin 2017 à 02:05:09 »
Raphaël, mon chéri

Tu étais intelligent et d'une extrême sensibilité... une admirable humanité et bien trop entier pour faire des compromis avec l'existence.

Le poids qu'il portait en lui commençait à le déborder de partout, à l'étouffer et il a voulu en finir parce que son mal-être devenait ingérable, invivable pour lui.
Il pouvait être aussi parfois impulsif, nous savions le calmer, le rassurer, le tranquilliser.

Raphaël a eu beaucoup de mal à maîtriser ses émotions, ses sentiments.
A 18 ans, on est égoïste et on ne pense généralement qu'à sa gueule.
Il  aimait sa famille ainsi que ses Amis.

ET CECI EXPLIQUE PARFAITEMRNT CELA !!! ...

Pour Raphaël, ce devait être souffrant, désespérant, écoeurant, frustrant, énervant, fatiguant, épuisant même de devoir se battre (inutilement peut-être) contre tous ces moulins à vent qui battaient imperturbablement de l'aile. Raphaël : tu es mon Don Quichotte de La Mancha... idéaliste, courageux et honnête.

Nous habitons dans le Sud-Ouest de la France.

En été 2012, Raphaël a brillamment eu son baccalauréat Sciences Economiques avec la mention Très Bien.

Il a par la suite été admis à suivre une Classe Préparatoire (CPGE) ENS Cachan (Ecole Normale Supérieure) spécialité ECONOMIE-DROIT dans un très réputé Lycée de la ville et en parallèle il préparait une Licence de Droit à l'Université Toulouse 1 Capitole.

Par idéal, il aurait pu être Avocat, Juge, Magistrat parce qu'il aimait la Liberté, la Justice, L'Egalité.

Depuis la rentrée universitaire en 2013, il vivait en colocation à Toulouse pour être plus près de ses études.

Chaque matin, sa priorité était de prendre des nouvelles de cette société de merde !!! et il vivait mal ce climat social stressant, angoissant.

Il a réussi son premier semestre en Classe Préparatoire et à l'Université de droit... avec la mention Assez Bien.

Il s'entendait bien avec son coloc, également en Classe Prépa HEC, ils étaient solidaires et se serraient les coudes dans les moments de fatigue et de doute.
Il avait ses copains et aussi une petite copine pour sortir et se détendre un peu, priorité aux études bien entendu.

Raphaël est parti car il ne voulait plus vivre dans ce monde égoïste, cruel, violent, injuste et matérialiste.

Raphaël s'est barré, tiré, cassé parce que L'IDEE DE SE PROJETER DANS CETTE SOCIETE DE MERDE LUI ETAIT INSUPPORTABLE !!!

Je respecte sa décision mais avec une infinie douleur physique et une indicible souffrance morale.

C'est sa décision personnelle, son histoire, il n'appartient à personne... Il est LIBRE !

 
Il nous a laissé de merveilleuses lettres d'AMOUR.
Il a pris le temps d'écrire à ses Parents, son Frère, quelques mots pour son grand père et son tonton, sa petite copine et une autre pour remercier ses meilleurs amis et ... ses professeurs.

Raphaël est parti comme un chevalier, perfectionniste, idéaliste et honnête avec ses idées.

Il est mort. Il s'est suicidé.

Je t'aime.
 Papa
« Modifié: 26 Juin 2017 à 02:20:30 par Federico »
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 596
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #14 le: 26 Juin 2017 à 11:25:55 »
Federico,
mes larmes coulent en te lisant,  :'( :'(
comme j'ai pu le lire, moi aussi je suis certaine que tu es une belle personne

Merci, merci pour tout Fédérico
une énorme  pensée pour toi et ton Raphaël  :-*

"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln