Auteur Sujet: Raphaël, je t'aime. Papa.  (Lu 5437 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1415
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #60 le: 21 Août 2017 à 00:48:35 »

Raphaël,

Demain matin, j'irais au cimetière pour me recueillir devant ta tombe et passer un moment près de toi.

Non, je n'ai rien de particulier à te raconter... je suis fatigué... épuisé !
De toute façon, j'ai l'impression que ... tu sais déjà tout... tu vois tout et tu devines tout !
A quoi ça sert de parler maintenant ? c'est trop tard !
Je verse parfois une larme ... je te fais un petit signe de la main ... je touche doucement la pierre, la stèle, ta photo !

Je me rends bien compte que le cimetière ainsi que ta tombe ont, très symboliquement, beaucoup d'importance pour moi !
Oui, ce lieu soulage temporairement ma peine, mon chagrin !
Quand je veux te voir ... j' imagine facilement ton corps et ton visage.

Ta première étape sur terre ainsi que ta dernière étape dans la vie ici-bas, j'y étais naturellement et j'ai bien vu par où tu es arrivé et l'endroit où tu m'a quitté !
Je connais les lieux exacts de ton arrivée (clinique pour ta naissance) et de ton départ (cimetière pour ta mort)... la boucle est bouclée !

L'âme, l'esprit et tout ce bordel... je m'en fou ... pas d'importance... trop abstrait !

Moi, j'ai une merveilleuse image physique de toi ... de ta jeunesse... de tes 18 ans !

Et "Rien" ni "Personne" ne pourra changer cette pureté émotionnelle !

Je t'aime.

- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne pomeline

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #61 le: 21 Août 2017 à 04:28:01 »
Bonjour Monsieur.

Un petit message pour vous dire que vos mots ne résonnent pas dans le vide. Je viens de les lire, tous. Je suis au travail. Et vous arrivez à verbaliser la douleur de la perte de ma mère.

Vous êtes un  papa, j'ai perdu une maman.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1415
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #62 le: 23 Août 2017 à 02:36:05 »

Suicide de mon fils... témoignage !

J'ai été cruellement largué en plein milieu du Désert et aujourd'hui, après 4 ans et demi, je cherche encore et toujours... désespérément ... à tracer ma route... je ne vois pas de chemin... aucun !... et pourtant, je souhaite poursuivre ma vie !
J'avance... seul... très lentement... sans boussole... sans repère... sans aide ...
puisque...
le Désert ... c'est silence et solitude... chagrin, douleur, souffrance et désespoir !
Pas de chemin... pas de lumière... pas de phare... RIEN... vents et poussières... soif et faim pour une terrible fin !
Je brûle à petit feu...
Il n'y a pas d'étapes du deuil... il n'y a pas de cheminement du deuil... RIEN ! Rien du tout ! il n'y à que la mort au bout de la vie !
Ma vie est désorientée à jamais... bouleversée pour toujours...
Je suis... j'aime... j'existe...
Je marche... je trace cependant une route inconnue non balisée... avec l'espérance de trouver une oasis de fraîcheur !
La théorie ou les études sur la mort n'ont qu'une valeur très relative pour ne pas dire aucune valeur pour moi...
Je, nous... nous vivons douloureusement la pratique !
Je cherche... je cherche... je cherche...
Cette oasis calmera ma douleur... soignera ma cicatrice... me donnera à boire, à manger... et... cela sera non pas le cheminement du deuil mais la continuité de la vie !

Sacrée différence !
...ça ne changera rien ? si, quand même un peu !... la continuité de la vie ........ authentique... cruelle mais réelle ... qui peut être belle !


Papa de Raphaël

- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1415
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #63 le: 28 Août 2017 à 17:28:50 »


Être en paix avec mes ruines émotionnelles et... avec la seule force d´un léger sourire... transmettre de la joie et mon espoir pour continuer à vivre ...

Ni Dieu ni Maître...

Federico.
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1415
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #64 le: 06 Septembre 2017 à 17:34:10 »

Raphaël,

 Je suis en manque... désespérément en manque !

  Tu me manques ! tu me manques...

 TU MANQUES A MA VIE ! OUI... TU MANQUES A MA VIE !

  Je ne peux me raisonner !... je suis à terre !... je vomis ma souffrance ... je crie mon chagrin, je hurle de douleur !
  OH ! PUTAIN... PUTAIN DE VIE !
  Et, je dois vivre ça !

 Raphaël, mon fils adoré, mon tendre chéri, mon amour éternel, immortel... JE T'AIME !

 Qu'est ce que je dois faire pour me calmer ?
 Je respire profondément, doucement...
 Je pense profondément, doucement à ma mère !

 Ma mère... ELLE, elle peut me calmer !
 Maman, ma petite maman ... serre moi fort dans tes bras !
 Oui... c'est Raphaël... c'est Raphaël ! ma douleur, ma souffrance !
 J'ai mal... très mal !

 .... ça va passer ! ça va passer ! calme, tranquille... souffle, respire, ne pense à rien !

      Calme... ça passe un peu... tranquille... ça passe un peu... souffle, respire... ça passe un peu !

 Papa de Raphaël... pleure ... oui, pleure ! ... pleure... pleure... pleure ton fils Raphaël !

 Il est magnifique, il est beau... il se s'était même pas rendu compte...

Silence... silence... silence !

 
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 152
  • Vivre avec...
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #65 le: 06 Septembre 2017 à 17:55:05 »
Je te comprends tellement!
Silence...
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1962
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #66 le: 06 Septembre 2017 à 18:30:57 »

    En silence ...
    Bienheureuse et naïve régression dans la couleur ...
   
   
J'aime donc je suis !

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 582
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #67 le: 06 Septembre 2017 à 21:06:41 »

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1415
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #68 le: 09 Septembre 2017 à 15:43:24 »

En septembre 2012, Raphaël rentrait en 1ère année d'une classe "Prépa" Ecole Normale Supérieure Cachan Economie-droit dans un Grand Lycée toulousain et en parallèle il suivait également les cours de Droit de la 1ere année de licence à l'Université Toulouse-Capitole...

Il venait d'avoir son Bac ES avec la mention Très bien et d'obtenir une bourse spéciale supplémentaire pour ses études !

Malheureusement, Il n'a pas mieux réussi à se sortir du piège et des filets du suicide...

Cette année, Il aurait certainement décroché SON MASTER en.... ça n'a plus d'importance pour moi !

Le chagrin, la tristesse, la mélancolie, la douleur physique, la souffrance morale n'ont pas d'âge, ni de sexe, ni de race... c'est une vérité cruelle, injuste, universelle !

Pensées émues pour tous NOS Amours ...

Bien solidairement.
Federico
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1415
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #69 le: 15 Septembre 2017 à 02:03:00 »
Raphaël,

C'est incroyable, absolument impensable que TU n'aies pas imaginé, ne serait ce qu'un infime instant, les conséquences apocalyptiques de ton acte insensé sur la vie future de tes parents et de ton frère !

Tes parents ont naturellement explosé... le couple séparé... ton frère (!?!) ...

Sur la mienne, en tout cas, au moment de ton envol... tu as tout simplement appuyé sur un bouton déclenchant une bombe atomique à l'intérieur de mon corps qui a complètement pulvérisé toutes mes entrailles, mon coeur, mon âme, mon esprit ! TOUT !

Pas un signe, pas un appel, pas un cri, pas un mot... avant ton geste, ton acte...

Je n' éprouve aucun sentiment de culpabilité... va te faire enculée... connasse !
Quelle bande de malhonnêtes hypocrites ces psys avec leur fameuse théorie sur la culpabilité...
Ils veulent encore davantage te couler... c'est leur gagne-pain... leur mine à faire du fric...
Même Fauré a tout faux ! désolé pour toi... Mister Fauré !
Aujourd'hui, j'ai ma propre opinion sur le suicide de mon fils !
C'est pas de la culpabilité ... c'est de la colère !
Mon fils R. s'est trompé et je ne peux même pas l'excuser ! c'est SA FAUTE et PAS LA MIENNE ! SA DECISION !

Quelle absurdité... quelle souffrance... mon désespoir est à son paroxysme en écrivant ces mots...

D'accord.. OK... j'accepte le fait que tu n'appartiens à personne... je respecte ta liberté !

Je ne sais pas combien de temps encore je vais continuer à écrire sur le forum ...
Je ressens une immense lassitude... "aquoibonite" très douloureuse très aigüe !
Mes mots ne valent plus rien... je suis découragé... et je crois sincèrement que je ferais mieux de m'inscrire sur Meetic... ça me changera les idées puisque là-bas au moins on aime les imperfections.
Ma tête va exploser ... je crois que je vais plutôt aller joyeusement me divertir... j'ai le droit et c'est ma liberté !

Je pense aussi sincèrement que j'ai bien rempli "ma mission" ... qui était celle de faire connaître un peu la petite histoire de Raphaël, mon bien-aimé fils aîné ! trop jeune et trop tôt disparu...

Il a aimé, je ne sais pas s'il aime toujours... il a été très aimé et il est encore et toujours très aimé !

Je n'ai plus qu'à tirer très humblement ma révérence...
Un petit signe de la main... un léger sourire... un simple au-revoir !

Baisers pour toutes... vous êtes magnifiques de courage... RESPECT !

Papa de Raphaël.... oui, je suis vraiment ... encore et pour toujours... son papa.
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !