Auteur Sujet: Raphaël, je t'aime. Papa.  (Lu 10118 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2166
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #15 le: 26 Juin 2017 à 12:32:03 »

   Trop de bonnes raisons de se suicider,
   pour trop peu de bonnes raisons de rester dans un monde où la bravoure, la générosité, l'intelligence sensible (et non froidement rationnelle!) et la loyauté sont des denrées rares ...

   Le suicide de Kalahan, survenu deux mois jour pour jour après celui de Raphaël ...
   Personne n'avait pressenti ce radical départ ...

   Oui, c'étaient des vrais bons gars, des fantassins de première ligne ...
   Même pas peur de la mort!
   Nous voilà sacrifiés AVEC eux ... nous restons éblouis dans la lumière de leur EXISTENCE ...

   Fardeau que d'exister sans vivre, a bien subtilement écrit Victor Hugo ... et ce monde est invivable pour les PURS ... tellement faux, miné de cupidité, superficiel ...
   Exister, vivre ...
   Accepter de vivre pour qu'éclosent les petites choses sensibles, ô, elles seront toujours fragiles, minoritaires, incomprises voire méprisées ou saluées avec méprise ... l'intérêt personnel et égoïste a de beaux jours devant lui !
   Si on avait pu leur apprendre cela, si seulement on avait pu les motiver à rester pour le peu, le tout petit peu de bien qu'une personne de bien peut déposer, inlassablement, avant les pluies acides qui bien sûr, retombent tout aussi inlassablement ...
   Alors continuons de témoigner pour EUX, faisons vivre leur mémoire, PORTONS-LES ... nos petits fantassins ... à travers nous, ils ont toujours des choses à dire, des gestes à faire.

   Une brave tata salue un brave papa ...
   Qu'est-ce qu'on aurait pas fait pour les tirer des griffes du suicide ... peut-être, sans y parvenir, mais une deuxième chance ...
   Solidairement, M.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1647
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #16 le: 27 Juin 2017 à 00:45:19 »

 Dans la nuit... l'obscurité profonde... bonsoir tristesse, je ne t'aime pas mélancolie...

Chutttt , ne dis rien mon chéri, c'est moi, Papa.
Je viens juste te voir, je veux être à côté de toi, me mettre à genoux devant ta tombe, les mains sur le visage et pleurer en silence.
Silence... Solitude... Silence
Je ne peux rien te dire, je ne parle pas, j'ai trop mal...
Je crois que j'ai faim, j'ai soif,  j'ai froid mais je m'en fou... plus rien n'a de l'importance !
Mes larmes coulent... je ne peux plus te voir.

Voici celle qui est devenue ma phrase préférée :

"JE SUIS OU LES MOTS N'EXISTENT PLUS".

Sensibilité à fleur de peau, fragilité émotionnelle, vulnérabilité !
Je revendique désormais mes états d'âme comme mes compagnons de vie.
Je suis aujourd'hui capable d'éprouver, d'admirer, de ressentir "des choses" dont j'étais complètement insensible auparavant... le frisson inattendu, la chair de ma chair...

Tu aurais pu vivre encore un peu...
Je suis mortellement blessé, je suis désemparé dans l'absolu !

Ce soir, c'est terrible... Chuutttt , ne dis pas que je suis venu, c'est seulement entre toi et moi.

Je t'embrasse tendrement.
Papa
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Vivre avec...
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #17 le: 27 Juin 2017 à 11:55:52 »
"JE SUIS OU LES MOTS N'EXISTENT PLUS"
C'est tellement ça Federico!

Pensées pour toi et Raphaël
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Vivre avec...
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #18 le: 27 Juin 2017 à 19:15:00 »
Silence

Je plonge dans le silence

Sans risque de me noyer

Je m’enfonce

Je disparais

Et quand je reviendrai

A la surface des mots et des bruits

Je serais capable

A nouveau

De vivre.

Bernard Friot
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1647
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #19 le: 28 Juin 2017 à 03:24:17 »
Raphaël,

Dans la vraie vie... j'aime traverser mon deuil sobrement, dignement, discrètement, humblement, librement.... sans faire de bruit !!!
Un deuil c'est personnel, unique, impartageable.

Ici sur le forum, nous avons l'opportunité d'échanger notre vécu, nos émotions, nos sentiments, nos peurs, nos angoisses, nos regrets, nos doutes, nos désespoirs, nos espoirs... mais nous savons TOUTES et TOUS que, tôt ou tard, nous nous retrouvons toujours SEUL face à toute notre souffrance.

Je déteste crier, hurler "au secours", "à l'aide".... ça ne sers à rien !!!
Je ne veux pas pleurnicher... je veux pleurer l'absence, le manque.

J'en ai marre d'écouter les faux conseils, les faux-culs, les lamentations stériles, le réconfort hypocrite des... professionnels (rires)... tout ceci est insultant pour nos enfants et dépourvu de bon sens.

Il faut vivre la réalité, toute la vérité du deuil par suicide.
J'aime l'authenticité du deuil par suicide avec son chagrin,  sa douleur, sa souffrance ...
Je me sens incroyablement proche de mon fils Raphaël.

Il n'y a pas de maquillage, pas de superficiel, on ne se cache pas, on ne fuit pas, on ne triche pas, on assume, on est en première ligne... devant la mort et on la regarde sans baisser les yeux !!!

NE FUYONS PAS, NE NOUS CACHONS PAS... derrière les autres.
Les autres ne seront pas toujours là pour nous protéger,  nous dorloter,  nous consoler...

Pensées amicales et sincères.
Federico







- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2166
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #20 le: 28 Juin 2017 à 11:51:20 »

    Un papa et son fils incroyablement proches ...
    INCONDITIONNELLEMENT ...
    C'est BEAU ...
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1647
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #21 le: 28 Juin 2017 à 21:50:22 »
... 28 juin 2017... Raphaël... 4 ans et 5 mois...

Avec le temps...
NON, la souffrance est toujours aussi cruelle, injuste, violente... douleur sournoise... chagrin morbide !

Enlevez-moi, Putain, ce poignard planté en plein coeur.
J'ai envie de vomir l'innommable, l'inimaginable, l'insupportable, l'inacceptable, ... l'invivable...

JE N'APPARTIENS A PERSONNE MAIS MA VIE NE M'APPARTIENS PAS NON PLUS.
Je n'ai pas cet effroyable pouvoir d'auto-destruction.
Ce n'est pas une Liberté...
J'ai une Maman, un Papa, un Frère, une Famille, des Amis.

Raphaël... ne me quitte pas ... https://www.youtube.com/watch?v=i2wmKcBm4Ik
Je t'en supplie , mon chéri, mon amour.
TU ne peux pas partir comme çà.

Nous sommes là... parle... crie... hurle...
Nous sommes encore et toujours là pour TOI !

Suis-je à bout de vie ?
Je suis las, fatigué, épuisé !
Dois-je renaître ? afin de me reconstruire ?
Je n'espère rien... je ne souhaite rien !

Ce corps n'est pas le mien ....mon âme, détruite... et pourtant, je te cherche parfois et je te trouve souvent...

Mon fils, mon chéri, mon Amour
Je t'aime.
Papa...... https://www.youtube.com/watch?v=8mQiRFgOiWQ
« Modifié: 28 Juin 2017 à 22:11:57 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Vivre avec...
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #22 le: 28 Juin 2017 à 22:26:42 »
Federico, je suis bouleversée par ton cri de douleur et d'amour que je comprends tellement...
Douces pensées
Liesel
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Cinderella

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 132
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #23 le: 29 Juin 2017 à 00:02:30 »
En passant, je me suis arrêtée ....

Je viens d'écouter 3 fois de suite la chanson de Regiani, le temps qui reste.  Je ne connaissais pas.  Elle m'a profondément émue et touchée.  C'est un cri d'amour,... de détresse ... un appel au secours...

Elle me parle énormément cette chanson.  J'ai pas de mot tellement ces mots m'ont touchée.  ..

Prends soin de toi.



" Les étoiles ne sont peut-être pas des étoiles…mais plutôt des ouvertures dans le ciel…d’où l’amour de nos disparus se déverse et nous illumine, pour nous faire savoir qu’ils sont heureux. "

« Le rêve est l'aquarium de la nuit. » Victor Hugo

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1647
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #24 le: 30 Juin 2017 à 20:02:32 »


Raphaël,

Ce soir, cette nuit, j'ai envie de t'écrire... quoi ? je ne sais pas encore ! mais je vais bien finir par encore parler de toi !
C'est comme quand on demande à un petit garçon qui a envie de dessiner : "- qu'est ce que tu vas dessiner ?"
et le petit garçon réponds spontanément et tout naturellement : "- comment veux tu que je saches si je n'ai pas encore commencé mon dessin !".

ET puis ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !
... et la colère, Putain... il faut bien qu'elle s'exprime... bordel de merde !
... aaaaaaahhhhhh, ça va mieux et... ça tombe très bien... c'est justement l'heure de l'apéro !
Super ! j'y vais ! on m'attends... (! ? ! ?)... non, pas vraiment ! je suis seul...

J'aime la nuit, tout y est plus mystérieux, la solitude, le silence... on ressent différemment les choses. 
J'y vois souvent plus clair dans mon esprit, mes idées.
Les sentiments sont douloureux, plus intenses, plus profonds.

Je m'abandonne, je lâche prise, et c'est parti pour les émotions fortes. Pas besoin d'alcool ni de cam'...
La dure réalité fait son effet ... l'ivresse de la douleur...la sensation d'overdose...
 
"DOLORES"... MATA... MATA...
Te quiero, hijo mio, no te olvido... siempre en mi pensamiento, que sufrimiento."

Les vrais gens de la nuit vont toujours à l'essentiel !

Je ne parle pas des people de la night, eux c'est justement le superficiel... les paillettes...
Ils ne pensent pas à leurs enfants, à leurs cher(e)s et tendres moitiés...leur amour, amoureux, amoureuse ...
Ils ne pensent qu' à eux... aucune valeur, aucun sens du sacrifice, aucun effort pour l'autre...
Ces gens n'aiment pas les fleurs !!!

Qu'est ce que tu vas faire ce soir Raphaël ?
Non, plutôt, je suis trop indiscret ... qu'est ce que tu as fais aujourd'hui mon chéri ?
Tu ne... veux ?... peux ? ... rien me dire ! c'est pas grave...
Tu me souris quand même... coquin ! je vais m'en contenter... allez, bisous.

Allez encore un sourire... oui, merci... oui, oui, oui on s'embrasse... je sais ...tu es grand...et...magnifique....... mon fils.

Papa.


- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1647
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #25 le: 01 Juillet 2017 à 15:28:00 »

Raphaël, mon chéri,

Papa va te raconter une petite histoire simple et humble... c'est l'histoire de l'escargot.

C'est un escargot qui marche doucement et lentement... sur le fil de la lame d'un rasoir !!!

Est ce que tu te rends bien compte du danger : être et marcher sur le fil de la lame d'un rasoir...

Il risque, à tout moment, de se couper, tomber et mourir tellement l'exercice est difficile !

Il doit être extrêmement concentré et faire très attention !

C'est inimaginable, crois-moi...

Et en plus, "on" vient de lui toucher "ses cornes", c'est vraiment dégueulasse...

C'est comme si... à moi... "on" venait  me toucher "mes cacahuètes" pendant que j'essaye de maintenir une position d'équilibre !

Tu imagines bien, l'escargot s'est immédiatement replié sur lui-même et il s'est réfugié évidemment à l'intérieure de sa coquille pour se protéger notamment des éventuels dangers.

En attendant, l'escargot est toujours sur le fil de la lame du rasoir... mais il n'avance plus, il ne bouge plus...il attends sagement et patiemment que la voie soit à nouveau libre... pour continuer inlassablement cette terrible traversée !!!

Pas de haine ! .... NON, pas de haine !

Je te souhaite un bon après midi.
Tu sors ce soir ?

Bises
Papa
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Nadette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #26 le: 01 Juillet 2017 à 17:21:04 »
Ton Raphaël est un petit gars formidable, tout comme toi, son papa pour toujours.
Je te lis et je retrouve des similitudes entre ton enfant et le mien, comme entre ta souffrance et la mienne.
Tout comme entre certains jeunes qui ont  choisi de partir et ces parents qui sont obligés de rester.
D'âge, de sexe, de milieux différents et pourtant semblables.

Je ne comprends pas tout. Ces liens qui nous unissent  et nous séparent à la fois.
L'univers?

Merci de partager cette force, cet amour qui est en toi.

Je te partage la force et l'amour qui est en moi.
Douce pensée à toi et à ton fils.



Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1647
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #27 le: 03 Juillet 2017 à 03:11:38 »

Que suis je devenu ?

Où suis je réellement ? Qui suis je vraiment ? Quel est mon devenir mais au fait... est il nécessaire d'avoir un avenir pour survivre ?

Questions difficiles !

Franchement, je ne sais plus ce que je deviens ! je ne sais plus Où je suis ! je ne sais plus Qui je suis !

Je vis sans réalité... sans lieu... sans avenir !

Je vis quotidiennement dans la métamorphose... je suis un " travestimenti carnevale "...

Je change d'un être en un autre ...

   -  Transformation totale de mon être au point que je ne suis plus reconnaissable...
   -  Modification complète de mon caractère, de mon état physique, de mon aspect  psychologique...surtout de ma forme physique et morale...
   
Je n'ai plus de développement "normal" ... je régresse... je ne suis que dans l'émotionnel... les sentiments... l'amour... l'amitié !

Selon L' Encyclopédie Larousse... la définition du mot "métamorphose" en biologie... c'est la transformation profonde que subit un insecte en passant de l'état larvaire à l'état nymphal et de celui-ci à l'état adulte ou imaginal.

MOI, en ce moment c'est exactement l'inverse... je suis à l'état adulte ou imaginal et je me transforme régressivement vers un état nymphal puis un état larvaire...

C'est pas compliqué... je dois renaître... de mes cendres si je veux continuer à être un être vivant !

Je n'aime plus QUE ce qui me transporte... Que ce qui me berce dans une infinie tendresse...

J'aimerais bien redevenir B. comme dans la vraie vie... mon vrai prénom ... dans une autre vie !
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2166
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #28 le: 03 Juillet 2017 à 12:31:46 »

   Ce dernier texte me touche énormément ...
   Ce retour à la source des sentiments que tu VIS ...
   Une régression ? Oui (?) ...
   Une régression UTILE, alors !
   Tu ré-assures tes BASES.
   Ta sensibilité ne te détruira JAMAIS.
   Tu ne fais pas dans la "reconstruction anti-sismique", tu cherches plus loin que tout ça ...
   En faisant la paix avec cet "impossible quête", tu acceptes les "inconnues" de l'équation entre le B. d'avant et le B. d'après ... qui a tellement à apporter autour de lui !
   Tranquille, c'est en bon chemin, prends soin de toi, basta.
   Titine.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1647
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Réponse #29 le: 03 Juillet 2017 à 15:22:17 »

The Avener, Kadebostany...Castle in the snow... https://www.youtube.com/watch?v=2ABNMRWr1Sg
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M