Auteur Sujet: 2 ans après  (Lu 24523 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Julia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
2 ans après
« le: 05 septembre 2021 à 21:57:45 »
Je n’ai jamais pensé que mettre des mots sur mon deuil pouvait m’aider, mais après deux ans de combat pour aller mieux, je me suis dit que cette méthode pourrait peut être m’aider. J’ai beaucoup lu ces forums où je vois les gens se battre pour aller mieux et je veux être comme vous…
J’ai rencontré mon premier amour à 18 ans, il y a eu toute suite l’accroche, la connexion entre nous, je pense que vous savez de quoi je parle… la première année que j’ai passé avec lui était parfaite , je me sentais aimée, en confiance tout allait bien, nous étions heureux. Pourtant la deuxième année il a totalement changé dû à la pression de nos études. Il est devenu froid, méchant, vexant, manipulateur, violent… j’ai tout pardonné pendant que c’était une passe, la pression….  Mais j’ai vite compris que quelques chose allait pas quand il a commencé à mélanger médicament et drogue. Je suis partie la première fois que la violence est arrivée mais je suis revenue le voyant si mal, et ses menaces de suicide si je ne revenais pas…. J’ai tout fait pour lui, pour l’aider et profiter a 100% des moments où il était comme avant…
Mais pourtant n’en pouvant plus et voulant me protéger je suis partie. Il m’a harcelé pendant un mois après notre rupture, et un soir au téléphone il m’a dit, je m’en rappellerai toujours «  je suis pas bien, si tu ne viens pas ça sera mon dernier appel ». Naïve je me suis dit que c’était encore une menace ou qu’il allait me laisser enfin tranquille mais non….
Le lendemain je reçois un appel d’une de ses amis qui m’a avoué son suicide pendant la nuit et à raccroché ensuite. Je n’ai pas voulu y croire je l’ai appelé. Ça a décroché alors que je commence à m’énerver en disant c’est quoi cette blague. Mais au téléphone ce n’étais pas lui mais son père… il l’avait vraiment fait…
Il y a eu l’incompréhension, la tristesse, la colère, la remise en question et aujourd’hui tout se mélange, 2abs après je me demande encore pourquoi il a baissé les bras alors qu’il avait tout pour avoir une belle vie..
Ce sentiment de culpabilité qui est arrivé ce jour là et toujours là, j’étais là seule qui aurait pu le sauver. J’ai passé 1an et demi à me battre car sa mort m’avait anéantis, mon amour pour lui a fait complètement oublié la haine que j’avais contre lui avant sa mort. Cependant aujourd’hui je n’y arrive plus, après des dizaines de séances de psy et EMDR, je m’avoue enfin que c’était un pervers narcissique mais le manque est toujours là, l’amour est toujours là malgré la colère. J’ai 22 ans aujourd’hui et je me sens seule totalement seule malgré mes proches qui m’ont presque toujours bien entouré. Je sais que beaucoup dise qu’à 22 ans on peut trouver l’amour. Mais cette amour j’en ai peur. L’être parfait que j’ai aimé durant la première année me manque terriblement, ses attentions, nos discussions à cœur ouvert, nos voyages, nos moments passés à deux…. J’ai peur sans arrêt d’avoir des attaches de peur qu’il meurt à cause de moi.
Je l’aime malgré moi, je le pleure encore et je suis totalement au fond du trou. Est-ce possible d’être encore plus mal  2ans après sa mort que pendant les jours d’après sa mort ? Je voudrais avoir cette force que certaine personnes ont et qui arrive à allait mieux car plus les jours passent et plus je creuse dans mon mal être
« Modifié: 05 septembre 2021 à 22:00:15 par Drey »

Hors ligne cory22

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 104
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 2 ans après
« Réponse #1 le: 06 septembre 2021 à 00:55:03 »
Salut Julia,

Ça me rassure beaucoup que tu aies réussi à lutter contre cette culpabilité. Je te félicite. Car rien n'est de ta faute. Tu t'es protégée avant tout dans cette relation toxique et c'est ce qu'il fallait faire.

C'est normal que cette partie de lui te manque. C'était un amour fort, et beau.

Je pense que c'est tout à fait normal que tu sois encore « plus mal » qu'au début, comme tu dit. Au début, tu as surtout dû gérer la culpabilité et la perte d'un pervers narcissique. Maintenant, c'est le meilleur de lui qui te manque. C'est comme une autre partie de ton deuil qui se doit d'être fait. Prends le temps de traverser cette partie là aussi. C'est normal que ça fasse mal et que ça prenne du temps. Laisse toi le temps. Vas-y à ton rythme. C'est l'important.

Ça me fait penser au roman dégueulasse sur le deuil que j'ai lu il n'y a pas longtemps. Désolée, j'avais besoin de le plugger. Le personnage (il a 16 ans) fait le deuil de ses parents en un mois. Du grand n'importe quoi. Sérieux, ce livre est une insulte envers ceux qui ont traversé ou traverse un deuil. Ce que je ne comprends pas c'est qu'il y a plein de gens qui ont été super touchés par ce livre. Avec les témoignages que je lis ici, ça me confirme bien qu'un deuil ça prend du temps et que ce livre est vraiment débile.

Désolée, j'avais besoin de cracher à nouveau sur ce livre.

Tout ça pour te dire que ce que tu ressens est normal. Ton deuil n'est pas fini. Je suis sure que tu finiras par être plus confiante en amour, éventuellement, mais je sens que tu n'es pas prête et c'est ben correct. Personne ne mourra à cause de toi. Et d'ailleurs, il n'est pas mort à cause de toi. Retiens ça.

Moi même, ça fait 10 ans que ma cousine s'est suicidée et je me sens encore à l'envers. Et je ne la voyais pas souvent. Elle habitait loin de chez moi. Faut dire aussi je n'ai jamais eu aucun soutient dans mon deuil et je ne pouvais pas le vivre ouvertement. Donc, c'est comme si je dois vivre aujourd'hui ce que je ne pouvais pas vivre à l'époque.

J'ai 22 ans moi aussi. Ça fait du bien de parler avec une fille qui a le même âge que moi et qui a perdu quelqu'un par suicide aussi.

Prends soin de toi Julia

Hors ligne Mandy

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 868
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 2 ans après
« Réponse #2 le: 07 septembre 2021 à 01:04:48 »
Bonsoir
Je ne vis pas un deuil similaire au tien. J ai perdu ma maman. Cancer. Mais ce que je peux te dire c'est que personne ne pouvait le sauver. Pas même toi. Peut être n'aurait il pas mis fin à ses jours ce jour ci mais un autre jour. Quand on franchit le pas je pense que c'est parce qu'on est tellement en souffrance que plus rien n'a de sens..
Tu ne pouvais pas rester dans une relation qui te mettait en danger moralement et psychologiquement.
L'homme heureux qui était en lui te manque, celui dont tu es tombée amoureuse et celui pour lequel tu te battais. J'espère sincèrement qu il a maintenant trouvé la paix et que toi aussi tu la trouveras.
Prends soin de toi