Auteur Sujet: Suicide et reproches en famille  (Lu 6847 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Brigitte madeleine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Suicide et reproches en famille
« le: 29 Juillet 2016 à 22:23:01 »
Mon mari a choisi de partir alors que nous étions tous les deux à la maison alors que rien ne le laissait prévoir c'était plutôt un joyeux drille avec plein d'amis c'était il y a un mois et depuis on cherche les raisons et des réponses et mon fils qui refuse de consulter devient agressif avec moi me culpabilisant encore plus

Hors ligne Nandou_Guanaco

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 223
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #1 le: 29 Juillet 2016 à 22:34:15 »
Je ne pense pas que ton mari ait "choisi" de partir, on part quand c' est notre heure, c' est le destin qui décide ou la fatalité, bref, nous sommes sur une liste d' attente que dame Nature tient bien car elle n' oublie personne. Il avait sûrement une maladie sous jacente psychiatrique que la famille ne peut pas diagnostiquer si le malade n' en fait part à personne. Nous vivons aux côtés de notre conjoint, nous croyons le connaître par coeur, il nous semble heureux et en fait il veut partir. Il te faut l' accepter, lui seul a disposé de son corps, personne ne l' a tué, tu n' as donc rien à te reprocher.

Tu ne nous dis pas quel âge à ton fils, qui tu souhaites qu' il consulte pour expliquer son agressivité à ton égard. Le deuil rend agressif, ne le prends pas forcément comme étant dirigé vers toi, on en veut au monde entier quand on perd un des siens.  On a envie de crier, que dis-je, de hurler sa douleur, c' est normal, accepte le aussi comme tel.

Pour ce qui concerne le processus de deuil, je donne toujours le lien incontournable du célèbre psychiatre spécialiste du deuil, le dr Christophe Fauré qui explique tout:  https://www.bing.com/videos/search?q=christophe+faur%c3%a9+psychiatre+deuil&FORM=HDRSC3

Tiens bon, accroche-toi, je vous embrasse tous les deux

Hors ligne Brigitte madeleine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #2 le: 30 Juillet 2016 à 10:05:10 »
Merci pour votre aide mon mari avait 68 ans moi 60 et mon fils a bientot 33 ans il vit avec sa famille dans un appartement de notre maison et se sent responsable de moi alors que j'essaie de reprendre ma vie en main même si j'ai l'impression d'être en enfer

Hors ligne Maémie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #3 le: 01 Août 2016 à 02:16:01 »
Ne culpabilisez pas pour votre fils. Moi-même, je suis très agressive et me montre très sèche envers mes parents alors qu'ils ne cherchent qu'à m'aider. C'est seulement de la colère mal dirigée, de l'incompréhension aussi peut-être... Mais surtout une énorme tristesse. Si il vous répond "mal", n'insistez pas et laissez le seul parce que je crois qu'il en a besoin. Pour ce qui est de consulter... Ne le brusquez pas non plus, c'est à lui de choisir et cela se fera avec le temps ne vous inquiétez pas.

Et ne vous rendez pas malade à chercher des réponses aux "pourquoi". Les personnes qui arrivent à ces extrémités ne voient plus d'issues même quand elles sont aimées et bien entourées. Ce n'est pas de votre faute, ce n'est de la faute de personne, d'accord ? Je pense fort à vous et à votre fils.

Il vivra toujours dans votre coeur. Courage.
« Modifié: 01 Août 2016 à 02:18:49 par Maémie »
"Parce que nous sommes les magnifiques, les fous qui ont osé croire en la beauté de la vie. Les meurtries. Meurtries et comblés par un amour qui leur passe au dessus du temps et de toute ces roses qui se fanent. Cet amour immortel." -M ♥

Hors ligne Brigitte madeleine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #4 le: 03 Août 2016 à 18:43:10 »
Je me rends compte que je cherche une explication auprès de tous ses amis pour comprendre pourquoi mais sans lettre sans rien c'est difficile d'avancer je ne pense qu'à ca et ne vis que pour ça ce forum m'aide énormément merci à la personne qui l'a créé

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #5 le: 08 Août 2016 à 09:58:24 »
C'est le Dr Christophe Fauré qui est à l'origine de la première version de ce forum. Personnellement, je te recommande la lecture du livre suivant :

http://www.christophefaure.com/comment-faire-son-deuil-apres-le-suicide-dun-proche/

Tu t'y retrouveras.
En cas de suicide, la colère est décuplée et la question du pourquoi est obsédante pour tous. Il serait plus facile de trouver un coupable et ainsi, de nombreuses familles éclatent.

Avant de mettre fin à ses jours, ma fille m'avait dit qu'elle devait se battre tous les jours pour ne pas se jeter sous une voiture. Elle a perdu la bataille après plusieurs années de combat. Aussi, le suicide est très mystérieux pour moi. Je crois que la personne ressent une pulsion de mort irrépressible.

Hors ligne Brigitte madeleine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #6 le: 11 Août 2016 à 21:11:34 »
C'est trop dur je n'en peux plus de faire semblant d'être forte je suis trop rongée de l'intérieur pourquoi il ne m'a pas emmenée

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #7 le: 12 Août 2016 à 01:30:32 »
Le décès de ton mari est si récent, c'est normal que tu sois dévastée. Pourquoi faire semblant !
As-tu des gens à qui tu peux parler vrai, qui t'écoutent juste ?

Dans ma voiture ou à des endroits déserts, je hurlais et pleurais et je tapais sur des coussins. Il faut que cela sorte.
Je parlais beaucoup à ma fille à haute voix  et cela me faisait du bien.

Accroche-toi, un instant à la fois.

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #8 le: 12 Août 2016 à 11:47:42 »
Coucou !

Être négatif ou positif, ce sont des notions qui n'ont plus cours dans ces moments-là.
Dans le deuil.
Mon amie s'est suicidée en janvier.
Parfois, je suis en colère contre elle,
Parfois en apnée, elle me manque et j'en crie.
Parfois, je suis las, d'autre fois boosté par ce qu'elle m'a laissé dans les tripes.

Les émotions ne sont pas maîtrisées et se pointent comme des bulldozers en écrasant les " certitudes " de la veille, du matin, ou de la minute précédente.
Il faut les accepter comme elles viennent et comme elles sont.
Et se dire...

Êtres humains, nous avons besoin de sens et donc de pourquoi ?
Se rendre à l'évidence: de toute façon, la mort est absurde et n'a aucun sens, et encore moins lors d'un suicide.

Où trouver du sens, puisqu'on en a besoin ?
Dans la personne qui nous manque, et parce qu'on l'a aimée, parce qu'on l'aime encore, nous a transmis et nous transmet forcément quelque chose.
Quelque chose ?
C'est ça le plus compliqué à intégrer.
Ce quelque chose...
En faire une force et non pas un bourreau.
Force, lorsque qu'il permet d'avancer, de voir, d'aimer à nouveau, le ciel, la terre, le monde et l'autre.
Bourreau lorsqu'il confine dans le chagrin, l'enfermement, le recul et l'isolement, voire pire.

L'autre, celui qui nous a donné tant et qui nous manque, et nous fait mal par son absence, chacun de nous doit " digérer " ce don pour le faire perdurer encore et autrement.

Bon courage à toi et crie, si tu as envie. Il n'y a là ni de honte à avoir, ni orgueil.

Nous avons tous, ici, besoin de crier.
C'est un bon moyen de vouloir avancer.

dom
« Modifié: 12 Août 2016 à 13:42:46 par dom1 »

Hors ligne Brigitte madeleine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Suicide et reproches en famille
« Réponse #9 le: 12 Août 2016 à 14:29:14 »
Merci pour vos réponses tout est difficile sans lui je tourne en rond dans ma tête et physiquement aussi et je ne vois plus d'issue à la douleur et à tous les problèmes familiaux c'est comme si j'étais déjà en enfer