Auteur Sujet: perte d' un frère  (Lu 811 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gbt

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
perte d' un frère
« le: 30 Mai 2017 à 19:22:27 »
Bonjour à tous..j'ai atterri ici en cherchant sur le net un endroit où parler.
J'ai 39 ans. J'ai perdu ma mère quand j'avais trois ans (décès accidentel) et mon petit frère de 36 ans il y a 2 semaines. Il a mis fin à ses jours, .
Je viens ici, parce que je n'arrive pas à démêler mes sentiments.
Quand j'ai appris son suicide, j'ai beaucoup pleuré. je ne suis habituellement pas qq'un qui perd pied facilement, je travaille en milieu hospitalier, je côtoie la mort plus souvent qu'une personne "classique"..
J'ai d'abord, très vite, dans la journée qui a suivi, accepté son geste (enfin c'est ce que je croyais). J'ai toujours considéré le libre arbitre de chacun comme un droit fondamental et cela m'a aidé à aller à la cérémonie d'aurevoir et à la crémation sans trop de douleur.
Mon frère a eu une vie très difficile, il a eu bien des ennuis, dont un AVC il y a 3 ans qui lui avait fait perdre totalement la vue. Nous n'avons pas eu une enfance facile non plus , loin de là, et je pense qu'il a toujours été fragile.
Puis, très vite, juste après l'enterrement en fait, j'ai ressenti un intense sentiment de culpabilité .quelque chose de très très fort, l'impression de ne plus être digne de vivre, d'avoir raté ma vie, déçu ma mère, parce que je n'avais pas su l'aider. C'était mon petit frère, il était nouveau né quand notre mère est morte, j'étais l'aînée, j'ai toujours eu le sentiment de devoir le protéger. mais quand je suis devenue adulte, cette charge est devenue trop lourde pour moi et je l'ai "laissé tomber", c'est en tout cas ce qu'il a ressenti...
ça fait maintenant 15 jours tout pile qu'il est mort . aujourd'hui j'ai tapé son nom sur google pour voir, je suis tombé sur deux articles de journaux le concernant, de son vivant, où il raconte comment il a survécu à la perte de la vue, comment il se reconstruit, comment il est fort et courageux.. Et là, j'ai honte, mais je l'ai detesté.

une autre chose qui me tracasse aussi, c'est qu'à part le jour même de l'annonce , et le jour de la cérémonie, je n'arrive pas à pleurer.Pourtant je suis mal, mais c'est comme si qq chose s'était cadenassé en moi, pour ne surtout pas que ça sorte, pour ne pas risquer de perdre pied. Je reprends le travail demain, je suis contente de reprendre, j'aime mon boulot, mais c'est difficile à faire comprendre aux gens. J'ai l'impression de passer pour qq'un de sans coeur et sans sentiments, juste parce que je n'arrive pas à les exprimer, à les faire sortir.. Il m'arrive de rire, de partager de bons moments en famille (j'ai un merveilleux mari et 3 enfants superbes ) et je m'en veux quand je me surprends à avoir des moments de bonheur..

est ce qu'il y a qq chose qui ne va pas avec moi ?
je suis pourtant profondément triste...

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1292
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte d' un frère
« Réponse #1 le: 30 Mai 2017 à 22:04:57 »
Bonsoir gbt
 j'ai relevé deux choses
J'avais trois ans quand ma mère st morte et je n'ai pas su l'aider comment on peut aider qqn quand on a trois ans
Tu as donc trois ans d'écart avec ton frère si j'ai bien compris donc quand tu es devenu adulte il était adulte  aussi ?
Il est parti il y a tellement peu de temps est ce que tu as réalise , moi aussi aux obsèques de mon fils je suis apparue comme très adapte alors que j'étais dans le déni complet
Prends soin de toi a bientôt

Hors ligne gbt

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte d' un frère
« Réponse #2 le: 31 Mai 2017 à 00:33:09 »
je sais, c'est bête, de se sentir responsable, même quand on a trois ans..j'ai toujours eu ce sentiment que, ma mère n'étant plus là et mon père étant accablé de chagrin, c'est moi qui devait les protéger (mon frère décédé avait aussi une soeur jumelle qui est donc ma soeur aussi quoi :) )

Nous avons donc effectivement 3 ans d'écart.
Et oui, je me demande si je ne suis pas dans une forme de déni. Pourtant, j'ai compris ce qu'il s'était passé, je suis allée à la cérémonie, j'ai pleuré, mais c'est comme si j'avais fait un black out sur tout ça, comme si je me protégeais complètement.. la seule chose qui me fait pleurer, c'est d'allumer la radio: j'ai l'impression que toutes les chansons parlent de séparation, de regret, etc...
Je n'arrive pas à pleurer avec ma famille, par contre j'ai fondu en larmes quand la maitresse de ma fille est venue me présenter ses condoléances..
Bref, je suis paumée, je ne sais pas du tout où j'en suis....

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1292
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte d' un frère
« Réponse #3 le: 31 Mai 2017 à 23:04:59 »
Il faut tellement de temps sur ce chemin du deuil
Pensées pour toi