Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 293460 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1635 le: 09 Juin 2018 à 04:30:22 »
Ma fille est allée faire du sport pour chasser son désespoir après sa visite chez le psychiatre. Ensuite elle a voulu aller voir une copine qui lui fait tant de bien, mais malheureusement elle a fait le trajet pour rien car sa copine n'a pas pu la voir. Ensuite elle a fait une grande balade avec son chien qu'elle soigne peu à peu de sa peur maladive et avec succès......
Je ne l'ai pas appelée ce soir pour savoir comment elle allait. Car aux dernières nouvelles comme son psychiatre lui avait donné un arrêt de maladie sans la mention qu'elle escomptait, je ne me rappelle plus des termes exactement mais c'était "en dépression réactionnelle", elle voulait aller travailler dans sa compagnie si cruelle et se faire vite déclarer inapte et se faire licencier pour cette raison.
C'est un peu compliqué cette histoire, mais en tous les cas, la seule réponse du psychiatre était d'augmenter les doses de psychotropes, ce qui n'est pas le meilleur moyen pour l'aider.
Elle me disait qu'elle préférait de beaucoup la neurologue psychologue astrologue.... mas elle ne voulait pas retourner la voir à cause du refus de cette dernière de reconnaître sa maladie neurologique.
OUi en écrivant cela, je trouve vraiment que l'histoire de ma fille est compliquée.........;
Mais bien entourée, ma fille va s'en sortir.... elle a perdu toute confiance en elle quand son employeur l'a traité de folle, comme moi quand l'expert psychiatre m'a dit qu'on me refusait de reprendre le boulot parce que j'étais nuisible.

Oui Manon, on va sortir du TUNNEL, malgré l'immense connerie et m'en foutisme des psychiatres.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1636 le: 09 Juin 2018 à 04:39:07 »
Je lui pardonne mais une personne de ce forum m'avait dit pas mal de choses méchantes et en particulier que je faisais perdre patience aux autres membres de ce forum.......
Tant pis, si vous perdez patience, pas la peine de me lire....
Pour moi, Yacine, il est tellement important que je m'exprime ici, qu'on me comprenne ou pas.....
Je me dis que si au moins une personne me comprend ce sera toujours cela...

En passant une personne de suicide écoute, m'a parlé un peu plus durement que d'habitude et m'a dit que je devais créer une association d'endeuillés du suicide, puisque il n'y en pas, à part les formidables associations pour les parents ayant perdu un enfant de suicide. De même pour une association d'agoraphobes. Je n'ai pas cette force de créer une association mais cela est vrai que cela manque cruellement, e particulier pour faire avancer les soins en santé mentale.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1637 le: 09 Juin 2018 à 04:41:18 »
Et surtout pour faire avancer plus vite la lutte pour la prévention du suicide. Comme le fait déjà Phare enfants parents.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 971
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1638 le: 09 Juin 2018 à 13:58:10 »
Créer une pour les endeuillés du suicide, je suis partante !!
Pas toute seule, bien sûr, c'est trop tôt pour moi, mais ce serait bien de se mettre en communication, si des personnes sont volontaires.
« Modifié: 09 Juin 2018 à 14:00:11 par Bmylove »
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1639 le: 10 Juin 2018 à 09:03:30 »
Bmylove, votre histoire m'a beaucoup touché mais je n'ai pas osé répondre à vos messages.
Rapidement l'histoire de votre mari me rappelle un peu la mienne, la perte d'un père et la difficulté de se remettre de ce deuil. Beaucoup demander à sa compagne à cause d'un sentiment d'insécurité, d'abandon.
Je m'arrete là, ne pas en dire plus,  mais croyez bien que je suis de tout coeur avec vous dans votre chemin de deuil si difficile.

Il y a 16 ans tout de suite après le suicide de ma femme j'ai cherché une association d'endeuillés du suicide, je n'en ai pas trouvé. Je n'ai pas osé me rapprocher des associations s'occoupant des parents ayant perdu leur enfant de suicide.
Mais il est vrai qu'une grande et forte association d'endeuillés du suicide pourrait nous aider vraiment dans notre chemin de du deuil.

Je vous adresse mes plus sincères amitiés.

philippe

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 971
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1640 le: 10 Juin 2018 à 09:10:16 »
Merci beaucoup, Philippe...
Votre msg me touche, me fait pleurer à chaudes larmes en fait.
J'en veux tellement à Bruno d'avoir confronté nos enfants à la pire épreuve de sa vie, d'avoir répété le traumatisme. Et en même temps j'ai tellement mal pour lui, qui n'a jamais rien montré.
Tragique et absurde, voilà ce qu'est la vie.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1641 le: 13 Juin 2018 à 08:21:11 »
Après une vie de merde,, j'attends dans quelques le montant de ma retraite. 700 ou 900 eurso. Faites vos jeux
Six c'est 700 euros je ne sais pas encore comment je vais réagir, je ne sais pas du tout.
Sous quelle forme va sortir mon sentiment d'injustice ?

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 971
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1642 le: 13 Juin 2018 à 09:00:36 »
Tu peux venir crier ici, pq oui, c'est vraiment dégueulasse !!!
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2383
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1643 le: 13 Juin 2018 à 15:38:01 »
Tu feras appel de la décision, au...conseil d'état ou autre instance qui sert à ça... vérifier que l'état fait bien le job.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1644 le: 13 Juin 2018 à 19:34:32 »
Un énorme merci à toutes les deux, mes amies, de comprendre que pour moi cela représente un problème...
L'attente est longue, mais oui Eva Luna, je me battrai si c'est 700 euros
Merci encore
Philippe

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1645 le: 14 Juin 2018 à 00:57:36 »
Les psychiatres sont trop occupés à faire disparaître les symptômes et ne font rien pour liberer la souffrance psychologique qui se trouve ches le patient

Qu'est ce qu'il y a dans la tête d'une personne qui se suicide ? De la souffrance hien entendu bien profondément ancrée/

le suicide n'est pas un MYSTERE
« Modifié: 14 Juin 2018 à 01:01:06 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1646 le: 14 Juin 2018 à 01:30:57 »
Une personne de Suicide Ecoute ferait un excellent psychothérapeute. Il a toutes les qualités. Avec en plus une formation plus poussée il serait excellent.

Les psychiatres que j'ai rencontrés n'avaient nullement l'âme de thérapeute.

C'est mon point de vue et ce serait super que la population en général s'en rende compte.

On peut lutter efficacement contre les noeuds du cerveau, on  peut lutter très efficacement pour la prévention  du suicide.

Alors en MARCHE comme dirait ce cher président

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1647 le: 14 Juin 2018 à 01:37:58 »
Malheureusement je tombe sur lui que rarement et c'est bien dommage, avec lui j'avancerai enfin.

Les soins en santé  mentale en  France sont une véritable honte et comme le disait le psychologue clinicien dont j'ai fait passer une vidéo un scandale semblable au sang contaminé.

Réveillons  nous et le 10  septembre journée mondiale de prévention du suicide "travaillons ensemble pour la prévention du suicide"

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1490
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1648 le: 14 Juin 2018 à 01:49:00 »
Ma fille ne va pas bien du tout. Encore un psychiatre qui n'a pas su l'écouter, que des médocs et oui encore maintenant, des médocs pas d'écoute pas de compréhension.
C'est totalement INACCEPTABLE
Elle m'a dit hier qu'elle avait râté sa vie....; A trente ans, être aussi déprimé.....

Bon anniversaire à mon fils qui après tout ne s'en tire pas si mal sans avoir jamais vu aucun thérapeute.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 971
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1649 le: 14 Juin 2018 à 08:17:45 »
La difficulté de la rencontre avec un thérapeute, c'est justement la rencontre. C'est-à-dire la possibilité de créer un lien de confiance. Trouver le professionnel avec qui on se sentira en sécurité, entendu et compris, ça peut prendre du temps.
Mais les psys compétents existent, je t'assure.
Parfois, aussi, les séances sont dans un premier temps houleuses, marquées par les résistances. Puis la relation s'apaise, justement parce que le psy a su résister à nos attaques, qui sont souvent des projections de pulsions agressives que nous refoulons. Continuer la prise en charge a alors du sens.
Le risque, quand on voit trop de psys, c'est le nomadisme, source de davantage d'angoisse et de frustration.
Les psychologues sont souvent davantage dans l'écoute que les psychiatres.
Ta fille mérite d'être bien traitée, qu'elle ne se décourage pas !
Et bonne journée à toi.

If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes