Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 303914 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1470 le: 11 Avril 2018 à 20:50:44 »
Je vais écrire à mon copain canadien avec qui on a fondé une revue pour la paix il y a 40 ans
en lui disant que je regrette d'avoir quitté le Québec, d'avoir cessé mes activités pour la paix, que ce soit la paix dans le monde ou la paix intérieure, car dans notre mouvement tous les aspects de la paix étaient pris en compte.

Et je suis sûr qu'au Québec on soigne mieux les gens en souffrance, ceux qui par exemple sont en deuil ou souffrent d'anxiété aigue.

La France est très fière d'elle même et pourtant elle est vraiment à la traine....

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1471 le: 12 Avril 2018 à 00:34:52 »
Oui les Français sont des gens bien, des gens bien souvent bien empathiques. Mais cela coince à mon avis chez ceux qui ont le pouvoir, par exemple celui de vous soigner.
Si on en croit ce psychologue dont j'ai passé la vidéo plus haut, les thérapeutes en thérapie comportementale et cognitive sont écartés des instances institutionnelles. De la place pour toutes les catégories de spécialistes de la santé mentale.

Un peu de cohérence
« Modifié: 16 Avril 2018 à 22:18:22 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1472 le: 12 Avril 2018 à 12:31:48 »
Les veufs et les veuves sont des personnes riches et bien portantes. On peut leur enlever la demi part qui leur était destinée, on peut les faire travailler jusqu'à 67 ans s'ils n'ont pas assez d'anuunuités ou leur piquer 22 pour cent de leur revenu à l'age légal de leur départ à la retraite. On peut tout faire et surtout bouse cousue.

Personne ne parle de ces deux problèmes et je suis sur que Macron n'en parlera pas aujourd'hui.

Dégouté

Ma fille était paniquée ce matin car elle allait à la clinique voir le gynéco certainement pour prévoir une intervention.
Ma petite fille adorée pete les plombs.

et cela en particulier pour un suicide qui était largement évitable.
 

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1473 le: 15 Avril 2018 à 00:55:56 »
Je n arrive pas à répondre à mon copain canadien ancien militant pour la paix comme moi.
Le Phil qu'il a connu est bien mort après le suicide de sa femme et les 30 ans de Xanax. Oui je n'existe plus vraiment, je survis tant bien que mal...
L'intervention pour ma fille est prévue lundi...
Aujourd'hui elle est allée courir et elle a fait une crise ensuite.... Cette putain de maladie neurologique.
Garez le moral pour elle, le plus important et le plus difficile.
Comme dit ma psy, elle a perdu son enfant parce qu'elle n'en voulait pas vraiment, ce qui a choqué une personne de suicide écoute. D'ailleurs, beaucoup de choses que dit ma psy choquent les personnes de suicide écoute.
Comment tomber sur des spécialistes de la santé mentale aussi maladroit..... C'est la France.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1474 le: 15 Avril 2018 à 01:10:25 »
En  hommage à mon papa, à ma tendre épouse et pour l'amour que j'ai pour mes enfants, je veux encore me battre.
Me battre pour retrouver une paix intérieure.
Ma fille après de nombreuses tentatives pour trouver un psychiatre disponible à Montpellier a enfin eu l'adresse d'un psychiatre.....
C'était nécessaire pour justifier son long arrêt de maladie.
Va t elle tomber sur un BON psychiatre, elle va bien voir, ce sera le deuxième après notre neurologue astrologue psychologue farfelue qui l'a suivie pendant près de 15 ans......
« Modifié: 16 Avril 2018 à 22:19:27 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1475 le: 15 Avril 2018 à 02:07:49 »
Ma fille n'a  pas pu trouver de gynéco dans le public, elle a été obligée de passer par un gynéco dans  le  privé donc mal remboursé, et elle ne sait pas combien elle va payer pour l'intervention.

En ce jour, ou je peux lire sur les informations d'orange, que  la France rentre dans le club fermé des pays capables de lancer des missiles de croisière à partir de navires, il est bon de rappeler que certes on peut comprendre qu'il fallait intervenir pour aider les syriens sous les bombes des armes chimiques, mais de grace qu'on ait aussi des sous pour les hôpitaux, les EHPAD, qu'on ait un autre système de soins en santé mentale............


Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1476 le: 15 Avril 2018 à 17:23:58 »
Et oui j'ai laché quelques phrases à mon copain québecois. Plus de réponse lui ai je fait peur ?
Et oui on est différent quand on perd sa femme surtout je dirais à cause d'un suicide
L'oms parle de tsunami mais les proches et les anciens copains ne semblent pas comprendre la difficulté de survivre au suicide d'un proche.
On ne peut rien faire sinon voir les gens s'éloigner de vous car vous n'êtes plus le FiFi rigolo comme m'appelait une amie d'enfance, qui ne fait rien pour renouer les contacts.
Je suis sorti un peu dans mon jardin bruler quelques branches et pour chasser cette maudite dépression.
Ma fille se fait opérer demain
« Modifié: 16 Avril 2018 à 22:26:12 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1477 le: 15 Avril 2018 à 17:54:33 »
quand ma fille ne va pas bien, bien entendu je pense à sa maman qui n'est plus là.

Ne dites pas qu'on peut retrouver une femme après le suicide de son ex femme, c'est très difficile pour certains.

Et en tous les cas on ne retrouvera jamais la MAMAN de ses ENFANTS.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1478 le: 16 Avril 2018 à 21:50:07 »
Oui j'avais bien raison de critiquer les soins en santé mentale, mille fois raisons.
Oui j'avais bien raison d'être dans une colère folle parce qu'on m'a bourré de xanax pendant 30 ans et d'antidépresseurs depuis le suicide de ma femme, il y a 16 ans et de neuroleptiques pendant 14 ans.
Oui, j'avais raison car la CPAM commence à rembourser les psychothérapies dans 3 départements de France, malheureusement pas dans mon département et pas pour les plus de 60 ans.
Quelle douleur d'avoir raison, quelle douleur d'avoir participé au suicide de ma tendre épouse à cause de mon anxiété mal soignée.
Anxiété qui s'est aggravée d'année en année à écouter des spécialistes en santé mentale complètement à côté de la plaque/
Cela bouge, tant mieux pour les générations futures.

L'opération de ma fille a été difficile mais elle va déjà mieux ce soir et semble avoir le moral.

Ma chère Jeany, j'aimerais que tu comprennes maintenant que j'ai été mal soigné, que tout n'était pas de ma faute.
Chère Jeany, ton suicide a été une grosse merde qu'on pourra maintenant mieux éviter avec des thérapeutes à l'écoute de la souffrance des gens et trouvant les moyens de les aider.
JE T AIME ENCORE JEANY..........................................

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1479 le: 16 Avril 2018 à 23:19:41 »
L accès à ces psychothérapies remboursées doivent être demandées par les généralistes. Espérons que les généralistes seront mieux informés des soins en santé mentale et ne vous enverront pas à chaque fois chez un psychiatre car pour eux ce sont des médecins donc plus aptes à mieux soigner.
CELA est faux les psychiatres ne sont pas formés au traitement de fond de la dépression, de l'anxiété, traitement de fond qui est la psychothérapie.
Je me souviendrai toujours de la phrase de ma généraliste qui m'envoie chez un psychiatre. "j'aimerais me mettre ans un trou e souris pour voir comment se passent vos séances" C'est facile madame je vais vous le dire, bonjour, 10 minutes à dire des choses peu importantes et la triste ordonnance avec les béquilles, les médocs.4
Je suis content qu'infosuicide parle de ce changement de vision des soins en santé mentale car je trouvais qu'il donnait trop d'importance aux psychotropes et pas assez aux psychothérapies. Encore beaucoup de chemin à parouvrir malgré tout pour qu'on ne soit plus traité comme des cobayes mais comme de véritables être humains qu'on écoute avec attention et à qui on fournit les armes pour lutter contre la dépression et l'anxiété

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1480 le: 17 Avril 2018 à 15:42:12 »
Ma fille n'a pas dormi cette nuit car elle s'inquiète pour moi. Je lui ai dit de ne pas s'inquiéter.

Elle a répondu : "C'est pas possible autrement, je peux pas te laisser détruire ta santé, t'enfoncer dans la déprime, te laisser vivre dans un taudis, et tomber dans la pauvreté."

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1481 le: 17 Avril 2018 à 15:47:15 »
C'est dur de voir sa fille s'inquiéter pour son père alors qu'elle a sa vie a mener. Je vais faire mon possible pour améliorer ma santé, la propreté de ma maison et trouver un moyen pour ne pas etre trop pauvre.

Je ne veux pas que ma fille se fasse du souci pour moi.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1482 le: 18 Avril 2018 à 00:13:53 »
Manon, avec 6 Xanax à 0.50 mg par jour, n'importe qui serait moins actif, plus fatigué au boulot et besoin de se reposer quand il est à la maison..

Quant à ceux qui me font courir depuis trois ans avec mon histoire de retraite, crois bien que si je touche 900 euros ce sera difficile mais possible d'"échapper à la grande peuvreté, mais si on me refuse mes droits d'instit ou d'ancien invalide psychologique en ne me donnant que 700 euros, je promets que je ferais une action quelque part pour montrer mon désaccord, mon dégout de cette société.

Ne t'inquiète pas pour moi pense à toi
 

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1483 le: 19 Avril 2018 à 04:38:24 »
Ma fille est allée voir un psychiatre aujourd'hui. Elle n'avait pas envie du tout d'y aller surtout que c'était dans un hôpital psychiatrique. Quand elle est arrivée là bas, elle m'a envoyé un texto en disant que c'était horrible.
Le psychiatre l'a vue et a fini par lui donner les béquilles, antidépresseurs et anxiolytiques. Et rdv dans un mois pour voir si les antidépresseurs avaient fait leur effet. Pauvre psy il ne comprend pas trop que tant que sa situation au boulo t n'est pas réglée les béquilles ne serviront pas à grand chose.
Elle était dans une colère à la fin de la séance. Et elle m'a dit qu'elle ne  prendrait pas les médicaments à cause des effets secondaires qu'elle a déjà connus et surtout qu'elle ne voulait pas  faire comme moi avec tous les médocs que j'ai ingurgités.
Tant mieux que ma fille ne veuille pas être détruite par les  médocs mais un grand  sentiment de solitude  et de regret pour moi......
j'essaie de profiter de mes vacances, de me calmer pour pouvoir entamer ce sevrage dont je parle tant mais que je n'arrive pas à commencer.
Oui Boris Cyrulnik c'est criminel de donner que des médocs et pas de psychothérapies, veux tu vraiment attendre 20  ans pour qu'on s'en apercoive? Moi je veux dès maintenant trouver un groupe de soutien pour addicts aux psychotropes.
Je suis crevé par ma vie de drogué et en danger.


Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1640
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1484 le: 19 Avril 2018 à 05:04:49 »
Je voudrais encore dire  merci à Jean Luc et à Eva Luna de me donner du courage pour mon sevrage.
Grace à vous, je me sens moins seul et compris.
Yacine, je lis les autres messages du forum et ne pense pas que je suis hermétique à la  souffrance des autres. On ne doit pas comparer les souffrances et dire qu'un tel souffre plus qu'un autre.
Il faut absolument que  les deuils ne finissent pas en deuil pathologique, comme disent  les psychiatres.
C'est pour cela qu'il faut lutter pour que les endeuillés qui en ont besoin trouvent des thérapeutes compétents pour les aider.
Si les spécialistes du deuil sont plus efficaces il faut absoljument pouvoir en trouver dans  tous  les coins de France
Le livre de Monsieur FAURE est une excellent chose mais cela doit déboucjer sur la multiplication des spécialistes du deuil
Mes amitiés