Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 383503 fois)

0 Membres et 6 Invités sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2505 le: 21 Juin 2019 à 13:09:32 »
Et je remercie vivement du fond du cœur toutes celles et tous ceux qui m'ont écrit des messages
Cela a brisé mon enfermement
Ce qui vous avez fait est formidable, et je ne citerai pas vos noms de peur d'en oublier
Moi bien souvent j'ai peur d'intervenir pour aider d'autres personnes en souffrance de peur d'être maladroit
Alors bravo à celles et ceux qui OSENT

Mes amitiés

Philippe

Hors ligne mike67

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 725
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2506 le: 21 Juin 2019 à 14:10:55 »
Bonjour Philippe,

Comme tu le mentionnes, on n'a pas forcément toujours les bons mots pour aider on conseiller.

Mais tu es lu et ton bien être compte, au-delà d'un forum virtuel".

There is a light that never goes out

Je t'emmène ce soir

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2507 le: 23 Juin 2019 à 17:08:31 »
je deviens vient fou par moments, voilà le résultat de leurs essais thérapeutiques sur moi, sur ma vie de souffrance et sur mon extrème solitude en ce moment

Voilà comment on se fout des gens dans notre société, comment ils sont  poussés au suicide

je ne méritais pas cela

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2508 le: 23 Juin 2019 à 19:46:30 »
Ma fille est venue chercher son chien
Toujours aucun mot sur l'état de ma maison et la reprise des travaux
Totalement inconsciente de la merde dans laquelle elle me met
oui des circonstances atténuantes à son comportement mais moi je craque de ne pas savoir quand je pourrais inviter des gens chez moi
J'en ai marre, je me sens humilié. Pour ma fille je suis un garde meuble et une envie de regler ses problèmes psychologques en rénovant l la maison, maintenant elle passe à autre chose

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2509 le: 23 Juin 2019 à 20:02:44 »
ca se passe comme pour ma femme, aucune personne de ma famille qui me comprenne ou qui sache me remonter le moral
je comprends tellement bien le suicide
tellement bien le suicide
et quand on dit que personne n'est responsable, j'emets des doutes
mais qu'il est difficile d'enlever à une personne ses idées suicidaires
je n'arrive pas à contacter suicide écoute et cela me gonfle énormément


Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2510 le: 24 Juin 2019 à 03:57:00 »
je ne retire pas les deux messages précédents mais il est vrai que parler responsabilité est dangereux
je ne veux parler que pour ma propre expérience. Ma femme n'a pas été la seule responsable de son suicide. Je ne suis pas le seul responsable de son suicide. La responsabilité de beaucoup d'autres personnes durant nos vies ont une petite part de responsabilité. Le violeur, ses parents qui n'ont pas voulu qu'elle avorte, les personnes qui l'ont cachée quand elle était enceinte  et qui devaient mieux la préparer à abandonner l'enfant qu'elle a porté pendant 9 mois et ainsi de suite
En écrivant cela je réagis à un article paru dans la  rubrique INFOS qui laisse à penser que seul le suicidé est responsable.
Je ne partage pas entièrement ce point de vue.
Mais je vous souhaite surtout de ne pas vous sentir coupable pour le suicide de votre être aimé. Ne pas se torturer serait la bonne attitude à avoir, malheureusement certains auront toujours tendance à comprendre le pourquoi

Mes amitiés, prenez soin de vous

Philippe

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2511 le: 24 Juin 2019 à 04:23:33 »
Parler de tout cela est il important ?

En tous les cas j'ai demandé à l'union nationale de prevention du suicide de permettre de me procurer le petit ruban symbole de la prévention du suicide que j'aimerais porter le 10 septembre journée mondiale de prevention du suicide

Un petit ruban qui me permettrait de rendre hommage à Jeany, une de celles et de ceux trop nombreux qui continuent à mourir du suicide

Comme pour la prévention du sida, ce petit ruban marquerait ma volonté farouche pour une meilleure prévention du suicide et d'un meilleur accompagnement des personnes en souffrance psychologique

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2512 le: 25 Juin 2019 à 06:05:17 »
Yacine, mon premier message a été amputé, je ne comprends pas ce qui s'est passé. Je ne pense pas avoir fait une fausse manip
ce premier message était important pour moi, le seul qui comptait vraiment, la présentation de mon problème assez concise et suffisante pour comprendre nos vies Jeany et moi
ouf ce petit problème semble régler, mon ordi semble avoir déconné

Il faut que je fasse tout pour éviter le cancer du poumon en arrêtant de fumer, car je fume énormément et je commence à avoir de réels problèmes
Pendant que je me concentre à parler de mes problèmes je ne suis plus conscient que je fume comme un pompier
Il faut aussi que je trouve un moyen de réparer la connerie de Jeany d'avoir voulu sans mon accord prendre ce terrain qui jouxte une départementale de plus en plus passante. Cela me joue vraiment sur les nerfs. Et en plus je paie une taxe de 1600 euros de taxe foncière qui tient compte de la présence de deux salles de bain mais aucunement de l'inconfort (même plus) des nuisances sonores dûes à  ces connes de bagnoles à moteur thérmique et très grosses pour les gens riches de mon petit village écolo et bobo.
oui vider son sac, libère. J'ai vécu dans le silence de mes souffrances, c'est horrible. oui la parole libère, et je ne m'en prive plus. De grâce que les gens en souffrance fassent de même, on sera là pour lire et partager.

Gros bisous à toutes et à tous

Philippe
« Modifié: 25 Juin 2019 à 06:18:26 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2513 le: 25 Juin 2019 à 06:28:29 »
Au fait la planète se meurt et des connards continuent à amasser du fric
Jeany, si tu étais là, on pourrait en parler….
Jeany ce qui a merdé entre nous c'est la sexualité, torts partagés, dommage petite canadienne
je t'ai aimé et merci pour les enfants, c'est un véritable bonheur que d'en avoir
Repose en paix. et tu es certainement au paradis n'en déplaise aux cathos

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2514 le: 25 Juin 2019 à 06:50:00 »
Cherchez cherchez le gêne du suicide, vous allez bien finir par le trouver

En attendant remboursez les psychothérapies efficaces et donnez de l'argent pour créer des associations d'aide aux endeuillés et aux malades psychiques dans chaque coin de France

Cela serait certainement plus efficace que de chercher ce fameux gêne

J"espère que l'unps va trouver le  moyen de me fournir ce petit ruban symbole de la prévention du suicide, je serais si content de le porter le 10 septembre, journée mondiale de prévention du suicide

Et j'espère que BFMTV qui s' ouvre à la thématique du suicide, pas forcément sous le  meilleur angle d'attaque, va relayer enfin ces putains de journées si importantes, pour favoriser la prise de conscience de la population sur l'évitabilité du suicide et sur la responsabilité de la société toute entière à propos de ce geste qui n'a pas seulement des causes individuelles sur lesquelles la société ne peut rien faire

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2515 le: 26 Juin 2019 à 12:13:12 »
Je voudrais t'écrire 2 ou 3 trucs sur mon expérience qui pourraient peut-être t'aider mais ils m'apparaissent un peu puérils lorsque je lis les mots que tu poses ici.

Je tente et je me lance.

J'espère que tu pourras en faire quelque chose.

Tout d'abord, comme tous ici, tu n'arrives pas à admettre la disparition de l'être aimé. Il n'y a rien de particulier par rapport à cela et le ressenti de tout le monde ici.
Là où ça diffère, c'est dans la manière dont tu abordes la situation.
Tu en veux à plein de gens ou à des choses, à la terre entière. Je comprends, et peut-être es-tu en colère à raison...

Mais...

Tu oublies une idée essentielle: c'est ton amie qui a décidé d'en finir. Pour cela, il lui a fallu une détermination ultime et extraordinaire.
Comme mon amie, ce geste, ce choix lui appartenait au plus profond d'elle.
Rien, ni personne, ni quoi que ce soit ne pouvaient la dévier de ce choix.

C'était sa Liberté. Son ultime Liberté.

Tu ne dois pas t'écarter de cette vérité-là, lorsque tu réfléchis.

Je lui en ai voulu, beaucoup. J'étais en colère contre elle, beaucoup. Et pas seulement contre elle ( mais aussi ses parents, ses amis, les institutions, et aussi  moi-même )

Et alors, est-ce l'essentiel ?

Non, encore une fois, l'essentiel est son choix, sa Liberté de choix.

Aujourd'hui, je suis plus apaisé, plus résolu à vivre sans ressasser éternellement cet événement morbide.

Passer à autre chose, vivre sa vie et la mordre à pleine dents. S'il y a un conseil à te donner , c'est celui-là.

Facile à dire mais pas à faire ?

C'est vrai, plus facile à dire qu'à faire.

Pourtant c'est faisable.

Pour cela, il faut 2 conditions, me semble-t-il.

- Ne pas se complaire dans la douleur et démystifier l'être aimé. Lui redonner une place normale dans son cerveau.
- Se mettre en condition d'amour, c'est-à-dire vivre, rencontrer, partager, jouer, faire du sport, sortir, rire, parler, aimer la vie, quoi...

Donner à son cerveau des éléments qui tendent à le rendre moins fébrile, plus apaisé, en capacité de faire face à cette crise mentale et psychique majeure avec du POSITIF.

Positiver, non pas par défaut mais parce que la vie nous donne, journellement, les éléments et la possibilité de la croquer à pleines dents...

domi






« Modifié: 26 Juin 2019 à 15:25:50 par dom1 »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2516 le: 29 Juin 2019 à 14:48:20 »
Dom, mis longtemps avant de pouvoir te répondre et toujours pas capable d'ailleurs
je te souhaite de croquer la vie à pleines dents tu le mérites

moi, tout me fait craquer. Hier il faisait 41 degrés à Montpellier, aujourd'hui c'est 37
Je me demande pourquoi je suis venu habiter dans cette  région
En plus comme je fais de l'hypertension j'ai la trouille maintenant de la chaleur surtout dans la bagnole
et comme je reste enfermé je suis encore plus dépressif

oui décidément je suis voué au suicide comme toutes les personnes en trop grande souffrance

meme les gens de suicide écoute semble en avoir marre de moi

je me fais chier et je ne trouve pas de solution.....

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2517 le: 29 Juin 2019 à 14:57:12 »
y en a qui pense qu'on  peut rien faire pour les gens malades dans leur tête et dans leur corps
y en a d'autres qui pensent que c'est parce qu'on n 'arrive pas à les aider à se sentir mieux
Donc sur ce forum on est obligatoirement amené à se blesser car les deux théories sont contradictoires

En effet pour faire son deuil, c'est mieux de penser à la liberté de choix……. Vous avez raison

moi je m'accroche à la balustrade, conte l'hypertension la dépression la solitude le mal de dents les nuits impossibless

oui je m'accroche avec ma psy qui parle des vies antérieures, mais  chut l'incompétence et le men foutisme des thérapeutes c'est tabou tout comme le suicide

je me repose

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2518 le: 29 Juin 2019 à 15:19:31 »
ma tension est montée avec mes conneries

oui DOM du POSITIF, tu as vraiment raison,  même des situations difficiles rester POSITIF

c'est tout ce que je vais essayer de faire, oubliez tout le reste

mes amitiés

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2519 le: 29 Juin 2019 à 20:54:58 »
j'ai vu Greta qui fait un boulot magnifique contre le déreglement climatique
j'ai vu la marche des fiertés

j'aimerais vraiment qu'on ait le même genre de personnes et de manifestations pour déstigmatiser les maladies psychiques

Nous autres, malades psychiques, nous nous trouvons souvent délaissés, aux mains de thérapeutes incompétents
Ne plus prendre ces petites pilules en cachette, dire haut et fort, désolé je tombe par terre parce que j'ai une attaque de panique