Auteur Sujet: Puisque tu m'accuses  (Lu 6825 fois)

0 Membres et 4 Invités sur ce sujet

Hors ligne Adnarag

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 46
  • ...
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #75 le: 06 Novembre 2019 à 11:15:41 »
Je crois que je me mens à moi même.
Abandonner cette culpabilité serait un acte de trahison.
Ne pas me sentir coupable serait me retirer ce qui me reste encore d'humanité.

Putain de merde !
Je veux vivre assez longtemps pour pouvoir conduire mes enfants sur ce qui sera le chemin de leur vie.
Pour l'instant nous sommes tous en stand-by. Figés.
JE VEUX ÊTRE CAPABLE DE NOUS FAIRE AVANCER.
Puisque tu m'accuses.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1956
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #76 le: 06 Novembre 2019 à 11:39:59 »
Je t'en crois capable, sincèrement. Si vous arrivez à parler, les enfants et toi, à vous soutenir, vous y arriverez.
Je ne sais pas quand ce malheur est arrivé, mais l'état de choc dure très longtemps.
Je pense ne pas en être tout à fait sortie un an et demi après. Cette sensation de temps figé en fait partie.

Beaucoup m'ont dit ici "jour après jour, et ne te fais pas de mal". Ils avaient raison.

Je t'envoie de la tendresse, je crois que tu en as besoin.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 40
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #77 le: 08 Novembre 2019 à 11:55:16 »
Vivre..!

Malgré la nuit, rêver
Malgré le jour, aimer...

domi...

Hors ligne Adnarag

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 46
  • ...
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #78 le: 09 Novembre 2019 à 10:15:49 »
Depuis hier matin, j'oscille !
J'oscille entre la rancoeur et l'indifférence.
Je suis sortie de ma vie, je ne sais plus quand. Je n'ai jamais su quand d'ailleurs, et ne m'en n'étais même pas rendu compte.
Mais je sais aujourd'hui qu'un jour lointain déjà, je suis totalement sortie de ce qu'aurait du être ma vie.
Et je n'ai jamais réussi à la réintégrer.

Je crois que tu m'as toujours mise en cause, de tout. Pour tout. Toujours.
Mais toi que faisais-tu ? C'est tellement facile de  contester, de prendre position après coup, sans jamais rien décider, sans jamais contredire, jamais démentir, jamais réfuter, jamais apaiser. Aucune tendresse : pas plus envers moi qu'envers toi-même.
Il t'est même arrivé de m'investir de choses de ta vie qui ne m'appartenait pas, mais appartenait à une autre, de celles d'avant !

Pourtant, quand je regarde les photos, il y a une chose qui me trouble et que je retrouve sur chacune d'entre-elles.
Vos regards.  Le tien, et celui de nos enfants. Il semble y avoir une adulation de la photographe.  Vos yeux brillent en la regardant comme si elle était une divinité. Un être exceptionnel tout droit tombé de cieux. Mais qui était donc cette femme que je ne retrouve pas ?

L'indifférence est bien pire que la rancoeur. Je préfère garder la rancune et l'amertume d'une désillusion, plutôt que de ne plus ressentir ou éprouver la moindre  émotion face à tout cela.
L'indifférence est meurtrière.
Elle m'effraie.
C'est elle qu'il va me falloir combattre.
« Modifié: 09 Novembre 2019 à 17:00:03 par Adnarag »
Puisque tu m'accuses.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2756
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #79 le: 09 Novembre 2019 à 18:46:02 »
Tu retrouveras cette petite flamme qui t’habitait, avant...
et si ce n'est la même flamme, une autre flamme , d'une autre couleur...
et tu habiteras de nouveau ta vie,
mais autrement...
plus vraie...
Il y a a une forte loyauté qui te lie ,encore et encore...
et c 'est comme ça...
elle est utile, essentielle même  en ce moment...
enfin, je crois...

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #80 le: 09 Novembre 2019 à 19:34:09 »
Adnarag

J'ai même été jusqu'à me demander si j'étais vraiment saine d'esprit, si le gens qui me lisaient me pensaient perturbée : si c'était moi qui les faisait fuir.

Après tout ce que tu as traversé, je te trouve très saine d'esprit, tes messages sont parfois durs, mais ils sont à l'image de ta douleur, ils sont très clairs et d'une grande sincérité.
Continue à hurler ta douleur, je ne réponds pas, mais je te lis.

https://youtu.be/nkp-U36c_wo
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse,  mon présent pour toujours

Hors ligne Adnarag

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 46
  • ...
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #81 le: 15 Novembre 2019 à 17:48:19 »
J'aimerais pouvoir nettoyer tout cela.
Comme quand on fait le ménage dans sa maison.
Que tout est propre. Que cela sent bon. Que le soleil entre à travers les vitres, sans laisser de trace de chiffon.
Que l'on a trouvé cela fatiguant, mais que l'on est content de soi.

Comme quand on a un sourire au fond du coeur, et que l'on croit naïvement qu'il durera toute la la vie.
Comme quand les enfants sont petits, et que l'on s'imagine qui le resteront à jamais, qu'ils ne grandiront pas.
« Modifié: 15 Novembre 2019 à 18:02:24 par Adnarag »
Puisque tu m'accuses.

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 40
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #82 le: 15 Novembre 2019 à 19:11:21 »
Un chemin fait de mille tessons et de mille recoins, mais un chemin qui grandit celui qui l'emprunte et qui parvient à le maîtriser...

Ainsi...

Un vide vertical précède cet accord,
Né par delà les bris entre toi et la mort :
Renoncer aux chagrins, aux soleils et aux nuits,
À la pluie et aux vents et au ciel de minuit…

Fuir les peurs qui se posent dans le fond du limon
En ton âme blessée par les coups du regard
Que tu poses sur toi, sans t’accorder pardon,
Sans te voir comme tu es, sans une once de gloire…

Ainsi,

Tu t’affirmes sans cri dans ce geste insensé,
Dans ce choix des ténèbres, au-delà du tourment,
Qui, tu le sais, naîtra dans le cœur de l’instant
Où tout basculera pour tous ceux qui t’aimaient…

Un vide carcéral s’en suivra de ce temps,
Pour ceux qui n’ont pas pu t’entourer de chaleur,
De celle qui prend la main vers des lieux éclatants
Où les mûrs sont tagués de toutes les couleurs…

Domi…
« Modifié: 15 Novembre 2019 à 19:37:14 par dom1 »

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1038
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #83 le: 15 Novembre 2019 à 19:25:49 »
Bonsoir..je crois que nous avons un destin...rencontrer des personnes faire une partie du chemin et  disparaître pour aller vers d ' autre rencontres...il ne faut pas effacer le passe mais  le prendre pour ce qu'il est ..le passé..il nous construit et puisqu' on ne peut plus rien y changer de toute façon...rien  n'est facile  surtout pas l ' acceptation de tout cela.. c 'est pour cela que vivre au jour le jour  dans un premier temps  est si important...on oublie rien mais petit à petit  les sentiments ...la colère.. la haine...la fureur ..le désespoir...changent et évoluent vers le pardon ..pour soi et pour l 'autre..la paix  de l ' esprit  et un petit bout de  joie et de bonheur  revient...c 'est long ..terriblement long et probablement  sans fin...j' ai conscience que  nos vécus sont différents mais  je crois sincèrement  que  tu as la lucidité  nécessaire pour affronter la vie qui te reste et que cette force est en toi ..tu ne la connais pas encore...douces pensées .biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4695
Re : Puisque tu m'accuses
« Réponse #84 le: 16 Novembre 2019 à 13:56:42 »
oui tu aimerai avoir une puissance ...
là elle n'est possible qu'au présent dans d'autres "registres" en quelque sorte mais cette puissance contaminera ensuite de proche en proche les forces pour continuer avec "ça"
affectueuesemnt
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char