Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 286211 fois)

0 Membres et 4 Invités sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #45 le: 23 Janvier 2015 à 13:39:56 »
Je n'ose pas parler ici d'un problème psychologique qui m'a assailli deux ans après le suicide de ma femme.
J'aimerais tellement en faire part à Christophe Fauré. Car si je me souviens bien il parle de la deuxième étape du deuil, environ 15 mois après le suicide, oû les choses deviennent plus difficiles. Il dit même qu'il prévient ses patients.
Le mien, au bout d'un an , m'avait fait du mal en parlant d'amour névrotique avec ma femme, sans écouter vraiment ce qu'avait été notre amour, et je n'étais plus suivi. J'ai eu alors un problème psychologique grave qui m'a fait arrêter mon travail d'enseignant et mis sur la case des invalides psychologiques. Ces problèmes se sont atténués mais ils sont un véritable traumatisme pour moi.
Donc de grâce que les endeuillés ne soient plus suivis par des psychiatres ne sachant pas écouter les souffrances. Toutes les cellules médico psychologique mises en place après des évenements tragiques montrent l'importance de mettre des mots sur ce qu'on a vécu le plus tôt possible.
Pour mon père, j'ai tellement attendu pour pouvoir être écouté et pour ma femme aussi.
J'en ai perdu le courage et cela a nui à ma personnalité qui est devenue si négative.
J'espère que je vais pouvoir reprendre le travail lundi, reprendre la voiture dans les embouteillages, faire un effort sur moi même.
Ma fille me montre l'exemple, car elle est très courageuse et si gentille avec moi.
Mes amitiés.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #46 le: 23 Janvier 2015 à 17:29:49 »
"tu as vu comment la mort de ton père t'a rendu" Ce sont presque les derniers mots que j'ai entendu de ma femme.
Elle a quitté la maison. J'étais inquiet pour elle et je lui téléphonais souvent. Mais elle ne voulait plus entendre parler de moi. Elle voulait voir ses enfants mais eux ne voulaient plus la voir.
Tout s'est passé si vite. J'ai mal réagi à son départ. J'ai trop montré ma souffrance quand elle est partie, que peut être j'ai fait passer un mauvais messasge à mes enfants. Je leur ai dit qu'ils devaient la voir, mais ils ne voulaient pas.
Elle leur a dit "si vous ne venez pas je me suicide"
Tout s'est passé trop vite.
Mes enfants ont dû se croire responsables. Ils m'ont avoué en pleurant qu'elle leur avait dit qu'elle allait se suicider. Je n'ai pas pu leur dire que c'était bien notre responsabilté à nous parents. Ils ne voulaient pas parler de tout cela.
Lors de mes graves problèmes psychologiques, mon cerveau a dû déplacer la souffrance, l'incompréhension de ce geste. Mon cerveau a basculé, j'ai crû parmi d'autres choses qu'on avait poussé ma femme au suicide pour de sombres histoires de boulot J'ai crû qu'on m'écoutait avec des micros. Cinq mois horribles pour moi et certainement beaucoup plus pour mes enfants. Leur papa devenait fou.
C'est très dur de se remettre de tout cela.
Une amie d'enfance que j'ai retrouvée il y a trois ans, après trois mois de grand amour, m'a laissé tomber en me disant que j'étais le champion du mal être, que j'avais un pèt au cerveau. Et elle de son côté voulait que mon fils s'en aille de la maison et que ma fille ne me fasse plus de cadeaux. Au début elle m'avait redonné goût à la vie, fait retrouver mon équilibre d'adolescent mais cela s'est vraiment mal terminé. Elle n'a même pas voulu rester une amie, comme si j'étais un monstre à éviter totalement.
Ces mots pèt au cerveau, invalide psychologique, j'ai voulu lutter contre, reprendre le travail, mais c'est très difficile.
Je n'ai plus aucune confiance en moi.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #47 le: 23 Janvier 2015 à 17:40:35 »
Un tel forum m'aurait bien aidé il y a treize ans. Maintenant, je pense que je ne peux qu'effrayer, que montrer les conséquences désastreuses de deux deuils mal faits.
J'avais peut être besoin de témoigner car ce sont bien deux deuils qui m'ont rendu ainsi, et j'espère, et je suis sûr que pour vous il en sera autrement.
Mes amitiés.

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #48 le: 23 Janvier 2015 à 19:43:14 »
tu n'effraies pas ...mais je ne trouve pas de mots....
accroche toi à ta reprise de travail même si c'est très difficile , moi , quand j'ai repris cela me paraissait insurmontable , les 1ers jours , j'ai cru que je n'y arriverais pas et , aujourd'hui , je sais que ça m'a aidé
accroche toi surtout à tes enfants , ils ont tellement besoin de toi
un jour , mon fils qui était très mal , dans la douleur et à qui je disais que j'avais besoin qu'il aille mieux pour moi-même pouvoir aller mieux m'a répondu : j'irais mieux quand tu iras mieux !!
tu vois , nos enfants ont besoin de nous ....

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #49 le: 23 Janvier 2015 à 20:41:14 »
Merci Mamoure,

Oui, je dois m'accrocher pour le boulot. C'est difficile mais là-bas je ne pense pas à mes problèmes, tout occupé à effectuer les tâches qu'on me demande. Merci de me booster dans ce sens. Faut dire qu'ici j'ai voulu témoigner et j'ai fait ressurgir toutes les souffrances. C'est fait, je dois passer à autre chose.

Ma fille m'avait dit à peu près la même chose que ton fils. Je ne sais pas combien tu as d'enfants, mais moi aussi je te souhaite bon courage ainsi qu'à tes proches.

Avant de lire ton message, j'ai fait de la méditation et j'ai pensé à tous les excellents moments quand mes enfants étaient jeunes (avec ma femme, malheureusement on n'arrivait plus à se rendre heureux). Quand on a eu la chance d'avoir un tel bonheur avec ses enfants, bonheur que j'ai encore sous des formes différentes maintenant qu'ils sont adultes, on n'a pas le droit de craquer et de renoncer.

Merci encore et bon courage.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #50 le: 23 Janvier 2015 à 20:50:13 »
Mamoure, pas encore très habitué à ce site, j'ai quand même lu quelque part tes difficultés à faire ton album photo.
Je te comprends.
Il a fallu attendre 10 ans pour que ma fille accroche nos photos de famille dans son entrée. Cela a été difficile pour elle aussi.
Et pour son anniversaire, elle m'a demandé de lui raconter en détail, notre rencontre sa maman et moi. Elle en a été ravie.
Oui, que nos enfants nous sentent apaisés.
Bisous

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #51 le: 29 Janvier 2015 à 20:07:41 »
Je rentre du travail et je suis très fatigué. J'ai voulu reprendre le travail pour faire mentir l'expert psychiatre qui avait dit en 2008 que je pouvais être nuisible à la bonne ambiance d'un service et c'est pour cela qu'on m'avait refusé un poste de reclassement.  Je lui racontais rapidement ma vie, seulement 5 minutes tous les six mois, mais bon quand même il devait comprendre que je n'avais pas eu une vie facile et que j'avais besoin d'aide, il n'avait surtout pas à dire cela. Il aurait pu aussi s'intéresser à ce que me faisait mon psychiatre, une tonne de médicaments, sans écoute.
Je n'ai plus trop le moral. J'ai été soigné n'importe comment. J'essaie d'éviter de parler de ma souffrance passée mais des fois je suis tellement en colère après ces soi disants spécialistes de la santé mentale.
Quand on perd un être cher, on a surtout besoin de chaleur humaine, de compréhension, de paroles apaisantes, rassurantes.
Je me demande encore si je n'aurais pas dû accepter d'être mis en retraite pour invalidité psychologique il y a deux ans.
J'aurais gagné plus que maintenant et j'aurais peut être pu m'en sortir sans travailler. Est ce que le travail a vraiment un effet thérapeutique ? Je ne sais pas.
Le 2 janvier c'est le jour oû ma femme s'est suicidée. Le 5 janvier commence la semaine de prévention du suicide.
Chaque année je la suis avec attention. Le thème de cette année est "rester connecté". Tout un programme.
Je souhaite à celles et ceux qui souffrent énormément d'avoir perdu un être cher de trouver l'apaisement.
Mes amitiés

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #52 le: 29 Janvier 2015 à 20:21:26 »
Cela fait seulement cinq mois que je remue vraiment mes neurones au boulot. Avant on ne voulait rien me donner à faire car j'étais en mise en situation professionnelle, j'étais en surnombre donc on me laissait plus ou moins dans mon coin. Maintenant j'ai un poste avec des tâches à effectuer. Je ne travaille pourtant que quatre heures mais cela me fatigue beaucoup mentalement et nerveusement. Je dois en plus faire le trajet avec des embouteillages.
Et le soir je suis seul. Depuis ma première attaque de panique, il y a bientôt quarante ans, je suis toujours aussi anxieux et je me sens incapable de rendre une femme heureuse.
Il y a trois anx une femme m'a dit que j'avais un pêt au cerveau, que j'étais le champion du mal être et après notre relation amoureuse n'a même pas voulu rester mon ami. Cela m'aurait fait beaucoup de bien que cette femme, une amie d'enfance qui me trouvait toutes les qualités quand j'étais jeune, continue à communiquer avec moi.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #53 le: 01 Février 2015 à 18:07:42 »
Demain c'est la date anniversaire du suicide de ma femme. Combien cet acte incroyable m'a mis à terre pendant toutes ces années. Incapable de m'en sortir.
Par contre ma fille était toute contente d'avoir fait une sortie au ski avec son boulot et elle m'a dit qu'un collègue lui plaisait et que c'était réciproque. Donc pour ma fille et mon fils, je pense que les blessures vont mieux. C'est tout ce qu'un père peut attendre. Que ses enfants soient heureux.
Mes amitiés à toutes et à tous.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #54 le: 01 Février 2015 à 18:26:02 »
Que de montagnes russes entraine le suicide de son conjoint, en tous les cas pour moi, car nos relations étaient difficiles.
Je suis dans une phase oû je lui en veux parce qu'elle n'a pas voulu parler de ses problèmes à un thérapeute.
Elle a fait un enfant avec un homme, elle n'a pas pu garder cet enfant, mais ensuite elle en a eu deux autres, formidables enfants si adorables et elle n'a pas voulu avant qu'il ne soit trop tard  parler de sa souffrance avec un thérapeute. Elle a tout mis sur mon compte "t'as vu comment la mort de ton père t'a rendu". Mais ces problèmes n'ont ils pas amplifié aussi mon anxiété. Voir une femme qui vous donne des enfants et ne plus pouvoir la toucher pendant 14 ans ont été un supplice. Moi de mon côté, j'avais ma petite famille au complet (pas comme dans mon enfance) et je voulais que cette famille fonctionne. Pas divorcer et ne voir mes enfants qu'un week end sur deux. J'ai eu tort, le divorce aurait été préférable, car ma femme ne voulait pas (certains diront ne pouvait pas) se faire soigner.
Que mes enfants gardent une bonne image de leur maman.
Ce que j'ai vécu durant ma vie a été trop difficile sans soutien, sans chaleur  humaine, sans compréhension.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #55 le: 01 Février 2015 à 18:47:32 »
Deux séismes dans ma vie et personne pour m'écouter pendant des décennies. Garder la souffrance en moi.

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #56 le: 01 Février 2015 à 19:37:10 »
Je viens de lire ton calvaire. Courage. Viens te libérer ici. Je suis obligée de quitter le forum pour l'instant, mais je voulais t'envoyer au moins ce petit message.

Méduse

PS : Pourquoi ne pas écrire dans la rubrique suicide d'un proche ?

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #57 le: 01 Février 2015 à 19:40:51 »
Se plaindre sur son sort, être égoiste, je pense qu'il est temps que j'en termine avec cela. J'ai choisi de vivre à plein temps avec mes enfants quand ils étaient petits et je ne le regrette pas. Je les ai vus grandir, puis affronter la souffrance et maintenant ils vont bien. On ne pouvait pas grand chose pour le geste de leur maman. Mais je peux encore beaucoup pour redevenir un bon papa.
Certains ont vu leur vie brisée à cause du départ de leur enfant, et je pense à eux.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1441
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #58 le: 01 Février 2015 à 20:00:28 »
Merci Méduse pour ton message.
Oui une mauvaise connaissance du forum et puis peut être l'habitude de parler tout seul de mes souffrances. Malgré tout l'amour que j'ai pour mes enfants, cette maudite souffrance qui revient de temps en temps, avec son cortège de colère, d'incompréhension par rapport aux réactions des gens qui ont vu ma souffrance. J'ai tellement été incompris que maintenant j'ai l'impression que personne ne peut me comprendre. Heureusement, j'ai fini par appeler suicide écoute ou là j'ai pu être écouté, encouragé, apaisé.
Je lutte contre l'étiquette d'invalide psychologique et je dois avoir le courage d'aller au travail demain.
Ma fille est fière de moi d'avoir pu reprendre le boulot, mais que c'est difficile.
Mes amitiés

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2379
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #59 le: 01 Février 2015 à 23:37:31 »
la fierté dans les yeux de ta fille vaut tous les encouragements du monde...